[Série] Love, Death + Robots

Avatar de l’utilisateur
Pierre-Paul Durastanti
L'équipe du Bélial'
Messages : 1354
Enregistré le : 19 avril 2009 à 21:35

Re: [Série] Love, Death + Robots

Messagepar Pierre-Paul Durastanti » 10 mai 2022 à 08:16

Yep !
Trois textes adaptés dans la série traduits par mes blanches mains. Un quatrième à paraître (chut).
Ces gens ont bon goût. ;)
Avatar de l’utilisateur
Olivier Girard
Modérateur
Messages : 3740
Enregistré le : 15 avril 2009 à 15:38

Re: [Série] Love, Death + Robots

Messagepar Olivier Girard » 10 mai 2022 à 08:22

On va bientôt pouvoir faire une antho ! -;)
Herbefol
Xeelee
Messages : 1069
Enregistré le : 20 avril 2009 à 18:36

Re: [Série] Love, Death + Robots

Messagepar Herbefol » 10 mai 2022 à 09:11

Je note que pour l'instant la série reste toujours aussi pauvre en autrice.
L'affaire Herbefol
Au sommaire : La pointe d'argent de Cook, Black Man de Morgan, Navigator de Baxter, Cheval de Troie de Wells & The Labyrinth Index de Stross.
Avatar de l’utilisateur
FeydRautha
L'équipe du Bélial'
Messages : 1830
Enregistré le : 09 mars 2018 à 15:04

Re: [Série] Love, Death + Robots

Messagepar FeydRautha » 10 mai 2022 à 10:07

Olivier Girard a écrit :On va bientôt pouvoir faire une antho ! -;)


N'empêche... ce serait pas con. Un poil opportuniste, mais pas con.
Avatar de l’utilisateur
Pyjam
Prince-Marchand
Messages : 988
Enregistré le : 12 janvier 2016 à 13:57
Localisation : Babylon 5

Re: [Série] Love, Death + Robots

Messagepar Pyjam » 10 mai 2022 à 11:04

Pour des courts métrages de SF, il y a aussi la chaîne DUST.
C’est bien sûr inégal mais il y a de belles choses.
https://www.youtube.com/c/watchdust
La Réalité est la plus grande inconnue.
Avatar de l’utilisateur
Apophis
L'équipe du Bélial'
Messages : 1438
Enregistré le : 07 janvier 2016 à 15:54
Contact :

Re: [Série] Love, Death + Robots

Messagepar Apophis » 10 mai 2022 à 12:51

Pyjam a écrit :Pour des courts métrages de SF, il y a aussi la chaîne DUST.
C’est bien sûr inégal mais il y a de belles choses.
https://www.youtube.com/c/watchdust


Tout à fait d'accord, des courts-métrages comme Hashtag ou FTL (entre autres) sont remarquables.
Honor Few, Fear None
Avatar de l’utilisateur
Shibia
L'équipe du Bélial'
Messages : 1121
Enregistré le : 29 septembre 2019 à 14:20
Contact :

Re: [Série] Love, Death + Robots

Messagepar Shibia » 10 mai 2022 à 15:34

Sinon je signale la plate-forme de VOD Shadowz qui au-delà de l'horreur a de vraies petites en court et long métrage animés ou non en fantastique et en SF (mais également en polar), avec des vieux films mais également des titres beaucoup plus récents.
De l'autre côté des livres
if wishes were fishes we'd all cast nets
Avatar de l’utilisateur
Joachim-28
Patrouilleur temporel
Messages : 99
Enregistré le : 23 septembre 2019 à 10:09
Localisation : Nogent-le-Rotrou

Re: [Série] Love, Death + Robots

Messagepar Joachim-28 » 21 mai 2022 à 20:24

Aujourd'hui est disponible sur Netflix la saison 03, dont je vous fais un retour sur les trois premiers épisodes que j'ai vus :

1- Exit strategies : On retrouve le trio de robots qui avait ouvert la saison 01, sur les ruines d'une humanité depuis longtemps agonie, les trois robots questionnent ce qu'était l'espèce humaine, sauf que là, l'accent est mis sur la cupidité de l'humain, ses rêves de grandeur, sa peur de disparaître. ça se termine par un clin d'oeil à Elon Musk. On s'en serait passé.
J'ai bien apprécié, on retrouve le ton cynique, on se plait à imaginer une humanité qui aurait passé, ne laissant que des vestiges de ce que nous fûmes, avec nos erreurs, notre civilisation toute pétrie de rêves plus grands que nous.

2 Bad Travelling : est une histoire de monstre attaquant un navire, le commandant essayant de marchander avec le monstre. Finalement, le monstre, dans cette histoire, n'est pas celui qu'on croit.
Excellent épisode, efficace.

