Star Wars : variations sur un thème imposé

et vos commentaires.
Avatar de l’utilisateur
Erwann
Modérateur
Messages : 8346
Enregistré le : 25 mai 2010 à 17:37
Localisation : Sol-3

Star Wars : variations sur un thème imposé

Messagepar Erwann » 02 juin 2017 à 10:22

Il n’y a pas si longtemps que cela, dans notre Galaxie… Le 28 mai 1977, le premier volet d’une saga intersidérale débarquait sur les écrans américains, et c'est peu dire que la musique signée John Williams a participé grandement à la popularité de Star Wars. Les quarante ans du premier volet forment ainsi l'occasion idéale pour se pencher sur les cohortes de reprises plus ou moins inventives du thème musical principal de la bande originale du film de George Lucas, au travers d'une brève sélection de dix albums. Un bon lot de vieillerie, beaucoup de disco, et quelques surprises…
Tendez vos antennes par ici.
Avatar de l’utilisateur
Erwann
Modérateur
Messages : 8346
Enregistré le : 25 mai 2010 à 17:37
Localisation : Sol-3

Re: Star Wars : variations sur un thème imposé

Messagepar Erwann » 04 juin 2017 à 17:33

Un commentaire que Francis Valéry m'a envoyé et demandé de mettre en ligne :
Francis Valéry a écrit :Je viens de lire/écouter ton article sur les musiques dérivées de Star Wars. Tu t'y demandes si quelque connaît encore René Joly ? Moi, oui. En 1969, il a eu un succès absolument colossal avec "Chimène", un titre co-écrit avec Gérard Manset. La même année, il a également donné une version française tout à fait crédible de "In the Court of the Crimson King" de King Crimson (fallait oser !) sous le titre "La cour du roi musicien". Les années 70 lui ont apporté d'autres succès mais davantage de désillusions. A une époque, il a travaillé avec Gérard Bikialo, qui sauf erreur de ma part a ensuite pas mal travaillé avec Francis Cabrel, en tant que claviériste. J'ai rencontré René Joly une fois, à la fin des années quatre-vingt, par le biais de l'association La roue tourne qui s'efforçait alors d'aider des artistes oubliés. Il vivait dans une vraie misère et survivait en faisant de temps en temps des animations dans les grandes surfaces - à ce même registre j'ai une fois rencontré Gérard Minet, dans une espèce de costume de cosmonaute, qui chantait les chansons de Goldorak, sur un podium fait de palettes dans le hall d'une grande surface à Saint-André de Cubzac, tout près d'ici, devant cinq gamins et quelques ados qui se foutaient de sa gueule. C'est plus triste que risible, je pense. Joly, comme son pote Manset, ne faisait pas de concert, juste des disques. C'est pas le plus facile. Même si sa version de Star Wars est très oubliable, lui ne mérite pas pour autant qu'on l'oublie. Je ne sais même pas si René Joly est encore en vie. Si c'est le cas il doit avoir dans les 70 balais.

Retourner vers « Le blog Bifrost »