Bifrost n° 85 : dossier Thierry Di Rollo

Avatar de l’utilisateur
JDB
L'équipe du Bélial'
Messages : 1409
Enregistré le : 20 avril 2009 à 15:08
Contact :

Re: Bifrost n° 85 : dossier Thierry Di Rollo

Messagepar JDB » 02 février 2017 à 05:10

M a écrit :Une phrase marquante dans l'interview (de mon point de vue de lecteur) : "Quand j'écris, je vois".

Et bien pour ma part Thierry, quand je te lis, je vois.

Ton amour du 7ème art transpire dans tes écrits. Et ce ressent à la lecture. Le visuel est très présent dans tes oeuvres.


My task which I am trying to achieve is, by the power of the written word, to make you hear, to make you feel — it is, before all, to make you see. That — and no more, and it is everything. If I succeed, you shall find there according to your deserts: encouragement, consolation, fear, charm — all you demand; and, perhaps, also that glimpse of truth for which you have forgotten to ask.--Joseph Conrad

JDB
“Pourquoi le visage qui est le mien, tel que vous le voyez, ne serait-il pas un simple masque ?”
Avatar de l’utilisateur
T. D. R.
Radieux
Messages : 233
Enregistré le : 23 décembre 2013 à 14:26
Contact :

Re: Bifrost n° 85 : dossier Thierry Di Rollo

Messagepar T. D. R. » 02 février 2017 à 09:11

M a écrit :Une phrase marquante dans l'interview (de mon point de vue de lecteur) : "Quand j'écris, je vois".

Et bien pour ma part Thierry, quand je te lis, je vois.

Ton amour du 7ème art transpire dans tes écrits. Et ce ressent à la lecture. Le visuel est très présent dans tes oeuvres.

Rien ne peut me faire plus plaisir que ton commentaire, mon Farfadet :-) C'est vraiment gentil.
En tout cas, j'essaie, chaque fois que j'écris, de placer le lecteur dans l'espace physique de ce qu'il lit, pour qu'il soit au maximum plongé au cœur de l'histoire. J'essaie.
Tout notre raisonnement se réduit à céder au sentiment.” B. Pascal.
Avatar de l’utilisateur
Erwann
Modérateur
Messages : 8329
Enregistré le : 25 mai 2010 à 17:37
Localisation : Sol-3

Re: Bifrost n° 85 : dossier Thierry Di Rollo

Messagepar Erwann » 06 février 2017 à 22:42

Merlipili
Vandale du vide
Messages : 1
Enregistré le : 09 février 2017 à 17:56

Re: Bifrost n° 85 : dossier Thierry Di Rollo

Messagepar Merlipili » 09 février 2017 à 18:18

Je viens de terminer de dévorer ce numéro, moment émouvant puisque je rejoins Bifrost grâce au papa noêl qui m'a gentiment abonné :o)

Je ne connaissais pas du tout Thierry Di Rollo et bah me suis pris une bonne pichenette (ou plutôt une grosse baffe d'ailleurs). La nouvelle est très sympa et j'ai hâte de lire plus de Royster et de K. Beckin. Je me demandais d'ailleurs si les semi-morts étaient récurrents dans l'univers ou si un des romans en avait un comme personnage principal ?

L'interview entre Thierry Di Rollo et Olivier Girard m'a vraiment plu, j'ai eu l'impression de mettre un pied dans vos mondes d'auteur, d'éditeur. J'ai presque envie de dire que je me sentais un peu voyeur après certains paragraphes. Vous vous êtes vraiment donné !

Bref, bravo pour cette revue, et pour le forum aussi, j'ai vogué sur quelques pages, il y a de sacrés sujets.

