La nuit déchirée, Mick Garris (1992)

Avatar de l’utilisateur
Thomas Day
Modérateur
Messages : 6818
Enregistré le : 22 avril 2009 à 14:40

La nuit déchirée, Mick Garris (1992)

Messagepar Thomas Day » 14 mars 2015 à 06:04

La fihe IMDB

Une mère et son fils s'installent dans une petite ville américaine. Le fils va au lycée. Il dit venir de Paradise Falls, Ohio, mais une telle ville n'existe pas et autour de la maison familiale les chats commencent à affluer. Des chats que la mère se met en tête d'exterminer. Qui sont ces étrangers, que veulent-ils vraiment ?

Oscillant entre comédie et film d'horreur comme le Vampire, vous avez dit vampire ? de Tom Holland (1985), La nuit déchirée m'a semblé complètement raté malgré ses bons côtés (les caméos réjouissants de Joe Dante, Stephen King, Clive Barker et John Landis). Les effets spéciaux sont grotesques (et/ou ont mal vieilli), les acteurs jouent comme des truelles et le côté solitaire et maudit des sleepwalkers est traité par-dessous la jambe.
D'un point de vue scénaristique, King dont c'est le premier scénario original, ne peut s'empêcher d'ouvrir sur une scène très impressionnante (sur le papier) de découverte d'un cadavre de jeune fille (momifié) dans une maison où des dizaines de chats ont été massacrés ; problème : il ne reste ensuite plus aucun mystère ou presque à éclaircir.
Neuf ans plus tôt, sur un sujet très proche, Tony Scott tournait l'excellent Les Prédateurs (The Hunger, 1983).

On peut éviter sans mal cette Nuit déchirée.

Reste quelque chose de saisissant, quand on y réfléchit bien... quelque part Garris est le réalisateur le plus fidèle à l'esprit de Stephen King (mélange d'humour noir et d'horreur, de petites vies américaines, d'influences très sixties tels les films de monstres radioactifs et La quatrième dimension), mais à ce jour ce sont bien Frank Darabont et Rob Reiner qui ont donné les meilleures adaptations de King (et Kubrick pour un film on le sait, The Shining, que King n'aime pas du tout). De bonnes adaptations qui souvent "passent" par une élimination systématique de tout ce qui pourrait sembler "série B".

TD
Avatar de l’utilisateur
T. D. R.
Radieux
Messages : 234
Enregistré le : 23 décembre 2013 à 14:26
Contact :

Re: La nuit déchirée, Mick Garris (1992)

Messagepar T. D. R. » 14 mars 2015 à 09:47

D'accord pour Reiner et son excellent Misery. Mais le film serait-il aussi bon sans l'incroyable Kathy Bates? Je n'en suis pas sûr.
Pour Darabont, j'espère que tu penses à The mist (que je n'ai pas vu) et non à The green line, que j'ai vu par contre, hélas, et qui est à des années-lumière de l'immense livre de King.
Quant au Shining de Kubrick, c'est un cas à part. Parce que, franchement, peut-on encore dire qu'il s'agit de l'adaptation d'un roman de King? C'est plutôt Kubrick qui a fait ce qu'il veut de l'argument de départ, je trouve. Même si ça n'enlève rien aux qualités de mise en scène du film.
Avatar de l’utilisateur
Thomas Day
Modérateur
Messages : 6818
Enregistré le : 22 avril 2009 à 14:40

Re: La nuit déchirée, Mick Garris (1992)

Messagepar Thomas Day » 14 mars 2015 à 10:11

Je pensais aux Evadés (une fois encore, le titre original est tellement meilleur), pour Darabont. Je ne suis pas un grand fan de The Mist.
Quant à Rob Reiner, il a aussi fait Stand by me.

TD
Avatar de l’utilisateur
PierreBrrr
Axiomatique
Messages : 101
Enregistré le : 22 octobre 2014 à 11:33

Re: La nuit déchirée, Mick Garris (1992)

Messagepar PierreBrrr » 14 mars 2015 à 10:39

... sans oublier surtout Princess Bride et This Is Spinal Tap !, peut-être le seul documenteur vraiment hilarant que j'ai vu. Comment ça, ces films ne sont pas tirés de King ?
Avatar de l’utilisateur
T. D. R.
Radieux
Messages : 234
Enregistré le : 23 décembre 2013 à 14:26
Contact :

Re: La nuit déchirée, Mick Garris (1992)

Messagepar T. D. R. » 14 mars 2015 à 10:42

thomasday a écrit :Quant à Rob Reiner, il a aussi fait Stand by me.
TD

Ce genre de film n'est pas ma tasse de thé, définitivement.

pierrebrrr a écrit :sans oublier surtout Princess Bride

Ah! Princess Bride, vu lors de sa sortie avec un copain. Une des seules fois où j'ai vraiment éclaté de rire au cinéma.
Avatar de l’utilisateur
Algernon
Cookie Monster
Messages : 584
Enregistré le : 03 novembre 2014 à 13:24

Re: La nuit déchirée, Mick Garris (1992)

Messagepar Algernon » 17 mars 2015 à 01:45

thomasday a écrit :On peut éviter sans mal cette Nuit déchirée.


