Alien Covenant, Ridley Scott (2017)

Avatar de l’utilisateur
Razheem L'insensé
L'équipe du Bélial'
Messages : 1071
Enregistré le : 23 octobre 2009 à 17:31
Localisation : Lille
Contact :

Re: Alien Covenant, Ridley Scott (2017)

Messagepar Razheem L'insensé » 10 mai 2017 à 12:09

Erwann a écrit :
Razheem L'insensé a écrit :Mais je pense qu'en même qu'il faut le voir…

Ce n'est pas que tu ne donnes pas super envie… mais tu ne donnes pas super envie (du moins, de se précipiter au ciné au lieu d'attendre tranquillement la sortie en DVD).


En voilà un cruel dilemme.
Alors, sur le plan de la mise en scène et de l'esthétisme, le film est magnifique, sur grand écran, ça le fait grave. C'est certainement le truc qui pousse à aller voir en salle.
Après, comme je l'explique longuement, y'a un côté clairement nul (quel début atroce et débile) et un versant carrément génial ce qui amène à l'interrogation : doit-on le voir au ciné ? Franchement je sais pas.

Après c'est meilleur que Prometheus, sans difficulté, ce n'est pas nul (ou alors faut être de mauvaise foi) mais c'est juste que...ça passe à côté de ce qui est formidable réellement.

Et c'est rageant.
Avatar de l’utilisateur
T. D. R.
Radieux
Messages : 233
Enregistré le : 23 décembre 2013 à 14:26
Contact :

Re: Alien Covenant, Ridley Scott (2017)

Messagepar T. D. R. » 10 mai 2017 à 13:45

Moi, je me fie à ce qu'en dit Razheem. Ce sera donc sans moi. Une œuvre digne de ce nom est toujours cohérente, fût-ce dans la démesure. Si Covenant est ce mélange bâtard, inutile de perdre mon temps dans une salle obscure.
En écho à l'avis de Razheem, la remarque ô combien pertinente d'un internaute sur l'un des fils-clés Twitter consacrés au film: Chez Scott, on n'a plus d'idées, mais on veut du pognon.
Ite, missa est. Balle au centre.
Tout notre raisonnement se réduit à céder au sentiment.” B. Pascal.
Avatar de l’utilisateur
Razheem L'insensé
L'équipe du Bélial'
Messages : 1071
Enregistré le : 23 octobre 2009 à 17:31
Localisation : Lille
Contact :

Re: Alien Covenant, Ridley Scott (2017)

Messagepar Razheem L'insensé » 10 mai 2017 à 14:41

T. D. R. a écrit : Si Covenant est ce mélange bâtard, inutile de perdre mon temps dans une salle obscure.

Chez Scott, on n'a plus d'idées, mais on veut du pognon.


Ça, par contre, rien à redire.
C'est un film bâtard qui veut du pognon ou comment foutre en l'air un grand sujet/film pour l’appât du gain.
Avatar de l’utilisateur
syther
Patrouilleur temporaire
Messages : 32
Enregistré le : 22 janvier 2013 à 23:03
Contact :

Re: Alien Covenant, Ridley Scott (2017)

Messagepar syther » 14 mai 2017 à 09:16

C'est quand même un film qui part perdant dès le début. Le mieux pour Alien et Scott aurait été de balayer Prometheus d'un revers de la main. Mais là non. Ridley Scott se borne à assumer son navet ultra-cosmique de 2012 avec une ferveur presque gênante.

On retrouve d'ailleurs dans Covenant les grands points de Prometheus : les mauvais cosplays de Sigourney Weaver, les incohérences, les personnages idiots. On y rajoute l’ego surdimensionné de Michael Fassbender et un design plus proche de l'Alien original (Les member berries façon reboot de Star Wars pleuvent), et cela donne un film, certes meilleurs que Prometheus mais incroyablement bancal et soporifique.
L'iconisation de la créature est ratée. La mise en scène ne suggère jamais rien, elle montre tout de face, en CGI mal finalisés.
Bref, je déconseille Covenant.

La force d'Alien était la place qu'il laissait à l'imaginaire du spectateur. En donnant SES réponses, Ridley Scott montre qu'il ne comprend pas le pouvoir et la porté de son film de SF et d'horreur.
Sybernetyks - Dream Machine : Premier album disponible !
https://www.youtube.com/watch?v=xuZ5uMdHI4o
lonesome
Axiomatique
Messages : 178
Enregistré le : 23 juin 2012 à 21:25

Re: Alien Covenant, Ridley Scott (2017)

Messagepar lonesome » 14 mai 2017 à 12:16

Ridley Scott est un faiseur, c.à.d. un excellent technicien qui sait par sa maîtrise du langage cinématographique réaliser des chef-d’œuvres quand le matériau de base est déjà en soit excellent, mais en aucun cas il n'est un artiste comme a pu l'être Kubrick pour citer un cinéaste touche à tout.

Cet Alien a été écrit comme une mauvaise série B (voire Z avec la scène de la douche d'un érotisme kitsch ridicule). On a plus l'impression de voir un mauvais remake du premier alien sans l'originalité où on se moque des personnages qui ne sont là que pour tomber dans la gueule du monstre
Alors certes la qualité visuelle est là (effets spéciaux et design visuel font le boulot) et le film rend même un hommage sincère à l'art de HR Giger, créateur de l'Alien. Mais cela ne peut effacer l'indigence du scénario et laisse un goût amère de débâcle artistique et même d'arrêt de mort de cette franchise mythique qu'à été Alien.
Avatar de l’utilisateur
syther
Patrouilleur temporaire
Messages : 32
Enregistré le : 22 janvier 2013 à 23:03
Contact :

Re: Alien Covenant, Ridley Scott (2017)

Messagepar syther » 14 mai 2017 à 15:38

lonesome a écrit : et même d'arrêt de mort de cette franchise mythique qu'a été Alien.


