Bilan numérique 2013

Avatar de l’utilisateur
Clement
Administrateur
Messages : 2121
Enregistré le : 21 mars 2009 à 14:54
Contact :

Bilan numérique 2013

Messagepar Clement » 24 janvier 2014 à 14:16

Comme chaque année, l'heure est venue de notre bilan numérique, presque quatre ans après le lancement de notre offre e-Bélial', que l'on pourra comparer avec les bilans 2012, 2011 et 2010.

En bref

  • Le chiffre d'affaires numérique double chaque année depuis 2010
  • En 2013, il représente 13% de notre chiffre d'affaires global
  • Notre best-seller numérique est La Nef des fous de Richard Paul Russo
  • Les ventes numériques ne cannibalisent pas les ventes papiers qui progressent aussi modérément
  • Amazon est notre meilleur vendeur, talonné de près par notre plateforme maison
  • Les offres originales (nouvelles à la pièce, offre papier+numérique) rencontrent peu de succès
  • Les téléchargements se font à 66% en ePub, 30% en PDF et 4% au format Kindle

Evolution

Depuis le lancement de notre offre numérique en septembre 2010, le chiffre d’affaires dû au numérique a doublé chaque année. En 2013, il représente 13% de notre CA global (7% en 2012), ce qui est une véritable anomalie quand on sait qu’en France en 2013, le numérique représente 4,1 % du marché (contre 20% aux USA et 12% au Royaume-Uni, source : http://www.clubic.com/livre-electroniqu ... imide.html et http://aldus2006.typepad.fr/mon_weblog/ ... -livre-numérique-à-47-du-marché-du-livre.html)

Meilleures ventes

Voici les 15 livres numériques les plus vendus au Bélial’ en 2013 (toutes plateformes confondues) :
  1. La Nef des fous, de Richard Paul Russo (450 ventes)
  2. Tau Zéro, de Poul Anderson (245 ventes)
  3. Le Dernier Château et autres crimes, de Jack Vance (168 ventes)
  4. Accrétion, de Stephen Baxter (147 ventes)
  5. Gravité, de Stephen Baxter (287 ventes)
  6. Singularité, de Stephen Baxter (113 ventes)
  7. Warchild, de Karen Lowachee (262 ventes)
  8. Cagebird, de Karen Lowachee (62 ventes)
  9. Flux, de Stephen Baxter (56 ventes)
  10. Mémoria, de Laurent Genefort (75 ventes)
  11. Burndive, de Karin Lowachee (53 ventes)
  12. Le Chant du barde, de Poul Anderson (61 ventes)
  13. Féérie pour les ténèbres, l’intégrale, de Jérôme Noirez (26 ventes)
  14. Barrière mentale et autres intelligences, de Poul Anderson (52 ventes)
  15. Le Dragon Griaule, de Lucius Shepard (42 ventes)

À noter que c’est le CA généré par chaque titre et non le nombre de titre vendus qui est pris en compte le classement d’où les anomalies que représentent certains titres puisqu’ils ont été vendus (et bien vendus) à 0,99 € pendant une semaine dans le cadre d’une opération.

Sur notre site

Notre site nous permet d'obtenir des informations plus précises sur nos ventes. Il ne représente néanmoins plus que 26% de notre CA numérique contre 40% l’année dernière, bien que la valeur absolue ait continué à progresser.

En 2013, nous avons vendus 1280 exemplaires numériques contre 680 en 2012 et 447 en 2011. La progression peut sembler impressionnante mais il faut la relativiser : elle est surtout dûe à notre opération de novembre où nous avons proposé 5 titres à 0,99 € qui nous a permis de faire beaucoup de volume. En terme de CA, le numérique sur le site ne progresse « que » de 15%, ce qui n’est pas rien, dans la mesure où le papier lui (toujours sur le site) ne progresse que de 1,26%. On ne remarque donc pas de « cannibalisation » du numérique par le papier.

En 2013, vous avez été exactement 1000 (contre 619 en 2012) à télécharger au moins un livre numérique (gratuit ou payant) dont 441 (contre 289 en 2012) à acheter au moins un livre. Notre meilleur client (bravo Marc) a acheté 30 livres numériques pour un total de 225 €.

