La Terre traverse-t-elle une supernova ?

Avatar de l’utilisateur
15 Millions de Bosons
Patrouilleur temporaire
Messages : 20
Enregistré le : 20 avril 2021 à 04:21
Localisation : Lyon

La Terre traverse-t-elle une supernova ?

Messagepar 15 Millions de Bosons » 24 avril 2021 à 04:42

Un mystère concernant l'espace autour de notre système solaire est en train de se dévoiler grâce aux signatures d'une supernova et des échantillons recueillis dans des sédiments en eau profonde

Image
Copyright : NASA.

À propos de débris, notre planète Terre traverserait les restes d'une supernova si l'on en croit l'isotope rare de fer détecté dans la glace de l'Antarctique au cours de ces 20 dernières années : le fer-60.

Ces résidus se désintègrent au bout de 15 millions d’années et sont radioactifs.

À l'origine de cette hypothèse : Walter Wallner, physicien nucléaire de l'Université Nationale Australienne.

Notre planète traverse une région nommée "The Local Interstellar Cloud (LIC)" remplie de gaz, de poussières et de plasma. L'illustration représente ce LIC avec notre Soleil visible au centre. C'est ce nuage qui serait les restes d'une supernova.

Néanmoins 6 échantillons recueillis au fond de l'océan à 2 emplacements différents ne cadrent pas avec cette hypothèse car le fer-60 détecté a 33 000 ans d'âge. Sa présence indique clairement une plus grande ancienneté.

Lui et son équipe se posent alors 2 questions :

    * Si ce Nuage Local Interstellaire ne provient pas d'une supernova, d'où vient-il ? (Question stimulante)
    * Pourquoi le fer-60 est-il uniformément réparti dans l'espace ?

Il semblerait que ce fer-60 soit plus vieux que l'explosion d'une supernova. Ce qu'il a enregistré pourrait être une espèce d'écho. Plus de données sont nécessaires pour tirer cela au clair.

J'avoue ne pas bien comprendre son postulat d'une répartition uniforme si l'on admet des explosions plus anciennes d'autres supernovae.

La source de cet article ici.

Une présentation différente des choses en français ici, mais qui diffère aussi quelque peu du texte américain d'origine.

Une meilleure présentation car plus claire et plus pédagogique ici en français mais qui n'aboutit pas aux mêmes questions que le texte original.

Une supernova a été trouvée sous la mer

Dans toutes ces variations possibles de traduction, la palme revient à Forbes pour son titre surréaliste "Une supernova a été trouvée sous la mer". On aurait presque pu titrer "On a trouvé une étoile de mer en eaux profondes, ancienne supernova" et trouver cette nouvelle dans Cosmicomics d'Italo Calvino dont le sous-titre est approprié à la présente problématique : "Récits anciens et nouveaux". Ce texte du journaliste scientifique Jamie Carter est aussi le texte le mieux écrit et la meilleure traduction (effectuée par Forbes) que j'ai trouvée.
Modifié en dernier par 15 Millions de Bosons le 25 avril 2021 à 04:01, modifié 2 fois.
"Dans le chaos, le collectif peut dépendre d'une particule" (Poul Anderson)
Avatar de l’utilisateur
Apophis
L'équipe du Bélial'
Messages : 1225
Enregistré le : 07 janvier 2016 à 15:54
Contact :

Re: La Terre traverse-t-elle une supernova ?

Messagepar Apophis » 24 avril 2021 à 09:10

Je m'intéresse à l'astrophysique depuis presque quarante ans, maintenant, et j'étais resté sur l'idée qu'au contraire, le Système solaire était dans une bulle de vide relatif par rapport à la densité moyenne de gaz dans la Voie Lactée. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'on nous a expliqué, à l'époque, qu'un hypothétique Collecteur Bussard ne fonctionnerait pas.
"L'espoir n'est pas beaucoup plus que la prémonition d'un regret" - R. Scott Bakker
Avatar de l’utilisateur
15 Millions de Bosons
Patrouilleur temporaire
Messages : 20
Enregistré le : 20 avril 2021 à 04:21
Localisation : Lyon

Re: La Terre traverse-t-elle une supernova ?

Messagepar 15 Millions de Bosons » 24 avril 2021 à 20:14

Image
Illustration de la "bulle locale" ou "cavité locale"

Bonjour Apophis.

Merci pour ton intervention stimulante car elle va eu cœur du problème en peu de mots.

