L'homme qui tua Don Quichotte, Terry Gilliam (2018)

Avatar de l’utilisateur
Erwann
Modérateur
Messages : 13056
Enregistré le : 25 mai 2010 à 17:37
Localisation : Sol-3

Re: L'homme qui tua Don Quichotte, Terry Gilliam (2018)

Messagepar Erwann » 04 juin 2018 à 10:32

Vu. J'ai bien aimé. Ce n'est certes pas le meilleur film de Gilliam mais la dimension très personnelle du projet le rend attachant. Il s'agirait de son ultime film que je n'en serais pas plus surpris.
Plusieurs jolies séquences (mais un montage parfois bizarre, surtout au début), des acteurs impeccables (Jonathan Pryce et Adam Driver bien sûr ; dommage que Sergi Lopez et Rossy De Palma soient sous-exploités). Rien de plus à ajouter au compte-rendu de Razheem.
Avatar de l’utilisateur
JFS
Disciple de Griaule
Messages : 405
Enregistré le : 22 avril 2009 à 17:27
Contact :

Re: L'homme qui tua Don Quichotte, Terry Gilliam (2018)

Messagepar JFS » 07 juin 2018 à 17:13

C'est drôle, c'est touchant, on ne s'ennuie pas et les deux acteurs principaux sont excellents. Une belle réflexion sur la place de la fiction et de l'imaginaire dans le monde réel. Il a fallu attendre un peu, mais ça valait le coup !
Jean-François.
Avatar de l’utilisateur
ubikD
L'équipe du Bélial'
Messages : 2503
Enregistré le : 19 avril 2009 à 19:29

Re: L'homme qui tua Don Quichotte, Terry Gilliam (2018)

Messagepar ubikD » 11 juin 2018 à 07:35

Vu L'homme qui tua Don Quichotte.
Le film maudit de Terry Gilliam. Longtemps annoncé, repoussé, annulé, puis relancé jusqu'aux ultimes déboires avec l'un de ses producteurs, on a beaucoup glosé autour de cette œuvre, véritable arlésienne atteinte du syndrome de Stockholm.

Bon finalement, c'est pas mal, sans doute pas inoubliable, mais loin de la honte totale. En tout cas, on y retrouve toutes les marottes de Gilliam. Son goût pour les trucages à l'ancienne, un art de l'illusion n'étant pas sans évoquer celui des magiciens. Un scénario et une mise en scène foutraque, joyeusement bordélique. Un humour volontiers absurde, tournant en dérision le microcosme du cinéma et de la pub. On retrouve également cette thématique qui sous-tend toute l’œuvre du britannique d'adoption : si tu n'es pas satisfait du monde où tu vis, inventes-en un autre. Sans oublier la folie créatrice, véritable remède aux maux psychologiques. Bref, j'ai bien apprécié ce film qui résume finalement assez bien la carrière de Gilliam. Bien content d'avoir retrouvé aussi Jonathan Pryce, accompagné d'un Adam Driver pas mal du tout.
Avatar de l’utilisateur
ubikD
L'équipe du Bélial'
Messages : 2503
Enregistré le : 19 avril 2009 à 19:29

Re: L'homme qui tua Don Quichotte, Terry Gilliam (2018)

Messagepar ubikD » 18 juin 2018 à 09:50

L'homme qui tua Terry Gilliam.
Avatar de l’utilisateur
Thomas Day
Modérateur
Messages : 7048
Enregistré le : 22 avril 2009 à 14:40

Re: L'homme qui tua Don Quichotte, Terry Gilliam (2018)

Messagepar Thomas Day » 09 août 2020 à 11:56

Je ne me suis pas ennuyé, mais j'en aurais oublié absolument tout dans trois jours.
Ça manque d'ambition, ça manque de panache, ça manque d'abattage.
Gilliam s'autoparodie volontiers et paradoxalement c'est presque ce qu'il y a de mieux dans le film.

