Akira, Katsuhiro Otomo, 1988

Avatar de l’utilisateur
Delenn
Axiomatique
Messages : 128
Enregistré le : 25 janvier 2012 à 17:14

Re: Akira, Katsuhiro Otomo, 1988

Messagepar Delenn » 19 août 2013 à 13:23

thomasday a écrit :
Delenn a écrit :J'ai vu l'animé il y a une bonne dizaine d'années, et mon souvenir est que l'histoire était pas mal mais que la fin partait en vrille piquée...un gros n'importe quoi. Résultat je n'ai pas eu envie de le revoir ou de lire les mangas.


En fait, la fin ne part pas en vrille, elle part en spirale (je me comprends). C'est une impression qui est due à mon sens à ce qu'à l'époque on était pas habitué à avoir ce genre de fin en SF (ou trop, je pense là à la fin de 2001).

A la réflexion, cette fin est vraiment pas mal, elle répond à ce que sous-tend la problématique de la Singularité.

TD


Je me dis qu'il faudrait que je le revoie maintenant, avec le recul et la "maturité"...c'est vrai qu'à l'époque ce film était un peu un OVNI.
Avatar de l’utilisateur
Thomas Day
Modérateur
Messages : 6932
Enregistré le : 22 avril 2009 à 14:40

Re: Akira, Katsuhiro Otomo, 1988

Messagepar Thomas Day » 19 août 2013 à 13:40

Même en termes visuels, je pense qu'on avait jamais vu ça, cette façon de traiter l'apocalypse par l'effritement, l'effondrement, l'effacement. Il y a plein de choses dans le cinéma des 25 dernières années qui doivent énormément à Akira.

TD
Avatar de l’utilisateur
aralvorkosigan
Patrouilleur temporel
Messages : 84
Enregistré le : 18 juin 2013 à 22:10

Re: Akira, Katsuhiro Otomo, 1988

Messagepar aralvorkosigan » 19 août 2013 à 21:13

thomasday a écrit :
se prénomme Akira, mais ça n'a rien à voir avec le manga (on y avait même pas pensé pour tout dire)...

TD



Rappels moi ce que "Akira" signifie svp ?
Erion
Patrouilleur temporaire
Messages : 19
Enregistré le : 31 mai 2011 à 11:46

Re: Akira, Katsuhiro Otomo, 1988

Messagepar Erion » 20 août 2013 à 09:37

thomasday a écrit :A la réflexion, cette fin est vraiment pas mal, elle répond à ce que sous-tend la problématique de la Singularité.
TD


Euh, faudrait quand même pas pousser. Otomo est un enfant du baby-boom et quand on connaît ses autres oeuvres, il est plutôt dans l'optique New-Age, drogues et pouvoirs psy délirants. Tout ce qui tourne autour de l'ADN et de la création d'univers, c'est beaucoup plus proche de Jodorowsky que de la Singularité, quand même.
Otomo a dit dans je ne sais plus quelle interview qu'il était un gamin qui construit des maquettes pour mieux les détruire à coups de marteaux après.
Il n'a pas fait partie des générations ayant vécu 68 au Japon, mais il a la même approche nihiliste que Mamoru Oshii (on retrouve chez les deux les moqueries à l'égard des hommes politiques ET des activistes radicaux), mais moins intellectualisée.
Le truc en plus dans le manga et qui n'apparaît pas dans le film, c'est la critique des USA (qui sont ridiculisées aussi dans le deuxième sketch de Memories, "Stink Bomb") et surtout l'élément central du manga, c'est cet empire Néo-Tokyo créé par Tetsuo qui est un machin post-apo avec mutants psys. C'est cette société alternative, fondée sur l'usage des drogues qui est remarquable.
Alors, je comprends très bien ce que tu veux dire par rapport au film, sauf que ce film n'aborde que très superficiellement ce qui est dans le manga (il ne garde, pour l'essentiel, que la question de l'amitié). Otomo a une vision de la SF qui est typique des années 70-80, pas plus.
Avatar de l’utilisateur
Thomas Day
Modérateur
Messages : 6932
Enregistré le : 22 avril 2009 à 14:40

Re: Akira, Katsuhiro Otomo, 1988

Messagepar Thomas Day » 20 août 2013 à 11:32

Je parlais du film (je n'ai pas lu le manga...)
Akira est, dans le film donc, une sorte de Singularité ou de Seuil pour reprendre la terminologie choisie par Norbert Merjagnan dans sa trilogie des Tours de Samarante.
Une sorte...
Le fait qu'on voit des galaxies spiralées à la fin, destination supposée du gestalt (?) Akira+trois autres cobayes, montre un autre seuil qui pourrait être les limites de notre Système solaire.
J'ai sans doute projeté ce que j'avais envie d'y voir ; mais ce qui m'avait semblé nébuleux il y a plus de dix ans, m'a semblé avoir un sens très fort il y a moins de 48 heures.

TD
Patrice2
Cookie Monster
Messages : 501
Enregistré le : 09 mai 2009 à 14:34
Contact :

Re: Akira, Katsuhiro Otomo, 1988

Messagepar Patrice2 » 20 août 2013 à 13:36

Salut,

Il y aurait paradoxalement bien des rapprochements à faire avec ta "Lumière noire".

A+

Patrice
Un tiers calva, un tiers cidre, un tiers purin et eau de mare

LINGVA
Avatar de l’utilisateur
Cayeux
Patrouilleur temporaire
Messages : 29
Enregistré le : 01 août 2012 à 11:28

Re: Akira, Katsuhiro Otomo, 1988

Messagepar Cayeux » 20 août 2013 à 14:12

Il y a un projet d'adaptation en film live depuis quelques années qui n'aboutit toujours pas ...

http://www.actucine.com/news/akira
Avatar de l’utilisateur
Thomas Day
Modérateur
Messages : 6932
Enregistré le : 22 avril 2009 à 14:40

Re: Akira, Katsuhiro Otomo, 1988

Messagepar Thomas Day » 21 août 2013 à 09:33

Kévin Crépin a écrit :Il y a un projet d'adaptation en film live depuis quelques années qui n'aboutit toujours pas ...

http://www.actucine.com/news/akira


Il a même été (très) officiellement annulé (jusqu'au prochain "essai", c'est comme Dune).

TD
Avatar de l’utilisateur
Thomas Day
Modérateur
Messages : 6932
Enregistré le : 22 avril 2009 à 14:40

Re: Akira, Katsuhiro Otomo, 1988

Messagepar Thomas Day » 24 septembre 2013 à 09:32

Visiblement, c'est vraiment reparti !
Quand Jaume Collet-Serra aura fini de tourner Run all night, actuellement en préproduction, il devrait commencer à tourner Akira, produit par Leonardo di Caprio.


TD

Retourner vers « Cinéma et séries »