Premier contact, Denis Villeneuve (2016)

Avatar de l’utilisateur
T. D. R.
Radieux
Messages : 234
Enregistré le : 23 décembre 2013 à 14:26
Contact :

Re: Premier contact, Denis Villeneuve (2016)

Messagepar T. D. R. » 27 février 2017 à 10:05

Clement a écrit :8 nominations aux oscars pour Premier contact : meilleur film, meilleur réalisateur, meilleure photographie, meilleur montage de son, meilleur mixage de son, meilleurs décors, meilleur scénario adapté et meilleur montage.

Et au bout du compte, 'meilleur son' seulement. A mon sens, ça ne méritait pas davantage.
Les oscars ne sont pas toujours réputés pour une pertinence au-dessus de tout soupçon quant aux films récompensés, mais, cette année, moi, je ne m'en plaindrai pas (Viola Davis, Casey Affleck, Mahershala Ali). Villeneuve, c'est un cinéma toujours plus ou moins correct, assez intelligent pour ne pas prêter le flanc à un tombereau de critiques et ménager toutes les sensibilités, mais totalement, définitivement dépourvu d'âme. Ça ne vit pas, quoi. La S.-F., la vraie, est mal servie avec lui.
Et ce n'est que mon avis, bien sûr.
Tout notre raisonnement se réduit à céder au sentiment.” B. Pascal.
Avatar de l’utilisateur
Aldaran
Cookie Monster
Messages : 587
Enregistré le : 13 août 2009 à 15:05

Re: Premier contact, Denis Villeneuve (2016)

Messagepar Aldaran » 13 février 2018 à 10:38

Vu assez récemment aussi.
J'ai bien aimé.
Je connaissais le texte de Ted Chiang depuis sa sortie et, comme beaucoup, je craignais un peu cette adaptation.
J'ai trouvé que le film s'en sortait assez bien pour le public visé (en toute logique, le plus large possible, donc « ignorant » les codes et les habitudes de Notre Club).
Ni enthousiasme ni déception, finalement, mais de la satisfaction tout de même.
Une satisfaction grandissante lorsque je me suis aperçu qu'on pouvait à présent entendre le nom de Ted Chiang dans la rue où au détour d'un comptoir. Ce qui ne m'était jamais arrivé avant la sortie de ce film.
Il m'est même arrivé de faire découvrir que la nouvelle était à l'origine du film et qu'un recueil existait. Et d'entendre avec ravissement la réaction suivante : « Putain, il me faut ce bouquin, ce type est un génie ! » (Authentique, de la part d'une fille d'une trentaine d'années que je n'ai jamais revue.)
Bref, je m’accommode bien des défauts de Premier contact.
Modifié en dernier par Aldaran le 13 février 2018 à 16:21, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Thomas Day
Modérateur
Messages : 6562
Enregistré le : 22 avril 2009 à 14:40

Re: Premier contact, Denis Villeneuve (2016)

Messagepar Thomas Day » 13 février 2018 à 10:58

Tu as raison, ce genre de films est évidemment une bénédiction, puisque quelques milliers de personnes ont acheté le recueil de Ted Chiang après la sortie du film et grâce au film (et à tout ce qui l'entoure).
Après, en tant que cinéphile (je crois...), je ne peux cacher ma déception. C'est bien, mais c'est moins bien que le texte d'origine et surtout il y a, de mon point de vue, une énorme perte de signal.
C'est une espèce de compromis à 50 millions de dollars que je trouve au final totalement frustrant. Je suis convaincu qu'il était possible de faire un film à 10 millions de dollars tout à fait respectueux du texte de Chiang.
Hollywood a quasiment perdu toute sa capacité à être radical, d'où la montée en puissance de Netflix, HBO et consorts. Et le succès des films d'horreur à petit budget qui font trois, quatre, dix fois la pirouette.

