Le Fini des mers, Gardner Dozois (juin 2018)

Avatar de l’utilisateur
Aldaran
Cookie Monster
Messages : 606
Enregistré le : 13 août 2009 à 15:05

Re: Le Fini des mers, Gardner Dozois (juin 2018)

Messagepar Aldaran » 09 août 2018 à 15:18

Jean-Claude Dunyach a écrit :Ce qui se passe en Amérique reste en Amérique.

Il s'agit d'un choix tout personnel, ai-je l'impression.
Parce que, ça ne me semble pas refléter ce qui nous entoure.
Du coup, il ne me paraît pas aussi "bizarre" que ce soit sensiblement la même chose dans les bouquins.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Claude Dunyach
Radieux
Messages : 226
Enregistré le : 20 avril 2009 à 16:34
Localisation : Blagnac

Re: Le Fini des mers, Gardner Dozois (juin 2018)

Messagepar Jean-Claude Dunyach » 09 août 2018 à 22:14

FeydRautha a écrit :Harry Potter n'a jamais visité l'Afrique.


1) Harry Potter n'est pas un personnage de SF. Le problème que je signalait est purement SF - beaucoup moins présent en Fantasy où les territoires sont fréquemment imaginaires. De plus:
2) Il y a des écoles de magie sur les autres continents, nommément décrites et citées dans la saga
3) Certains personnages de la saga voyagent hors de la Grande Bretagne, vers l'Europe centrale ou la Russie.
4) Il y a une différence entre "ne pas visiter l'Afrique" et "prendre des décisions ayant une répercussion au niveau mondial en ne mentionnant même pas l'éventualité de communiquer avec les autres pays du monde"

Je l'avoue, je n'ai pas vu le côté "parodique" de la nouvelle de Dozois. Je ne suis pas convaincu de sa réalité, d'ailleurs. Le fait que ce soit "tout dans la tête du gamin" est une hypothèse admissible, mais un brin gratuite peut-être (quels sont les éléments du texte qui la soutiennent ?). Ma lecture au premier degré ne m'a pas permis de construire autre chose que ce que j'ai décrit dans mon post.
Raté pour moi, donc. Tant pis.
Je vous poutoune,
Je compte pour un. Comme chacun de vous.

http://www.dunyach.fr/
Avatar de l’utilisateur
FeydRautha
L'équipe du Bélial'
Messages : 387
Enregistré le : 09 mars 2018 à 15:04

Re: Le Fini des mers, Gardner Dozois (juin 2018)

Messagepar FeydRautha » 09 août 2018 à 22:34

Jean-Claude Dunyach a écrit :Je l'avoue, je n'ai pas vu le côté "parodique" de la nouvelle de Dozois.


Je ne parlerais pas de côté "parodique" dans ce texte, pour moi c'est dans l'opposition violente qu'il y a entre les deux récits (avec d'un côté celui que s'inscrit dans le réel, la vie de Tommy, et de l'autre celui qui s'inscrit dans l'imaginaire, l'invasion des extra-terrestres qui en finissent avec ce monde) que tout se joue. Les adultes (par ailleurs américains) réagissent dans les deux cas de la même manière : par une incompréhension totale du monde. Et personnellement je ne fais pas l'hypothèse que tout se passe dans la tête du gamin, mais plutôt dans la tête de l'auteur.
Avatar de l’utilisateur
Nébal
L'équipe du Bélial'
Messages : 1622
Enregistré le : 20 avril 2009 à 20:03
Localisation : Bordeaux
Contact :

Re: Le Fini des mers, Gardner Dozois (juin 2018)

Messagepar Nébal » 09 août 2018 à 23:20

De l'ironie plus que de la parodie, comme je vois les choses.
rmd
Prince-Marchand
Messages : 912
Enregistré le : 20 avril 2009 à 09:31

Re: Le Fini des mers, Gardner Dozois (juin 2018)

Messagepar rmd » 13 août 2018 à 20:43

Je n'ai pas vraiment aimé ce texte, mais pour une autre raison : je l'ai trouvé terriblement vieillot. Le comportement des personnages, la description des ordinateurs (les IA qui communiquent par electro-télépathie ou je ne sais plus quel autre terme ridicule), tout cela sentait bon la fin des années 40/début 50.

