Star Wars Episode IX : The Rise of Skywalker, J.-J. Abrams (2019)

Avatar de l’utilisateur
Delenn
Axiomatique
Messages : 130
Enregistré le : 25 janvier 2012 à 17:14

Re: Star Wars Episode IX : The Rise of Skywalker, J.-J. Abrams (2019)

Messagepar Delenn » 02 mai 2019 à 18:55

Je ne connaissais pas....maintenant je vais faire des cauchemars (ou mourrir de rire, au choix)...Je ne dis pas merci !!
Avatar de l’utilisateur
Wicker Man
Prince-Marchand
Messages : 745
Enregistré le : 05 octobre 2010 à 15:17
Localisation : Somewhere in Time...

Re: Star Wars Episode IX : The Rise of Skywalker, J.-J. Abrams (2019)

Messagepar Wicker Man » 02 mai 2019 à 21:10

Aaaaah, voilà, j'ai retrouvé..!

Modifié en dernier par Wicker Man le 03 mai 2019 à 13:07, modifié 2 fois.
(alias Celui Qui Fut Autrefois Connu Sous Le Pseudo De "Sauropside" Mais Comme Les Raisons De Ce Pseudo Se Sont Perdues Dans Les Limbes, Il A Préféré Reprendre Son Pseudo Usuel)
lonesome
Little Green Man
Messages : 365
Enregistré le : 23 juin 2012 à 21:25

Re: Star Wars Episode IX : The Rise of Skywalker, J.-J. Abrams (2019)

Messagepar lonesome » 02 mai 2019 à 23:42

ubikD a écrit :Puisque l'on exhume dans la joie les perles, on ne peut faire l'impasse sur ce monument musical.


Lààààààààà baaaaaaaaaas, dans les étoiiiiiiiiiiiiileuh La guerre paaaaaaaaaaasseuh, comme un soleil
Lààààààààà baaaaaaaaaas, le fer s'embaaaaaaaaaaalleuh, les fusées craaaaaaaaaaachent, du sang vermeiiiiiiiille
Pourquoiiiiii les hooooooooommes et les bêtes ont repris les armeuh
Pourquoiiiiii ils vont traverser laaaaaaaaaaa nuiiiiiiiiiiiiit
Pourquoiiiiii duuuuu fond des désert et deeees mers s'élancent
Tous ceuuuuuuuux que la peur n'a pas séduiiiiiiiiiiiiiiite
Tous ceuuuuuuuuiiiiiiiiiiiiiiiiiiix que la peur n'a pas séduiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiite
Lààààààààà baaaaaaaaas, dans les étoiiiiiiiiiileuh Dans la nuit pââââââleuuuuh, loin du soleil
Lààààààààà baaaaaaaaas, le ciel embraaaaaseuh, d'or et de flaaaaammeuh Les guerres nouvelles
Là bas, près de la frontière de l’esssspérannnnnnnnnnnnceuh
Onnnn voit un cerveau de fer qui luiiiiiiit
Uuuuuuune grannnnnnde cape noire et un maaaasque sannnnnns vie
L'éééééééépée de lumière est avec lui
L'éeeeeeeepée de lumière est aaaaaavec luiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii
Lààààààààààà baaaaaaaas, dans les étoiiiiiiiiiileuh La guerre paaaaaaaaaaaasseuh, comme un soleiiiiiiiiiiiiiil
Lààààààààààà baaaaaaaas, le fer s'embaaaaaaaaaaalleuh, les fusées craaaaaaachent du sang vermeiliiiiiiiile
Làààààààààà baaaaaaaaaas, daaaaaans les étoiles, dans la nuit pââââââle ...

paroles d'Etienne Roda-Gil, môssieu
Avatar de l’utilisateur
Wicker Man
Prince-Marchand
Messages : 745
Enregistré le : 05 octobre 2010 à 15:17
Localisation : Somewhere in Time...

Re: Star Wars Episode IX : The Rise of Skywalker, J.-J. Abrams (2019)

Messagepar Wicker Man » 03 mai 2019 à 06:50

(alias Celui Qui Fut Autrefois Connu Sous Le Pseudo De "Sauropside" Mais Comme Les Raisons De Ce Pseudo Se Sont Perdues Dans Les Limbes, Il A Préféré Reprendre Son Pseudo Usuel)
Avatar de l’utilisateur
Clément
Administrateur
Messages : 2180
Enregistré le : 21 mars 2009 à 14:54
Contact :

Re: Star Wars Episode IX : The Rise of Skywalker, J.-J. Abrams (2019)

