Bifrost n° 84 : spécial Robert E. Howard

Avatar de l’utilisateur
Aldaran
Little Green Man
Messages : 379
Enregistré le : 13 août 2009 à 15:05

Re: Bifrost n° 84 : spécial Robert E. Howard

Messagepar Aldaran » 06 novembre 2016 à 14:13

Olivier Girard a écrit :
M a écrit :Des nouvelles à géométrie variable pour moi. Celle de Romain Lucazeau m'a convaincu d'acheté Latium. Christian Léourier est fidèle à lui même. Celle d'Howard m'a laissé de marbre. En même temps, Howard c'est pas ma came. Le dossier est de qualité. Rien à dire. Mais ça me laisse froid. Autant je suis fan de Lovecraft, autant Howard...
Bref un numéro qui n'était pas pour moi, je m'y attendais, mais qui doit ravir les admirateur du père de Conan.

On s'est donc planté. L'ambition de chaque dossier de Bifrost n'est pas de "ravir les admirateurs" du sujet dudit dossier (enfin, si, bien sûr, mais pas que). C'est surtout de donner à ceux qui ne connaissent pas, ou qui pensent ne pas aimer, la curiosité d'aller un peu plus loin, de compléter leur culture et d'élargir un peu leur horizon, voire de clairement réviser leur jugement (en bien ou en mal, d'ailleurs).
Quoiqu'il en soit, merci pour ta réaction ; les retours constructifs sont toujours intéressants.

À mon sens, vous ne vous êtes pas plantés. Qu'un n° de Bifrost ne satisfasse pas tout le monde, c'est pour moi un signe que vous tentez de balayer « tous » les aspects des littératures qui sont susceptibles de nous intéresser et je trouve que c'est une bonne chose.
Maintenant, c'est la raison pour laquelle je ne m'abonne pas à Bifrost : j'aime choisir les dossiers (pour un auteur ou un sujet que je voudrais découvrir ou pour un autre déjà apprécié mais dont j'aimerais apprendre davantage).
C'est toujours le dossier qui détermine mon achat, même si je fais parfois une exception lorsque celui-ci ne me branche pas mais qu'une nouvelle du même n° m'intéresse. (Une limite tout de même : une nouvelle de Liu dans un Spécial Werber me fera botter en touche. Mais il y a peu de chance que ça arrive, je pense...)
Avatar de l’utilisateur
Apophis
Radieux
Messages : 229
Enregistré le : 07 janvier 2016 à 15:54
Contact :

Re: Bifrost n° 84 : spécial Robert E. Howard

Messagepar Apophis » 06 novembre 2016 à 14:59

J'ai la même approche qu'Aldaran : c'est avant tout le dossier qui m'intéresse, donc je n'achète (ou pas) qu'en fonction de celui-ci. Je lis le reste, évidemment, mais moi par contre, je n'achèterais pas un numéro dont le dossier thématique ne m'intéresse pas juste pour une nouvelle. Possédant le Guide Howard, je n'ai pas ressenti le besoin d'acquérir un "doublon", puisque Patrice Louinet a été, si j'ai bien tout saisi, l'architecte en chef du dossier de ce n°84.

Concernant le dossier en général, j'ai essentiellement acheté pour mieux connaître des auteurs qui m'intéressaient déjà (Le Guin, Zelazny, etc), car je trouve vos guides de lecture très pertinents et surtout très bien structurés (il est facile et rapide d'y trouver ou retrouver une information précise). Par contre, je ne pense honnêtement pas qu'un guide Bifrost me fasse complètement changer d'avis sur un auteur que j'aime (Banks, Simmons, Egan, Watts, Baxter, etc) ou avec lequel j'ai parfois, voire systématiquement, du mal (Vance, Cordwainer Smith, Christopher Priest, etc).
Avatar de l’utilisateur
M
Grand Ancien
Messages : 1825
Enregistré le : 20 juin 2009 à 20:41

Re: Bifrost n° 84 : spécial Robert E. Howard

Messagepar M » 06 novembre 2016 à 16:17

@ Ubik et Oliver : ok pour les chroniques. J'aurai dû faire votre recension avant de poster mon avis. Mon sentiment doit effectivement provenir du fait que les goûts des chroniqueurs sont assez proches. Et puis il n'est pas illogique non plus que Olivier, en temps de que directeur rédactionnel, "impose" un style qui uniformise les critiques (je sais pas si je suis clair là).