Je suis tombé de ma chaise en découvrant qu'il datait des années 70.
https://www.noosfere.org/
Avatar de l’utilisateur
Pierre-Paul Durastanti
L'équipe du Bélial'
Messages : 782
Enregistré le : 19 avril 2009 à 21:35

Re: Le Fini des mers, Gardner Dozois (juin 2018)

Messagepar Pierre-Paul Durastanti » 13 août 2018 à 23:30

rmd a écrit :Je n'ai pas vraiment aimé ce texte, mais pour une autre raison : je l'ai trouvé terriblement vieillot. Le comportement des personnages, la description des ordinateurs (les IA qui communiquent par electro-télépathie ou je ne sais plus quel autre terme ridicule), tout cela sentait bon la fin des années 40/début 50.

Je suis tombé de ma chaise en découvrant qu'il datait des années 70.


Je pense que tu devrais relire les textes des années 40/50. Il me semble que le souvenir que tu en gardes a pu être un peu déformé par le passage du temps. ;)
Avatar de l’utilisateur
Erwann
Modérateur
Messages : 9748
Enregistré le : 25 mai 2010 à 17:37
Localisation : Sol-3

Re: Le Fini des mers, Gardner Dozois (juin 2018)

Messagepar Erwann » 07 septembre 2018 à 09:46

Avatar de l’utilisateur
Xapur
Patrouilleur temporaire
Messages : 34
Enregistré le : 27 août 2016 à 16:56
Contact :

Re: Le Fini des mers, Gardner Dozois (juin 2018)

Messagepar Xapur » 12 septembre 2018 à 13:37

Avatar de l’utilisateur
Olivier Girard
Modérateur
Messages : 3064
Enregistré le : 15 avril 2009 à 15:38

Re: Le Fini des mers, Gardner Dozois (juin 2018)

Messagepar Olivier Girard » 14 septembre 2018 à 14:12

ZRK
Patrouilleur temporaire
Messages : 41
Enregistré le : 23 décembre 2017 à 13:55

Re: Le Fini des mers, Gardner Dozois (juin 2018)

Messagepar ZRK » 28 septembre 2018 à 20:01

J'ai adoré l'écriture, mais alors vraiment quoi (certains diront que c'est surécrit...). De plus en en plus rare de trouver des styles aussi profonds et poétiques.
Chaque phrase est un délice presque hypnotique. L'ambiance est très travaillée, pluvieuse, automnale mais j'ai par contre trouvé que la narration prenait un poil trop son temps et que le fin de l'histoire est mal amené (à mon sens) quand on apprend/comprend que les Autres et les créatures que voient le gamin ne sont en réalité pas son imagination de gosse solitaire et triste (background familial difficile) mais bien une réalité secrète de notre monde. L'idée des aliens indifférents aux humains est excellente mais pour finir par influencer deux IA à se révolter, et prendre la décision de "démanteler le monde"... Je n'ai pas bien compris. Tout comme je n'ai pas saisi pourquoi le gamin peut voir les Autres. En tout cas, la forme est magnifique et dépressive. Pile dans mes goûts. Je veux lire plus de nouvelles de cet auteur, en espérant que l'écriture reste proche. J'adore les belles phrases, la poésie, la contemplation et là c'est bien joué. Par contre à un moment , la traduction se permet le mot "shoota" et là j'avoue je suis resté de marbre et même choqué par ce mot.
Modifié en dernier par ZRK le 28 septembre 2018 à 21:17, modifié 1 fois.

Retourner vers « Les livres du Bélial' »