Messagepar Clément » 22 octobre 2019 à 10:36

Bande-annonce finale (qui spoile bien) :

Avatar de l’utilisateur
Erwann
Modérateur
Messages : 12288
Enregistré le : 25 mai 2010 à 17:37
Localisation : Sol-3

Re: Star Wars Episode IX : The Rise of Skywalker, J.-J. Abrams (2019)

Messagepar Erwann » 19 décembre 2019 à 11:44

Alors bon…
Je m'attendais à être déçu mais je ne m'attendais pas à trouver cet épisode IX à chier. Caveat : je fais partie des rares (apparemment) ayant beaucoup aimé l'épisode VIII et sa façon de détourner les codes SW, ce qui explique mon ressenti face à ce dernier épisode.
Les trucs réussis : l'alchimie entre Adam Driver et Daisy Ridley. Les images, plutôt belles (mêmes si de nombreux plans auraient gagné à durer une seconde ou deux de plus, histoire que le sense of wonder fasse vraiment effet).
Le reste est un ratage. Cette postlogie souffre de ne pas avoir été conçue comme un tout dès le départ, mais comme une succession de trois films aux intentions différentes. Le résultat est un truc sans queue ni tête où chacun film crache sur le précédent. Et de ce côté-là, Abrams fait fort en reprenant la main sur les choses amenées par Rian Johnson, pour dire grosso modo : "c'était de la merde." En dépit de tous ses défauts, la prélogie était plus cohérente…
Adoncques…
• On nous ressort ce bon vieux Palpatine, parce qu'il fallait un Grand Méchant très méchant, au lieu, je ne sais pas, d'aborder de façon plus intéressante un arc rédempteur pour Ben/Kylo. L'explication pour l'existence de Snoke est balancée vite fait, de façon peu convaincante.
• Sur la planète où se planque Palpatine se trouvent des dizaines de milliers de destroyers, avec leur équipage. Je sais bien que SW se contrefiche de certaines justifications pratiques, mais je ne peux m'empêcher de me demander : qui recrute ces néo-stormtroopers ? Comment se nourrissent-ils ? Ils doivent s'ennuyer comme des rats morts sur ce monde balayé par les tempêtes. Et pourquoi Palpatine, dont les forces sont de 10 000 pour 1 par rapport à celles du Premier Ordre, ne cherche pas à s'emparer tout seul du pouvoir ; après tout, il n'a pas besoin de Kylo Ren.
• La flotte du Premier Ordre (ou le Dernier, j'ai pas suivi) va déferler sur la Résistance dans 16 heures. Le temps est hyper élastique dans cette galaxie lointaine, très lointaine, car l'action semble se dérouler sur une durée plus grande. Et il n'est plus guère question de ce timing ensuite.
• C'est qui cette limace géante appelée Klaud, à bord du Faucon Millenium ? On la voit un peu au début, un peu à la fin. J'ai loupé un épisode où ce truc a un rôle ?
• Lando Calrissian arrive et, au bout de deux minutes de présence à l'écran, balance "J'ai un mauvais pressentiment". Était-ce vraiment nécessaire ?
• L'incapacité des scénaristes à tuer leurs chouchous est irritante. Chewie meurt dans une explosion ? Ah ben non en fait. C-3PO est rebooté dans sa config usine et perd tous ses souvenirs ? Ah ben non en fait. Tout l'intérêt dramatique disparaît. Et la disparition de Leia Organa ne suscite aucune émotion.
• Leia meurt, non sans avoir fait de Poe Dameron un général. Attendez, c'est bien la même personnage qui, dans le film précédent, ne voulait accorder aucun rang à Poe parce que celui-ci est un imbécile de tête brûlée ?
• Le fantôme de Luke est là, capable de manipuler les objets physiques. En fait, quand tu es Jedi, tu ne meurs jamais vraiment. Tu es là, mais débarrassé des besoins corporels. À la limite, c'est la seule religion qui promet une réelle vie après la mort.
• Ah, et puis il y a les souvenirs qui s'incarnent. Je ne peux pas dire que j'étais mécontent de voir Han Solo… mais c'était naze.
• Kylo répare son casque ; Rey a bien une généalogie importante : Abrams défait tout ce qu'avait déjà défait Johnson dans l'épisode VIII (je me répète, sorry).
• Justement, la généalogie de Rey pose plus de questions que voulu : ça veut dire que Palpatine a eu une épouse (mais quand ? avant l'épisode IV ?), qu'ils ont eu des enfants (mais quand ? avant l'épisode IV ?), et que l'empereur n'a eu aucune difficulté à faire tuer son fiston. Quel lien véritable entretienne Rey et Kylo dans leur "dyade" ? On n'en saura trop rien, par contre.
• À ce stade-là, c'est plus de l'hyperespace, c'est de la téléportation. Lieux et temps sont précipités au point que plus rien semble n'avoir d'importance.
• Celle qui n'a hélas aussi aucune importance, c'est Rose. Personnage plutôt cool dans l'épisode VIII, elle est réduite ici au rang de faire-valoir sans intérêt.
• La bataille finale… Pff… C'est du déjà vu, et en plus, la contrebandière en froid avec Poe, supposée être morte sur Kimiji, n'est pas morte dans la destruction surprise de sa planète. Bon sang, Abrams, il ne faut pas tuer les personnages seulement à la mort des acteurs les incarnant.
• La Force guérit. Admettons. C'est toujours mieux que les Midichloriens. Par contre, j'étais un peu déçu de Kylo donnant sa vie pour Rey : j'aurais trouvé intéressant un épisode X racontant le procès des dirigeants du Premier Ordre, à commencer par Kylo Ren, celui-ci étant ensuite condamné à des travaux d'intérêts généraux sur quelque monde reculé ;-)
• Scène de liesse finale au QG de la Résistance. Jannah demande à Lando d'où il vient ; il lui répond avant de lui retourner la question : "Je ne sais pas, dit Jannah. – Allons trouver ça ensemble." Mmmh, ça sent bon le spin-off dont tout le monde se fiche.
• Je reste déçu que la postlogie ne s'intéresse pas aux structures étatiques/gouvernementales. On ne saura jamais trop rien de la Nouvelle République, des raisons ayant permis l'émergence soudaine du Premier Ordre, de la raison de l'existence d'une Résistance. Avec ses défauts, la prélogie prenait soin de nous montrer l'Ancienne République et des courants adverses en son sein. Ici, charge au spectateur de compléter les blancs.
Après, ça reste Star Wars : il n'y a pas de quoi en faire tout un fromage. Je suis peut-être un peu de mauvaise foi mais les béances du scénario m'ont énervé tout au long de la séance. Il faudrait peut-être que je le vois une deuxième fois pour être sûr de savoir à quel point j'ai détesté cet épisode IX ;-)
Avatar de l’utilisateur
Pierre-Paul Durastanti
L'équipe du Bélial'
Messages : 1104
Enregistré le : 19 avril 2009 à 21:35

