Metropolis, Lehman/De Caneva/Martinos

Avatar de l’utilisateur
Erwann
Modérateur
Messages : 8335
Enregistré le : 25 mai 2010 à 17:37
Localisation : Sol-3

Re: Metropolis, Lehman/De Caneva/Martinos

Messagepar Erwann » 27 janvier 2014 à 07:56

Avatar de l’utilisateur
Ceir
Cookie Monster
Messages : 605
Enregistré le : 03 janvier 2010 à 16:28

Re: Metropolis, Lehman/De Caneva/Martinos

Messagepar Ceir » 28 janvier 2014 à 21:21

La BD est prenante, pose des bases, et... voilà. Bien trop court, d'autant que ce qui est mis en place est donc fort intrigant et on a forcément envie d'en savoir plus.
Une bizarrerie, le résumé de la quatrième de couverture. Plutôt qu'un résumé c'est un complément de ce qu'on peut lire dans la BD.
Avatar de l’utilisateur
Erwann
Modérateur
Messages : 8335
Enregistré le : 25 mai 2010 à 17:37
Localisation : Sol-3

Re: Metropolis, Lehman/De Caneva/Martinos

Messagepar Erwann » 13 mai 2014 à 11:19

Avatar de l’utilisateur
Ceir
Cookie Monster
Messages : 605
Enregistré le : 03 janvier 2010 à 16:28

Re: Metropolis, Lehman/De Caneva/Martinos

Messagepar Ceir » 28 octobre 2014 à 14:46

La suite est toujours aussi bonne. On continue dans le polar noir avec des touches de fantastique et de références. Franchement prenant, j'attends le prochain avec impatience.
Léo Henry
Patrouilleur temporel
Messages : 98
Enregistré le : 27 décembre 2011 à 15:48

Re: Metropolis, Lehman/De Caneva/Martinos

Messagepar Léo Henry » 31 août 2017 à 12:37

J'ai peut-être pas cherché aux bons endroits, mais hors la chouette critique de Charybde 2, je n'ai pas trouvé de lecture de cette série, désormais achevée, par des membres de Notre Club.

De mon côté, je suis très enthousiaste, plus que pour la Brigade Chimérique, dont l'aspect démonstratif m'avait un peu laissé au bord du chemin. Metropolis est un vrai récit fou, totalement disproportionné, qui utilise une narration polar années 50 pour explorer un univers uchronique / psychanalytique / psychogéographique / et autres choses en hic, et construire méticuleusement un labyrinthe dans le labyrinthe. J'aime l'évolution de ce récit, qui s'enfonce petit à petit dans des zones de grand trouble, et son absence de point de clarté. Lehmann l'a souvent dit, Metropolis est son projet de roman impossible. Cette série de bédé est ainsi un avatar de ce travail, une tentative de mettre sur le papier ce projet irréalisable. Et cet essai, s'il est abouti avec brio dans plein de domaines, puise à mon sens sa plus grande force dans le fait de ne jamais parvenir à expliciter le Mystère. Il y a énormément de clins d'yeux dans cette série très dense, de jolis twists, de très très belles planches. Et la toute fin réussit l'exploit d'être à la fois ouverte et réjouissante, déroutante et pleinement satisfaisante - presque idyllique, après tant de noirceurs et de souterrains.

Ce Metropolis-ci est belle pièce à ajouter dans la grande Machine.

Retourner vers « BD / Comics / Manga »