Bientôt une ville fantôme bâtie pour la science

Avatar de l’utilisateur
RaphaëlG
L'équipe du Bélial'
Messages : 497
Enregistré le : 30 août 2009 à 16:40
Localisation : Bretagne

Bientôt une ville fantôme bâtie pour la science

Messagepar RaphaëlG » 15 septembre 2011 à 15:16

Voici un article de Courrier international :

13.09.2011 | The Washington Post

Les villes fantômes du Far West résultaient en général d’une catastrophe naturelle ou d’une débâcle économique qui avaient contraint les habitants à abandonner leur maison pour une vie meilleure. Aujourd’hui, en revanche, on s’apprête à construire une ville fantôme de toutes pièces.

Le Nouveau-Mexique comptera bientôt une fausse ville de 52 km2, avec autoroutes, maisons, immeubles d’habitation et commerciaux. Les bâtiments seront de styles différents, ancien et nouveau, pour rendre l’ensemble plus réaliste. La ville s’appellera The Center [le Centre], un nom à la Stephen King tout à fait approprié pour une cité qui n’aura aucun habitant. Elle servira à tester des infrastructures d’énergies renouvelables – réseaux électriques intelligents, systèmes de gestion de la circulation, réseaux sans fil, etc. –, indique Pegasus Global Holdings, la société de Washington qui est à l’origine de ce projet de 200 millions de dollars, développé en collaboration avec les autorités du Nouveau-Mexique. Selon l’agence Associated Press, The Center sera édifié sur un terrain public, soit dans le corridor Albuquerque-Santa Fe, soit près de Las Cruces, près de la frontière avec le Mexique et le Texas. Ce projet permettra à des instituts de recherche et à des sociétés privées de tester de nouvelles technologies dans un environnement réel. Bien que la ville soit dépourvue d’habitants, on pourra y tester les bâtiments comme s’ils étaient occupés. On pourra, par exemple, vérifier comment un réseau intelligent module la distribution d’électricité en fonction de la façon dont les thermostats sont réglés selon les logements. Cela sera plus utile que des simulations par ordinateur.

The Center sera proche des divers laboratoires et centres de recherche fédéraux de Los Alamos, Sandia et White Sands. Il facturera l’usage de ses installations aux chercheurs, explique Bob Brumley, le PDG. Il sous-louera certains des terrains de sa périphérie pour le développement d’une ville non fantôme, où les êtres humains vivants venant le visiter pourront loger et se restaurer.


Le lien : http://www.courrierinternational.com/article/2011/09/13/bientot-une-ville-fantome-batie-pour-la-science

Retourner vers « Sciences »