Encore faut il que le public ne suive pas. Le père Ridley parle d'encore deux (ou trois) films.
Sybernetyks - Dream Machine : Premier album disponible !
https://www.youtube.com/watch?v=xuZ5uMdHI4o
Avatar de l’utilisateur
Thomas Day
Modérateur
Messages : 6131
Enregistré le : 22 avril 2009 à 14:40

Re: Alien Covenant, Ridley Scott (2017)

Messagepar Thomas Day » 09 août 2017 à 08:15

lonesome a écrit :Cet Alien a été écrit comme une mauvaise série B (voire Z avec la scène de la douche d'un érotisme kitsch ridicule). On a plus l'impression de voir un mauvais remake du premier alien sans l'originalité où on se moque des personnages qui ne sont là que pour tomber dans la gueule du monstre
Alors certes la qualité visuelle est là (effets spéciaux et design visuel font le boulot) et le film rend même un hommage sincère à l'art de HR Giger, créateur de l'Alien. Mais cela ne peut effacer l'indigence du scénario et laisse un goût amère de débâcle artistique et même d'arrêt de mort de cette franchise mythique qu'à été Alien.


Voilà tout est dit...
A une différence près, tout ce qui tourne autour de l'idée centrale du film, disons "la volonté de David" pour ne pas spoilier, est vraiment intéressant. Sauf que les scénaristes n'en font rien.
On aurait pu très bien faire un film sur ce sujet, sans convoquer/bousiller la franchise alien pour autant.
J'ai ressenti ce Alien comme une tentative ratée de réparer tout ce qui avait été bousillé par Prometheus.

TD

Sinon, j'ai rêvé : il m'a semblé voir des scènes/extraits qui ne sont pas dans le montage final du film ?
Avatar de l’utilisateur
Sauropside
Cookie Monster
Messages : 500
Enregistré le : 05 octobre 2010 à 15:17
Localisation : A bord du Sulaco

Re: Alien Covenant, Ridley Scott (2017)

Messagepar Sauropside » 27 août 2017 à 12:20

Erwann a écrit :Si Jeunet est le fossoyeur, qu'est Ridley Scott ? Le père qui revient déterrer le cadavre de sa progéniture pour le violer une fois, deux fois… davantage ?
Je me suis infligé ce lavement hier et c'est un peu le sentiment que j'ai eu au bout de quarante minutes de film.
A la fin, j'en étais fermement convaincu.

Entre autres choses (mais il y aurait tellement à dire..!), rarement le sort de personnages m'aura autant indifféré et rarement la créature m'aura autant semblé être un gadget scénaristique...
Je pensais qu'on avait atteint le fond avec Alien3 puis avec Prometheus, mais je me trompais!
Autant de génie dans la bêtise, autant de persistance à aller dans le mur, ça confine au sublime, au divin..!!!
Et dire qu'il y a encore quatre autres films prévus derrière..!!
Pitoyable. Et pathétique.
"Le futur n'est qu'un chemin longeant une berge interminable."
- Thierry Di Rollo -
Avatar de l’utilisateur
T. D. R.
Radieux
Messages : 233
Enregistré le : 23 décembre 2013 à 14:26
Contact :

Re: Alien Covenant, Ridley Scott (2017)

Messagepar T. D. R. » 27 août 2017 à 17:45

lonesome a écrit :Ridley Scott est un faiseur, c.à.d. un excellent technicien qui sait par sa maîtrise du langage cinématographique réaliser des chef-d’œuvres quand le matériau de base est déjà en soit excellent, mais en aucun cas il n'est un artiste comme a pu l'être Kubrick pour citer un cinéaste touche à tout.

Oui, c'est tout à fait ça. Je me demande même, parfois, si Scott est réellement lucide sur la qualité des scénarios qu'il choisit, parce que je suis à peu près persuadé qu'il jugeait la bouse Prometheus comme parfaite, par exemple. Et en marge de cette réflexion, je me dis qu'Alien et surtout Blade Runner n'ont été que des hasards, de la conception à la réalisation. C'est pour cela que j'ai toujours été gêné aux entournures avec l'Anglais. Kubrick, Lennon et McCartney, Dick, Pelot, je m'en réclame sans hésiter en tant que références ultimes parce qu'ils ont répété plusieurs fois le miracle. En ce sens, comme le dit lonesome, ce sont de véritables artistes. Scott, c'est quasi un malentendu. Et pourtant dieu sait à quel point Blade Runner a changé ma vie, comme l'ont fait ceux que j'ai cités. Mais il s'agit de Blade Runner, de l'entité, de l’œuvre en et par elle-même, pas de Scott. En clair, si je rencontrais ce monsieur, je n'aurais pas grand-chose à lui dire, tout simplement parce qu'il n'est même pas vraiment conscient de ce qu'il a pu faire; Scott, ce n'était pas une intention, c'était juste un travail. Comme l'avait souligné un critique, marquer le septième art dans la trentaine avec 2 films, puis ne plus retrouver par la suite cette vista et tenter par intermittence de courir après (je pense à Gladiator), c'est triste.

Sauropside a écrit :Je pensais qu'on avait atteint le fond avec Alien3 puis avec Prometheus, mais je me trompais!
Autant de génie dans la bêtise, autant de persistance à aller dans le mur, ça confine au sublime, au divin..!!!
Et dire qu'il y a encore quatre autres films prévus derrière..!!
Pitoyable. Et pathétique.

Je ne saurais mieux dire, mon Sauropside.
Ite, missa est.
Tout notre raisonnement se réduit à céder au sentiment.” B. Pascal.

Retourner vers « Cinéma et séries »