Diaspora, Greg Egan (2019)

Avatar de l’utilisateur
Erwann
Modérateur
Messages : 11318
Enregistré le : 25 mai 2010 à 17:37
Localisation : Sol-3

Re: Diaspora, Greg Egan (2019)

Messagepar Erwann » 16 juillet 2019 à 14:07

Serge Lehman a écrit :L’un des plus grands livres de science-fiction que j’ai lu de toute ma vie. Difficile sans être impossible : pour ceux qui ne connaissent pas l’auteur, mieux vaut commencer par l’intégrale des nouvelles parue en trois volumes chez le même éditeur, ou des romans plus accessibles comme La Cité des permutants. Une puissance spéculative inouïe, une construction logique sans faille qui t’emmène, pas à pas, de la naissance d’une conscience virtuelle par implémentation de symboles autoréférents, à l’exploration d’un multivers n-dimensions dans lequel on utilise des neutrons réagencés en trous-de-ver comme moyen de transport. Le sense of wonder à l’état pur.

Sur Facebook, Serge Lehman laisse entendre qu'il a pas mal aimé le roman de Greg Egan.
Avatar de l’utilisateur
Thomas_at_constellations
Patrouilleur temporaire
Messages : 10
Enregistré le : 07 juin 2019 à 12:48

Re: Diaspora, Greg Egan (2019)

Messagepar Thomas_at_constellations » 19 juillet 2019 à 17:56

Diaspora sur Constellations
Je tiens à saluer le risque prit par Le Bélial' à traduire et sortir un tel livre en France.
« La tombe est vide le héros s’éveille. »
Avatar de l’utilisateur
Erwann
Modérateur
Messages : 11318
Enregistré le : 25 mai 2010 à 17:37
Localisation : Sol-3

Re: Diaspora, Greg Egan (2019)

Messagepar Erwann » 23 juillet 2019 à 19:42

Chez les Blablas de Tachan, laissé au bord du chemin par l'aspect hard SF du roman.
Avatar de l’utilisateur
JFS
Little Green Man
Messages : 372
Enregistré le : 22 avril 2009 à 17:27
Contact :

Re: Diaspora, Greg Egan (2019)

Messagepar JFS » 26 août 2019 à 18:24

Terminé pendant les vacances et, globalement, je me range du côté des enthousiastes (bien que je trouve le premier chapitre un peu indigeste et long, même lorsqu'on s'attend à lire du Greg Egan). Le Sense of wonder abonde et la virtuosité avec laquelle Egan joue avec plusieurs théories scientifiques force le respect. Et le traducteur est tout autant digne d'éloges.
Ce qui m'a aussi beaucoup impressionné, c'est que malgré la complexité des phénomènes décrits, l'auteur reste très pédagogue. Je trouve en particulier que la visite des univers à 5 ou 6 dimensions, à la fin du roman, est tellement bien préparée par les nombreuses discussions sur la topologie qui parsèment le livre qu'on finit presque par trouver ces univers familiers.
Seul point que j'ai trouvé obscur, et c'est pourquoi je m'adresse aux érudits de ce forum, c'est l'explication de la collision des deux étoiles à neutrons du Lézard qui donne le coup d'envoi à la diaspora. Greg Egan passe très vite dessus et, pour moi, ça reste assez mystérieux.
Quelqu'un se sent de l'expliquer avec un peu plus de détails ?
Jean-François.
Avatar de l’utilisateur
FeydRautha
L'équipe du Bélial'
Messages : 937
Enregistré le : 09 mars 2018 à 15:04

Re: Diaspora, Greg Egan (2019)

Messagepar FeydRautha » 26 août 2019 à 18:58

Ce sont les effets qui te semblent mystérieux ?

En gros, la collision de deux étoiles à neutrons provoque la fusion de deux étoiles et l'émission brutale et soudaine d'ondes gravitationnelles, d'un champs magnétique des milliards de fois plus intense que le champs magnétique terrestre et ce qu'on appelle un sursaut gamma. Un sursaut gamma est l'émission très courte d'un rayonnement très énergétique. De fait, les rayons gamma constituent le rayonnement le plus énergétique qu'on connaisse dans l'univers. D'après les modèles, on estime que si ça arrive à moins de 6500 années lumière, on est mal. L'effet sur le vivant est une irradiation très intense. Sur une planète, on va avoir des effets comme la disparition de la couche d'ozone, des désordres climatiques, des pluies acides, etc. Parmi les diverses grandes extinctions que la planète a subit au cours de son histoire, on pense qu'un sursaut gamma peut être à l'origine de certaines d'entre elles, comme celle de l'Ordovicien-Silurien où 85% des espèces ont disparu.