Olivier Girard a écrit :
M a écrit :Des nouvelles à géométrie variable pour moi. Celle de Romain Lucazeau m'a convaincu d'acheté Latium. Christian Léourier est fidèle à lui même. Celle d'Howard m'a laissé de marbre. En même temps, Howard c'est pas ma came. Le dossier est de qualité. Rien à dire. Mais ça me laisse froid. Autant je suis fan de Lovecraft, autant Howard...
Bref un numéro qui n'était pas pour moi, je m'y attendais, mais qui doit ravir les admirateur du père de Conan.

On s'est donc planté. L'ambition de chaque dossier de Bifrost n'est pas de "ravir les admirateurs" du sujet dudit dossier (enfin, si, bien sûr, mais pas que). C'est surtout de donner à ceux qui ne connaissent pas, ou qui pensent ne pas aimer, la curiosité d'aller un peu plus loin, de compléter leur culture et d'élargir un peu leur horizon, voire de clairement réviser leur jugement (en bien ou en mal, d'ailleurs).
Quoiqu'il en soit, merci pour ta réaction ; les retours constructifs sont toujours intéressants.


Contrairement à Apophis ou Aldaran, je suis abonné pour soutenir la revue et parce que les fictions, à mon sens, justifient l'achat du Bifrost. Et les longues interview des auteurs. Ca je suis fan d'où mon plaisir à lire les articles "Paroles de...".
Du coup, je ne pense pas que vous soyez planté. C'est juste qu'Howard c'est pas pour moi. A l'inverse, le dossier King m'avait ravi alors que je ne lis quasiment pas l'auteur. Le dossier avait davantage titillé ma curiosité.

Dans tout les cas, chapeau pour votre travail (que ce soit les chroniques ou les dossiers) et je vous souhaite encore au moins 20 ans dans la même veine.
"Sauvez un arbre, mangez un castor"
Avatar de l’utilisateur
Apophis
Radieux
Messages : 229
Enregistré le : 07 janvier 2016 à 15:54
Contact :

Re: Bifrost n° 84 : spécial Robert E. Howard

Messagepar Apophis » 06 novembre 2016 à 16:50

M a écrit : Mon sentiment doit effectivement provenir du fait que les goûts des chroniqueurs sont assez proches.


J'ai le même sentiment. En tant que lecteur, j'aimerais voir plus de critiques avec non pas un mais deux avis, dans le style pour / contre. Je comprends bien que ça imposerait des critiques plus longues (et que plusieurs personnes lisent le même livre), donc, à nombre de pages alloué inextensible, moins de critiques par numéro. La question est donc : garder le même nombre de critiques, ou en avoir moins mais offrant plus de points de vue différents ?

Comme le disait récemment un de mes collègues blogueurs, c'est ce qui fait la grande force de la blogosphère : je pense que pas un seul d'entre nous n'a le même angle d'analyse, ne va se focaliser sur les mêmes points. Il y a certes des points communs dans nos critiques, mais, de fait, chacune d'elles offre une vision différente du même livre : en les combinant, chacun pourra donc s'en faire une idée la plus précise possible. C'est la même différence, par rapport à une critique unique, que la vision "à facettes" d'un insecte par rapport à la vision humaine.
Avatar de l’utilisateur
Aldaran
Little Green Man
Messages : 379
Enregistré le : 13 août 2009 à 15:05

Re: Bifrost n° 84 : spécial Robert E. Howard

Messagepar Aldaran » 06 novembre 2016 à 17:18

De mon côté, je ne pense pas que l'idée des « doubles critiques » soit bonne au sein de Bifrost en raison de la place allouée à celles-ci. Si on en a déjà vu, c'est parce que les avis étaient radicalement différents (il me semble).
Pour avoir des divergences de points de vue, la toile est là, que ce soit au travers des blogs ou même des sites marchands (que je visite uniquement pour glaner des avis, préférant « faire vivre » les libraires de mon choix) ou autres fenêtres critiques.
Avatar de l’utilisateur
ubikD
L'équipe du Bélial'
Messages : 1867
Enregistré le : 19 avril 2009 à 19:29

Re: Bifrost n° 84 : spécial Robert E. Howard

Messagepar ubikD » 06 novembre 2016 à 17:28

Comme le disait récemment un de mes collègues blogueurs, c'est ce qui fait la grande force de la blogosphère : je pense que pas un seul d'entre nous n'a le même angle d'analyse, ne va se focaliser sur les mêmes points. Il y a certes des points communs dans nos critiques, mais, de fait, chacune d'elles offre une vision différente du même livre : en les combinant, chacun pourra donc s'en faire une idée la plus précise possible. C'est la même différence, par rapport à une critique unique, que la vision "à facettes" d'un insecte par rapport à la vision humaine.