Tu es sévère. Ce n'est pas un grand film, certes, c'est un petit film sans prétention mais je passe toujours un bon moment quand je le revois. J'adore l'attaque finale des chats avec en fond la musique d'Enya.

Et il y a la reine des Borgs. Tout film avec la reine des Borgs part forcément avec 5 points d'avance.

Et puis il y a Brian Krause avant qu'il ne fasse Charmed. Oui, oui, à une époque, je regardais Charmed. Mais chut il y a des passés dont je ne suis pas fier.

thomasday a écrit :(et Kubrick pour un film on le sait, The Shining, que King n'aime pas du tout)

T. D. R. a écrit :Quant au Shining de Kubrick, c'est un cas à part. Parce que, franchement, peut-on encore dire qu'il s'agit de l'adaptation d'un roman de King? C'est plutôt Kubrick qui a fait ce qu'il veut de l'argument de départ, je trouve. Même si ça n'enlève rien aux qualités de mise en scène du film.


Avez-vous vu la mini-série, supervisée par King et réalisée justement par Mick Garris ?
C'est... autre chose. Très fidèle et sans génie.

T. D. R. a écrit :
thomasday a écrit :Quant à Rob Reiner, il a aussi fait Stand by me.
TD

Ce genre de film n'est pas ma tasse de thé, définitivement.


J'ai récemment terminé le recueil Différentes Saisons. J'ai adoré Rita Hayworth et la Rédemption de Shawshank (Les Évadés, donc) bien que je connaissais déjà tout. Par contre, Le Corps (qui deviendra Stand By Me au cinéma) m'est tombé des mains et je ne serais même pas dire pourquoi.
Avatar de l’utilisateur
Thomas Day
Modérateur
Messages : 6818
Enregistré le : 22 avril 2009 à 14:40

Re: La nuit déchirée, Mick Garris (1992)

Messagepar Thomas Day » 17 mars 2015 à 10:21

Algernon a écrit :Par contre, Le Corps (qui deviendra Stand By Me au cinéma) m'est tombé des mains et je ne serais même pas dire pourquoi.


Je viens de finir de lire toutes les nouvelles que King a écrite de ses débuts à 2010 (je n'ai pas encore fini son dernier recueil en date, mais la première novella est absolument formidable) et, pour moi, le "Le corps" est son plus grand texte, son chef d'oeuvre. Tout ça est très subjectif bien évidemment, mais il y a un soucis de véracité dans "Le corps" qu'on ne retrouve pas dans les autres grandes nouvelles de King "La ballade de la balle élastique", "Tout est fatal", "Le doigt télescopique", etc.
Un soucis de véracité que j'ai retrouvé, bien plus tard, dans l'excellente "Cadillac de Dolan", texte qui me cloue sur place chaque fois que je le lis, c'est si simple, si efficace, si profond. Virtuose.

TD
Avatar de l’utilisateur
Sigis
Radieux
Messages : 226
Enregistré le : 18 février 2011 à 12:29
Contact :

Re: La nuit déchirée, Mick Garris (1992)

Messagepar Sigis » 17 mars 2015 à 12:01

"Le Corps" est également l'un de mes textes préférés de Stephen King, et fait même partie de mon petit panthéon personnel. Gilles met le doigt dessus, ce texte a un parfum de vérité. Sans doute fait-il écho à des choses vécues, à moins, comme je le crois maintenant, qu'il ne soit une sorte de concentré d'éléments dont nous avons été abreuvés dans l'enfance et dans les romans et films américains lus et vus ensuite.
Je n'ai pas encore vu l'adaptation, ayant une légère crainte à ce sujet.
Avatar de l’utilisateur
Thomas Day
Modérateur
Messages : 6818
Enregistré le : 22 avril 2009 à 14:40

Re: La nuit déchirée, Mick Garris (1992)

Messagepar Thomas Day » 18 mars 2015 à 11:21

Sigis a écrit :Je n'ai pas encore vu l'adaptation, ayant une légère crainte à ce sujet.


Je ne l'ai pas revu depuis longtemps, mais j'en garde un merveilleux souvenir.

TD

(Une édition 25e anniversaire est disponible en bluray à un prix très raisonnable.)
Avatar de l’utilisateur
Pierre-Paul Durastanti
L'équipe du Bélial'
Messages : 946
Enregistré le : 19 avril 2009 à 21:35

Re: La nuit déchirée, Mick Garris (1992)

Messagepar Pierre-Paul Durastanti » 18 mars 2015 à 16:15

J'ai revu Stand by me l'an dernier et je le trouve toujours aussi émouvant.

"I never had any friends later on like the ones I had when I was twelve. Jesus, does anyone?"

Retourner vers « Cinéma et séries »