Bushwick, Jonathan Milott & Cary Murnion (2017)

lonesome
Radieux
Messages : 293
Enregistré le : 23 juin 2012 à 21:25

Bushwick, Jonathan Milott & Cary Murnion (2017)

Messagepar lonesome » 28 août 2017 à 12:37

Bushwick https://www.netflix.com/fr/title/80174220
Une guerre civile en plein cœur de Brooklyn, New York, contraint une étudiante naïve et un vétéran d’Irak à s'unir pour essayer de survivre.

Présenté à la quinzaine des réalisateurs de Cannes cette année mais produit par Netflix pour la télévision ce film est un véritable hommage aux série B d'action des années 80 en particulier certains films de John Carpenter Assault, escape from New York, en en empruntant les codes jusque dans la production volontairement chip, l'humour parfois cynique et la musique enivrante au synthé; une vraie madeleine de Proust pour les anciens lecteurs de Starfix...
Avatar de l’utilisateur
Erwann
Modérateur
Messages : 10457
Enregistré le : 25 mai 2010 à 17:37
Localisation : Sol-3

Re: Bushwick

Messagepar Erwann » 07 janvier 2019 à 10:57

Vu ce weekend… et je n'ai pas trouvé ça très très bon.
Certes, j'ai commencé par un malentendu : je m'attendais à voir un film tourné en un seul plan-séquence, et il n'en est rien. Au bout d'un quart d'heure, un premier champ-contrechamp brise l'illusion… que le film s'acharne à maintenir par la suite (avec des solutions de continuité assez évidentes, lorsque, par exemple, la caméra s'abaisse sans raison évidente sur des marches d'escalier).
Pour le reste, ça m'a paru alterner entre des aspects un peu ratés et d'autres plus plus réussis.
Dans le rôle de l'étudiante naïve, Brittany Snow m'a paru assez peu sympathique ; par contre, Dave Bautista est à fond dans son rôle de vétéran et c'est cool. Mention spéciale au cadavre de la grand-mère qui respire encore.
L'histoire se laisse suivre mais, faute de vraie tension, on s'en fiche un peu. La révélation sur la raison de cette émeute/guérilla dans le quartier de Bushwick fonctionne, même si on peut s'interroger sur la mise en œuvre du truc par les ennemis et sa vraisemblance.
Quant à la bande originale, elle m'a paru assez souvent hors de propos.
Une déception, donc.
lonesome
Radieux
Messages : 293
Enregistré le : 23 juin 2012 à 21:25

Re: Bushwick, Jonathan Milott & Cary Murnion (2017)

Messagepar lonesome » 07 janvier 2019 à 16:40

Oui le truc a été vendu par certains journalistes (qui n'y connaissent rien a priori ou alors parlent du film sans l'avoir vu) comme un film en plan séquence. Ces suites de plans séquences sont plutôt roublardes, j'y vois surtout un moyen technique de contrecarrer la difficulté budgétaire de transformer tout un quartier de New York en zone de guerre; filmer en plan séquence permet de détourner l'attention et de se focaliser sur les protagonistes que la caméra suit au plus près en plans serrés. Quand la caméra s'élève un peu on perd en crédibilité (dans certains plans larges alors que les combats font rage on aperçoit en fond d'écran des gens marcher ou la circulation normale des voitures; john carpenter résolvait ce problème en filmant de nuit).
Par contre je ne comprend pas le reproche à la musique. Comme je le disait en présentant ce film j'y vois un hommage plutôt réussi aux films de carpenter (qui d'ailleurs réalisait lui même ses musiques)

Retourner vers « Cinéma et séries »