La Maison des Soleils, Alastair Reynolds (avril 2024)

Avatar de l’utilisateur
JFS
Cookie Monster
Messages : 516
Enregistré le : 22 avril 2009 à 17:27
Contact :

Re: La Maison des Soleils, Alastair Reynolds (avril 2024)

Messagepar JFS » 15 mai 2024 à 06:37

jlb73 a écrit :Bon, à vous lire, je vais me laisser tenter..
Shibia indique une fin plutôt plate... j'aime bien que cela se termine en apothéose si je puis dire .

Je ne suis pas vraiment d'accord avec Shibia : la fin n'a rien de plat, tout au plus l'ai-je trouvé un peu rapide, un peu trop résumée. Mais elle a un caractère assez grandiose, elle élargit encore l'univers du roman et, en ce qui concerne les deux personnages principaux, elle offre une belle conclusion.
Jean-François.
Avatar de l’utilisateur
Weirdaholic
Prince-Marchand
Messages : 938
Enregistré le : 12 février 2021 à 15:38
Contact :

Re: La Maison des Soleils, Alastair Reynolds (avril 2024)

Messagepar Weirdaholic » 15 mai 2024 à 08:59

JFS a écrit :
jlb73 a écrit :Bon, à vous lire, je vais me laisser tenter..
Shibia indique une fin plutôt plate... j'aime bien que cela se termine en apothéose si je puis dire .

Je ne suis pas vraiment d'accord avec Shibia : la fin n'a rien de plat, tout au plus l'ai-je trouvé un peu rapide, un peu trop résumée. Mais elle a un caractère assez grandiose, elle élargit encore l'univers du roman et, en ce qui concerne les deux personnages principaux, elle offre une belle conclusion.


Pour être plus précis sans trop en dévoiler : la grande scène d'action intergalactique qui occupe les dernières parties du roman ne se termine absolument pas comme on pourrait s'y attendre dans un film hollywoodien (c'est en cela que, stricto sensu, Shibia a raison de parler de fin plate) ; mais comme le souligne JFS, ce dénouement est pleinement satisfaisant en ce qu'il fait encore monter d'un cran (si c'est possible) le sense of wonder (il y a donc bien une apothéose, mais elle n'est pas pyrotechnique).

Si tu veux, la fin a quelque chose du premier 2001, en beaucoup moins cryptique. ^_^

(Encore une fois, tout dépend de tes attendus, mais le roman ratisse large, il est aussi profond que divertissant.)
Avatar de l’utilisateur
Ostramus
Vandale du vide
Messages : 7
Enregistré le : 06 septembre 2021 à 22:46

Re: La Maison des Soleils, Alastair Reynolds (avril 2024)

Messagepar Ostramus » 19 mai 2024 à 02:51

Bonjour.

Je viens de terminer la lecture du roman.

Quelques longueurs et des descriptions expédiées par moment, mais excellent dans l'ensemble.

J'aurais quelques remarques à formuler sur certains passages (ayant la version électronique, je ne peux pas fournir la page exacte, mais je vais tenter d'être le plus précis possible). Normalement, les phrases citées ne devraient rien révéler de l'intrigue.

    1. Dans la partie quatre, lors d'un dialogue entre Abigail et Ludmilla Marcellin, il y a cette phrase dans une réplique : "Quelques circuits suffiront à dépasser le statoréacteur et à obtenir une vitesse plus proche de la lumière". Ça sonne bizarrement : "Quelques circuits suffiront à dépasser le statoréacteur et à obtenir une vitesse plus proche de celle de la lumière" n'aurait pas été plus indiqué ?

    2. Toujours dans la partie quatre, il y a la phrase suivante : "Autrement, dit, on pouvait en posséder la quantité qu'on voulait, mais s'assurer cette possession demanderait une patience extraordinaire". La virgule entre "Autrement" et "dit" ne serait-elle pas de trop ?

