La Fabrique des lendemains, Rich Larson (octobre 2020)

Avatar de l’utilisateur
Pierre-Paul Durastanti
L'équipe du Bélial'
Messages : 1313
Enregistré le : 19 avril 2009 à 21:35

Re: La Fabrique des lendemains, Rich Larson (octobre 2020)

Messagepar Pierre-Paul Durastanti » 14 septembre 2021 à 08:11

Il est assez rare que je lise une anthologie ou un recueil d’un.e même auteur.ice sans passer un texte ou l’autre, par ennui ou simplement parce qu’il ne réussit pas à me parler. Ici, ça n’a jamais été le cas.


Il semble qu'OmbreBones ait beaucoup aimé.
Avatar de l’utilisateur
JFS
Disciple de Griaule
Messages : 420
Enregistré le : 22 avril 2009 à 17:27
Contact :

Re: La Fabrique des lendemains, Rich Larson (octobre 2020)

Messagepar JFS » 26 novembre 2021 à 12:07

Arrivé à une petite moitié du recueil, je suis déçu (et j'hésite à continuer). Ce n'est pas mauvais en soi, mais cet auteur a été tellement survendu ("nouveau prodige de la SF", "post-éganien", "post-cyberpunk"...) qu'on s'attend à tomber sur des textes totalement nouveaux. On cherche en vain le trait de génie. Mais ce n'est que de la bonne grosse anticipation d'un honnête auteur qui a bien lu et intégré Gibson, McDonald et tant d'autres. Alors si je veux bien accepter le qualificatif de "post-CP", je tique sur la référence à Egan. Là où Egan (après avoir lui aussi bien assimilé l'héritage du cyberpunk) emmène le lecteur dans un vertige quasi métaphysique en s'attaquant frontalement aux sciences dures (physique, math etc.), Larson fait de l'anticipation en reprenant le même décorum technologique, mais sans une once de questionnement scientifique dedans. Il se contente de montrer "ce que la rue fait de la technologie" (de mémoire l'expression doit être de Mike Pondsmith).
Même déception sur le style : il n'y a pas grand chose d'intéressant. Gibson et d'autres ont cherché à imprégner la langue elle-même du futur qu'ils imaginaient (on aime ou on déteste le résultat, c'est une autre question), mais chez Larson l'écriture semble assez plate, purement utilitaire.
Bon, je vais essayer de continuer un peu, parce que le doute doit profiter à l'accusé, et que je reste persuadé que le plus gros défaut de ce recueil, c'est la présentation dithyrambique qui en a été faite.
Une dernière petite critique pour finir : il faut vraiment arrêter avec les lézards à gros seins sur la couverture. On est au XXIe siècle, ça commence à être gênant.
Jean-François.
Avatar de l’utilisateur
Aldaran
Xeelee
Messages : 1408
Enregistré le : 13 août 2009 à 15:05

Re: La Fabrique des lendemains, Rich Larson (octobre 2020)

Messagepar Aldaran » 26 novembre 2021 à 21:13

/MODE pas méchant :
Raaaah, tu lis aussi mal que tu vois !
Il n'y a pas plus de lézards et de gros seins sur la couve que de mauvais, d'inintéressant ou de plat chez Larson.
Pour la dithyrambe, je dis pas, certains (dont moi) ont en effet kiffé leur race.
Avatar de l’utilisateur
Erwann
Modérateur
Messages : 13678
Enregistré le : 25 mai 2010 à 17:37
Localisation : Sol-3

Re: La Fabrique des lendemains, Rich Larson (octobre 2020)

Messagepar Erwann » 19 décembre 2021 à 16:10

Bref, à moins d’être totalement allergique à la SF et aux nouvelles, un recueil à lire absolument.

Chez Actu du Noir.

Retourner vers « Les livres du Bélial' »