Les ventes de nouvelles à la pièce sont restées très marginales : cela représente 58 exemplaires sur les 1280 vendus en 2013 (contre 27 en 2012). Nous avons d’ailleurs décidé fin 2013 de cesser de découper systématiquement chaque recueil en nouvelles individuelles au regard du peu d’intérêt suscité par cette offre (mais nous ne nous interdisons pas de le faire à la demande et continuerons à le faire ponctuellement pour proposer des nouvelles gratuites).

32 livres numériques ont été achetés à 2,00 € dans le cadre d’une offre papier+numérique. Il faut dire que nous avons également supprimer cette offre début octobre, cette fois pour des raisons légales.

7129 fichiers ont été téléchargés depuis notre plateforme. Rappelons qu’après achat d’un livre numérique, le client peut télécharger le livre dans le format de son choix, à volonté, et que les livres sont susceptibles d’être mis à jour donc téléchargés plusieurs fois. Les téléchargements se sont fait à 66% au format ePub, 30% au format PDF et 4% au format Mobipocket/Kindle.

Sur les autres plateformes

Pour la première fois depuis 2010, notre plateforme maison e-Bélial’ a été détrônée et reléguée à la deuxième place par… la plateforme Kindle d’Amazon, sur laquelle nos livres sont disponibles depuis fin 2011. Voici le top 10 des points de vente :

  1. Amazon Kindle (30 %)
  2. e-Bélial’ (26 %)
  3. Kobo/Fnac (17 %)
  4. Google Play (8 %)
  5. Apple iBookstore (6 %)
  6. Feedbooks (2%)
  7. Immateriel (1 %)
  8. OLF (?) (1%)
  9. emaginaire.com (1%)
  10. Numilog (1%)
Herbefol
Prince-Marchand
Messages : 790
Enregistré le : 20 avril 2009 à 18:36

Re: Bilan numérique 2013

Messagepar Herbefol » 24 janvier 2014 à 14:35

Merci beaucoup pour toutes ses statistiques intéressantes.

A priori, OLF est un site suisse qui ferait aussi de la vente numérique. Par contre, je suis un peu étonné de ne pas voir dans le classement des plateforme epagine, qui se veut un acteur important du marché français, ceci dit, ils alimentent emaginaire il me semble... :-)
L'affaire Herbefol
Au sommaire : Evil for Evil de Parker, Mechanical Failure de Zieja, le baiser du rasoir de Polansky, Lum'en de Genefort et Empire Games de Stross.
Avatar de l’utilisateur
Clement
Administrateur
Messages : 2121
Enregistré le : 21 mars 2009 à 14:54
Contact :

Re: Bilan numérique 2013

Messagepar Clement » 24 janvier 2014 à 14:46

ePagine n'apparaît pas dans le classement parce qu'il n'est qu'un prestataire, ce sont donc les libraires qui utilisent son outil en marque blanche (comme emaginaire) qui apparaissent dans nos stats. Après, au-delà de son activité de prestataire, ePagine a aussi une boutique, qui apparaît bien plus loin dans nos stats, mais ça ne représente vraiment pas grand chose (et ne correspond pas à l'ensemble des ventes effectuées par des libraires utilisant ePagine).
Avatar de l’utilisateur
Nick
Axiomatique
Messages : 183
Enregistré le : 21 avril 2009 à 13:38

Re: Bilan numérique 2013

Messagepar Nick » 24 janvier 2014 à 14:47

Les Bifrost sont-ils comptés dans ce bilan ? (je m'y perd un peu beaucoup)

NicK.
Avatar de l’utilisateur
Lec
Patrouilleur temporaire
Messages : 23
Enregistré le : 20 mai 2011 à 08:05

Re: Bilan numérique 2013

Messagepar Lec » 24 janvier 2014 à 15:15

Clément a écrit :[*]Les téléchargements se font à 66% en ePub, 30% en PDF et 4% au format Kindle[/list]


Ces chiffres sont globaux ou juste pour la plateforme e-Belial ?

