Lovecrafteries diverses et variées

Avatar de l’utilisateur
M
Grand Ancien
Messages : 1848
Enregistré le : 20 juin 2009 à 20:41

Re: Lovecrafteries diverses et variées

Messagepar M » 28 septembre 2017 à 16:01

Une question m'interpelle aux regards des remarques de Nébal (et des autres sur les trad de Bon). Comment un éditeur peut laisser des énormités pareils ?
"Sauvez un arbre, mangez un castor"
Avatar de l’utilisateur
Albumine Tagada
Patrouilleur temporaire
Messages : 18
Enregistré le : 29 juin 2012 à 19:22

Re: Lovecrafteries diverses et variées

Messagepar Albumine Tagada » 28 septembre 2017 à 16:45

Sans doute la notoriété du traducteur, qui s'est présenté lui-même (en se faisant abondamment relayer par les médias) comme un "grand spécialiste de Lovecraft" ?
Mais oui, c'est à se demander s'il y a eu la moindre relecture et/ou préparation du texte.
Avatar de l’utilisateur
Nébal
L'équipe du Bélial'
Messages : 1445
Enregistré le : 20 avril 2009 à 20:03
Localisation : Bordeaux
Contact :

Re: Lovecrafteries diverses et variées

Messagepar Nébal » 28 septembre 2017 à 19:51

Conseiller une édition en VF plutôt qu'une autre... Je sais pas vraiment ; je l'ai surtout lu en VO ces dernières années.

Bon à fuir, donc, les trad des suppléments de jeu de rôle chez Sans-Détour aussi.

En VF, David Camus me paraît clairement être le plus précis dans son rendu, consciencieux et connaisseur. En ce qui concerne les récits des Contrées du Rêve, tout particulièrement, y a pas photo, c'est bien meilleur que tout ce qui avait été fait auparavant, et "si long Carter". Je crois qu'il n'est pas forcément le plus élégant, par contre.

Les traductions de Bragelonne, je n'ai pas tout lu - seulement le premier recueil, et à l'époque je ne me posais pas forcément la question, ou pas dans les mêmes termes ; dans mon vague souvenir, ça m'avait l'air compétent - peut-être en manquant un peu d'âme ? En fait, je ne sais pas...

Et, pour rejoindre la question concernant Clark Ashton Smith, peut-être... Le fait est que j'ai découvert Lovecraft essentiellement dans les traductions de Jacques Papy en Présence du Futur. Et ça m'a forcément marqué. En tant que telles, elles ne sont pas recommandables, bien sûr - parce qu'il y a eu des coupes à la tronçonneuse, surtout, le cas le plus éloquent étant "Les Montagnes Hallucinées" dont environ 20% avaient été sabrés... Mais, depuis, ces trad ont été révisées et complétées par Simone Lamblin, sauf erreur ; ça peut être une bonne piste, surtout pour l'initiation (d'autant que les deux recueils La Couleur tombée du ciel et Dans l'abîme du temps contiennent probablement le meilleur de Lovecraft, et/ou les meilleurs portes d'entrée), et, pour le coup, il y avait de jolies choses dedans...
Avatar de l’utilisateur
Albumine Tagada
Patrouilleur temporaire
Messages : 18
Enregistré le : 29 juin 2012 à 19:22

Re: Lovecrafteries diverses et variées

Messagepar Albumine Tagada » 29 septembre 2017 à 07:05

Je me permets de répondre aussi à cette question, même si je suis un chouïa biaisé, étant l'un des trados du premier recueil Bragelonne (de façon modestement objective, j'estime donc mon boulot totalement exceptionnel^^).

Je suis assez d'accord avec Nébal pour son recensement des trad' de Lovecraft et je pense que les trad' de Papy/Lamblin restent à ce jour tout à fait somptueuses. Papy était un grand traducteur, un grand styliste, qui a "inventé" Lovecraft en français. Son grand défaut : les coupes, dues d'une part à une déontologie de la traduction bien différente d'aujourd'hui (et souvent liée à des impératifs de production/imprimerie), de l'autre à des textes VO partiels ou remaniés par Arkham House. La révision de ses trad' par Simone Lamblin corrige ces deux aspects. Tu peux la trouver en poche, comme indiqué par Nébal ci-dessus, ou dans la collection Bouquins de Laffont, qui reste une grande étape de l'édition de Lovecraft en France.

