Bifrost n° 84 : spécial Robert E. Howard

Avatar de l’utilisateur
Tim Tonus
Patrouilleur temporaire
Messages : 26
Enregistré le : 25 octobre 2016 à 12:01

Re: Bifrost n° 84 : spécial Robert E. Howard

Messagepar Tim Tonus » 28 octobre 2016 à 10:08

J'ai bien reçu le n°84 et j'ai commencé de le lire, c'est du copieux. Il y a un sacré dossier R. E. Howard et la couverture- comme le laissait entendre les aperçus sur la Toile - est magnifique.

À ce propos j'aurais une requête, serait-il possible de voir le "work in progress" de Greg Manchess pour arriver à ce résultat ? (Merci d'avance. Et si ce n'est pas possible, merci tout de même).

Cœurs avec les doigts.
Mon blog :Ici, je suis ailleurs [-_ô]
Avatar de l’utilisateur
Clement
Administrateur
Messages : 2062
Enregistré le : 21 mars 2009 à 14:54
Contact :

Re: Bifrost n° 84 : spécial Robert E. Howard

Messagepar Clement » 30 octobre 2016 à 10:05

Les fichiers ePub et Kindle de Bifrost 84 sont désormais disponibles dans votre bibliothèque si vous l'avez acheté ou reçu en tant qu'abonné. Toutes nos excuses pour ce retard !
captain penobo
Patrouilleur temporel
Messages : 85
Enregistré le : 22 octobre 2015 à 11:27

Re: Bifrost n° 84 : spécial Robert E. Howard

Messagepar captain penobo » 30 octobre 2016 à 13:14

grand merci pour ce BIFROST qui rend hommage à un écrivain dont l'oeuvre m'a procuré de belles heures de lecture pendant mon adolescence et ma période estudiantine. De sacrés bons souvenirs !
L'article de M.DEJLIL sur les oeuvres d'HOWARD chez NEO m'a naturellement conduit à vérifier si j'avais bien tous les NEO HOWARD dans ma bibliothèque, ce dont j'étais persuadé depuis le temps... Gasp ! Il m'en manquait un - Les habitants des tombes.
Je n'ai pas manqué de me flageller avec un fouet à neuf queues en implorant de sombres et terrifiantes divinités...
Je sais ce qu'il me reste à faire...
Avatar de l’utilisateur
scifictif
Prince-Marchand
Messages : 918
Enregistré le : 29 avril 2009 à 14:02

Re: Bifrost n° 84 : spécial Robert E. Howard

Messagepar scifictif » 04 novembre 2016 à 21:21

Bon, puisque personne ne l'a signalé (ou alors en off, qui sait), je m'y colle :
une coquille dans la scientifiction (p 179)

Les plus anciens ont récemment été découverts au sud-ouest du Groenland, dans des roches datées d’environ 3,7 milliards d’années (une époque que les géologues nomment « Archéen »). Cette découverte recule d’environ 200 millions d’années l’âge jusqu’alors connu des plus anciens stromatolithes qui était de 3,5 millions d’années

Comprendre 3,5 milliards d'années.
Avatar de l’utilisateur
M
Grand Ancien
Messages : 1791
Enregistré le : 20 juin 2009 à 20:41

Re: Bifrost n° 84 : spécial Robert E. Howard

Messagepar M » 05 novembre 2016 à 22:42

Un Scientifiction toujours aussi agréable à lire. Une interview de Mélanie Fazi qui éclaire sous un autre jour le travail de traducteur (vous envisagez de faire des Paroles d'éditeur ? ou des Paroles de Blogueur ?...). Un volet critique bien garni mais qui ne me poussera pas à vider mon compte en banque. Toutefois, ce volet soulève un "soucis" à mon sens. Le manque de chroniqueurs. Comme il y a deux ou trois ans je crois, beaucoup de chroniques proviennent des mêmes personnes. Et leurs goûts teintent fortement les avis. Alors je sais la critiques est un exercice subjectifs mais là je trouve que c'est très/trop marqué dans ce numéro (à quand la chronique de plus d'un roman de fantasy dans un Bifrost ?)

Des nouvelles à géométrie variable pour moi. Celle de Romain Lucazeau m'a convaincu d'acheté Latium. Christian Léourier est fidèle à lui même. Celle d'Howard m'a laissé de marbre. En même temps, Howard c'est pas ma came. Le dossier est de qualité. Rien à dire. Mais ça me laisse froid. Autant je suis fan de Lovecraft, autant Howard...
Bref un numéro qui n'était pas pour moi, je m'y attendais, mais qui doit ravir les admirateur du père de Conan.
"Sauvez un arbre, mangez un castor"
Avatar de l’utilisateur
Erwann
Modérateur
Messages : 8082
Enregistré le : 25 mai 2010 à 17:37
Localisation : Sol-3

Re: Bifrost n° 84 : spécial Robert E. Howard

Messagepar Erwann » 06 novembre 2016 à 11:49

M a écrit :vous envisagez de faire des Paroles d'éditeur ? ou des Paroles de Blogueur ?...

