Féérie pour les ténèbres, de Jérôme Noirez (février 2012)

Avatar de l’utilisateur
Bruno78
L'équipe du Bélial'
Messages : 1109
Enregistré le : 19 avril 2009 à 22:58

Re: Féérie pour les ténèbres, de Jérôme Noirez (février 2012

Messagepar Bruno78 » 16 juillet 2012 à 22:11

Olivier Girard a écrit :L'avis de Noé Gaillard, sur Mumures...

Un plaisir qu’il parvient à nous contraindre à partager.

Euh, comment dire...
Avatar de l’utilisateur
Erwann
Modérateur
Messages : 11232
Enregistré le : 25 mai 2010 à 17:37
Localisation : Sol-3

Re: Féérie pour les ténèbres, de Jérôme Noirez (février 2012

Messagepar Erwann » 25 juillet 2012 à 10:14

Ada rules !
Algernon

Re: Féérie pour les ténèbres, de Jérôme Noirez (février 2012

Messagepar Algernon » 26 juillet 2012 à 06:21

Je n'ai acheté les deux volumes que cette semaine. En tant qu'objets, c'est indiscutable, ils sont redoutablement beaux. C'est là le genre de livres sur lesquels je me jetterais dessus en librairie si je les fréquentais encore (hé, ne me regardez pas si méchamment, je les ai quand même achetés sur le site du Bélial' au lieu de passer par Amazon).

Mon intention était de les ranger directement et les ressortir à l'occasion d'une prochaine relecture mais j'ai été imprudent : j'ai ouvert le premier livre. Oh, pour pas grand chose, juste lire quelques lignes, le début de l'aventure, rien de plus. Ce fut déjà trop. Quelques mots, la magie opère, et ce diable de Jérôme Noirez nous tient, impossible de reposer le livre. Il est fort, très fort.
Avatar de l’utilisateur
Tétard
Axiomatique
Messages : 127
Enregistré le : 22 avril 2009 à 22:45

Re: Féérie pour les ténèbres, de Jérôme Noirez (février 2012

Messagepar Tétard » 26 juillet 2012 à 11:07

Algernon a écrit :Mon intention était de les ranger directement et les ressortir à l'occasion d'une prochaine relecture mais j'ai été imprudent : j'ai ouvert le premier livre. Oh, pour pas grand chose, juste lire quelques lignes, le début de l'aventure, rien de plus. Ce fut déjà trop. Quelques mots, la magie opère, et ce diable de Jérôme Noirez nous tient, impossible de reposer le livre.


J'ai commis la même erreur voici quelques jours, il ne me reste plus que cinq nouvelles à lire. Le recueil Diapason... m'avait laissé une impression mitigée, je comprends désormais pourquoi "Jérôme Noirez, c'est Dieu", et attends avec impatience ces prochains opus (et peut-être un jour de la hard S-F par Noirez, sur les traces de "Faire des algues").
On offre de face la vérité à son égal : on la laisse entrevoir de profil à son maître.
(Chamfort, Eloge de La Fontaine)
Algernon

Re: Féérie pour les ténèbres, de Jérôme Noirez (février 2012

Messagepar Algernon » 29 juillet 2012 à 04:41

J'ai lu la 4ème de couverture et j'ai une question.

rencontre improbable entre François Rabelais, Lewis Carroll, Jérôme Bosch et Louis-Ferdinand Céline

Rabelais, Carroll, Bosch, ok, je connais, je comprends. Mais pour Céline dont je n'ai jamais rien lu et dont l'oeuvre m'est très peu connu, je ne comprends pas le rapport. Un savant lecteur pourrait-il m'expliquer ce que Féerie pour les Ténèbres doit à Céline ?
Jérôme Noirez
Patrouilleur temporel
Messages : 70
Enregistré le : 03 novembre 2009 à 10:34

Re: Féérie pour les ténèbres, de Jérôme Noirez (février 2012

Messagepar Jérôme Noirez » 29 juillet 2012 à 09:10

Algernon a écrit :J'ai lu la 4ème de couverture et j'ai une question.

rencontre improbable entre François Rabelais, Lewis Carroll, Jérôme Bosch et Louis-Ferdinand Céline

Rabelais, Carroll, Bosch, ok, je connais, je comprends. Mais pour Céline dont je n'ai jamais rien lu et dont l'oeuvre m'est très peu connu, je ne comprends pas le rapport. Un savant lecteur pourrait-il m'expliquer ce que Féerie pour les Ténèbres doit à Céline ?