Re: Star Wars Episode IX : The Rise of Skywalker, J.-J. Abrams (2019)

Messagepar Pierre-Paul Durastanti » 19 décembre 2019 à 12:42

Tout pareil.

Le fait que de nombreuses scènes du film se passent littéralement dans les ruines d'épisodes précédents (les restes de l'Etoile de la mort, le X-wing de Luke, etc.) est très parlant. Au lieu de vertiges, des vestiges.
Avatar de l’utilisateur
Clément
Administrateur
Messages : 2180
Enregistré le : 21 mars 2009 à 14:54
Contact :

Re: Star Wars Episode IX : The Rise of Skywalker, J.-J. Abrams (2019)

Messagepar Clément » 19 décembre 2019 à 13:43

Aussi, on ne sait pas au final ce que Finn voulait dire à Rey. On s'en doute et on s'en fout, mais ça renforce l'impression que le scénario est un gros fourre-tout que personne n'a relu en se demandant si ça allait quelque part. Je suis assez en phase avec cette critique de io9.

Erwann a écrit :Je reste déçu que la postlogie ne s'intéresse pas aux structures étatiques/gouvernementales. On ne saura jamais trop rien de la Nouvelle République, des raisons ayant permis l'émergence soudaine du Premier Ordre, de la raison de l'existence d'une Résistance. Avec ses défauts, la prélogie prenait soin de nous montrer l'Ancienne République et des courants adverses en son sein. Ici, charge au spectateur de compléter les blancs.

À la décharge des producteurs de la postlogie, il a fallu une prélogie entière (à laquelle on pourrait aussi ajouter Rogue One) pour expliquer le contexte politique de la trilogie. J'imagine qu'il faudra attendre la prépostlogie.
Avatar de l’utilisateur
Wicker Man
Prince-Marchand
Messages : 745
Enregistré le : 05 octobre 2010 à 15:17
Localisation : Somewhere in Time...

Re: Star Wars Episode IX : The Rise of Skywalker, J.-J. Abrams (2019)

Messagepar Wicker Man » 19 décembre 2019 à 16:19

Je ne suis pas d'accord avec Erwann, mais c'est anecdotique, parce qu'on a visiblement vu le même film; néanmoins, on n'en retire pas systématiquement les mêmes conclusions.

