[Série] Twin Peaks (saison 3)

Avatar de l’utilisateur
Erwann
Modérateur
Messages : 8449
Enregistré le : 25 mai 2010 à 17:37
Localisation : Sol-3

Re: [Série] Twin Peaks (saison 3)

Messagepar Erwann » 04 septembre 2017 à 21:52

Bon… c'était presque bien.
Spoilons en chœur :
L'épisode 17 commençait pourtant assez mal : Gordon Cole balance quelques infos en vrac, comme quoi lui, Philip Jeffries et Dale Cooper enquêtait sur une entité maléfique connue sous le nom de "Jowday" ou "Judy". Mouais… c'est un artifice assez paresseux. Bref, après deux ou trois péripéties et coups de fils, tout le monde (Dale Cooper, les frères Mitchum, leurs serveuses, James Hurley, Andy, Hawk, Freddie Gant-Vert, Gordon Cole, Albert, Tammy) se retrouve dans le bureau du shériff Truman, où gît le corps d'Evil Dale, tout juste abattu par Lucy Brennan. Après quoi, Freddie Gant-Vert accomplit sa destinée (argh, encore une paresse scénaristique : « "on" m'a dit d'enfiler un gant de jardinage me donnant des superpouvoirs et de venir jusqu'à Twin Peaks y accomplir ma destinée… ») en bastonnant à mort une sphère rocheuse sortie du corps d'Evil Dale. La scène est assez moche (caméra hystérique et effets spéciaux pas terribles).
S'ensuit le passage le plus intéressant de toute la saison 3 : le visage de Dale Cooper se pose en surimpression sur toute la scène, et l'agent du FBI fait grosso modo ses adieux. En compagnie de Gordon Cole et de Diane (de retour, après avoir passé du temps enfermé dans le corps d'une Asiatique au visage difforme), il entre dans la Black Lodge, et Philip Jeffries (qui n'a pas quitté son apparence de théière géante) le ramène à la nuit du meurtre de Laura Palmer. Meurtre que Dale empêche. À la manière d'Orphée, il tente de ramener Laura vers l'une des entrées/sorties de la Black Lodge, mais la jeune femme disparaît.
Une jolie séquence, où s'entremêlent les images du film Fire Walk With Me. L'aspect terne de la photographie de cette saison 3 s'explique un peu : dans cette séquence où le passé est réécrit, le noir et blanc cède sa place aux couleurs chaleureuses des deux premières saisons.
Arrive l'épisode 18… Evil Dale brûle en enfer dans la Black Lodge, le Manchot créée un autre Dougie Jones pour Janey-E et Sonny Jim, et Dale Cooper, en compagnie de Diane, emprunte un raccourci pour se rendre d'un endroit (?) à un autre (?). S'ensuit une scène de sexe assez gênante (ce qui peut se justifier, Diane ayant été violée par Evil Dale). Puis Diane fiche le camp, et Dale Cooper retrouve, un peu au hasard (oh tiens, un restau qui s'appelle Judy's, si j'allais voir) la trace d'une femme ressemblant trait pour trait à Laura Palmer sauf qu'elle s'appelle Carrie Page et qu'elle habite à Odessa, Texas (?). Comme Carrie vient de tuer son mari, elle accepte volontiers l'offre de Dale de l'emmener voir Sarah Palmer à Twin Peaks, Washington. C'est une longue route, une très loooooongue route. Et qui, je trouve, résume bien la série : quelqu'un qui croit tout connaître emmène une personne un peu déboussolée vers une destination lointaine ; le voyage est long et chiant, et l'arrivée à destination, quoique familière, horriblement peu satisfaisante.
Accompagnée d'une Laure déphasée, Dale Cooper frappe à la porte de la maison de Sarah Palmer mais c'est quelqu'un d'autre qui vient ouvrir. Au fil des questions, il comprend que ça ne colle pas. Puis il se demande en quelle année il se trouve, et Carrie/Laura entend Sarah Palmer murmurer son nom. Écran noir et c'est la fin.

Laule.

Toutes les autres sous-intrigues : Audrey Horne face à son miroir dans une chambre d'hôpital, la boîte qui s'active à Buenos Aires dans l'épisode 5, les affaires de cœur de Bobby, Shelly, de la fille de Shelly, même le choix du canapé de Lucy et Andy, etc., on n'en saura pas plus.
Peut-être que le livre Twin Peaks: The Final Dossier de Mark Frost, prévu pour fin octobre, apportera quelques réponses. Peut-être pas. En l'état, j'ai surtout l'impression que Lynch s'est bien foutu de notre gueule.

Retourner vers « Cinéma et séries »