Jerusalem, Alan Moore

Avatar de l’utilisateur
Erwann
Modérateur
Messages : 8435
Enregistré le : 25 mai 2010 à 17:37
Localisation : Sol-3

Re: Jerusalem, Alan Moore

Messagepar Erwann » 24 novembre 2015 à 22:55

J'ai commencé à lire le roman sur épreuves incomplètes : Jerusalem consiste en chapitres-novellas (d'une longueur oscillant entre 60 et 120 000 signes), centrés sur un quartier de Northampton, et dont les liens se révèlent peu à peu. L'argument fantastique est mince, quand il n'est pas absent (ça dépend des chapitres).
Et bon, c'est très long (voire longuet), pas excessivement facile à lire (bien que je ne sois pas encore tombé sur aucun des chapitres censément illisibles). Grosso modo, du peu que j'en ai lu (une dizaine de chapitres), il est question d'une famille à travers le temps (du moins, le XIXe et le XXe siècle) à Northampton.
C'est fascinant, ça force le respect par son ampleur, mais c'est quand même assez chiant. J'imagine que les amateurs aimeront.
Léo Henry
Axiomatique
Messages : 103
Enregistré le : 27 décembre 2011 à 15:48

Re: Jerusalem, Alan Moore

Messagepar Léo Henry » 24 novembre 2015 à 23:49

Les amateurs sont surtout excessivement jaloux.
rmd
Prince-Marchand
Messages : 855
Enregistré le : 20 avril 2009 à 09:31

Re: Jerusalem, Alan Moore

Messagepar rmd » 25 novembre 2015 à 22:46

Franchement la voix du feu c'est pas si horrible, il y a effectivement les 2 premiers chapitres qui ne sont pas simple à appréhender, mais au bout de quelques pages ca passe et on a pas trop de mal à suivre.
http://www.noosfere.org/
Avatar de l’utilisateur
Nébal
L'équipe du Bélial'
Messages : 1444
Enregistré le : 20 avril 2009 à 20:03
Localisation : Bordeaux
Contact :

Re: Jerusalem, Alan Moore

Messagepar Nébal » 26 novembre 2015 à 08:59

Oui.

Les soixante premières pages (je crois), préhistoriques, sont effectivement rudes, mais aussi fascinantes, trouvé-je.

Et pas de problème ensuite.

J'avais trouvé ça très chouette...
FlorentB
Patrouilleur temporaire
Messages : 12
Enregistré le : 13 novembre 2015 à 13:08

Re: Jerusalem, Alan Moore

Messagepar FlorentB » 26 novembre 2015 à 16:20

C'est étrange que quelqu'un qui a fait autant l'unanimité sur son œuvre bédé, ait autant de mal dans l'univers du roman. Warren Ellis s'en sort sans doute mieux à ce compte là.
Avatar de l’utilisateur
Erwann
Modérateur
Messages : 8435
Enregistré le : 25 mai 2010 à 17:37
Localisation : Sol-3

Re: Jerusalem, Alan Moore

Messagepar Erwann » 26 novembre 2015 à 16:25

Warren Ellis s'en sort sans doute mieux à ce compte là.

Ou Neil Gaiman.
Même si les comics scénarisés par Moore contiennent pas mal de texte (par exemple, l'autobiographie de Hollis Mason dans Watchmen), BD et romans sont deux médiums bien différents. Et Moore ne fait pas dans la facilité non plus !
Avatar de l’utilisateur
Erwann
Modérateur
Messages : 8435
Enregistré le : 25 mai 2010 à 17:37
Localisation : Sol-3

Re: Jerusalem, Alan Moore

Messagepar Erwann » 12 avril 2016 à 09:03

Par ici, quelque chose qui pourrait bien être la couverture de Jerusalem, dessinée par Moore himself.
Avatar de l’utilisateur
Yggdralivre
Patrouilleur temporel
Messages : 92
Enregistré le : 19 janvier 2016 à 19:48

Re: Jerusalem, Alan Moore

Messagepar Yggdralivre » 13 avril 2016 à 10:35

merci beaucoup ! (on oublie parfois qu'il dessinait à ses débuts)...
"Les livres sont ceci, ils propagent le silence" J.Green (en forme ce jour là) Yggdralivre
Avatar de l’utilisateur
Artemus Dada
Axiomatique
Messages : 130
Enregistré le : 22 avril 2016 à 11:14

Re: Jerusalem, Alan Moore

Messagepar Artemus Dada » 23 avril 2016 à 20:31

Je n'ai pas vu l'info sur le fil de discussion, alors je me permets de la transmettre :

Image
Avatar de l’utilisateur
Artemus Dada
Axiomatique
Messages : 130
Enregistré le : 22 avril 2016 à 11:14

Re: Jerusalem, Alan Moore

Messagepar Artemus Dada » 24 avril 2016 à 09:41

FlorentB a écrit :C'est étrange que quelqu'un qui a fait autant l'unanimité sur son œuvre bédé, ait autant de mal dans l'univers du roman. Warren Ellis s'en sort sans doute mieux à ce compte là.


Erwann a écrit :Ou Neil Gaiman.[..]


Je me permets de réagir à ces deux commentaires.

Il me paraît assez difficile de mettre sur le même plan (celui de la prose disons pour le dire vite) Moore, Ellis et Gaiman.

Pour Moore c'est seulement son deuxième roman, il a écrit au moins une novella (traduite d'ailleurs) et d'autres textes courts voire très courts.
Rien à voir avec Neil Gaiman qui a une oeuvre bien plus considérable de ce côté du quadrant de la fiction.
Ensuite Jerusalem lui a pris 10 ans à écrire, mettre Moore et Warren Ellis (ou même Gaiman) sur le même plan c'est comme mettre Pynchon et Bernard Werber (ou Stephen King), ça n'a pas de sens.

Les projets sont différents.

Ce que j'ai lu d'Ellis en terme de prose, son premier roman et une nouvelle, n'ont rien à voir avec ce que fait Moore sur La voix du feu par exemple. Ou sur sa novella L'Hypothèse du lézard.
Rien que son premier chapitre (sur La Voix du feu) est assez saisissant (je l'ai lu dans la traduction de Patricl Marcel), son travail sur le langage, qu'il réitère sur Crossed + 100 (Pour en savoir +)pour citer un de ses travaux récents est un aspect absent des travaux de Gaiman ou Ellis.

Et rien qu'en terme de pages, Jérusalem ne touchera pas le même public que ceux qui lisent Gaiman ou Ellis, (et peut-être encore moins ceux qui lisent de la bande dessinée) et je ne parle pas du sujet du roman.

Ce n'est pas parce que ces trois auteurs font de la BD et écrivent des romans qu'on peut les mettre sur le même plan.
Et surement pas sur celui de la notoriété ou de la "réussite".[-_ô]

Retourner vers « Livres (autres maisons d'édition) »