Sincèrement, pas grand chose. Je dois à Céline en tant qu'auteur (il m'a beaucoup appris), mais stylistiquement, Féerie n'a rien de célinien. Thématiquement, peut-être, le côté picaresque, un certain regard sur la condition humaine qui se porte plus volontiers du côté des miséreux, des faibles et des victimes, et qui appuie sur le pathétique et le grotesque, le sens de la pantomime et du désastre.

Ah si, tout de même. Plus directement, je lui dois le titre. Féerie pour les ténèbres m'est venu en écho à Féerie pour une autre fois.

Donc le citer en 4e de couverture n'est pas complètement illégitime.

Par ailleurs, j'ai toujours considéré Céline comme un auteur de fantasy.
Avatar de l’utilisateur
Cachou
L'équipe du Bélial'
Messages : 979
Enregistré le : 08 décembre 2010 à 14:11
Contact :

Re: Féérie pour les ténèbres, de Jérôme Noirez (février 2012

Messagepar Cachou » 29 juillet 2012 à 13:07

J'en profite pour mettre les nouvelles adresses de mes billets (nouveau blog, toussa):
Féérie pour les ténèbres, tome 1
Féérie pour les ténèbres, tome 2

PS: M'sieur Noirez, si vous écrivez ce livre inspiré/sur le ton (ou autre, je ne sais plus) de Faire des algues, vous ferez de moi une lectrice trèèèès heureuse...
Algernon

Re: Féérie pour les ténèbres, de Jérôme Noirez (février 2012

Messagepar Algernon » 29 juillet 2012 à 19:46

Jérôme Noirez a écrit :Sincèrement, pas grand chose. Je dois à Céline en tant qu'auteur (il m'a beaucoup appris), mais stylistiquement, Féerie n'a rien de célinien. Thématiquement, peut-être, le côté picaresque, un certain regard sur la condition humaine qui se porte plus volontiers du côté des miséreux, des faibles et des victimes, et qui appuie sur le pathétique et le grotesque, le sens de la pantomime et du désastre.

Ah si, tout de même. Plus directement, je lui dois le titre. Féerie pour les ténèbres m'est venu en écho à Féerie pour une autre fois.

Donc le citer en 4e de couverture n'est pas complètement illégitime.

Par ailleurs, j'ai toujours considéré Céline comme un auteur de fantasy.


Merci pour ces précisions, je connais trop mal Céline pour faire le rapprochement.
Avatar de l’utilisateur
Fuck You
Axiomatique
Messages : 131
Enregistré le : 23 avril 2009 à 13:04

Re: Féérie pour les ténèbres, de Jérôme Noirez (février 2012

Messagepar Fuck You » 29 juillet 2012 à 21:01

Jérôme Noirez a écrit :
Algernon a écrit :J'ai lu la 4ème de couverture et j'ai une question.

rencontre improbable entre François Rabelais, Lewis Carroll, Jérôme Bosch et Louis-Ferdinand Céline

Rabelais, Carroll, Bosch, ok, je connais, je comprends. Mais pour Céline dont je n'ai jamais rien lu et dont l'oeuvre m'est très peu connu, je ne comprends pas le rapport. Un savant lecteur pourrait-il m'expliquer ce que Féerie pour les Ténèbres doit à Céline ?



Sincèrement, pas grand chose. Je dois à Céline en tant qu'auteur (il m'a beaucoup appris), mais stylistiquement, Féerie n'a rien de célinien. Thématiquement, peut-être, le côté picaresque, un certain regard sur la condition humaine qui se porte plus volontiers du côté des miséreux, des faibles et des victimes, et qui appuie sur le pathétique et le grotesque, le sens de la pantomime et du désastre.

Ah si, tout de même. Plus directement, je lui dois le titre. Féerie pour les ténèbres m'est venu en écho à Féerie pour une autre fois.

Donc le citer en 4e de couverture n'est pas complètement illégitime.

Par ailleurs, j'ai toujours considéré Céline comme un auteur de fantasy.



Finalement, à,l'usage, je me dis que tu es quand même un brin vaniteux.

Mais ça empêche pas e bien t'aimer, hein ?
Fuck me, Ray Bradury.
Jérôme Noirez
Patrouilleur temporel
Messages : 70
Enregistré le : 03 novembre 2009 à 10:34

Re: Féérie pour les ténèbres, de Jérôme Noirez (février 2012

Messagepar Jérôme Noirez » 30 juillet 2012 à 23:41

Fuck You a écrit :
Finalement, à,l'usage, je me dis que tu es quand même un brin vaniteux.



Évite simplement de m'user et ça ira tout de suite mieux. Avec trois messages par an postés sur les forums, la manœuvre doit être relativement aisée.

Retourner vers « Les livres du Bélial' »