Bifrost n° 89 : dossier Nancy Kress (janvier 2018)

Avatar de l’utilisateur
JDB
L'équipe du Bélial'
Messages : 1606
Enregistré le : 20 avril 2009 à 15:08
Contact :

Re: Bifrost n° 89 : dossier Nancy Kress (janvier 2018)

Messagepar JDB » 27 janvier 2018 à 07:27

Aldaran a écrit :Arf, je ne voulais pas provoquer un débat, juste relever un écrit rigolo.
Cela dit, je suis pour la précision du sexe. C'est une information importante. Et elle est loin du "tout le monde pareil" qui est d'une connerie sans nom (à mon sens) puisqu'il n'a strictement rien de réel.
J'ai entendu un argument horrible, l'autre jour à la radio, disant que ceux qui employaient "autrice" (ou "auteure") le faisaient dans le but d'indiquer que les écrits de la personne concernée seraient moins bons puisque venant d'une femme. Je connais des contradictions moins contradictoires... Pourtant, cet argument était défendu par une femme.
Et on s'amuse et on rigole.

Ce n'est pas nouveau: voir le sort des mots "doctoresse" et "poétesse".
Et j'ai remarqué que le journal The Guardian (dont je consulte souvent le site) utilise indiféremment le mot "actor" pour les acteurs et les actrices; le mot "actress" serait donc discriminant.
JDB
Baskerville: la collection de polars victoriens, pour ceux qui aiment le parfum des vieux magazines anglais poussiéreux oubliés dans le grenier et de naphtaline de placard.
Avatar de l’utilisateur
Erwann
Modérateur
Messages : 9380
Enregistré le : 25 mai 2010 à 17:37
Localisation : Sol-3

Re: Bifrost n° 89 : dossier Nancy Kress (janvier 2018)

Messagepar Erwann » 28 janvier 2018 à 22:00

Avatar de l’utilisateur
JDB
L'équipe du Bélial'
Messages : 1606
Enregistré le : 20 avril 2009 à 15:08
Contact :

Re: Bifrost n° 89 : dossier Nancy Kress (janvier 2018)

Messagepar JDB » 29 janvier 2018 à 09:35


Il a raison: c'est un texte très fort.
JDB
Baskerville: la collection de polars victoriens, pour ceux qui aiment le parfum des vieux magazines anglais poussiéreux oubliés dans le grenier et de naphtaline de placard.
Avatar de l’utilisateur
Clement
Administrateur
Messages : 2120
Enregistré le : 21 mars 2009 à 14:54
Contact :

Re: Bifrost n° 89 : dossier Nancy Kress (janvier 2018)

Messagepar Clement » 29 janvier 2018 à 18:41

Une nouvelle version du Bifrost numérique est disponible à télécharger depuis votre bibliothèque. Elle corrige un certain nombre de coquilles qui nous ont été signalées par HA, merci à lui.
ZRK
Patrouilleur temporaire
Messages : 37
Enregistré le : 23 décembre 2017 à 13:55

Re: Bifrost n° 89 : dossier Nancy Kress (janvier 2018)

Messagepar ZRK » 30 janvier 2018 à 10:50

Aldaran a écrit :Arf, je ne voulais pas provoquer un débat, juste relever un écrit rigolo.
Cela dit, je suis pour la précision du sexe. C'est une information importante. Et elle est loin du "tout le monde pareil" qui est d'une connerie sans nom (à mon sens) puisqu'il n'a strictement rien de réel.
J'ai entendu un argument horrible, l'autre jour à la radio, disant que ceux qui employaient "autrice" (ou "auteure") le faisaient dans le but d'indiquer que les écrits de la personne concernée seraient moins bons puisque venant d'une femme. Je connais des contradictions moins contradictoires... Pourtant, cet argument était défendu par une femme.
Et on s'amuse et on rigole.


Le sexe n'est peut-être pas une information si importante. Nous sommes des humains, tous et avant tout. Le sexe , bon...surtout que ça ne définit pas grand chose le sexe. Si le sexe est si important, alors l'origine aussi, la couleur de peau aussi. Oui d'une certaine manière ça nous définit, mais c'est aussi illusoire et inutile finalement . Nous restons des humains avec les mêmes besoins (manger, dormir , blabla) . Une maison en Afrique ou au Japon, ça reste une maison.

D'ailleurs, pour en revenir au sexe, je suis choqué parfois quand je vois qu'aux Oscars on fout une catégorie meilleur acteur et une meilleure actrice (alors qu'on ne fait pas le même distinguo concernant le metteur en scène). Séparer les sexes dans le sport ça part d'une logique génétique (tout comme on sépare les catégories de poids). A l'égalité, préférons la justice. Il y a une belle nuance que le monde comprend rarement.



Mais dans l'art, ça me choque qu'on distingue les sexes dans des catégories concernant des prix. D'ailleurs question, est-ce qu'on fait la distinction entre les sexes pour ce qui est des prix SFFF? Je ne crois pas si ne dis pas de bêtises, et c'est très bien comme ça. Le souci, c'est que sans catégorie femme, les femmes pourraient ne rien remporter une année ou plusieurs admettons et ce sera vu comme un complot machiste blabla.

Et si il y a une part égale de nominés hommes et femmes on dira que pour privilégier l'égalité, on doit forcément trancher sur la qualité. Naturellement, sans intervention idéologique, l'égalité ne peut exister ou alors une fois tous les 10000 ans à cause des probabilités. Mais si d'un coup l'égalité est présente en permanence dans les concours, les publications, etc... c'est qu'on le cherche et que donc, on force la chose.

Mais je pense qu'il faut pas surement ça pour arriver à ce que les femmes ne soient plus en arrière. Pas le choix.

