editorial bifrost 81

Avatar de l’utilisateur
Thomas Day
Modérateur
Messages : 6133
Enregistré le : 22 avril 2009 à 14:40

Re: editorial bifrost 81

Messagepar Thomas Day » 25 janvier 2016 à 08:57

Lutin a écrit :Oui, ça fait quand même pas lourd dans une année, quand on est fan de space opera ou planet opera. 10 nouveautés...
Perso, heureusement que j'ai beaucoup de retard et cela permet de découvrir des pépites plus anciennes. J'en ai assez des trucs déprimants - il n'ya qu'à regarder les infos et c'est de la dystopie en direct que nous vivons.


Certes, mais la science-fiction est (bien souvent) le reflet du présent.
Les fifties/sixties triomphantes, leur confort, ont donné l'âge d'or ; les chocs pétroliers et l'avènement de l'ordinateur individuel ont donné le cyberpunk.

TD
Avatar de l’utilisateur
Lutin
Radieux
Messages : 258
Enregistré le : 24 juillet 2009 à 15:15
Contact :

Re: editorial bifrost 81

Messagepar Lutin » 25 janvier 2016 à 11:26

Thomas Day a écrit :
Lutin a écrit :Oui, ça fait quand même pas lourd dans une année, quand on est fan de space opera ou planet opera. 10 nouveautés...
Perso, heureusement que j'ai beaucoup de retard et cela permet de découvrir des pépites plus anciennes. J'en ai assez des trucs déprimants - il n'ya qu'à regarder les infos et c'est de la dystopie en direct que nous vivons.


Certes, mais la science-fiction est (bien souvent) le reflet du présent.
Les fifties/sixties triomphantes, leur confort, ont donné l'âge d'or ; les chocs pétroliers et l'avènement de l'ordinateur individuel ont donné le cyberpunk.

TD


Oui, effectivement. J'avais d'ailleurs vu un reportage très intéressant sur le "phénomène" zombie ( et Romero) qui démontait l'angoisse que cela reflétait.
Avatar de l’utilisateur
scifictif
Prince-Marchand
Messages : 921
Enregistré le : 29 avril 2009 à 14:02

Re: editorial bifrost 81

Messagepar scifictif » 26 janvier 2016 à 14:02

merci Mickey

Mais non, c'est l'onc' Picsou qu'est derrière tout ça.

Retourner vers « La revue Bifrost »