L'homme gribouillé

lonesome
Disciple de Griaule
Messages : 471
Enregistré le : 23 juin 2012 à 21:25

L'homme gribouillé

Messagepar lonesome » 22 janvier 2018 à 16:33

Dans un Paris suffoqué par les pluies diluviennes, une mère et sa fille se lancent sur la piste d'un extraordinaire secret de famille.
Serge Lehman au scénario nous concocte une histoire intense mélangeant secrets de famille, golem et folklore jurassien.
Frédéric Peeters retrouve le style en noir et blanc des débuts des albums Pillules bleues ou de Lupus.
Un vrai plaisir de lecture qui n'a comme défaut que de finir un peu trop vite.
https://www.hommegribouille.com/
Avatar de l’utilisateur
Razheem L'insensé
L'équipe du Bélial'
Messages : 2165
Enregistré le : 23 octobre 2009 à 17:31
Localisation : Lille
Contact :

Re: L'homme gribouillé

Messagepar Razheem L'insensé » 16 novembre 2018 à 12:13

La critique de ce livre encensé un peu partout mais qui a loupé le prix Utopiales...sur Just A Word !
Avatar de l’utilisateur
Aldaran
Grand Ancien
Messages : 1502
Enregistré le : 13 août 2009 à 15:05

Re: L'homme gribouillé

Messagepar Aldaran » 01 septembre 2021 à 17:34

Enfin lu et pas du tout déçu de mon côté, j'ai vraiment beaucoup aimé.
lonesome
Disciple de Griaule
Messages : 471
Enregistré le : 23 juin 2012 à 21:25

Re: L'homme gribouillé

Messagepar lonesome » 01 septembre 2021 à 20:45

Lehman et Peeters remettent ça : https://www.editions-delcourt.fr/bd/series/serie-saint-elme/album-saint-elme-t01
A paraître en octobre
Avatar de l’utilisateur
Weirdaholic
Cookie Monster
Messages : 500
Enregistré le : 12 février 2021 à 15:38
Contact :

Re: L'homme gribouillé

Messagepar Weirdaholic » 02 septembre 2021 à 17:47

Je garde un très bon souvenir de l'Homme gribouillé : l'association Lehman / Peeters fonctionnait, sans surprise, très bien.

Je dis "sans surprise" parce que le premier est un excellent scénariste et nouvelliste (je suis plus sceptique en revanche sur sa vision "métaphysique" de la SF) et que le deuxième est un excellent dessinateur et scénariste...
Avatar de l’utilisateur
Weirdaholic
Cookie Monster
Messages : 500
Enregistré le : 12 février 2021 à 15:38
Contact :

Re: L'homme gribouillé

Messagepar Weirdaholic » 16 mars 2022 à 21:56

Le premier tome de Saint-Elme est en effet très bien : quatre lignes narratives (plutôt polardeuses) qui commencent à s'entrelacer, et à se diriger lentement mais sûrement vers du surnaturel... avec un dessin à l'avenant et en prime une mise en couleur plus expressive que réaliste, en mode post-Lynn Varley.
lonesome
Disciple de Griaule
Messages : 471
Enregistré le : 23 juin 2012 à 21:25

Re: L'homme gribouillé

Messagepar lonesome » 19 mars 2022 à 23:49

Le deuxième tome de St Elme est sorti et confirme la bonne tenue de cette nouvelle série. Je ne sais pas combien il y aura d'albums mais l'histoire se met petit à petit en place, une sorte de Twin Peaks au bord du lac Léman des plus prenante.
Avatar de l’utilisateur
W
Prince-Marchand
Messages : 764
Enregistré le : 19 avril 2009 à 18:53

Re: L'homme gribouillé

Messagepar W » 20 mars 2022 à 09:22

Les auteurs étaient sur France Inter jeudi et en évoquaient 5, peut-être d'ici fin 2023.
It is a great honor to be here with all of my friends. So amazing + will Never Forget!
Soleilvert
Prince-Marchand
Messages : 776
Enregistré le : 20 avril 2009 à 20:42

Re: L'homme gribouillé

Messagepar Soleilvert » 07 avril 2022 à 08:45

Peeters : il avait évoqué, dans une librairie Gallimard, la technique des aplats de couleur inspirée de Morris.
Avatar de l’utilisateur
JDB
L'équipe du Bélial'
Messages : 3659
Enregistré le : 20 avril 2009 à 15:08
Contact :

Re: L'homme gribouillé

Messagepar JDB » 07 avril 2022 à 16:49

Soleilvert a écrit :Peeters : il avait évoqué, dans une librairie Gallimard, la technique des aplats de couleur inspirée de Morris.

A mon avis--non autorisé, sans doute, mais l'inspiration me semble flagrante--, Morris, qui a vécu à New York de 1948 à 1955, a été marqué par l'utilisation de la couleur dans les comic-books de cette époque. Un coloriste comme George Roussos, actif dès les années 1950, n'a pu que difficilement se défaire de cette approche lorsque vinrent les années 1970 et que, grâce à certains progrès dans l'impression, les nuances commencèrent à prendre le dessus sur les à-plats de couleurs primaires. Il suffit de consulter les Conan de chez Marvel, tantôt colorisés par Roussos, tantôt par des coloristes plus jeunes (Glynis Oliver Wein) ou plus adaptables (Marie Severin), pour voir la différence.
Pour Morris, me semble-t-il, le tournant est pris lorsque Lucky Luke passe de Spirou à Pilote, où les coloristes sont nettement plus audacieux (cf. Valérian coloré par Evelyne Tran-Lê--lecteur naïf à l'époque, j'étais quand même frappé par sa palette).
S'il existe un livre sur la mise en couleur des BD, je suis preneur: c'est un sujet d'étude passionnant.
JDB
"Inusable (ou presque)", qu'il disait.

Retourner vers « BD / Comics / Manga »