Mais carrément ! Depuis le numéro 83, on a ouvert la rubrique aux autres métiers : traducteurs donc, jusqu'à présent, et on prévoit justement éditeurs, illustrateurs, etc.
Avatar de l’utilisateur
ubikD
L'équipe du Bélial'
Messages : 1833
Enregistré le : 19 avril 2009 à 19:29

Re: Bifrost n° 84 : spécial Robert E. Howard

Messagepar ubikD » 06 novembre 2016 à 12:09

Un volet critique bien garni mais qui ne me poussera pas à vider mon compte en banque. Toutefois, ce volet soulève un "soucis" à mon sens. Le manque de chroniqueurs. Comme il y a deux ou trois ans je crois, beaucoup de chroniques proviennent des mêmes personnes. Et leurs goûts teintent fortement les avis. Alors je sais la critiques est un exercice subjectifs mais là je trouve que c'est très/trop marqué dans ce numéro (à quand la chronique de plus d'un roman de fantasy dans un Bifrost ?)

Ta remarque m'interpelle. Étant partie prenante (4 chroniques dans le présent numéro), j'ai fait une rapide recension, histoire de voir si ton impression est fondée (que l'on me corrige si je me trompe).
33 chroniques, 17 chroniqueurs différents. Si l'on met de côté Nébal et moi-même* (les plus gros contributeurs de ce numéros), ça laisse quand même 25 chroniques pour 15 chroniqueurs différents.
A titre de comparaison, si l'on regarde le sommaire du Galaxies n°43, on trouve 20 chroniques pour 8 chroniqueurs différents. D'ailleurs, au passage, le hors série la SF en BD se fait sonner les cloches de manière prévisible par Pierre Stolze. On rigole et on s'amuse.

* Ce sera beaucoup moins pour le prochain numéro.
Avatar de l’utilisateur
Olivier Girard
Modérateur
Messages : 2764
Enregistré le : 15 avril 2009 à 15:38

Re: Bifrost n° 84 : spécial Robert E. Howard

Messagepar Olivier Girard » 06 novembre 2016 à 12:18

M a écrit :Un volet critique bien garni mais qui ne me poussera pas à vider mon compte en banque. Toutefois, ce volet soulève un "soucis" à mon sens. Le manque de chroniqueurs. Comme il y a deux ou trois ans je crois, beaucoup de chroniques proviennent des mêmes personnes. Et leurs goûts teintent fortement les avis. Alors je sais la critiques est un exercice subjectifs mais là je trouve que c'est très/trop marqué dans ce numéro (à quand la chronique de plus d'un roman de fantasy dans un Bifrost ?)

Je reviens sur cette remarque, qui me semble intéressante.
J'ai relevé, par curiosité, le nombre de personnes ayant collaboré au cahier critique de ce numéro.
Karine Gobled, Bertrand Bonnet, Raphaël Gaudin, Gregory Drake, Erwann Perchoc, Jean-Pierre Lion, Laurent Leleu, Pierre Charrel, Nicolas Winter, Philippe Boulier, Arnaud Lainé, Maëlle Alan, Sam Lermite, Bruno Para, Claude Ecken, Etienne Barrillier et Eric Jentile. Soit une équipe critique de 17 collaborateurs sur ce numéro. Il ne me semble pas que cela souligne un "manque de chroniqueurs". Après, il est certain qu'il s'agit de personnes aux goûts affirmés (c'est d'ailleurs pour cela qu'on les choisi). Il est certain aussi qu'on fait des choix en amont sur les livres dont on décide de parler (et comme tout choix, c'est derniers sont critiquables, bien entendu). De fait, la fantasy nous intéresse moins que la SF, par exemple, et la production dans ce dernier registre me semble actuellement assez pauvre (globalement, attention). Bref, la production est pléthorique, et si on manque de quelque chose, c'est sans doute de place plutôt que de collaborateurs (même si l'idée d'élargir l'équipe, qui tourne autour de 25/30 personnes par numéro, est toujours d'actualité).

M a écrit :Des nouvelles à géométrie variable pour moi. Celle de Romain Lucazeau m'a convaincu d'acheté Latium. Christian Léourier est fidèle à lui même. Celle d'Howard m'a laissé de marbre. En même temps, Howard c'est pas ma came. Le dossier est de qualité. Rien à dire. Mais ça me laisse froid. Autant je suis fan de Lovecraft, autant Howard...
Bref un numéro qui n'était pas pour moi, je m'y attendais, mais qui doit ravir les admirateur du père de Conan.

On s'est donc planté. L'ambition de chaque dossier de Bifrost n'est pas de "ravir les admirateurs" du sujet dudit dossier (enfin, si, bien sûr, mais pas que). C'est surtout de donner à ceux qui ne connaissent pas, ou qui pensent ne pas aimer, la curiosité d'aller un peu plus loin, de compléter leur culture et d'élargir un peu leur horizon, voire de clairement réviser leur jugement (en bien ou en mal, d'ailleurs).
Quoiqu'il en soit, merci pour ta réaction ; les retours constructifs sont toujours intéressants.

Retourner vers « La revue Bifrost »