Wolcano, la sorcière du cul, Shyle Zalewski

Avatar de l’utilisateur
Weirdaholic
Radieux
Messages : 281
Enregistré le : 12 février 2021 à 15:38
Contact :

Re: Wolcano, la sorcière du cul, Shyle Zalewski

Messagepar Weirdaholic » 20 mai 2022 à 08:33

Thomas Day a écrit :Franchement, quelle idée de naître à Soissy (je parie que vous savez même pas où ça se trouve).


^_^ Damned, démasqué ! mais recherches faites, personne ne sait où ça se trouve, parce que Soissy (avec deux S) n'est pas dans la base officielle des codes postaux...

Thomas Day a écrit :Je n’aime pas les bédés avec des couvertures souples.


Arf, c'est vrai que pour de la BD franco-belge, les couvertures souples, ça évoque les BD promotionnelles, ou les versions sheap de BD cartonnées... mais dans le manga (ou dans le petit format italien), c'est plutôt une tradition.

Thomas Day a écrit :Wolcano, la sorcière du cul c’est très chouette, c’est plus fin que ce que le titre laisse supposer


Ca donne envie, même si je ne suis pas sûr que ça corresponde à mon type d'humour (plutôt noir).
Avatar de l’utilisateur
Shibia
L'équipe du Bélial'
Messages : 1121
Enregistré le : 29 septembre 2019 à 14:20
Contact :

Re: Wolcano, la sorcière du cul, Shyle Zalewski

Messagepar Shibia » 20 mai 2022 à 09:58

Weirdaholic a écrit :
Thomas Day a écrit :Wolcano, la sorcière du cul c’est très chouette, c’est plus fin que ce que le titre laisse supposer


Ca donne envie, même si je ne suis pas sûr que ça corresponde à mon type d'humour (plutôt noir).

Vu nos goûts communs, je dirais non. J'aime beaucoup Shyle que je croise sur Mastodon, mais... à petite dose. Un album entier c'est trop pour moi.
De l'autre côté des livres
if wishes were fishes we'd all cast nets
Avatar de l’utilisateur
Laurent Queyssi
L'équipe du Bélial'
Messages : 174
Enregistré le : 02 novembre 2015 à 10:40

Re: Wolcano, la sorcière du cul, Shyle Zalewski

Messagepar Laurent Queyssi » 20 mai 2022 à 10:38

D'ailleurs, est-ce que quelqu'un a une explication, une origine de la tradition des romans souple et des bd cartonnées (qui étaient en souple à la base pourtant, les premiers albums Dupuis notamment) et le contraire dans les pays anglo-saxons ?
Perso, je préfère les bd souples qui prennent moins de place (beaucoup moins de place) et les romans cartonnés (de plus beaux objets avec leurs jacquettes et qui se conservent mieux. Les éditions originales françaises un peu anciennes sont de la charpie, le plus souvent).
C'est simplement culturel ou y a-t-il une explication plus prosaïque ?
Avatar de l’utilisateur
Weirdaholic
Radieux
Messages : 281
Enregistré le : 12 février 2021 à 15:38
Contact :

Re: Wolcano, la sorcière du cul, Shyle Zalewski

Messagepar Weirdaholic » 20 mai 2022 à 11:25

Laurent Queyssi a écrit :C'est simplement culturel ou y a-t-il une explication plus prosaïque ?


Bonne question (voisine de celle de JDB sur la couleur) !

J'aurais tendance à penser, sans preuves, que c'est culturel, comme le nombre de pages, même si l'opposition hardcover / paperback dans les pays anglo-saxons (emblématisée par la chansons Paperback writer des Beatles) recouvre une réalité économique j'imagine (la couverture souple est moins chère).

J'ai trouvé au moins un article universitaire en anglais qui se penche sur une question connexe, celle de la jaquette, mais à part ça je n'ai pas l'impression que le sujet ait été beaucoup exploré, il faudrait regarder dans une histoire de l'édition.

J'imagine qu'en France et en Belgique, c'est l'association BD / jeunesse qui a joué (donc couverture dure pour résister aux manipulations hasardeuses), alors qu'au Japon, c'est plus le côté BD / presse qui prime (donc couverture souple pour lire n'importe où), mais là encore, ce ne sont que des hypothèses...

D'après ce site, le livre de poche français s'est inspiré du paperback américain, mais ils ne parlent pas des BD.

