Suicide Squad, David Ayer (2016)

Avatar de l’utilisateur
Algernon
Cookie Monster
Messages : 584
Enregistré le : 03 novembre 2014 à 13:24

Re: Suicide Squad, David Ayer (2016)

Messagepar Algernon » 18 août 2016 à 15:08

Herbefol a écrit :Même si pour Killer Croc, je n'arrive pas à le classer dans cette catégorie (il a même des moments très sympas dans les comics, du type "défenseur des marginaux").


À l'origine, le scénario prévoyait King Shark qui figure dans le reboot du comics en 2011 mais sa présence obligeait à des effets numériques. Ils ont donc préféré un personnage plus facile à mettre en scène mais qui en effet n'est pas du tout un méchant pur sucre.

King Shark :

Image

Killer Croc :

Image
Avatar de l’utilisateur
Mizutani
Patrouilleur temporaire
Messages : 15
Enregistré le : 11 juin 2016 à 21:37

Re: Suicide Squad, David Ayer (2016)

Messagepar Mizutani » 22 août 2016 à 20:47

Personne ne la mentionne, mais j'ai apprécié la relation entre le militaire et la femme abritant l'enchanteresse. C'est vite expédié, peu-être culcul, mais la façon dont on nous a présenté leur relation arrangée m'a plu. D'ailleurs toute la première partie du film introduisant l'équipe est presque plus sympa que le reste (on le sent venir). S'il n'y avait pas la séquence montrant Deadshot buter tout le monde avec une frénésie chirurgicale, on aurait été en déficit grave de scènes d'actions percutantes. J'ai beau fortement apprécier l'interprétation d'Harley Quinn (malgré des gimmick balancés gratuitement), ses coups de battes sont des plus improbables, le genre de trucs qui ne marche qu'en comics. La ninja est embarrassante tant elle n'a pas sa place dans l'équipe, et Killer Croc fait pitié: on le montre grogner deux ou trois fois façon comique et nada! Ca coutait tellement cher de lui consacrer une séquence ? Je pensais qu'on y aurait enfin droit lorsqu'il doit se barrer seul dans les égouts mais non. Pour le joker, sa relative absence ne m'a pas gêné, mais son interprétation non plus (sauf le rire merdique). Le Lex Luthor de BvS a mis la barre si haut, aucune erreur gravissime de ce calibre n'a été commise dans Suicide Squad, ouf.
Autrement, je déplore les critiques assassines: Suicide Squad ressemble bel et bien à un film, il est LOIN de démériter face à bien des comics que j'ai lus (tabou ?), et inutile de pérorer sur des méchants qui n'en sont pas vraiment parce que les humains manipulateurs du gouvernement sont les pires blabla: un schéma classique mais finalement peu exploité dans la génération de films super-héroïques qui nous concerne.

On parle d'un Assault on Arkham qui serait un bien meilleur film sur ce thème. Il faudra que je vérifie ça.
Avatar de l’utilisateur
Thomas Day
Modérateur
Messages : 6740
Enregistré le : 22 avril 2009 à 14:40

Re: Suicide Squad, David Ayer (2016)

Messagepar Thomas Day » 03 février 2017 à 11:53

J'ai bien aimé.
Pire, je l'ai vu deux fois en trois jours.
David Ayer a un sens comique que n'a pas Zack Snyder. Suicide Squad est drôle, plein de saynètes réjouissantes, alors que Batman vs Superman est pompeux au possible, chiant comme une opération des hémorroïdes.
Le scénar de Suicide squad ne casse pas trois pattes à un canard (enchaîné ?), mais ça roule, la construction est impeccable, la menace sans grand intérêt.
J'ai kiffé grave Joker/Harley Quinn ; la scène de la cuve toxique est complètement bluffante dans son esthétique.
Batman vs Superman est globalement marron, Suicide squad est coloré comme un paquet de bonbons.
C'est pas du grand cinéma, c'est parfois culcul... notamment à cause de Will Smith qui aurait mieux fait de laisser son rôle à Denzel Washington par exemple, mais c'est cool.
Et un bon film cool, c'est pas tous les jours.

Mention spéciale à la bande-son, qui reprend la "recette Watchmen", mais plutôt intelligemment.

TD
Avatar de l’utilisateur
Erwann
Modérateur
Messages : 10743
Enregistré le : 25 mai 2010 à 17:37
Localisation : Sol-3

Re: Suicide Squad, David Ayer (2016)

Messagepar Erwann » 03 février 2017 à 12:07

Thomas Day a écrit :Mention spéciale à la bande-son, qui reprend la "recette Watchmen", mais plutôt intelligemment.