Comme tu le sais, rien n’est statique dans l’univers, le système solaire se déplace donc avec tout le reste. Par conséquent, il est logique que nous traversions des zones variées comme dans cet exemple, des débris de supernovae. Et ce qui s’est produit récemment (échantillons recueillis en Antarctique), a très bien pu se produire aussi il y a 33 000 ans (échantillons recueillis au fond de l’océan). Entre ces deux nuages de supernova et en arrière-fond : le vide.

Ton intervention pose la question de l’homogénéité de l’univers, ce n’est pas tant le vide qui est homogène que la répartition vide/susbtances gazeuses. Ce serait comme une grosse éponge avec des zones vides aléatoires mais globalement homogènes au niveau de la répartition. Bien qu’il ait parfois des anomalies, exceptions qui confirment la règle.

Ceci dit, ce que tu rapportes, même après 40 ans d’études est toujours d’actualité, l’hypothétique Collecteur Bussard (i.e. du nom du physicien Robert W. Bussard qui en a posé l’hypothèse en 1960, et popularisée par Carl Sagan, Poul Anderson avec Tau Zéro, Larry Niven et Vernor Vinge, notamment) ne pourrait pas rapporter assez d’hydrogène si le vaisseau spatial se situait dans notre voisinage terrestre pour gagner son autonomie. On a découvert en effet que la région entourant le système solaire a une densité d'hydrogène beaucoup plus faible qu'on ne l’estimait à l'époque des années 60. Mais je pense que cette théorie de Bussard était formulée pour montrer qu’il était possible de compresser l’hydrogène afin de produire la densité utile à la fusion thermonucléaire. C’est une faisabilité théorique tout à fait rationnelle puisque c’est une ressource abondante dans l’univers (mais plus abondante près des planètes géantes comme Jupiter ou Saturne). Cela semble paradoxal mais en voici la raison : je cite un extrait de wikipédia (article hydrogène).

« Sous de très faibles pressions, comme celles qui existent dans l'espace, l'hydrogène a tendance à exister sous forme d'atomes individuels car il n'entre pas en collision avec d'autres atomes pour se combiner ».


Le vaisseau avec son Collecteur Bussard devrait donc avoir une énergie alternative pour se propulser et aller faire le plein en hydrogène aux abords des astres massifs ou gazeux.

C’est du moins ce que je comprends mais je peux me tromper, n’étant pas astrophysicien.

Par rapport à la bulle locale ou « cavité locale », c’est encore juste à condition de changer d’échelle et de parler de la Voie lactée dans le bras d’Orion. Il y a effectivement très peu de gaz dans cette cavité qui fait tout de même 300 AL de diamètre. Plus d’explications ici.

Félicitations pour tes remarques qui sont judicieuses.

Je ne sais pas si tu as vu le passionnant documentaire de François-Xavier Vives, Voyage sur les flots célestes (2018) rediffusé récemment sur France 5, qui suivait les recherches de l’astrophysicienne française Hélène Courtois allant dans les plus grands observatoires du monde entier pour en recueillir les données cartographiques. On voyait pour la première fois une carte stellaire en 3D de notre Voie lactée et la localisation exacte de notre système solaire. On a découvert que notre Voie lactée aurait fusionné avec une autre galaxie, il y a dix milliards d'années. Or, par cette carte 3D, on a pu cartographier aussi cette bulle locale en utilisant les observations de bandes interstellaires diffuses.
Modifié en dernier par 15 Millions de Bosons le 25 avril 2021 à 05:22, modifié 4 fois.
"Dans le chaos, le collectif peut dépendre d'une particule" (Poul Anderson)
Avatar de l’utilisateur
Apophis
L'équipe du Bélial'
Messages : 1225
Enregistré le : 07 janvier 2016 à 15:54
Contact :

Re: La Terre traverse-t-elle une supernova ?

Messagepar Apophis » 24 avril 2021 à 23:10

Merci ! Oh oui, non seulement je l'ai vu, mais j'ai aussi acheté et lu le livre d'Hélène Courtois dans la foulée (et j'ai écrit une critique le concernant, publiée sur mon -très sous-alimenté- blog secondaire : clic).
"L'espoir n'est pas beaucoup plus que la prémonition d'un regret" - R. Scott Bakker
Avatar de l’utilisateur
15 Millions de Bosons
Patrouilleur temporaire
Messages : 20
Enregistré le : 20 avril 2021 à 04:21
Localisation : Lyon

Re: La Terre traverse-t-elle une supernova ?

