Les révoltés de l'an 2000, Narciso Ibañez Serrador (1976)

Avatar de l’utilisateur
Pierre-Paul Durastanti
L'équipe du Bélial'
Messages : 1287
Enregistré le : 19 avril 2009 à 21:35

Re: Les révoltés de l'an 2000, Narciso Ibañez Serrador (1976)

Messagepar Pierre-Paul Durastanti » 26 septembre 2021 à 08:44

Oui, un film à découvrir. Le BR récent chez Carlotta comporte divers suppléments fort bienvenus.
Avatar de l’utilisateur
PhilB
L'équipe du Bélial'
Messages : 635
Enregistré le : 18 mai 2009 à 13:03

Re: Les révoltés de l'an 2000, Narciso Ibañez Serrador (1976)

Messagepar PhilB » 26 septembre 2021 à 12:46

Thomas Day a écrit :¿Quién puede matar a un niño? marque sans doute la naissance d’un cinéma d’horreur espagnol qui s’éloignait alors de l’exploitation pour chercher et trouver sa propre voie.

Idée très intéressante et sans doute pertinente. En tous cas je vois clairement la rupture avec ce qui a pu être produit (ou co-produit) précédemment en Espagne. Par contre, comme j'ignore à peu près tout de la production ibérique dans les années 80, j'ignore quel impact a pu avoir le film sur une nouvelle génération de réalisateurs (si nouvelle génération il y a eu). Si tu as des noms et des films à conseiller, je suis très preneur.
Avatar de l’utilisateur
Thomas Day
Modérateur
Messages : 7127
Enregistré le : 22 avril 2009 à 14:40

Re: Les révoltés de l'an 2000, Narciso Ibañez Serrador (1976)

Messagepar Thomas Day » 26 septembre 2021 à 16:08

PhilB a écrit :Idée très intéressante et sans doute pertinente. En tous cas je vois clairement la rupture avec ce qui a pu être produit (ou co-produit) précédemment en Espagne. Par contre, comme j'ignore à peu près tout de la production ibérique dans les années 80, j'ignore quel impact a pu avoir le film sur une nouvelle génération de réalisateurs (si nouvelle génération il y a eu). Si tu as des noms et des films à conseiller, je suis très preneur.


Alors je suis loin d'être un spécialiste du cinéma espagnol, mais après Franco c'est la Movida, dont en France on ne retient guère que le nom de Pedro Almodovar.

J'ai trouvé cette liste "Movida" qui m'a l'air pas mal. Ce sont à 95% des comédies, ce qui laisse penser qu'après Franco les Espagnols avaient envie de rigoler un bon coup.

Dans cette autre liste (même source), on voit que années 80 sont pas forcément les plus intéressantes en matière d'horreur. Il y a encore beaucoup de films d'exploitation sur les mort-vivants, notamment.

Mais dix ans plus tard, avec Matador d'Almodovar justement (et très sous-estimé à mon sens), le cinéma d'horreur/fantastique semble prêt à s'extraire et de l'exploitation et de la movida. Pour moi la rupture c'est pas 86, mais bien 75-76, mais une fois de plus tout ça est très subjectif et je ne suis pas un spécialiste du cinéma espagnol.

TD
Avatar de l’utilisateur
PhilB
L'équipe du Bélial'
Messages : 635
Enregistré le : 18 mai 2009 à 13:03

Re: Les révoltés de l'an 2000, Narciso Ibañez Serrador (1976)

Messagepar PhilB » 27 septembre 2021 à 10:42

Merci pour les listes - et de citer Matador que je n'ai jamais vu mais il faudrait que j'y remédie un de ces quatre.
Avatar de l’utilisateur
Thomas Day
Modérateur
Messages : 7127
Enregistré le : 22 avril 2009 à 14:40

Re: Les révoltés de l'an 2000, Narciso Ibañez Serrador (1976)

Messagepar Thomas Day » 27 septembre 2021 à 12:00

Rupture 75-76 à cause aussi de Cría Cuervos, que j'ai oublié de citer. Mais auquel je pensais très fort.

TD
Avatar de l’utilisateur
PhilB
L'équipe du Bélial'
Messages : 635
Enregistré le : 18 mai 2009 à 13:03

Re: Les révoltés de l'an 2000, Narciso Ibañez Serrador (1976)

Messagepar PhilB » 27 septembre 2021 à 12:58

Thomas Day a écrit :Rupture 75-76 à cause aussi de Cría Cuervos, que j'ai oublié de citer. Mais auquel je pensais très fort.

TD

Jamais vu non plus (par contre la chanson, j'ai dû l'entendre 16 milliards de fois à l'époque...)
Avatar de l’utilisateur
Nébal
L'équipe du Bélial'
Messages : 1854
Enregistré le : 20 avril 2009 à 20:03
Localisation : Bordeaux
Contact :

Re: Les révoltés de l'an 2000, Narciso Ibañez Serrador (1976)

Messagepar Nébal » 27 septembre 2021 à 19:08

J'avais beaucoup aimé (et ragé sur ce titre français débile).

Retourner vers « Cinéma et séries »