Diaspora, Greg Egan (2019)

Avatar de l’utilisateur
Pyjam
Cookie Monster
Messages : 673
Enregistré le : 12 janvier 2016 à 13:57
Localisation : Babylon 5

Re: Diaspora, Greg Egan (2019)

Messagepar Pyjam » 24 mai 2019 à 11:54

Dreynos a écrit :PS : une autre "citation" : "Le vide, c'est vide." Au moins, on est sûr :D

Rien n'est moins sûr.
Et peut-être que le temps n'existe pas, n'empêche que ça fait longtemps qu'on y pense.

https://youtu.be/lNPvItkc6GQ?t=315
Euh... J’aime pas les chefs-d’œuvres. Souvent, on s’emmerde.
Avatar de l’utilisateur
Eklegomai
Patrouilleur temporaire
Messages : 31
Enregistré le : 11 octobre 2018 à 16:05

Re: Diaspora, Greg Egan (2019)

Messagepar Eklegomai » 24 mai 2019 à 12:19

Ah merci, je ne connaissais pas. Très intéressant.
De toute façon pour "Le vide, c'est vide" Egan continu par "Jusqu'à..." donc c'est complément sorti du contexte.

"La longévité n'a pas beaucoup d'intérêt si tout ce qu'on fait de son temps, c'est de se transformer en quelqu'un de complètement différent. Ou de décliner vers le non-être." Page 79. La dernière sinon je vais finir par écrire tout le roman sur le forum et le belial ne va pas apprécier :')
"The advance of civilization is nothing but an exercise in the limiting of privacy." Asimov
Avatar de l’utilisateur
Apophis
L'équipe du Bélial'
Messages : 693
Enregistré le : 07 janvier 2016 à 15:54
Contact :

Re: Diaspora, Greg Egan (2019)

Messagepar Apophis » 26 mai 2019 à 12:57

Je suis à quinze pages de la fin. En terme de sense of wonder et d'ambition, c'est clairement le plus grand livre de toute l'histoire de la SF. Même Tau Zero fait pâle figure à côté.
Avatar de l’utilisateur
Sauropside
Cookie Monster
Messages : 630
Enregistré le : 05 octobre 2010 à 15:17
Localisation : Somewhere in Time...

Re: Diaspora, Greg Egan (2019)

Messagepar Sauropside » 26 mai 2019 à 17:43

"Put**n, il faut que je l'achète de toute urgence!" - Moi -
"Non!" - Mon banquier -
Quand on leur fait un superbe cadeau, certains ne peuvent pas s'empêcher de se demander pourquoi le papier d'emballage n'est pas de leur couleur préférée.- Ken Liu -
Avatar de l’utilisateur
Apophis
L'équipe du Bélial'
Messages : 693
Enregistré le : 07 janvier 2016 à 15:54
Contact :

Re: Diaspora, Greg Egan (2019)

Messagepar Apophis » 26 mai 2019 à 18:32

Et donc, voici ma conclusion :

C’est donc à un roman de SF comme on n’en voit, au mieux, qu’une fois par décennie, auquel nous avons affaire, le pinacle de la carrière de son auteur, l’apogée de ce qu’à pu proposer la Hard SF, et, à mon avis, l’acmé de la science-fiction tout court.


Et ma critique complète.
Avatar de l’utilisateur
Sauropside
Cookie Monster
Messages : 630
Enregistré le : 05 octobre 2010 à 15:17
Localisation : Somewhere in Time...

Re: Diaspora, Greg Egan (2019)

Messagepar Sauropside » 26 mai 2019 à 18:47

Hmmm...
Mon dilemme est le suivant: plus je lis de critiques, plus je suis persuadé que je devrais passer mon tour*; mais d'un autre côté, je sens que je vais rater quelque chose de grandiose si je ne le lis pas...
------------------------------------------------------------------------
* très honnêtement, j'ai peur de ne rien comprendre...
Quand on leur fait un superbe cadeau, certains ne peuvent pas s'empêcher de se demander pourquoi le papier d'emballage n'est pas de leur couleur préférée.- Ken Liu -
Avatar de l’utilisateur
Apophis
L'équipe du Bélial'
Messages : 693
Enregistré le : 07 janvier 2016 à 15:54
Contact :

Re: Diaspora, Greg Egan (2019)

Messagepar Apophis » 26 mai 2019 à 19:08

En terme de difficulté de lecture, au moins pendant une phase donnée du roman, je pense qu'on a vu bien pire (le début d'Anatèm, L'oecumène d'or, Schild's Ladder, Le voleur quantique, etc). Et puis bon, pas besoin de comprendre le moindre développement scientifique pour saisir le squelette de ce que veut faire passer Egan. Les points les plus critiques restent aisément compréhensibles, et les autres sont expliqués de façon assez efficace. Cela reste exigeant, mais pas du tout hors de portée.
Avatar de l’utilisateur
Sauropside
Cookie Monster
Messages : 630
Enregistré le : 05 octobre 2010 à 15:17
Localisation : Somewhere in Time...

Re: Diaspora, Greg Egan (2019)

Messagepar Sauropside » 26 mai 2019 à 19:13

Tu me rassures..!
Après, j'ai lu presque tout ce qu'Egan a publié en Français - et j'ai survécu! - mais selon ce que je lis à droite et à gauche, on atteint avec Diaspora des sommets d’exigence qu'un vieux non-scientifique comme moi se sent incapable de gravir.
Quand on leur fait un superbe cadeau, certains ne peuvent pas s'empêcher de se demander pourquoi le papier d'emballage n'est pas de leur couleur préférée.- Ken Liu -
Avatar de l’utilisateur
FeydRautha
L'équipe du Bélial'
Messages : 902
Enregistré le : 09 mars 2018 à 15:04

Re: Diaspora, Greg Egan (2019)

Messagepar FeydRautha » 26 mai 2019 à 19:15

Non, Egan a écrit beaucoup plus dur. Diaspora est accessible. Le début est certes un peu hard, ou disons surprenant, mais une fois passé le premier chapitre, tout roule tout seul. Et c'est un monument qu'il serait dommage de rater.
Avatar de l’utilisateur
Soleilvert
Disciple de Griaule
Messages : 470
Enregistré le : 20 avril 2009 à 20:42

Re: Diaspora, Greg Egan (2019)

Messagepar Soleilvert » 26 mai 2019 à 21:18

Il faut connaître la théorie de la gravitation quantique à boucles version Carlo Rovelli et Lee Smolin, il faut savoir ce qu’est la décohérence quantique de Heinz-Dieter Zeh, savoir ce qu’est un vecteur d’état, un espace de Hilbert, la géométrie différentielle et la métrique riemanienne, l’invariance de Lorentz…


Purée mais c'est le pied (dit SV qui s'est arreté aux espaces vectoriels) !

Retourner vers « Les livres du Bélial' »