Ça, Andres Muschietti (2017)

Avatar de l’utilisateur
Thomas Day
Modérateur
Messages : 6422
Enregistré le : 22 avril 2009 à 14:40

Re: Ça, Andres Muschietti (2017)

Messagepar Thomas Day » 26 septembre 2017 à 12:30

J'ai vu qu'ils annonçaient une suite pour l'an prochain, je comprends rien, c'est pas un film "complet" ?

TD
Avatar de l’utilisateur
Razheem L'insensé
L'équipe du Bélial'
Messages : 1169
Enregistré le : 23 octobre 2009 à 17:31
Localisation : Lille
Contact :

Re: Ça, Andres Muschietti (2017)

Messagepar Razheem L'insensé » 26 septembre 2017 à 12:36

Thomas Day a écrit :J'ai vu qu'ils annonçaient une suite pour l'an prochain, je comprends rien, c'est pas un film "complet" ?

TD



Non, en gros, c'est un dyptique : celui-ci se consacre à la partie enfance, l'autre sera sur les enfants devenus adultes.
C'est It : Chapter One le vrai titre, mais il ne s'affiche qu'à la fin du film.
Avatar de l’utilisateur
Valeena
Patrouilleur temporel
Messages : 62
Enregistré le : 10 février 2013 à 17:52
Localisation : Alsace

Re: Ça, Andres Muschietti (2017)

Messagepar Valeena » 28 septembre 2017 à 19:50

Thomas Day a écrit :J'ai vu qu'ils annonçaient une suite pour l'an prochain, je comprends rien, c'est pas un film "complet" ?

TD


Contrairement au téléfilm avec Tim Curry où alternaient les périodes "enfance" et "adulte", ici nous n'avons eu droit qu'à la partie "enfance". Donc vite la suite !
Avatar de l’utilisateur
Erwann
Modérateur
Messages : 9012
Enregistré le : 25 mai 2010 à 17:37
Localisation : Sol-3

Re: Ça, Andres Muschietti (2017)

Messagepar Erwann » 10 octobre 2017 à 10:44

Vu. Pas mal, vraiment.
Je n'ai pas vu le téléfilm, seulement lu le roman l'an passé, et ce Ça cru 2017 m'a semblé une assez bonne adaptation. L'ambiance est réussie, mais je suppose que l'aspect nostalgie des années 80 y joue un peu. Les acteurs sont bons (petit bémol sur celui qui joue Bill Denbrough, qui manque un peu de charisme) et l'histoire est bien menée.
Quelques défauts cependant :
• Je comprends bien qu'en deux heures, il faille condenser, et donc réduire un peu les caractéristiques des personnages. Du coup, Mike Hanlon est juste réduit au rang d'éleveur de mouton, alors qu'il s'agit aussi de celui qui s'intéresse à l'histoire de Derry — rôle qui échoie dans le film à Ben Hanscom. Dommage pour Mike, dont le rôle dans l'histoire devient assez accessoire.
• Richie se caractérise dans le roman par son don pour imiter les gens. Ici, ça se remarque à peine. Ce qu'on remarque, c'est qu'il s'agit surtout de l'acteur de Stranger Things — ça parasite un peu.
• Beverly Marsh est un personnage intéressant tout du long… sauf vers la fin, où elle se retrouve réduite au rôle de damoiselle en détresse qu'il faut sauver. Dans le roman, le Club des Ratés n'avait pas besoin d'un tel prétexte pour aller tataner Grippesou.
• Ça ne fait pas peur. Le côté horrifique est à moitié raté : c'est une bonne idée d'avoir "actualisé" certaines incarnations de Grippesou (le loup-garou ou l'oiseau gigantesque auraient été ridicules sûrement), notamment la peinture malaisante de Modigliani. Néanmoins, le film repose beaucoup trop sur des jumpscares idiots, et l'aspect "clown maléfique" de Grippesou n'est pas super intéressant : j'ai envie de croire que la version Tim Curry, plus normale, fonctionne mieux.
Curieux de voir comment le réalisateur va gérer la seconde partie : dans le roman, la partie dédiée aux adultes m'a peu intéressé.
Avatar de l’utilisateur
Razheem L'insensé
L'équipe du Bélial'
Messages : 1169
Enregistré le : 23 octobre 2009 à 17:31
Localisation : Lille
Contact :

Re: Ça, Andres Muschietti (2017)

Messagepar Razheem L'insensé » 10 octobre 2017 à 18:57

Revu une deuxième fois hier, et je crois que je vais revoir le truc à la baisse. C'est peut-être une bonne adaptation (je n'ai pas lu le livre) mais c'est vraiment moyen (personnages clichés, scénario de la première partie répétitif, moments d'éclats des gosses lamentable, jumpscare à tous les étages, musique qui dicte l'émotion...)
Avatar de l’utilisateur
Biro
Axiomatique
Messages : 102
Enregistré le : 22 juin 2016 à 09:24

Re: Ça, Andres Muschietti (2017)

Messagepar Biro » 20 avril 2018 à 11:54

J'ai enfin réussi à le finir après 3 jours ou je l'interrompais toutes les 20 minutes pour ne pas casser l'écran.
Razheem a bien cerné les problèmes du film : jumpscares, ambiance sonore à la ramasse, clichés.
Par contre contrairement à lui j'ai lu le bouquin, et justement je viens de le relire avant de m'attaquer au long métrage et là...
Le fait de ne pas entrelacer les histoires enfants/adultes dénature complètement l'histoire : dans le livre on sait au premier chapitre que Ça est revenu, que les enfants ne l'ont pas vaincu. Stan en est tellement bouleversé qu'il se suicide.
Les apparitions de Ça n'ont strictement rien à voir avec le roman (Ah si, le lépreux, sauf qu'au lieu de sortir de la maison, il pousse Eddy vers celle-ci).
Le père de Henry est un flic ?!
Patrick Hockstetter n'est pas le dangereux psychopathe qui a assassiné son petit frère de quelques mois en l'étouffant dans son coufin.
Beverly est ultra sexualisée tout au long du film mais curieusement elle ne couche pas avec ses copains à la fin (c'est un peu tiré par les cheveux dans le roman mais c'est ce qui leur permet de retrouver leur chemin après avoir blessé Ça).
Pas d'araignée ?
Un gant qui se déchire et au travers duquel on voit des poils ? Ah raté, vous n'aurez pas de Loup-Garou, ce n'était que pour le trailer !
Bon je vais m'arrêter là parce que j'ai la nausée. Si Stephen King était mort il se retournerait dans sa tombe.

Ouf !
Bon sinon les acteurs sont bons (sauf l'espèce de clown ringard qui apparaît dans des mugissements de corne de brume) et la réalisation est plutôt correcte.

Retourner vers « Cinéma et séries »