En revanche, je reste sur mes positions initiales d'il y a quatre ou cinq ans, face aux réactions des "hardcore fans" à l'Episode VII:
1- hé, ho, c'est Star Wars, pas du Marguerite Duras ou du Terrence Malick..!! Je m'attendais pas à une mise en abîme existentielle!
2- que pouvait-on attendre de plus de la part de J.J. Abrams..?
3- enfin, le plus important: pour moi, Star Wars a commencé en 1977 et s'est achevé en 1983. Tout ce qui a été usiné/trituré/gâché depuis (surtout par Lucas lui-même) est à mettre sur le même plan, avec certains trucs plus réussis que d'autres (Rogue One, par exemple).

Erwann a écrit :Je reste déçu que la postlogie ne s'intéresse pas aux structures étatiques/gouvernementales. On ne saura jamais trop rien de la Nouvelle République, des raisons ayant permis l'émergence soudaine du Premier Ordre, de la raison de l'existence d'une Résistance. Avec ses défauts, la prélogie prenait soin de nous montrer l'Ancienne République et des courants adverses en son sein. Ici, charge au spectateur de compléter les blancs.

Quant à ces explications sur la structure gouvernementale du Premier Ordre, quelqu'un a-t-il compris quelque chose au fonctionnement de l'Empire à la fin d'Un Nouvel Espoir (qui, de mon temps, s'appelait La Guerre des Étoiles. Ben ouais, je suis un vieux con)..!? Ou du pourquoi de la Rébellion..?
Et je ne parle même pas de la logique ou de la profondeur des pensées politiques des Épisodes I, II, III, qu'on pourrait rebaptiser "La Politique Galactique pour les Nuls"..!!
(alias Celui Qui Fut Autrefois Connu Sous Le Pseudo De "Sauropside" Mais Comme Les Raisons De Ce Pseudo Se Sont Perdues Dans Les Limbes, Il A Préféré Reprendre Son Pseudo Usuel)
Avatar de l’utilisateur
Erwann
Modérateur
Messages : 12288
Enregistré le : 25 mai 2010 à 17:37
Localisation : Sol-3

Re: Star Wars Episode IX : The Rise of Skywalker, J.-J. Abrams (2019)

Messagepar Erwann » 19 décembre 2019 à 16:39

Sauropside a écrit :1- hé, ho, c'est Star Wars, pas du Marguerite Duras ou du Terrence Malick..!! Je m'attendais pas à une mise en abîme existentielle!
2- que pouvait-on attendre de plus de la part de J.J. Abrams..?
3- enfin, le plus important: pour moi, Star Wars a commencé en 1977 et s'est achevé en 1983. Tout ce qui a été usiné/trituré/gâché depuis (surtout par Lucas lui-même) est à mettre sur le même plan, avec certains trucs plus réussis que d'autres (Rogue One, par exemple).

1 - C'est ce que je dis à la fin de mon post : pas de quoi en faire un fromage. Mais dans le cadre de mes attentes Star Wars, pas super hautes, bon, ce film m'a quand même déçu. J'aurais apprécié un minimum de cohésion avec le reste de la trilogie, et un scénario moins rushé.
2 - Oui, certes…
3 - Je conçois bien. Déjà l'épisode VI, avec ses oursons mignons (enfin, de loin) destinés à la branche marketing de LucasFilm, était limite.

Sauropside a écrit :Quant à ces explications sur la structure gouvernementale du Premier Ordre, quelqu'un a-t-il compris quelque chose au fonctionnement de l'Empire à la fin d'Un Nouvel Espoir (qui, de mon temps, s'appelait La Guerre des Étoiles. Ben ouais, je suis un vieux con)..!? Ou du pourquoi de la Rébellion..?
Et je ne parle même pas de la logique ou de la profondeur des pensées politiques des Épisodes I, II, III, qu'on pourrait rebaptiser "La Politique Galactique pour les Nuls"..!!

Dans la trilogie, c'est simple : un Empire galactique, a priori dépourvu de capitale (l'Empereur semble itinérant et la 2e Étoile de la mort fonctionne bien comme QG mobile). La Rebellion, on conçoit aussi : des gens qui veulent revenir à la République. La prélogie explique son fonctionnement de manière pataude, mais ça me convient : Lucas a fait un minimum d'effort. Dans cette postlogie, il n'y a rien qui explique le pourquoi du comment, et c'est cette désinvolture qui m'agace. Je veux un minimum de background, bon sang ;-)

Retourner vers « Cinéma et séries »