    3. Dans le chapitre 28, dans un dialogue entre Hespéros et Purslane. Il y a dans une réplique la phrase : "une technologie humaine devenue hantée, possédée par la brillance". Là aussi, j'ai été intrigué par le terme "brillance" qui semble plus soutenu que le reste du style direct et sans fioriture de Reynolds. Une fois encore j'ai regardé le texte d'origine : "possessed by quick, gleaming cleverness". Sachant qu'une traduction en français s'avère généralement plus grande longue que le texte d'origine en anglais, le choix de supprimer l'adjectif "quick" et de contracter "gleaming cleverness" en un seul mot participe-t-il de l'objectif éditorial visant à resserrer le texte ? Voyez en ma question de la sincère curiosité, point de jugement de ma part.

    4. Chapitre 41, j'ai repéré une coquille dans la phrase qui se présente de la sorte dans la version électronique à ma disposition : "J'ai songé à retourner en suspens, mais comme je n'avais aucune idée du temps qu'il faudrait y passer, j'ai choisi de m'administrer de la sychrofusion". Il manque un "n" à synchrofusion.

    5. À nouveau dans le chapitre 41, il y a la réplique : "Il m'a plutôt fiché la frousse". Le participe passé "fichu" m'aurait paru plus approprié.
Avatar de l’utilisateur
Pierre-Paul Durastanti
L'équipe du Bélial'
Messages : 1617
Enregistré le : 19 avril 2009 à 21:35

Re: La Maison des Soleils, Alastair Reynolds (avril 2024)

Messagepar Pierre-Paul Durastanti » 19 mai 2024 à 13:52

1. La VO : "Within a few circuits, I don’t doubt that we’ll have moved beyond these ramscoops to something capable of taking us much closer to light."

2. Si.

3. Oui. "Brillance" m'a de plus semblé s'appliquer aux deux termes de l'expression.

4. En effet.

5. Erf, le traducteur s'effondre sur la fin. ;)
Avatar de l’utilisateur
Pyjam
Xeelee
Messages : 1159
Enregistré le : 12 janvier 2016 à 13:57
Localisation : Babylon 5

Re: La Maison des Soleils, Alastair Reynolds (avril 2024)

Messagepar Pyjam » 19 mai 2024 à 14:22

Le participe passé «  fiché  » du verbe ficher est tout ce qu’il y a de plus correct.
The Moon landing was an inside job. All the evidence is inside.
Avatar de l’utilisateur
Pierre-Paul Durastanti
L'équipe du Bélial'
Messages : 1617
Enregistré le : 19 avril 2009 à 21:35

Re: La Maison des Soleils, Alastair Reynolds (avril 2024)

Messagepar Pierre-Paul Durastanti » 19 mai 2024 à 15:54

Le space-opera est beau quand il est grand : celui-ci est immense


Anudar a apprécié.
Avatar de l’utilisateur
Ostramus
Vandale du vide
Messages : 7
Enregistré le : 06 septembre 2021 à 22:46

Re: La Maison des Soleils, Alastair Reynolds (avril 2024)

Messagepar Ostramus » 19 mai 2024 à 16:06

Pierre-Paul Durastanti a écrit :1. La VO : "Within a few circuits, I don’t doubt that we’ll have moved beyond these ramscoops to something capable of taking us much closer to light."

J'avais effectivement zieuté le passage avant d'écrire mon message. Toutefois, le texte d'origine ne fait pas mention de vitesse : quand Ludmilla parle de se rapprocher de la lumière, il s'agit d'une métonymie. Le contexte conduit à comprendre « light » comme la vitesse de la lumière. C'est comme dire que l'Argentine se rapproche de Washington. Le pays ne se déplace pas physiquement, cela signifie que le gouvernement de l'Argentine se rapproche diplomatiquement du gouvernement des États-Unis d'Amérique.

