Jerusalem, Alan Moore

Avatar de l’utilisateur
Gregory Drake
L'équipe du Bélial'
Messages : 505
Enregistré le : 19 avril 2009 à 23:06

Re: Jerusalem, Alan Moore

Messagepar Gregory Drake » 24 avril 2016 à 10:37

AAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHHH ! (je mets une option)
Léo Henry
Axiomatique
Messages : 103
Enregistré le : 27 décembre 2011 à 15:48

Re: Jerusalem, Alan Moore

Messagepar Léo Henry » 24 avril 2016 à 22:09

Artemus Dada a écrit :son travail sur le langage, qu'il réitère sur Crossed + 100 (Pour en savoir +)pour citer un de ses travaux récents est un aspect absent des travaux de Gaiman ou Ellis.


Grand merci, j'étais complètement passé à côté de Crossed + 100, je vais remédier à ça très vite. La production moorienne est difficile à suivre en son entier, même quand on aime vraiment ça.

J'imagine que tu connais A Disease of Language ? Les bédés de Campbell que contient ce recueil, rapportant les conférences magiques de Moore, ont été reprises & publiése en français chez Çà et là. Par contre, à ma connaissance, la très longue interviou est inédite chez nous, et éclaire comme jamais le rapport que Barbapoux fait entre langage et magie. Rien que pour ça, ça vaut de casser sa tirelire cochon.
Avatar de l’utilisateur
Artemus Dada
Axiomatique
Messages : 130
Enregistré le : 22 avril 2016 à 11:14

Re: Jerusalem, Alan Moore

Messagepar Artemus Dada » 24 avril 2016 à 22:29

Léo Henry a écrit :[...]

J'imagine que tu connais A Disease of Language ? [..]


Oui, j'ai cassé ma tirelire il y a quelque temps pour me l'acheter. [-_ô]

Grand merci [..]


Avec plaisir (si tu aimes Moore, j'ai sur mon blog plusieurs interview en français, qui peuvent peut-être t'intéresser).
Avatar de l’utilisateur
Erwann
Modérateur
Messages : 8435
Enregistré le : 25 mai 2010 à 17:37
Localisation : Sol-3

Re: Jerusalem, Alan Moore

Messagepar Erwann » 24 août 2016 à 09:44

Adonc Jerusalem, selon certain site marchand dont le nom commence par un A, sortira le 13 septembre, dans un coffret de 3 livres totalisant 1280 pages au total.
Un aperçu de la chose.
Avatar de l’utilisateur
Erwann
Modérateur
Messages : 8435
Enregistré le : 25 mai 2010 à 17:37
Localisation : Sol-3

Re: Jerusalem, Alan Moore

Messagepar Erwann » 15 septembre 2016 à 13:10

Ce qu'en pense le Guardian (qui aime bien…).
Avatar de l’utilisateur
M
Grand Ancien
Messages : 1848
Enregistré le : 20 juin 2009 à 20:41

Re: Jerusalem, Alan Moore

Messagepar M » 25 août 2017 à 13:11

Vu aujourd'hui. J'ai eu la surprise de le trouver chez un libraire de BD/comics et pas en librairie classique. Le livre n'est pas si gros que ça. Gilles comparait le nombre de signes aux Vaisseau Ardent. Ca n'a rien à voir. Le livre n'est pas "trop" gros. Bon c'est écrit petit et pas très aéré.

Quelqu'un s'est déjà attaqué à la bête ? Sera-t-il chroniqué dans le prochain Bifrost ?
"Sauvez un arbre, mangez un castor"
Avatar de l’utilisateur
Erwann
Modérateur
Messages : 8435
Enregistré le : 25 mai 2010 à 17:37
Localisation : Sol-3

Re: Jerusalem, Alan Moore

Messagepar Erwann » 25 août 2017 à 13:18

M a écrit :Quelqu'un s'est déjà attaqué à la bête ? Sera-t-il chroniqué dans le prochain Bifrost ?

C'est prévu : notre chroniqueur Pierre Charrel s'est attaqué au monstre. Et si, faute de temps, sa critique ne figure pas dans le Bifrost 88, ce sera pour le 89.
Avatar de l’utilisateur
M
Grand Ancien
Messages : 1848
Enregistré le : 20 juin 2009 à 20:41

Re: Jerusalem, Alan Moore

Messagepar M » 25 août 2017 à 14:11

J'attends les différentes critiques avant d'envisager de me jeter à l'eau.
"Sauvez un arbre, mangez un castor"
Léo Henry
Axiomatique
Messages : 103
Enregistré le : 27 décembre 2011 à 15:48

Re: Jerusalem, Alan Moore

Messagepar Léo Henry » 25 août 2017 à 15:36

Entrant dans l'inquiétante catégorie des fans de Alan Moore, j'ai tenté l'ascension de Jerusalem en anglais dès cet hiver.

J'ai kiffé comme un dingue la totalité du premier livre, qui est absolument formidable, mais calé à mi-chemin du deuxième, qui est fou d'une toute autre manière, mais beaucoup beaucoup (beaucoup) trop long. Je soupçonne le troisième livre d'être du même niveau que le premier, parce que fonctionnant de la même façon (un fix up géant à travers la totalité du temps et des strates de réalité, ancré dans les parages d'un unique quartier de Northampton), mais j'ai si peur d'avoir raté des éléments narratifs noyés dans le magma du 2 que je ne m'y suis pas risqué.

La VF a ceci de marrant que son contexte éditorial transforme tout à fait le livre - de caprice bizarre d'une star de la popculture en chédeuvre postmoderne pour gens à la page. Je suis pas sûr qu'on gagne au change. Jerusalem a aussi pour lui d'être un gros bouquin de prolo, sur l'histoire des classes pouilleuses, et raconté au fond d'une manière extrêmement didactique. Ce qui est utile quand la forme est éclatée, et sans doute beaucoup moins quand elle redevient linéaire (même si c'est pour raconter des choses bien bien wtf).

Je garde l'œil bien écarquillé sur ce thread, à l'affût de futurs avis.
Avatar de l’utilisateur
Erwann
Modérateur
Messages : 8435
Enregistré le : 25 mai 2010 à 17:37
Localisation : Sol-3

Re: Jerusalem, Alan Moore

Messagepar Erwann » 29 août 2017 à 16:16

Et si une ville était la somme de toutes les villes qu’elle a été depuis sa fondation, avec en prime, errant parmi ses ruelles, cachés sous les porches de ses églises, ivres morts ou défoncés derrière ses bars, les spectres inquiets ayant pris part à sa chute et son déclin ? Il semblerait que toute une humanité déchue se soit donné rendez-vous dans le monumental roman d’Alan Moore, dont le titre – Jérusalem – devrait suffire à convaincre le lecteur qu’il a pour décor un Northampton plus grand et moins quotidien que celui où vit l’auteur. Alan Moore a conçu un récit-monde où le moindre geste, la moindre pensée, laissent une trace vivante, une empreinte mobile que chacun peut percevoir à mesure que les temps semblent se convulser. Il transforme la ville de Northampton en creuset originel, dans lequel il plonge les brûlants destins de ses nombreux personnages. Roman de la démesure et du cruellement humain, Jérusalem est une expérience chamanique au cœur de nos mémoires et de nos aspirations. Entre la gloire et la boue coule une voix protéiforme, celle du barde Moore, au plus haut de son art.

Jerusalem d'Alan Moore, traduit par Claro, sort demain 30 août chez Inculte.
La fiche du livre.

Retourner vers « Livres (autres maisons d'édition) »