Le gros hic , c'est que faut s'arrêter là parce que sinon on va bientôt faire un prix pour les auteurs black , un prix pour les autrices black, un prix pour les auteurs chinois, un prix pour les autrices chinoises....à un moment, faut prendre le risque de la discrimination.
Avatar de l’utilisateur
M
Grand Ancien
Messages : 2032
Enregistré le : 20 juin 2009 à 20:41

Re: Bifrost n° 89 : dossier Nancy Kress (janvier 2018)

Messagepar M » 30 janvier 2018 à 11:56

Vous m'avez définitivement convaincu. Mon prochain achat sera "Danse aérienne". Un très très bon cru ce Bifrost. Si le reste de l'année est au diapason le prix des lecteurs sera disputé et je ne serais pas surpris de voir quelques une de vos nouvelles primés à divers prix.
"Sauvez un arbre, mangez un castor"
Avatar de l’utilisateur
Aldaran
Cookie Monster
Messages : 542
Enregistré le : 13 août 2009 à 15:05

Re: Bifrost n° 89 : dossier Nancy Kress (janvier 2018)

Messagepar Aldaran » 30 janvier 2018 à 21:20

ZRK a écrit :
Aldaran a écrit :Arf, je ne voulais pas provoquer un débat, juste relever un écrit rigolo.
Cela dit, je suis pour la précision du sexe. C'est une information importante. Et elle est loin du "tout le monde pareil" qui est d'une connerie sans nom (à mon sens) puisqu'il n'a strictement rien de réel.
J'ai entendu un argument horrible, l'autre jour à la radio, disant que ceux qui employaient "autrice" (ou "auteure") le faisaient dans le but d'indiquer que les écrits de la personne concernée seraient moins bons puisque venant d'une femme. Je connais des contradictions moins contradictoires... Pourtant, cet argument était défendu par une femme.
Et on s'amuse et on rigole.

Le sexe n'est peut-être pas une information si importante. Nous sommes des humains, tous et avant tout. Le sexe, bon... surtout que ça ne définit pas grand chose le sexe. Si le sexe est si important, alors l'origine aussi, la couleur de peau aussi. Oui d'une certaine manière ça nous définit, mais c'est aussi illusoire et inutile finalement.

Alors je ne suis pas du tout (mais pas du tout, du tout) d'accord avec toi.
Je vais botter en touche pour les questions d'égalité ou de justice dans le merveilleux monde du cinéma, je crois que ce terrain n'est pas le plus propice à y faire des expérimentations de cet ordre.
(Au risque de me faire exploser à la #, j'ai envie de dire que je me trompe peut-être du tout au tout et qu'elles sont peut-être en cours...)

Mais pour revenir à ce que tu écris dans le morceau que je cite, je pense au contraire que le sexe d'un(e) auteur(rice) est important. Et, oui, tout comme l'origine et la couleur de peau.
Vouloir gommer tout cela, ne pas en tenir compte est selon moi d'une stupidité sans nom. Parce que c'est nier TOUT ce qui fait l'être humain à titre individuel (je ne vais pas ajouter une liste exhaustive de ce qui s'ajoute aux informations importantes à mon sens, le sujet est déjà assez compliqué comme cela).
J'essaye d'expliquer : lire Octavia Butler - une femme, noire de peau, élevée dans une famille très religieuse, un bon exemple donc, mais pas mieux que Pierre Bordage, Liu Cixin, Nancy Kress..., pour ne prendre que des auteur(rice)s encore vivant(e)s - sans savoir qui elle est peut donner un tout autre sens à ses écrits. Un sens qui n'y serait pas mais que, lecteur, on orienterait en fonction de l'idée qu'on se fait de l'auteur(rice) des écrits. Ne rien savoir de l'auteur(rice) me fait me demander pourquoi on lit plusieurs centaines de pages voire plus d'une personne dont on a rien à foutre... On a les questions idiotes qu'on peut.
Je peux me tromper, bien entendu.
Et rien, absolument rien, n'oblige le lecteur à se renseigner, à tenter d'enrichir le sens de ce qu'il lit.
Mais dire que le sexe d'un(e) auteur(rice) n'est pas important, de mon point de vue, n'a pas de sens.

Et, au risque de me répéter mais pour renouer avec le sujet, je me demande toujours comment serait lue Nancy Kress si elle avait été un homme.
Avatar de l’utilisateur
Pierre-Paul Durastanti
L'équipe du Bélial'
Messages : 724
Enregistré le : 19 avril 2009 à 21:35

Re: Bifrost n° 89 : dossier Nancy Kress (janvier 2018)

Messagepar Pierre-Paul Durastanti » 30 janvier 2018 à 21:45

ZRK a écrit :Le sexe , bon...surtout que ça ne définit pas grand chose le sexe.


Surtout quand on est un mec. L'altérité, ce n'est pas que les aliens...
Avatar de l’utilisateur
ubikD
L'équipe du Bélial'
Messages : 2023
Enregistré le : 19 avril 2009 à 19:29

Re: Bifrost n° 89 : dossier Nancy Kress (janvier 2018)

Messagepar ubikD » 30 janvier 2018 à 21:59

J'allais le dire. Étant blanc, homme, maigre, chevelu, d'une classe sociale plutôt privilégiée, je préfère éviter de faire la leçon aux catégories de la population victimes de discriminations ou de harcèlement.
Avatar de l’utilisateur
Lhisbei
L'équipe du Bélial'
Messages : 166
Enregistré le : 03 janvier 2011 à 11:18
Contact :

Re: Bifrost n° 89 : dossier Nancy Kress (janvier 2018)

Messagepar Lhisbei » 30 janvier 2018 à 22:33

le sexe ou le genre ?

(je suis dehors)

Retourner vers « La revue Bifrost »