Et si c'est la raison de la collision qui te semble mystérieuse, ben c'est juste une collision interstellaire, comme il y en a parfois dans l'univers où tout est en mouvement.

En Août 2017, les détecteurs d'ondes gravitationnelles Virgo et Ligo ont observé un train d'ondes gravitationnelles. Un sursaut gamma a été observé pendant 2s juste après (1,7 s après). Cet événement a été attribué à la fusion de deux étoiles à neutrons. Mais ça s'est passé à 130 millions d'années lumière.
Modifié en dernier par FeydRautha le 26 août 2019 à 19:19, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
M
Grand Ancien
Messages : 2389
Enregistré le : 20 juin 2009 à 20:41

Re: Diaspora, Greg Egan (2019)

Messagepar M » 26 août 2019 à 19:13

FeydRautha a écrit :En Août 2917, les détecteurs d'ondes gravitationnelles Virgo et Ligo ont observé un train d'ondes gravitationnelles. Un sursaut gamma a été observé pendant 2s juste après (1,7 s après). Cet événement a été attribué à la fusion de deux étoiles à neutrons. Mais ça s'est passé à 130 millions d'années lumière.


Si ça se produit à une date pareille, Diaspora est plus qu un roman de sf :-)
"Sauvez un arbre, mangez un castor"
Avatar de l’utilisateur
FeydRautha
L'équipe du Bélial'
Messages : 937
Enregistré le : 09 mars 2018 à 15:04

Re: Diaspora, Greg Egan (2019)

Messagepar FeydRautha » 26 août 2019 à 19:20

2017, donc. Mais c'était toujours après l'écriture de Diaspora. ;-)
Avatar de l’utilisateur
Pyjam
Cookie Monster
Messages : 680
Enregistré le : 12 janvier 2016 à 13:57
Localisation : Babylon 5

Re: Diaspora, Greg Egan (2019)

Messagepar Pyjam » 26 août 2019 à 19:38

Le 27 décembre 2004, le lendemain du tsunami, la Terre a été frappée par l'onde de choc d'une explosion gamma qui a momentanément perturbé la ionosphère (et je crois qu'elle a aveuglé quelques détecteurs par la même occasion). Cette explosion provenait d'une “minable” étoile de 20 km de diamètre située à… 50 000 années lumière !
https://en.wikipedia.org/wiki/SGR_1806%E2%88%9220
Euh... J’aime pas les chefs-d’œuvres. Souvent, on s’emmerde.
Jeffx
Axiomatique
Messages : 122
Enregistré le : 01 mai 2015 à 17:06

Re: Diaspora, Greg Egan (2019)

Messagepar Jeffx » 26 août 2019 à 20:54

JFS a écrit :bien que je trouve le premier chapitre un peu indigeste et long, même lorsqu'on s'attend à lire du Greg Egan


C'est en lisant ce chapitre en vacances que je me suis dit que j'allais arrêter et attendre un moment où je pourrais être plus concentré...
Ce dernier n'est pas encore arrivé mais merci pour la précision, ça me remotive. :-)
Avatar de l’utilisateur
JFS
Little Green Man
Messages : 372
Enregistré le : 22 avril 2009 à 17:27
Contact :

Re: Diaspora, Greg Egan (2019)

Messagepar JFS » 27 août 2019 à 10:42

FeydRautha a écrit :Ce sont les effets qui te semblent mystérieux ?
(...)
Et si c'est la raison de la collision qui te semble mystérieuse, ben c'est juste une collision interstellaire, comme il y en a parfois dans l'univers où tout est en mouvement.

Merci pour ta réponse, mais je n'ai pas été assez clair dans ma question, je te prie de m'en excuser. Je comprends bien le pourquoi du sursaut gamma et ses conséquences sur la vie dans la galaxie.
Ce qui me pose problème, c'est qu'au départ, on nous explique bien que les deux étoiles à neutrons ne se percuteront que dans très longtemps, et puis de façon inexplicable, elles se rapprochent à toute vitesse avec les conséquences que décrit le roman. L'une des intrigues est donc de comprendre pourquoi les prédictions scientifiques des protagonistes sont mises en défaut ; à la fin, une réponse nous est donnée (chapitre 18) en expliquant qu'une partie du moment cinétique de G1 du Lézard se "dissipe" mais 1° je ne comprends pas où elle s'en va ; 2° je ne comprends pas pourquoi ça arrive inopinément pour G1 du Lézard et que ça n'a pas été observé dans d'autres cas (ce qui explique pourquoi la science des personnages du roman est prise au dépourvu).
Modifié en dernier par JFS le 27 août 2019 à 10:49, modifié 1 fois.
Jean-François.

Retourner vers « Les livres du Bélial' »