Tau Zéro, de Poul Anderson (juin 2012)

Avatar de l’utilisateur
Clement
Administrateur
Messages : 2102
Enregistré le : 21 mars 2009 à 14:54
Contact :

Tau Zéro, de Poul Anderson (juin 2012)

Messagepar Clement » 09 novembre 2011 à 17:40

Tau Zéro est le nouveau roman de Poul Anderson, à paraître en juin 2012.
Avatar de l’utilisateur
JDB
L'équipe du Bélial'
Messages : 1523
Enregistré le : 20 avril 2009 à 15:08
Contact :

Re: Tau Zéro, de Poul Anderson (juin 2012)

Messagepar JDB » 09 novembre 2011 à 18:58

J'attaque la traduction en janvier. Et je tâcherai de me mettre dès le début en contact avec Manchu -- représenter un astronef dont la vitesse approche celle de la lumière de façon asymptotique, je suis sûr que ça va le faire saliver...
JDB
“Il est de fait que Martin Hewitt a toujours été aussi différent des détectives de convention que l’on peut se l’imaginer.”
Avatar de l’utilisateur
Erwann
Modérateur
Messages : 9000
Enregistré le : 25 mai 2010 à 17:37
Localisation : Sol-3

Re: Tau Zéro, de Poul Anderson (juin 2012)

Messagepar Erwann » 09 novembre 2011 à 19:10

jdb a écrit :représenter un astronef dont la vitesse approche celle de la lumière de façon asymptotique...

Ça ne ressemble pas à ça ? ;-)
Avatar de l’utilisateur
JDB
L'équipe du Bélial'
Messages : 1523
Enregistré le : 20 avril 2009 à 15:08
Contact :

Re: Tau Zéro, de Poul Anderson (juin 2012)

Messagepar JDB » 09 novembre 2011 à 23:13

Erwannn a écrit :
jdb a écrit :représenter un astronef dont la vitesse approche celle de la lumière de façon asymptotique...

Ça ne ressemble pas à ça ? ;-)

Nan, ça c'est un saut dans l'hyperespace, si je me souviens bien.
En fait, la scène la plus spectaculaire est celle de la fin, lorsque la durée du voyage est telle (pour un observateur extérieur à l'astronef) que l'univers commence à...
Non, pas de spoiler.
JDB
“Il est de fait que Martin Hewitt a toujours été aussi différent des détectives de convention que l’on peut se l’imaginer.”
Avatar de l’utilisateur
Ceir
Cookie Monster
Messages : 617
Enregistré le : 03 janvier 2010 à 16:28

Re: Tau Zéro, de Poul Anderson (juin 2012)

Messagepar Ceir » 10 novembre 2011 à 20:20

à...à... mais non, tu peux pas t'arrêter là !!!
geratton
Patrouilleur temporaire
Messages : 20
Enregistré le : 05 décembre 2011 à 18:13

Re: Tau Zéro, de Poul Anderson (juin 2012)

Messagepar geratton » 05 décembre 2011 à 18:23

Bonjour,

Très bonne nouvelle que l'annonce de la parution de ce roman.
Fan de Poul Anderson, et n'ayant manqué jusqu'à ce jour aucun des opus du Bélial qui lui ont été consacré, il va sans dire que j'attends désormais le mois de mai 2012 avec une certaine impatience.
Mais petite question à l'éditeur: Qu'en est-il de la publication de "L'épée brisée" dont le projet était évoqué dès 2005 sur la 4è de couv' du tome 1 de "La patrouille du temps" ?
Toujours dans les cartons ?
Avatar de l’utilisateur
Erwann
Modérateur
Messages : 9000
Enregistré le : 25 mai 2010 à 17:37
Localisation : Sol-3

Re: Tau Zéro, de Poul Anderson (juin 2012)

Messagepar Erwann » 05 décembre 2011 à 18:58

geratton a écrit :Mais petite question à l'éditeur: Qu'en est-il de la publication de "L'épée brisée" dont le projet était évoqué dès 2005 sur la 4è de couv' du tome 1 de "La patrouille du temps" ?
Toujours dans les cartons ?

Toujours dans les cartons. Mais on compte bien l'en sortir un de ces jours…
Avatar de l’utilisateur
Pierre-Paul Durastanti
L'équipe du Bélial'
Messages : 626
Enregistré le : 19 avril 2009 à 21:35

Re: Tau Zéro, de Poul Anderson (juin 2012)

Messagepar Pierre-Paul Durastanti » 05 décembre 2011 à 19:09

*marmonne une phrase incompréhensible d'un air contrarié et se tait*
geratton
Patrouilleur temporaire
Messages : 20
Enregistré le : 05 décembre 2011 à 18:13

Re: Tau Zéro, de Poul Anderson (juin 2012)

Messagepar geratton » 05 décembre 2011 à 23:50

J'espère de tout coeur que "L'épée brisée" finira par sortir des cartons.
Quoi qu'il en soit, bravo et merci à toute l'équipe du Bélial pour votre entreprise de "réhabilitation" des auteurs tels que Poul Anderson et Clifford Simak. Vous faites là oeuvre utile car ces auteurs un peu "oubliés" en France le méritent grandement.
Souhaitons que vous puissiez continuer à oeuvrer dans ce sens en dépit de toutes les difficultés qu'une telle entreprise doit comporter.
Avatar de l’utilisateur
JDB
L'équipe du Bélial'
Messages : 1523
Enregistré le : 20 avril 2009 à 15:08
Contact :

Re: Tau Zéro, de Poul Anderson (juin 2012)

Messagepar JDB » 25 janvier 2012 à 16:07

Ayé, j'attaque la traduction.
Bon, c'est pour prendre de l'avance, car la traduction précédente n'est pas encore bouclée (alors que je me préparais à la finir, l'éditeur a appris l'existence d'une version 2.0 du manuscrit sur lequel je travaillais ; en principe, je la reçois cette semaine et je compte passer un ou deux jours à relire et corriger mon premier jet en fonction de cette nouvelle version... et sans doute à traduire un nouvel avant-propos). Contrariant, mais comme il s'agit d'un livre important (La Tour Sombre n° 4,5 de Stephen King), j'ai intérêt à ne pas bâcler.
J'en reviens à Poul Anderson.
Début délicat : d'abord, je dois me couler dans le style, assez épuré, et dans la narration : 50 personnages, avec pas mal de "premiers rôles" dans le lot ; une intériorisation variable (le personnage principal, Reymont, est le seul dont nous ne partagions jamais les pensées, il est totalement "béhaviorisé") ; des passages dus à un "auteur omniscient"... le tout pour donner de la distance et imposer un rythme très particulier (asymptotique, disait Sandra Miesel, je crois).
Ensuite, pas mal d'efforts de visualisation à faire. Pour le chapitre 1 qui se passe à Stockholm (je vais sans doute expliquer dans une note ce qu'est le Millesgarden), heureusement qu'il y a Google Maps. Pour la description de l'astronef (un collecteur Bussard), c'est plus délicat ; je trouve pas mal d'illustrations sur la toile, mais j'aimerais bien quelque chose "d'officiel".
Mais on avance, on avance.
Ah ! au fait, il va y avoir quelque chose de spécial dans ce bouquin, on en a discuté aux Utopiales, constatant que les grands esprits s'étaient rencontrés. Mais je laisse à Olivier le plaisir de vous l'annoncer.
JDB
“Il est de fait que Martin Hewitt a toujours été aussi différent des détectives de convention que l’on peut se l’imaginer.”

Retourner vers « Les livres du Bélial' »