D'où l'intérêt d'un forum vivant, bien supérieur en-cela à un blog pour échanger des points de vue différents ou rebondir sur une chronique papier.

ps : je précise pour éviter tout malentendu. Je ne déblatère pas sur les blog, en tenant un moi-même ce serait un tantinet schizo.
Avatar de l’utilisateur
scifictif
Prince-Marchand
Messages : 921
Enregistré le : 29 avril 2009 à 14:02

Re: Bifrost n° 84 : spécial Robert E. Howard

Messagepar scifictif » 06 novembre 2016 à 19:04

Nébal, je suis surpris que tu n'aies pas évoqué le round-robin Le défi de l'au-delà dans ton article (d'autant qu'il illustre ton propos).
Existe-t'il d'autres textes collaboratifs d'ailleurs ?
Avatar de l’utilisateur
Nébal
L'équipe du Bélial'
Messages : 1437
Enregistré le : 20 avril 2009 à 20:03
Localisation : Bordeaux
Contact :

Re: Bifrost n° 84 : spécial Robert E. Howard

Messagepar Nébal » 06 novembre 2016 à 19:56

scifictif a écrit :Nébal, je suis surpris que tu n'aies pas évoqué le round-robin Le défi de l'au-delà dans ton article (d'autant qu'il illustre ton propos).
Existe-t'il d'autres textes collaboratifs d'ailleurs ?


Je l'évoquais (il me semble, mais assez rapidement, ceci dit, ça me paraît quand même assez anecdotique) dans mon article initial, qui était beaucoup plus long - beaucoup trop pour la revue. Dans ce contexte, il me fallait privilégier certains aspects, pour qu'il demeure une cohérence interne, et en ayant conscience que je ne pouvais de toute façon pas être exhaustif. Je m'en suis donc tenu au projet initial, au sens le plus restreint, portant sur les nouvelles et les influences réciproques qu'elles peuvent illustrer (ce qui a imposé de sacrifier de longs développements, par exemple sur la correspondance et ce qu'elle pouvait révéler concernant les philosophies des auteurs) ; le round-robin n'était pas totalement hors-sujet, c'est certain, mais j'ai préféré mettre l'accent sur d'autres textes à mon sens plus enthousiasmants et révélateurs. Mais les choix sont toujours à débattre, hein.
Avatar de l’utilisateur
scifictif
Prince-Marchand
Messages : 921
Enregistré le : 29 avril 2009 à 14:02

Re: Bifrost n° 84 : spécial Robert E. Howard

Messagepar scifictif » 06 novembre 2016 à 21:10

J'avoue avoir été particulièrement frustré par la note (32)...
Après, passé un certain délai, peut-être y aura-t-il moyen de diffuser cette version longue sur le Blog Bifrost, si la Bélial' team le juge pertinent. Voire sur ton blog (j'ignore si, comme pour les chroniques, vous récupérez vos droits sur les articles après 1 an d'exclusivité), si tu le juges pertinent.

Quant à débattre de la pertinence de tes choix, sachant que Les Eaux en furie est le 3ème texte que je lis de l'auteur...
Après, Le défi de l'au-delà illustre surtout ce qui les différencie, et c'est d'autant plus frappant que leur section respective se suivent immédiatement (sacrée rupture dans la nouvelle). Et pour l'avoir relue rapidement avec ton article en tête, elle m'a semblé tellement caricaturale que je n'ai pas pu m'empêcher de penser que Howard prenait sciemment le contre-pied de Lovecraft pour lui signifier, en un pied de nez amical, qu'il suivait sa propre voie.
Modifié en dernier par scifictif le 06 novembre 2016 à 21:15, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Nébal
L'équipe du Bélial'
Messages : 1437
Enregistré le : 20 avril 2009 à 20:03
Localisation : Bordeaux
Contact :

Re: Bifrost n° 84 : spécial Robert E. Howard

Messagepar Nébal » 06 novembre 2016 à 21:14

scifictif a écrit :Après, Le défi de l'au-delà illustre surtout ce qui les différencie, et c'est d'autant plus frappant que leur section respective se suivent immédiatement (sacré rupture dans la nouvelle). Et pour l'avoir relu rapidement avec ton article en tête, elle m'a semblé tellement caricaturale que je n'ai pas pu m'empêcher de penser que Howard prenait sciemment le contre-pied de Lovecraft pour lui signifier, en un pied de nez amical, qu'il suivait sa propre voie .


Le pied de nez, je ne sais pas ; peut-être. Mais autrement, oui, en ce qui me concerne, c'était bien le problème : j'ai l'impression que tous deux se caricaturent d'eux-mêmes dans ce texte... Mais comme ce "défi" entre potes, dans son principe même, tient limite de la blague...

Retourner vers « La revue Bifrost »