TD
Laurent Queyssi
L'équipe du Bélial'
Messages : 66
Enregistré le : 02 novembre 2015 à 10:40

Re: Premier contact, Denis Villeneuve (2016)

Messagepar Laurent Queyssi » 13 février 2018 à 18:33

Aux dernières Utopiales, j'ai donné un "cours du soir" sur le temps dans Premier Contact.
Je me suis retrouvé devant une cinquantaine de personnes qui avaient toutes vues le film et l'adoraient. Seuls quatre ou cinq avaient lu le texte.
Inutile de vous dire que mes réserves sur la mise en scène ikea, le manque d'humour et le pathos permanent à coup de violons qui font pleurer (sans parler du ridicule du jeu de l'actrice lors de la rencontre avec le Chinois à la fin, qui me fait me demander si Villeneuve a vraiment compris ce qu'il filmait) ne sont pas très bien passées auprès de mes "élèves".
Au final, le débat a tout de même été intéressant et j'espère avoir donné envie de lire Chiang à quelques-unes des personnes présentes.
Je reste néanmoins surpris pas la côte d'amour de ce film qui, comme le dit Gilles, n'a rien de radical et édulcore les idées les plus folles du texte.
Zira
Patrouilleur temporaire
Messages : 17
Enregistré le : 19 décembre 2017 à 23:26
Localisation : Ile-de-France

Re: Premier contact, Denis Villeneuve (2016)

Messagepar Zira » 21 février 2018 à 23:27

Contrairement à beaucoup d'entre vous, je ne connaissais pas la nouvelle avant de voir le film que J'AI ADORÉ.

J'ai eu un vrai coup de foudre pour les extra-terrestres (que je trouve beaux!), leur moyen de communication original, le vrai sujet de fond de l'histoire: si l'on pouvait connaître notre futur, quels seraient nos choix? A t-on le droit de faire certains choix seul lorsqu'ils devraient se faire à deux?

J'ai aimé: le contre-pied de la réalisation par rapport aux block-busters actuels: le tempo lent , l'absence de scènes d'action. Et pourtant, on ne s'ennuie pas une seconde. Pas d'erreurs dans le scénario (ce qui se fait rare actuellement);
ni les scientifiques, ni le colonel ne sont caricaturaux.

C'est vrai que le personnage joué par Jeremy Renner est assez effacé; mais dans la nouvelle, le narrateur est la linguiste! Pour moi, il est donc logique que Denis Villeneuve est suivi cette trame, d'autant plus qu'elle fait le choix faire un enfant
sans dire à son mari qu'elle sait que leur fille mourra jeune. Là aussi, le mari est effacé, comme étant "utilisé" par la linguiste afin qu'elle ait un enfant. Comme si, pour elle, leur relation de couple était secondaire par rapport à sa relation avec sa fille.

J'ai tellement aimé ce film que, du coup j'ai lu la nouvelle. Evidemment, elle est plus riche et plus poussée que le livre. Mais comment développer au cinéma les expérimentations scientifiques pour décortiquer le "langage" des heptapodes sans que cela soit indigeste pour les spectateurs? Et encore, comme je l'ai lu en anglais et que je ne suis pas bilingue, il y a certainement des choses qui m'ont échappées.

Je trouve qu'adapter certaines histoires au cinéma reste une gageure et que Denis Villeneuve s'est en plutôt bien sorti. J'ai vu pire adaptation de livre. Comme par exemple, "La Planète des Singes: les origines" où César naît à une époque où les hommes ne voyagent pas dans l'espace! Dans le roman, les voyages spaciaux sont monnaie courante etl'histoire débute sur Terre en 2500 (si on oublie le prologue)!

Le fait que Denis Villeneuve ait entrecoupé l'histoire principale avec des flashs de ce que la linguiste vit avec sa fille, exactement comme dans la nouvelle est plus qu'appréciable.

Et puis, c'est l'un des rares films de SF que Télérama a apprécié et aimé! Et çà, ce n'est pas rien, vu la mauvaise foi dont ils peuvent faire preuve avec la SF. Car d'une manière générale, ils n'aiment pas, refusant de voir les vrais sujets de fond qui y sont abordés.

Retourner vers « Cinéma et séries »