À l'inverse, j'ai trouvé la bande-son foireuse, dans le genre "wink-wink-nudge-nudge" — notamment dans les premières minutes et leur aspect de bande-annonce interminable.
Première scène, on nous montre un pénitencier : bâm, "The House of the Rising Sun". On nous introduit ensuite Headhsot qui a gardé son indépendance d'esprit : bâm, "You Don't Own Me". Puis présentation de Waller : bâm, "Sympathy for the Devil". Cela, sans transition : les chansons s'enchaînent, jusqu'à l'indigestion. C'est sur-significatif et sans la moindre subtilité.
Avatar de l’utilisateur
Thomas Day
Modérateur
Messages : 6740
Enregistré le : 22 avril 2009 à 14:40

Re: Suicide Squad, David Ayer (2016)

Messagepar Thomas Day » 03 février 2017 à 13:01

Erwann, c'est un blockbuster, j'étais content d'entendre ces chansons dans un blockbuster.

TD
Avatar de l’utilisateur
Erwann
Modérateur
Messages : 10743
Enregistré le : 25 mai 2010 à 17:37
Localisation : Sol-3

Re: Suicide Squad, David Ayer (2016)

Messagepar Erwann » 03 février 2017 à 13:14

Ah mais je ne reproche pas à Suicide Squad d'être un blockbuster ; je ne reproche pas non plus aux blockbusters d'utiliser de bonnes chansons dans leur BO (dans un genre proche, j'ai trouvé que ça passait bien dans Sucker Punch, pourtant pas vraiment une franche réussite). Ce que je reproche à Suicide Squad, c'est de mal le faire (et grosso-modo, je trouve que ce film foire pas mal des choses qu'il entreprend, mais pas tout).
Avatar de l’utilisateur
PierreBrrr
Axiomatique
Messages : 101
Enregistré le : 22 octobre 2014 à 11:33

Re: Suicide Squad, David Ayer (2016)

Messagepar PierreBrrr » 04 février 2017 à 15:18

Assaut sur Arkham, c'est un film animé de la collection DC, c'est sans doute meilleur que Suicide Squad mais ça y ressemble quand même drôlement, surtout.
Pour moi Suicide Squad a tout du plaisir coupable: c'est vraiment très beauf, très culcul, très con, mais aussi assez marrant, bien joué, enlevé, quelque chose comme un Walter Hill à 150 millions (franchement, ou est le budget, à part dans les reshoots à rallonge ?) pompé de A à Z sur Escape from New York. Je pense d'ailleurs que c'est la nostalgie qui m'a fait apprécier ce machin, qui est comme un films des 80's égaré à la mauvaise époque. Sinon, y' pas comme un problème avec les méchants qui font jamais rien de méchant ? (Alors que du même auteur, Ayer, que j'aime beaucoup, faut voir comment se comportait le "héros" Brad Pitt dans Fury)
Sinon Erwann, Sucker Punch, c'est vachement bien bordel ! Ne serait-ce que parce qu'on y voit les cuisses d'Abbie Cornish, et Oscar Isaac.
Avatar de l’utilisateur
Erwann
Modérateur
Messages : 10743
Enregistré le : 25 mai 2010 à 17:37
Localisation : Sol-3

Re: Suicide Squad, David Ayer (2016)

Messagepar Erwann » 04 février 2017 à 15:34

PierreBrrr a écrit :Sinon Erwann, Sucker Punch, c'est vachement bien bordel ! Ne serait-ce que parce qu'on y voit les cuisses d'Abbie Cornish, et Oscar Isaac.

Sucker Punch, petit plaisir coupable. Que j'ai quand même vu deux fois au cinéma (la seconde fois, c'était avec madame, fallait bien).
Mais Abbie Cornish, c'est clairement celle que je n'avais pas retenue du quintet…
Avatar de l’utilisateur
PierreBrrr
Axiomatique
Messages : 101
Enregistré le : 22 octobre 2014 à 11:33

Re: Suicide Squad, David Ayer (2016)

Messagepar PierreBrrr » 05 février 2017 à 01:23

Je ne savais pas qu'elle était dans le film, mais elle m'avait ébloui dans Bright Star, de Jane Campion.
Pour moi Sucker Punch c'est le meilleur Snyder, probablement parce qu'il l'a écrit lui-même, et on voit que ce n'est pas un cinéaste pour scénario "compliqués", qu'il a besoin de faire passer le récit dans l'image- là l'imagerie est à la fois complètement vulgaire et putassière, mais avec une adresse chorégraphique assez virtuose. En tous cas, qui va jusqu'au bout de son délire, tout en proposant une vision lucide de cette imagerie, et même son détournement.
Oscar Isaac apporte un truc incroyable à son personnage, à la fin il arrive quand même à faire passer l'amour taré mais sincère qu'il porte à Babydoll. Et puis j'aime bien quand Snyder va à fond dans le cliché qui appuie son propos sans s'excuser (le maire, le cuistot...) Non, j'aime beaucoup, même si la construction est sans doute trop répétitive, et les scènes d'action ne reposant sur aucun tremplin dramatique.

Si tu as l'occasion de voir la version longue, fais-le, il y a deux scènes essentielles en plus: un numéro musical, au début, avec Isaac et Guggino, qui est le seul, en fait, à ne pas découler de l'univers mental de Babydoll, et surtout la rencontre à la fin avec le High Roller, qui est la meilleur scène du film, et vers laquelle tout tend. Terrible qu'elle ait due être coupée !

Retourner vers « Cinéma et séries »