High Life, Claire Denis (2018)

Avatar de l’utilisateur
Erwann
Modérateur
Messages : 13038
Enregistré le : 25 mai 2010 à 17:37
Localisation : Sol-3

High Life, Claire Denis (2018)

Messagepar Erwann » 10 octobre 2018 à 09:53

Avatar de l’utilisateur
Erwann
Modérateur
Messages : 13038
Enregistré le : 25 mai 2010 à 17:37
Localisation : Sol-3

Re: High Life, Claire Denis (2018)

Messagepar Erwann » 20 novembre 2020 à 10:44

L'histoire : un vaisseau spatial est envoyé en direction d'un trou noir. Comme c'est une sorte de mission-suicide, avec tout de même une ambition scientifique, l'équipage est constitué uniquement de criminels condamnés à mort. Celle qui tient lieu de cheffe, mi-savante folle mi-sorcière, tient à tout prix à essayer de faire faire des bébés à ses subordonnés (parce que pourquoi pas ?). Sans surprise, les choses ne se passent très bien au bout du compte.
Non seulement l'intrigue est stupide mais la manière de la raconter aussi. Le film consiste en une succession de saynètes plus ou moins chiantes, plus ou moins cul, plus ou moins rien. Les acteurs n'ont pas l'air hyper impliqués : Robert Pattinson a l'air de s'en ficher un peu, Juliette Binoche semble un peu plus à fond, et il n'y a guère que le bébé des première scènes à être pleinement dans son rôle, celui d'un bébé pleurnichant. Tout ce beau monde déambule dans un décor qui pourrait être à la fois ma cuisine et l'arrière-salle d'un labo de recherche sans budget, ce qui est plutôt raccord avec l'apparence du vaisseau (un bête parallélépipède genre paquet de cigarettes).
Le physicien Aurélien Barreau est intervenu comme conseiller scientifique : les scènes dans l'espace sont effectivement silencieuses, la représentation des trous noirs est raccord avec les connaissances actuelles. Mais à côté de ça, les scaphandres spatiaux ne m'ont pas l'air bien étanches, et un cadavre éjecté du sas tombe comme un sac à patates dans le vide intersidéral.
En somme, c'était presque très nul. High Life s'essaie au grand écart entre une SF minimaliste façon The Whispering Star de Sono Sion et un truc plus maximaliste, du genre Interstellar, mais se foire lamentablement. À éviter.
Avatar de l’utilisateur
Wicker Man
Prince-Marchand
Messages : 777
Enregistré le : 05 octobre 2010 à 15:17

Re: High Life, Claire Denis (2018)

Messagepar Wicker Man » 20 novembre 2020 à 11:32

Pourtant, Les Inrocks et Le Monde - ces grands spécialistes de la SF - avaient a-do-ré..!!^^

Sinon, Juliette Binoche, c'est bien ce génie qui affirme que la 5G transmet le COVID-19 et permet au gouvernement de nous surveiller grâce aux nanoparticules émettrices injectées dans notre corps avec les vaccins?
https://www.leparisien.fr/culture-loisirs/coronavirus-5g-vaccins-quand-juliette-binoche-relaie-des-theories-du-complot-sur-instagram-07-05-2020-8312544.php
Avatar de l’utilisateur
Erwann
Modérateur
Messages : 13038
Enregistré le : 25 mai 2010 à 17:37
Localisation : Sol-3

Re: High Life, Claire Denis (2018)

Messagepar Erwann » 20 novembre 2020 à 11:43

Je pense que c'est effectivement bien le genre de truc qui peut plaire aux journalistes du Monde ou des Inrocks. Caricaturalement : une réalisatrice indé, qui s'encanaille avec ce mauvais genre sulfureux qu'est la science-fiction, derrière la caméra, un joli casting devant, une caution scientifique sympa (sans, je pense que ça aurait été pire). Mais pour l'amateur de SF, il n'y a rien sinon de l'agacement. Les quelques rares belles images spatiales ne suffisent pas à compenser la stupidité du scénario et l'indigence du reste.
Avatar de l’utilisateur
Wicker Man
Prince-Marchand
Messages : 777
Enregistré le : 05 octobre 2010 à 15:17

Re: High Life, Claire Denis (2018)

Messagepar Wicker Man » 20 novembre 2020 à 11:50

En tout cas, je te remercie de cette critique. Par ton sacrifice, tu m'évites de m'infliger cette purge!
Avatar de l’utilisateur
saimonax
Radieux
Messages : 236
Enregistré le : 28 septembre 2012 à 12:45

Re: High Life, Claire Denis (2018)

Messagepar saimonax » 20 novembre 2020 à 12:37

J'avais beaucoup aimé l'ambiance vaporeuse. Et Pattinson est quand même un acteur formidable - il fait très bien le légume, ici.
Et même s'il faut une sacré suspension delacrédule pour admettre l'idée d'une expérience de criminels spaciaux récupérateurs de données (?) (l'entreprise ne parait pas rentable, mais passons), je suis carrément retombé sur terre (du très haut de la suspension, forcément) avec la scène du "jet de cadavre" dans l'espace. J'ai dû la visionner plusieurs fois pour m'assurer que je n'avais par rêvé. Monsieur Barreau, vous auriez pas oublié un truc ? Ou alors c'était volontaire, mais là ça devient trop mystique dans la mis en scène...

Retourner vers « Cinéma et séries »