D'après cet autre lien (revue RLPE éditée par la BNF), les livres pour enfants argentins ont eu du mal avec la couverture rigide dans les années 2000 pour des raisons économiques (trop chère).
Avatar de l’utilisateur
JDB
L'équipe du Bélial'
Messages : 3292
Enregistré le : 20 avril 2009 à 15:08
Contact :

Re: Wolcano, la sorcière du cul, Shyle Zalewski

Messagepar JDB » 20 mai 2022 à 12:57

Laurent Queyssi a écrit :D'ailleurs, est-ce que quelqu'un a une explication, une origine de la tradition des romans souple et des bd cartonnées (qui étaient en souple à la base pourtant, les premiers albums Dupuis notamment) et le contraire dans les pays anglo-saxons ?
Perso, je préfère les bd souples qui prennent moins de place (beaucoup moins de place) et les romans cartonnés (de plus beaux objets avec leurs jacquettes et qui se conservent mieux. Les éditions originales françaises un peu anciennes sont de la charpie, le plus souvent).
C'est simplement culturel ou y a-t-il une explication plus prosaïque ?

Pour ce qui concerne les romans, Gérard Klein donne une explication dans la préface du Livre des préfaces.
Pour les BD, il me semble--d'après quelques interviews de créateurs (scénaristes ou dessinateurs franco-belges) que j'ai lues ici ou là que les livres cartonnés avec dos toilé (ce qu'on appelait jadis les "Dupuis-Lombard") étaient à l'origine réservés aux "bons vendeurs" (ou jugés comme tels) alors que les livres à couverture souple étaient pour les séries jugées mineures. N'oublions pas que durant les années 1950 et 1960, le fait qu'une histoire soit publiée dans Tintin, Spirou, Vaillant, Pilote, etc, ne garantissait pas automatiquement une publication en album.
Par ailleurs, certaines BD n'étaient pas publiées en couleur (ou alors en rouge et gris tramé, point) dans les magazines, de sorte qu'on rechignait à les recueillir en album parce que la mise en couleur entraînait des frais supplémentaires. C'est ce qui explique le foutoir chronologique de la publication en album des gags d'Achille Talon (pour prendre un exemple): priorité était donnée aux planches déjà mises en couleur pour Pilote, les autres sont sorties en album plus tard.
JDB
"Inusable (ou presque)", qu'il disait.
Avatar de l’utilisateur
Laurent Queyssi
L'équipe du Bélial'
Messages : 174
Enregistré le : 02 novembre 2015 à 10:40

Re: Wolcano, la sorcière du cul, Shyle Zalewski

Messagepar Laurent Queyssi » 20 mai 2022 à 14:49

JDB a écrit :Pour ce qui concerne les romans, Gérard Klein donne une explication dans la préface du Livre des préfaces.


Tu peux résumer, s'il te plaît ?
Avatar de l’utilisateur
JDB
L'équipe du Bélial'
Messages : 3292
Enregistré le : 20 avril 2009 à 15:08
Contact :

Re: Wolcano, la sorcière du cul, Shyle Zalewski

Messagepar JDB » 20 mai 2022 à 16:34

Laurent Queyssi a écrit :
JDB a écrit :Pour ce qui concerne les romans, Gérard Klein donne une explication dans la préface du Livre des préfaces.


Tu peux résumer, s'il te plaît ?

Mieux que ça, je peux te suggérer de la lire en ligne.
JDB
"Inusable (ou presque)", qu'il disait.
Avatar de l’utilisateur
Laurent Queyssi
L'équipe du Bélial'
Messages : 174
Enregistré le : 02 novembre 2015 à 10:40

Re: Wolcano, la sorcière du cul, Shyle Zalewski

Messagepar Laurent Queyssi » 20 mai 2022 à 17:37

Il explique pourquoi certains bouquins sont illustrés et pas d'autres, mais pas pourquoi tous les romans français sont brochés, il me semble (j'ai peut-être lu trop vite).
Avatar de l’utilisateur
JDB
L'équipe du Bélial'
Messages : 3292
Enregistré le : 20 avril 2009 à 15:08
Contact :

Re: Wolcano, la sorcière du cul, Shyle Zalewski

Messagepar JDB » 20 mai 2022 à 17:51

Laurent Queyssi a écrit :Il explique pourquoi certains bouquins sont illustrés et pas d'autres, mais pas pourquoi tous les romans français sont brochés, il me semble (j'ai peut-être lu trop vite).

De mémoire, au XIXe siècle, les éditeurs n'imprimaient en "blanche" que des livres brochés car ils savaient que les acheteurs, en majorité bourgeois, préféraient les faire relier eux-mêmes.
JDB
"Inusable (ou presque)", qu'il disait.

Retourner vers « BD / Comics / Manga »