[?] Wrong, Quentin Dupieux (2012)

Avatar de l’utilisateur
Cachou
L'équipe du Bélial'
Messages : 979
Enregistré le : 08 décembre 2010 à 14:11
Contact :

[?] Wrong, Quentin Dupieux (2012)

Messagepar Cachou » 28 avril 2013 à 00:13

Alors que je ne sais toujours pas que penser de Rubber, j'ai tenté Wrong, qui m'a aidée à un peu mieux comprendre le réalisateur, tout en ne m'amenant pas à plus aimer ses films.

Wrong part d'une idée intéressante: nous présenter un univers absurde, dans lequel tout semble normal mais qui est rempli de petits détails... comment dire... "wrongs". Des pompiers restent à lire le journal et à envoyer des SMS alors qu'un véhicule prend feu à côté de leur camion. Le réveil du héros sonne à 7:60. Des personnes travaillent dans un bureau dans lequel l'eau coule à flot constamment (avec appareils électriques, etc.). A la base, ce n'est pas mal comme idée. Sauf que ce côté absurde m'a semblé plutôt mal exploité. Tout d'abord parce que le réalisateur a trouvé pertinent de souligner chaque détail "wrong" par un petit bruit de fond nous signalant l'absurdité de ce détail. Ce qui guide certes le regard sur des choses que nous n'avions peut-être pas remarquées. Mais qui donne l'impression aussi de ne pas nous faire confiance pour découvrir ce qui ne va pas. De plus, au lieu de continuer à nous livrer des petites choses dérangeantes mais sans conséquences amenant la construction d'un univers qui aurait de ce fait pu se révéler intéressant, le réalisateur (aussi scénariste) a décidé de se concentrer plus sur la ligne première de son histoire, aussi absurde mais pas délicieusement absurde, au lieu de continuer à nous amuser de ses trouvailles.

Mais quelle est cette histoire, justement? Celle d'un homme qui, un matin, se lève pour découvrir que son chien a disparu. Et qui va se mettre à le chercher obsessivement, jusqu'à ce qu'il découvre la vérité sur sa disparition...

A noter un Eric Judor assez inutile en jardinier. Mais d'une inutilité délicieusement absurde, elle ^_^.

Si je n'ai pas accroché à l'histoire, je voudrais souligner un détail qui m'a, lui, énormément plu: la texture de l'image. Je ne m'y connais pas assez pour pouvoir dire ce qui a permis d'obtenir ce rendu, mais les contrastes et la définition sont juste incroyables. J'avais l'impression de regarder un Blu-ray alors que c'était bel et bien un DVD. De ce côté-là, chapeau au réalisateur, son image est léchée et très belle.

Mais bon, pour le reste... Pfff, non. Il y avait de l'idée, il y a de très bons passages mais dans l'ensemble, encore une fois, qu'est-ce que je me suis ennuyée!

Retourner vers « Cinéma et séries »