Messagepar 15 Millions de Bosons » 25 avril 2021 à 02:30

Ah super ! Merci pour avoir fait écho au sujet et pour l'info de ton blog secondaire (à la différence du site exclusivement SFFF avec les ouvrages cultes d'Apophis - Le Culte d'Apophis - dans lequel l'illustration est extraordinaire... Quand je pense que les égyptologues enseignent et écrivent encore que les Égyptiens de l'Antiquité ne connaissaient pas la roue ! Véridique. Mais qui utilise des chars sans roue ? Peu de gens savent aussi qu'il y a véritablement eu un culte d'Apophis (Apepi) puisque c'était un roi pendant la 15ème dynastie. Il a sans doute été "démonisé" par la suite en raison de la déification de Seth sous son règne - c'est la thèse de Jan Assmann. Car comme tu le sais, l'histoire est écrite par les vainqueurs... Je ferme ici la parenthèse égyptologique).

Je n'aurais su être aussi clair et précis que tu l'as été dans ta critique bien fournie qui s'est voulue objective. Hélène Courtois mérite certainement d'être (re)connue (elle a obtenu de nombreux prix) car ce travail d'équipe d'une durée de 20 ans est d'une importance historique et fondamentale. De plus, elle est lyonnaise (née à Lyon en 1970) ! Elle donne parfois des conférences grand public au planétarium de Vaulx-en-Velin (dont elle est la marraine depuis 2015), en plus de ses cours avec ses étudiants. Elle a passé sa thèse de doctorat à Grenoble en 1995. On peut dire qu'elle a fait une magistrale ascension, cependant elle a su rester très pédagogue. Par sa démarche d'ouverture et sa notoriété sans cesse grandissante, toutes proportions gardées, elle fait penser à Hubert Reeves (si on se souvient l'impact foudroyant, y compris sur les scolaires, que Patience dans l'Azur avait eu). Elle aussi mériterait d'être au programme des lycéens.

Image

Le site universitaire de Lyon 1 (où elle travaille en tant que professeure et vice-présidente) avec la carte spectaculaire (reproduite dans Nature n°7516) du Superamas Laniakea (qui, comme l'a indiqué Apophis dans son blog "Le grand bazar" est un mot hawaïen qui signifie « Horizon céleste immense » ou "incommensurable"). C'est un beau symbole et une revanche culturelle pour la langue hawaïenne car bien que ce soit l'une des plus anciennes langues orales de la planète, elle a failli disparaître lorsqu'elle a été bannie des écoles et du gouvernement suite à son annexion aux États-Unis en 1898. Rappelons que sur 7000 langues parlées sur Terre, une langue disparaît en moyenne tous les quinze jours. Cela aurait pu être le cas pour la langue hawaïenne. Défendre son identité, c'est aussi défendre sa culture, ses traditions, ses racines, son histoire.

Ici, une émission audio sur France Inter du mois dernier (13 mars 2021) si l'on a 4 minutes de disponibilité (podcast, "Les savanturiers"). Une présentation où Hélène Courtois, par la magie du montage audio, intervient avec passion et poésie. 4 minutes, c'est un exercice de style, un haïku radiophonique. Bien que dense, ce podcast est bien fait.
"Dans le chaos, le collectif peut dépendre d'une particule" (Poul Anderson)
Avatar de l’utilisateur
Aldaran
Xeelee
Messages : 1308
Enregistré le : 13 août 2009 à 15:05

Re: La Terre traverse-t-elle une supernova ?

Messagepar Aldaran » 25 avril 2021 à 14:40

Ceux qui ont plus de quatre minutes pourront aussi réécouter l'émission à laquelle elle a participé sur France Cul. C'est .

Merci les gars pour toutes ces infos. J'en retiens ce que je suis en mesure de retenir (c'est à dire pas grand chose) et c'est captivant.
Avatar de l’utilisateur
15 Millions de Bosons
Patrouilleur temporaire
Messages : 20
Enregistré le : 20 avril 2021 à 04:21
Localisation : Lyon

Re: La Terre traverse-t-elle une supernova ?

Messagepar 15 Millions de Bosons » 25 avril 2021 à 18:49

Aldaran a écrit :Ceux qui ont plus de quatre minutes pourront aussi réécouter l'émission à laquelle elle a participé sur France Cul. C'est .

Merci les gars pour toutes ces infos. J'en retiens ce que je suis en mesure de retenir (c'est à dire pas grand chose) et c'est captivant.


J'ai failli prendre une ride. Heureusement que tu es là pour nous dérider ! Humour au top ! Je pense qu'on est nombreux ici à avoir plus de 4 minutes de temps libre pour nos passions communes ! Merci pour ton lien Aldaran !
"Dans le chaos, le collectif peut dépendre d'une particule" (Poul Anderson)

Retourner vers « Sciences »