TD
Avatar de l’utilisateur
Erwann
Modérateur
Messages : 13056
Enregistré le : 25 mai 2010 à 17:37
Localisation : Sol-3

Re: L'homme qui tua Don Quichotte, Terry Gilliam (2018)

Messagepar Erwann » 09 mars 2021 à 15:27

Le documentaire Lost in la Mancha aura droit à une suite logique : He Dreams of Giants.
(Source.)
Avatar de l’utilisateur
Weirdaholic
Patrouilleur temporel
Messages : 65
Enregistré le : 12 février 2021 à 15:38
Contact :

Re: L'homme qui tua Don Quichotte, Terry Gilliam (2018)

Messagepar Weirdaholic » 16 mars 2021 à 18:40

Thomas Day a écrit :Je ne me suis pas ennuyé, mais j'en aurais oublié absolument tout dans trois jours.
Ça manque d'ambition, ça manque de panache, ça manque d'abattage.
Gilliam s'autoparodie volontiers et paradoxalement c'est presque ce qu'il y a de mieux dans le film.
TD


Ouah, c'est féroce ! Je l'ai vu il y a un moment déjà, mais je me rappelle de plein de scènes, pour le coup... donc ce n'est pas si oubliable que ça.

Après, ça n'a sans doute pas la portée de Brazil (que j'ai revu l'an passé, présenté par un certain Alain D ^_^), mais comparée au tout-venant de la production audiovisuelle, c'est un bon film, non ?

(Question subsidiaire : l'attente n'était-elle pas trop forte, aussi ?)
Avatar de l’utilisateur
Thomas Day
Modérateur
Messages : 7048
Enregistré le : 22 avril 2009 à 14:40

Re: L'homme qui tua Don Quichotte, Terry Gilliam (2018)

Messagepar Thomas Day » 16 mars 2021 à 19:10

Weirdaholic a écrit :Après, ça n'a sans doute pas la portée de Brazil (que j'ai revu l'an passé, présenté par un certain Alain D ^_^), mais comparée au tout-venant de la production audiovisuelle, c'est un bon film, non ?


On peut comparer évidemment à Transformers 7 si on en a vraiment envie ou Fast and Furious 14.

Mais 1/ ce n'est pas un bon film de Terry Gilliam (et il y en a)
2/ Ce n'est pas un bon film... tout court.

C'est paresseux, ça manque d'ambition, ça manque de fond, et sur le plan technique c'est loin d'être convaincant. Après, chacun considère ce qui, à ses yeux, est un bon film.
C'est marrant, parce que ce Don Quichotte me fait penser au Ave César des frères Coen qui n'a absolument rien à voir, mais qui me semble là pour le compte son antithèse parfaite. Sous couvert de comédie hollywoodienne légère avec George Clooney en acteur alcoolique, coureur de jupons et idiot, les frères Coen livre un film d'une très grande profondeur sur ce qu'on attend de la vie. Le personnage central est un producteur exécutif (réparateur de problèmes hollywoodiens) incarné par Josh Brolin qui a un immense choix à faire, au moment où son acteur vedette est kidnappé. D'un point de vue technique, la scène de danse aquatique, la scène de conspiration communiste dans la villa au bord de la mer, le film est tout simplement bluffant. Le soin apporté à chacune des pièces du puzzle est dément, ça force l'admiration tant aucun détail n'est laissé au hasard.

L'homme qui tua Don Quichotte c'est le contraire, ça se veut ambitieux sur le sens de la vie et la création artistique et au final c'est juste une comédie creuse, longuette et toc.

TD
Avatar de l’utilisateur
Weirdaholic
Patrouilleur temporel
Messages : 65
Enregistré le : 12 février 2021 à 15:38
Contact :

Re: L'homme qui tua Don Quichotte, Terry Gilliam (2018)

Messagepar Weirdaholic » 19 mars 2021 à 10:45

Hi, hi, j'ai des goûts bizarres en matière de comédie, ça doit être pour ça... (To Be or not to Be, Deconstructing Harry, The 'Burbs, God Bless America

(Et j'ai tendance à être plus indulgent avec les grands auteurs qu'avec les petits faiseurs...C'est mal, je sais, mais je ne peux pas m'en empêcher !)

Retourner vers « Cinéma et séries »