J'arrête mon commentaire de fan boy hystérique et part replonger dans la lecture de Latium en attendant de recevoir une partie de "La Tragédie humaine"
Avatar de l’utilisateur
T. D. R.
Radieux
Messages : 233
Enregistré le : 23 décembre 2013 à 14:26
Contact :

Re: Bifrost n° 85 : dossier Thierry Di Rollo

Messagepar T. D. R. » 10 février 2017 à 09:46

Merlipili a écrit :Je ne connaissais pas du tout Thierry Di Rollo et bah me suis pris une bonne pichenette (ou plutôt une grosse baffe d'ailleurs). La nouvelle est très sympa et j'ai hâte de lire plus de Royster et de K. Beckin. Je me demandais d'ailleurs si les semi-morts étaient récurrents dans l'univers ou si un des romans en avait un comme personnage principal ?

Merci pour votre retour, Merlipili. L'avis récent de Chien critique, maintenant le vôtre; ça fait vraiment chaud au cœur.
Et pour répondre à votre interrogation, non, c'est le premier semi-mort que je mets en scène dans l'un de mes textes.
Tout notre raisonnement se réduit à céder au sentiment.” B. Pascal.
Avatar de l’utilisateur
Aldaran
Little Green Man
Messages : 377
Enregistré le : 13 août 2009 à 15:05

Re: Bifrost n° 85 : dossier Thierry Di Rollo

Messagepar Aldaran » 18 février 2017 à 15:58

Excellente nouvelle d'Elizabeth Bear, j'ai adoré.
Ça donne vraiment envie d'espérer voir Pierre-Paul ou M et Mme 42 endosser à nouveau la tenue d'ambulancier. Des idées de cet ordre chez le Chauve-en-chef et sa bande ?

Sinon, j'ai repéré (et c'est rare) une petite erreur dans la nouvelle de Ken Liu.
Page 47, troisième ligne en partant du bas, on lit : « La conversation des objets en souffre. »
Avatar de l’utilisateur
Pierre-Paul Durastanti
L'équipe du Bélial'
Messages : 549
Enregistré le : 19 avril 2009 à 21:35

Re: Bifrost n° 85 : dossier Thierry Di Rollo

Messagepar Pierre-Paul Durastanti » 18 février 2017 à 19:35

Aldaran a écrit :Ça donne vraiment envie d'espérer voir Pierre-Paul ou M et Mme 42 endosser à nouveau la tenue d'ambulancier.


"Gné ?" demande-t-il intelligemment.
Avatar de l’utilisateur
Aldaran
Little Green Man
Messages : 377
Enregistré le : 13 août 2009 à 15:05

Re: Bifrost n° 85 : dossier Thierry Di Rollo

Messagepar Aldaran » 18 février 2017 à 21:14

Pierre-Paul Durastanti a écrit :
Aldaran a écrit :Ça donne vraiment envie d'espérer voir Pierre-Paul ou M et Mme 42 endosser à nouveau la tenue d'ambulancier.

"Gné ?" demande-t-il intelligemment.

Comme pour Ken Liu, dont peu était proposé en France avant La Ménagerie de papier, je me suis demandé si le caractère d'urgence d'une publication chez nous s'était aussi fait sentir dans le cas d'Eizabeth Bear.
Urgence... Ambulanciers...
J'avais tout d'abord pensé aux 42 mais, comme c'est Pierre-Paul qui a traduit en premier, je ne veux pas retirer le pain de la bouche de qui que ce soit.
Avatar de l’utilisateur
Pierre-Paul Durastanti
L'équipe du Bélial'
Messages : 549
Enregistré le : 19 avril 2009 à 21:35

Re: Bifrost n° 85 : dossier Thierry Di Rollo

Messagepar Pierre-Paul Durastanti » 19 février 2017 à 17:14

Ah, c'était mon hypothèse principale. ;)

Il y a beaucoup de terrain à déchiffrer et on ne peut publier qu'un nombre limité de recueils (ou de romans) de nouveaux auteurs au Bélial' ; pour tâcher de compenser un peu, je me suis fixé d'essayer d'en proposer à Olivier pour Bifrost (à charge pour lui de les accepter, bien sûr). Le prochain, ce sera Dale Bailey, dont une longue novelette bien chtarbée, "La fin de la fin de tout", devrait paraître dans le numéro d'été, spécial Jean Ray. Je l'ai traduite et rendue avec... des mois d'avance. Pardon, il faut que je me pince.

Retourner vers « La revue Bifrost »