Ad Vitam

Gilles Proust
Patrouilleur temporaire
Messages : 17
Enregistré le : 22 août 2018 à 14:37

Ad Vitam

Messagepar Gilles Proust » 13 novembre 2018 à 18:49

Cette serie SF française minimaliste qui passe actuellement sur Arte est plutôt bien fouttue et bien jouée. Une très bonne surprise en ce qui me concerne.
Avatar de l’utilisateur
ubikD
L'équipe du Bélial'
Messages : 2243
Enregistré le : 19 avril 2009 à 19:29

Re: Ad Vitam

Messagepar ubikD » 13 novembre 2018 à 23:20

J'avoue m'être assoupi avant la fin du premier épisode.
Avatar de l’utilisateur
Erwann
Modérateur
Messages : 10921
Enregistré le : 25 mai 2010 à 17:37
Localisation : Sol-3

Re: Ad Vitam

Messagepar Erwann » 13 novembre 2018 à 23:27

Pour ma part, j'ai tenu trente minutes avant de lâcher l'affaire, faute d'accrocher — ça reste deux fois plus de temps que pour Trepalium, mine de rien.
lonesome
Little Green Man
Messages : 308
Enregistré le : 23 juin 2012 à 21:25

Re: Ad Vitam

Messagepar lonesome » 14 novembre 2018 à 12:32

ubikD a écrit :J'avoue m'être assoupi avant la fin du premier épisode.

T'as tenu si longtemps ?
Avatar de l’utilisateur
ubikD
L'équipe du Bélial'
Messages : 2243
Enregistré le : 19 avril 2009 à 19:29

Re: Ad Vitam

Messagepar ubikD » 14 novembre 2018 à 14:39

Je sais faire preuve d'abnégation lorsqu'il s'agit de faire progresser la cause. (sonnerie de trompette).
Avatar de l’utilisateur
Razheem L'insensé
L'équipe du Bélial'
Messages : 1614
Enregistré le : 23 octobre 2009 à 17:31
Localisation : Lille
Contact :

Re: Ad Vitam

Messagepar Razheem L'insensé » 15 novembre 2018 à 12:33

Vu en avant-première en Mars dernier pour le Festival Series Mania, je remets mon avis sur les 2 premiers épisode de vus alors :

Les tentatives de séries science-fictives françaises ne sont pas nombreuses à l’heure actuelle. C’est pour cette raison que les récents essais d’Arte en la matière telle que Trepalium ou Transferts ont de quoi intriguer. Cette fois, c’est le réalisateur de l’excellent film Les Combattants, Thomas Cailley, qui s’essaye à cet exercice périlleux avec Ad Vitam, une série en 6 épisodes en format 52 minutes.

Dans un futur indéterminé, la mort n’existe plus ou presque. Grâce à la Régénération, les hommes peuvent désormais vivre comme des immortels. Darius, flic fatigué et sur le départ après, doit enquêter sur le suicide de plusieurs mineurs retrouvés morts sur une plage. Âgé de 119 ans, il doit tenter de comprendre les motivations des jeunes qui rejoignent un mouvement sectaire pro-suicide à le veille d’un référendum sur le contrôle des naissances. Pour cela, il doit demander de l’aide à Christa, l’une des survivantes de la dernière vague de suicides qui vit désormais dans un asile psychiatrique…

Si Ad Vitam présente une mise en scène de qualité, il faut avouer que le principal attrait de la série réside avant tout dans son univers et les thématiques que le récit tente d’aborder avec plus ou moins de réussite. En se penchant sur l’immortalité et la peur de la mort, Ad Vitam tient un sujet solide que la série à pourtant du mal à exploiter en profondeur. Préférant s’orienter sur une jeunesse perdue et toujours plus ignorée par la société, Thomas Cailley élude trop rapidement les enjeux d’un monde où la mort n’existe quasiment plus.

Malgré tout, ces deux premiers épisodes parviennent à maintenir un certain suspense et semble mieux réussir dans le côté polar que dans la perspective science-fictive pure et dure avec un univers parfois un tantinet kitsch. Le véritable problème d’Ad Vitam réside dans son casting très inégal une fois sorti des excellentes prestations d’Yvan Attal et Garance Marilliere. Comme nombre de séries et films français, les acteurs semblent déclamer plutôt qu’incarner leurs dialogues et le tout donne souvent une sensation d’artificialité qui dessert le réalisme voulue de la série.

En somme, Ad Vitam intrigue sans convaincre totalement. Elle reste cependant une intéressante proposition science-fictive qui mériterait simplement de prendre plus de risques dans les thématiques qu’elle aborde. Peut-être pour les quatre épisodes suivants ?
Un essai de polar science-fictif intriguant mais perclus de défauts.
À suivre…


Si vous voulez une série européenne qui DÉCHIRE par contre, jetez-vous sur Babylon Berlin.

Retourner vers « Cinéma et séries »