Le premier recueil de Brage, même s'il a pas mal de défauts (malgré tous mes efforts, on m'a ainsi refusé l'ajout d'italiques dans le texte pour respecter la charte typo ; or, les italiques chez Lovecraft servent presque de ponctuation et sont donc très importantes...) reste quand même une belle porte d'entrée pour qui n'a jamais lu HPL. Pour la raison évoquée ci-dessus, je ne me risquerai pas à louer les trad', mais je sais que nous (Sonia Quémener et moi, qui nous partagions les nouvelles) y avons mis tout notre cœur et que j'y ai personnellement perdu pas mal de points de SAN (et j'ai aimé ça !).
Je n'ai pas lu les suites, traduites par Arnaud Demaegd, mais je sais qu'il est très compétent.

Pour David Camus, je pense que c'est de la bonne came, peut-être même très bonne dans le cas des Contrées du rêve. Juste un tout petit défaut selon moi : par moments, un petit manque de poésie ou d'élégance, notamment dans les dialogues (mais bon, les dialogues ne sont pas légion chez Lovecraft, loin de là). Mais c'est très subjectif et peut-être coloré par un soupçon de jalousie rémanente (à l'époque où je commençais à plancher sur le Brage, Camus était salué comme le renouveau de la traduction lovecraftienne et ça m'énervait un brin^^). Depuis, j'ai lu un autre de ses recueils et c'est très très solide.

François Bon ----} Non.
Avatar de l’utilisateur
Neri Rossi
Vandale du vide
Messages : 6
Enregistré le : 28 septembre 2017 à 11:41
Contact :

Re: Lovecrafteries diverses et variées

Messagepar Neri Rossi » 29 septembre 2017 à 10:32

Merci de toutes ces infos détaillées !
Je ne me doutais pas qu'il existait tant de traductions... C'est vertigineux, et peut-être pourrait-on dire lovecraftien... J'imagine une réunion des traducteurs de Lovecraft où la découverte d'un manuscrit non traduit plonge le groupe dans une démence collective, faite bien sûr de bastons et d'énucléations, histoire de faire cyclopéen...

Peut-être toutes les offrir avec un guide de la traduction... Ou une invitation à affûter son angliche.

Par contre, malgré vos avis experts que je comprends bien, je vous trouve un peu sévères et je tiens à souligner que j'ai apprécié la lecture de la traduction de Bon. Je continue à croire qu'une traduction est en soi une infidélité, donc... Et je trouve son travail vidéo sur Lovecraft bien plaisant, peut-être là une bonne porte d'entrée dans l'univers, avec les autres documentaires, et lectures de son oeuvre, ou encore avec le bouquin de Houellebecq (pour ceux qui aiment son écriture).
De l'obscur nous émergeons.
Avatar de l’utilisateur
Albumine Tagada
Patrouilleur temporaire
Messages : 18
Enregistré le : 29 juin 2012 à 19:22

Re: Lovecrafteries diverses et variées

Messagepar Albumine Tagada » 29 septembre 2017 à 10:55

Pour affûter l'angliche, justement, tu as également une version bilingue parue chez Pocket, avec encore une autre traduction (de Michel Marcheteau) ! Je n'ai pas lu, mais ça doit être une excellente base pour découvrir ce qui rend la langue de Lovecraft si particulière.
Pour Bon, j'admets être sans doute sévère. Ce qui m'embête, un peu comme disait Nébal, c'est qu'avec la pub qui a entouré cette traduction la version de Bon a de bonnes chances de devenir la traduction "officielle" de Lovecraft. Or, en 2017, ça me paraît impensable qu'une trad' bourrée d'erreurs puisse être ainsi mise en avant.
Mais tu me mets le doute et je vais quand même m'y replonger. Elle doit bien avoir des bons côtés, cette trad', puisque beaucoup de gens semblent y trouver leur compte.

Retourner vers « Livres (autres maisons d'édition) »