J'ai beaucoup d'estime pour votre travail et ai du reste beaucoup de plaisir à lire les ouvrages dans lesquels vous avez été impliqué. Votre traduction d'Eversion m'a par exemple enchanté, le style collait à chaque fois parfaitement aux différentes époques, si bien que je préfère cette version à l'originale. Toutefois, la traduction de cette phrase semble ambiguë, la première partie de la phrase étant une réécriture plus compacte, tandis que la fin est une traduction plus littérale. Le petit souci à mon sens est qu’il n’y a plus de métonymie en français puisqu’il n’y a plus de substitution ni de sous-entendu de la vitesse, celle-ci étant explicitement mentionnée.

Si la métonymie avait été conservée, alors la phrase aurait éventuellement pu donner : « Quelques circuits suffiront à dépasser le statoréacteur et nous rapprocher de la lumière », ce qui aurait même eu par ailleurs le mérite de réduire encore plus la longueur de la phrase. Seulement, le français se prête moins bien à pareil raccourci qui est plus spécifique à l’anglais, ce qui explique pourquoi ici, alors que dans le reste de l’ouvrage vous avez plutôt eu tendance à supprimer des mots ou à compresser des locutions, je présume que vous avez rajouté la mention de vitesse par souci de clarté alors qu’elle ne figure pas dans le texte d’origine. L’absence du pronom démonstratif « celle » rend la démarche incomplète.

Pyjam a écrit :Le participe passé «  fiché  » du verbe ficher est tout ce qu’il y a de plus correct.

Le verbe « ficher » est polysémique, il signifie :

    - faire entrer, enfoncer par la pointe ;
    - faire l'objet d'une fiche.
Pour ce cas là, effectivement, le participe passé est « fiché ». Toutefois, le verbe signifie également :

    - faire, être occupé à ;
    - donner, faire éprouver ;
    - mettre, jeter.
Pour ces cas là, en revanche, le participe passé est « fichu ».

Dans la réplique « Il m'a plutôt fiché la frousse », je doute que le verbe « ficher » revête ici le sens d'enfoncer, encore moins le fait de créer une fiche. Un synonyme ne donne pas quelque chose de très pertinent d'un point de vue sémantique : « Il m'a plutôt enfoncé/planté la frousse ». L'autre sens, celui qui a le participe passé « fichu », est plus logique, sinon plus évident, à savoir dans le sens de donner : « Il m'a plutôt flanqué/foutu la frousse ».
Admettons, même si l'emploie « fiché » était valide, il s'agit d'une forme inusitée ou soutenue qui ne colle pas avec le mot « frousse » qui est assez familier, ni avec la scène où Campion est plutôt abasourdi que dans un état d'esprit visant à tenir une conversation sophistiquée.
Avatar de l’utilisateur
Pyjam
Xeelee
Messages : 1159
Enregistré le : 12 janvier 2016 à 13:57
Localisation : Babylon 5

Re: La Maison des Soleils, Alastair Reynolds (avril 2024)

Messagepar Pyjam » 19 mai 2024 à 16:53

Merci pour ces savantes précisions.
The Moon landing was an inside job. All the evidence is inside.
Avatar de l’utilisateur
Ostramus
Vandale du vide
Messages : 7
Enregistré le : 06 septembre 2021 à 22:46

Re: La Maison des Soleils, Alastair Reynolds (avril 2024)

Messagepar Ostramus » 19 mai 2024 à 17:40

Veuillez m'excuser, je ne voulais pas donner l'impression d'être irrespectueux.
Avatar de l’utilisateur
Pierre-Paul Durastanti
L'équipe du Bélial'
Messages : 1617
Enregistré le : 19 avril 2009 à 21:35

Re: La Maison des Soleils, Alastair Reynolds (avril 2024)

Messagepar Pierre-Paul Durastanti » 19 mai 2024 à 18:40

Ostramus a écrit :Veuillez m'excuser, je ne voulais pas donner l'impression d'être irrespectueux.


Je ne l'ai pas pris comme tel.

Retourner vers « Les livres du Bélial' »