L'Homme aux poings de fer, RZA (2012)

Avatar de l’utilisateur
Bruno78
L'équipe du Bélial'
Messages : 1027
Enregistré le : 19 avril 2009 à 22:58

Re: The Man with the iron fists, RZA (2012)

Messagepar Bruno78 » 04 juillet 2012 à 18:18

D'un autre côté, Eli Roth + RZA + QT à la prod...
Avatar de l’utilisateur
Bruno78
L'équipe du Bélial'
Messages : 1027
Enregistré le : 19 avril 2009 à 22:58

L'Homme aux poings de fer, RZA (2012)

Messagepar Bruno78 » 06 mai 2013 à 20:50

Un hommage aux films des Shaw Brothers, par RZA, ancien membre du Wu Tang Clan, et qui fait régulièrement partie des BO de films de Tarantino. QT est du reste producteur ici, et Eli Roth (Hostel) est co-scénariste.
Le film souffre de quelques défauts, au premier rang desquels une distribution plutôt mauvaise, puisqu'à part Russell Crowe, parfait, les autres acteurs sont à côté de la plaque, ledit RZA en tout premier lieu. On notera également une voix off extrêmement envahissante.
Il n'en reste pas moins que ce film se laisse finalement regarder, de par l'amour que porte visiblement le réalisateur au wuxiapian : visiblement, il en connaît tous les codes, les réutilise à sa sauce, violente (nombre d'amputations et de décapitations "pour rire") et s'en délecte avec une joie qui rejaillit en permanence sur l'écran. Résultat : on arrive sans peine à la fin, bien aidé par le rythme qui ménage peu de temps morts, même si on retire in fine une petite pointe de remords à s'être laissé embarquer dans ce film mal fichu.
Avatar de l’utilisateur
Thomas Day
Modérateur
Messages : 6544
Enregistré le : 22 avril 2009 à 14:40

Re: The Man with the iron fists, RZA (2012)

Messagepar Thomas Day » 07 février 2014 à 17:42

Bon, ben, je me suis régalé.
(Il passe en Thaïlande dans la moitié des restaurants ; visiblement, c'est culte par ici.)
Ce mélange de rap, d'érotisme extrême-oriental et de la Shaw Brothers, a priori, sur le papier, c'est vraiment la mauvaise idée du jour... mais RZA est tellement sincère dans sa démarche qu'on lui pardonne tout.
100% fun.

TD

PS : c'est plutôt gore et assez "coquin" ; quand Russell Crowe retire (avec les dents) le sextoy du minou de sa conquête tarifée du soir (enfin une parmi cinq ou six), un silence de mort a plané sur le resto de Chinatown où 1/ je dégustais du canard laqué 2/ était projeté le film sur grand écran.
C'est plus suggéré que montré, mais une des serveuses était rouge comme un coquelicot, j'ai cru qu'elle allait tourner de l’œil. Elle baragouinait en thaï l'équivalent de "c'est pas possible, c'est pas possible". Et évidemment les autres serveuses se foutaient de sa gueule.
Avatar de l’utilisateur
Erwann
Modérateur
Messages : 9534
Enregistré le : 25 mai 2010 à 17:37
Localisation : Sol-3

Re: L'Homme aux poings de fer, RZA (2012)

Messagepar Erwann » 08 janvier 2018 à 12:01

Vu hier soir. La mayonnaise a pris avec moi aussi, en dépit des défauts du film déjà pointés plus haut (RZA, au charisme d'endive ; la caméra qui ne sait pas se poser, toujours en mouvement jusqu'au tournis ; le rythme inégal — rhââ, le temps qu'il faut attendre avant que l'homme aux poings de fer fasse enfin son apparition…). Comme l'indique TD, la sincérité de RZA sauve l'ensemble. Je suis presque tenté de voir la suite.

Retourner vers « Cinéma et séries »