[Concours] 20 ans de Bifrost

Avatar de l’utilisateur
Erwann
Modérateur
Messages : 8451
Enregistré le : 25 mai 2010 à 17:37
Localisation : Sol-3

Re: [Concours] 20 ans de Bifrost

Messagepar Erwann » 17 mai 2016 à 15:50

Le quizz est donc fini depuis dimanche soir.

Voici les bonnes réponses :
1. Une première question-piège… En comptant le « zéroième » album Les Mauvais Rêves, on arrive à un total de 23 bandes dessinées pour Valérian & Laureline (donc ni 22 ni 28).
2. Druillet a réinterprété Salammbô, personne ne s’y est trompé.
3. C’est bien Brigitte Bardot qui a inspiré les traits de Barbarella (désolé pour ceux qui ont répondu Jane Fonda : cette actrice n’a fait que lui prêter les siens dans le film de Roger Vadim).
4. Évidemment, Ranx s’écrie « Znort » (et pas « Fuck » comme l’ont cru certains).
5. Personne (ou presque) ne s’est trompé, John Difool est un détective de classe R.
6. Le dernier des Méta-Barons s’appelle, si l’on peut dire ainsi, « Sans-Nom » (et pas Othon) (et la réponse « il n’en a pas » n’est pas valide).
7. Le prénom de Nikopol, personne ne s’est planté, c’est Alcide.
8. L’amie de Yoko Tsuno sur le dessin est Khâny (et pas Ingrid Hallberg, même si sur un crayonné en N&B il est ardu de remarquer la peau bleue de la Vinéenne).
9. Aux dernières nouvelles, LEO, dans son cycle des « Mondes d’Aldébaran » n’a visité que Aldébaran, Bételgeuse et Antarès (et pas Véga ni Arcturus).
10. Le désastre qui frappe Néo-Tokyo dans Akira a lieu en 1982 (pourquoi certains ont indiqué 1988, je m’interroge). 2019, c’est la date du début du récit, et aussi la réponse à la question suivante.
11. Aucune erreur pour cette question, Prométhée commence le 21/09/2019.
12. Le dessin, tiré des « Eaux de Mortelune », était signé Adamov, dont le trait évoque celui de Moebius — d'où les nombreuses erreurs —. Cothias, lui, est le scénariste.
13. L’architecte ayant conçu Urbicande est effectivement Eugen Robick, personne ne s’est trompé.
14. Là, les erreurs ont été nombreuses : il s’agissait de chasser le ou les intrus parmi les comics d’Alan Moore abordés dans le hors-série. En l’occurrence, il n’y avait qu’un seul véritable intrus : From Hell. Fréquemment cités, Top 10 fait l’objet d’un article et Nemo est abordé par la bande dans celui sur La Ligue des Gentlemen extraordinaires. Dommage pour les quelques participants qui ont coché toutes les comics de Moore traités dans le HS : c’était l’inverse qu’il fallait faire.
15. Pas d’erreur, le manga Planètes ne visite pas tous les astres de notre système solaire.
16. et 17. Le smiley ensanglanté est celui de Watchmen, celui à trois yeux provient de Transmetropolitan, personne ou presque ne s’est laissé avoir.
18. L’héroïne dessinée par François Bourgeon n’est ni Julie (?) ni Hollande (??) mais bien Cyann (Olsimar).
19. Au début de Universal War One, la planète X, la Terre et Saturne sont intacts, mais Uranus a pris cher.
20. Une dernière question un brin vache pour conclure le questionnaire… à moins d'avoir lu l’avant-propos du hors-série. Notre vénéré Boss est donc un grand amateur de Blake et Mortimer (Tintin, bien essayé mais non).
21. La question subsidiaire sur le nombre de Bifrost n’était pas facile non plus. Ce n'est ni 82 ni 83, pas encore 86, pas encore 100, 42 remonte à plus de dix ans ; le nombre correct est : 82 numéros réguliers + 3 hors-série = 85.

Merci aux 64 participants, un grand bravo aux 2 joueurs qui ont répondu correctement à toutes les réponses — et qui remportent de facto un abonnement d'un an —, un bravo non moins grand aux quelques autres qui ont tout bon sauf la question subsidiaire — une main innocente va en choisir trois par tirage au sort —, un satisfecit à la vingtaine qui se sont trompé sur l'une ou l'autre des nombreuses questions piège, et un poutou à celui qui a pris le parti de répondre systématiquement de travers (il se reconnaîtra, il fréquente ce forum).
Avatar de l’utilisateur
Algernon
Cookie Monster
Messages : 584
Enregistré le : 03 novembre 2014 à 13:24

Re: [Concours] 20 ans de Bifrost

Messagepar Algernon » 21 mai 2016 à 00:33

Erwann a écrit :Le désastre qui frappe Néo-Tokyo dans Akira a lieu en 1982


Soyons tatillons : le désastre frappe Tokyo et non Néo-Tokyo.

Erwann a écrit :(pourquoi certains ont indiqué 1988, je m’interroge).


L'explication est simple. Ils se sont référencé au film et non au manga. Dans le dessin animé, la date de la destruction de Tokyo est le 16 juillet 1988, jour de la sortie d'Akira au cinéma au Japon. Par contre, dans les deux cas, l'action se situe bien en 2019.

Pour l'anecdote, dans la version couleurs en 14 tomes, la date de la catastrophe est 1992 et l'action se situe en 2030. D'ailleurs, je déconseille fortement cette édition aux intéressés. Si vous êtes impatients et ne supportez pas d'attendre la toute nouvelle édition de Glénat (dont le 1er tome, je le rappelle, paraît le 1er juin), cet éditeur a sorti en 1999 une édition noir et blanc en 6 tomes toujours commercialisés. Elle reprend plusieurs défauts de la précédente édition, comme l'inversion du sens de lecture, mais reste toujours plus intéressante que la version couleurs (une colorisation moche que nous devons aux américains). Pour le prix, aussi, le choix est vite fait. Édition couleurs : 14 tomes à 15,50 €. Édition noir et blanc (l'ancienne comme la nouvelle) : 6 tomes à 14,95 €.

Retourner vers « La revue Bifrost »