Vu que Amazon représente 30% du CA (ou nombres de ventes ?), cela semble peu
Avatar de l’utilisateur
Lec
Patrouilleur temporaire
Messages : 23
Enregistré le : 20 mai 2011 à 08:05

Re: Bilan numérique 2013

Messagepar Lec » 24 janvier 2014 à 15:17

Clément a écrit :
Sur les autres plateformes

Pour la première fois depuis 2010, notre plateforme maison e-Bélial’ a été détrônée et reléguée à la deuxième place par… la plateforme Kindle d’Amazon, sur laquelle nos livres sont disponibles depuis fin 2011. Voici le top 10 des points de vente :

  1. Amazon Kindle (30 %)
  2. e-Bélial’ (26 %)
  3. Kobo/Fnac (17 %)
  4. Google Play (8 %)
  5. Apple iBookstore (6 %)
  6. Feedbooks (2%)
  7. Immateriel (1 %)
  8. OLF (?) (1%)
  9. emaginaire.com (1%)
  10. Numilog (1%)



Un idée de la raison de ce changement de top vendeur ?
Avatar de l’utilisateur
Clement
Administrateur
Messages : 2121
Enregistré le : 21 mars 2009 à 14:54
Contact :

Re: Bilan numérique 2013

Messagepar Clement » 24 janvier 2014 à 15:39

Nick a écrit :Les Bifrost sont-ils comptés dans ce bilan ? (je m'y perd un peu beaucoup)
NicK.


Oui, les trois premiers Bifrost de l'année 2013 arrivent en fait en 16ème, 17ème et 18ème place du top des ventes. Pour une raison qui m'échappe, Bifrost fait partie des meilleurs ventes sur notre plateforme maison, mais se vendent moins bien (quoique correctement) sur les autres plateformes.

Lec a écrit :
Clément a écrit :[*]Les téléchargements se font à 66% en ePub, 30% en PDF et 4% au format Kindle[/list]


Ces chiffres sont globaux ou juste pour la plateforme e-Belial ?


Comme tous les chiffres de la section "Sur notre site" ça ne concerne que notre site, on n'a pas de chiffres aussi précis pour les autres plateformes.

Lec a écrit :Un idée de la raison de ce changement de top vendeur ?


Oui : en 2012, on ne vendait pas chez Amazon (du moins pas avant novembre).
Avatar de l’utilisateur
Lec
Patrouilleur temporaire
Messages : 23
Enregistré le : 20 mai 2011 à 08:05

Re: Bilan numérique 2013

Messagepar Lec » 24 janvier 2014 à 15:55

Clément a écrit :
Lec a écrit :Un idée de la raison de ce changement de top vendeur ?


Oui : en 2012, on ne vendait pas chez Amazon (du moins pas avant novembre).


C'est désolant de voir la suprématie d'Amazon...
Avatar de l’utilisateur
A.C. de Haenne
Prince-Marchand
Messages : 796
Enregistré le : 19 décembre 2009 à 21:41
Contact :

Re: Bilan numérique 2013

Messagepar A.C. de Haenne » 24 janvier 2014 à 16:01

Lec a écrit :
C'est désolant de voir la suprématie d'Amazon...


On ne pourrait mieux dire.

A.C.
"La propriété, c'est le vol", Proudhon

Les Murmures d'A.C. de Haenne
Avatar de l’utilisateur
M
Grand Ancien
Messages : 2033
Enregistré le : 20 juin 2009 à 20:41

Re: Bilan numérique 2013

Messagepar M » 24 janvier 2014 à 16:52

Lec a écrit :C'est désolant de voir la suprématie d'Amazon...


Pour le coup je suis pas forcément d'accord. Qu'Amazon pose des problèmes pour le livre papier d'accord.

Mais pour le livre numérique il offre une visibilité. Je fréquente 3 librairies assez grandes et bien achalandées d'un point littérature de genre. Mais pas une ne propose de possibilité d'achat de livre numérique. Donc si un client en acheter, soit il connait la plate forme de l'éditeur soit il va sur Amazon parce que c'est beaucoup plus connu qu'epagine and co.
"Sauvez un arbre, mangez un castor"

Retourner vers « L'actu du Bélial' »