3 The very pulse of the machines : un rover sur une planète s'écrase, ne laissant qu'une survivante sur les deux. Elle tente de survivre.
Les images et les graphismes sont d'une beauté renversante, c'est un véritable appel au rêve, on partage à 100 % les délires de la protagoniste. Les couleurs, les formes, tout appelle à lécher des yeux l'esthétique d'une planète étrangère.

Voilà, je reviendrai parler des suivants.
Avatar de l’utilisateur
Aldaran
Xeelee
Messages : 1426
Enregistré le : 13 août 2009 à 15:05

Re: [Série] Love, Death + Robots

Messagepar Aldaran » 21 mai 2022 à 23:55

Joachim-28 a écrit :Aujourd'hui est disponible sur Netflix la saison 03, dont je vous fais un retour sur les trois premiers épisodes que j'ai vus :

1- Exit strategies : On retrouve le trio de robots qui avait ouvert la saison 01, sur les ruines d'une humanité depuis longtemps agonie, les trois robots questionnent ce qu'était l'espèce humaine, sauf que là, l'accent est mis sur la cupidité de l'humain, ses rêves de grandeur, sa peur de disparaître. Ça se termine par un clin d'oeil à Elon Musk. On s'en serait passé.
J'ai bien apprécié, on retrouve le ton cynique, on se plait à imaginer une humanité qui aurait passé, ne laissant que des vestiges de ce que nous fûmes, avec nos erreurs, notre civilisation toute pétrie de rêves plus grands que nous.

2 Bad Travelling : est une histoire de monstre attaquant un navire, le commandant essayant de marchander avec le monstre. Finalement, le monstre, dans cette histoire, n'est pas celui qu'on croit.
Excellent épisode, efficace.

3 The very pulse of the machines : un rover sur une planète s'écrase, ne laissant qu'une survivante sur les deux. Elle tente de survivre.
Les images et les graphismes sont d'une beauté renversante, c'est un véritable appel au rêve, on partage à 100 % les délires de la protagoniste. Les couleurs, les formes, tout appelle à lécher des yeux l'esthétique d'une planète étrangère.

Voilà, je reviendrai parler des suivants.


Je me suis permis de remanier ton message parce que, franchement, c'était sale.
Si tu viens parler de la suite, évite au maximum de révéler les chutes humoristiques, ce serait cool.
Avatar de l’utilisateur
Erwann
Modérateur
Messages : 14124
Enregistré le : 25 mai 2010 à 17:37
Localisation : Sol-3

Re: [Série] Love, Death + Robots

Messagepar Erwann » 24 mai 2022 à 10:13

Aldaran a écrit :Si tu viens parler de la suite, évite au maximum de révéler les chutes humoristiques, ce serait cool.

Tout à fait. Le truc qui est bien avec la balise [ spoiler ], c'est qu'elle permet justement de masquer, eh bien, les spoilers potentiels.

Mon avis rapide sur ce volume 3 :
Stratégie de sortie : le premier épisode à faire figurer les trois robots était amusant, celui-ci l’est aussi.
Mauvais voyage : je ne vois pas trop où sont l’amour et les robots dans cette histoire, mais en l’état, cette traversée sanglante est vraiment pas mal.
Le pouls brutal de la machine : à ma grande honte, j’avais oublié cette nouvelle de Swanwick. L’histoire est réussie et, graphiquement, son adaptation est superbe.
La nuit des petits morts : ça fait bien dix ans qu’on sait que le tilt shift fait des effets rigolos de perspectives et de perceptions des grandeurs. Mais comme Queen V le disait : We are not amused.
Allez feu : c’est con, c’est crétin, mais ça marche. Fuck you, honey badger!!!
L’Essaim : graphiquement, les personnages versent un peu trop dans la vallée de l’étrange. Pour le reste, ce court est plutôt réussi.
Les Rats de Mason : des robots, plein de rats morts, et pourtant de la tendresse — de l’amour, en somme. Beaucoup aimé.
Dans l’obscurité des profondeurs : quand est-ce que les militaires américains comprendront que ça ne sert à rien de tirer des balles sur des essaims de minibestioles ? Bon, à part ça, c’est très militaire et très photoréaliste (donc doublement pas ma came), mais ça marche.
Jibaro : je ne sais pas trop quoi en penser. D’un côté, c’est plutôt beau ; de l’autre, le court fait tout pour nous mettre mal à l’aise (plans toujours un rien trop courts, montage brutal, personnages à la fois touchants et détestables). J'imagine que c'est une réussite.

Dans l’ensemble, j’ai préféré ce volume 3 au précédent : moins de démonstrations techniques vaines, et quand c’est le cas, l’histoire racontée suffit à maintenir l’attention (et la tension).

Retourner vers « Cinéma et séries »