La Hanse galactique (cycle), de Poul Anderson

Avatar de l’utilisateur
JDB
L'équipe du Bélial'
Messages : 1853
Enregistré le : 20 avril 2009 à 15:08
Contact :

Re: La Hanse galactique (cycle), de Poul Anderson

Messagepar JDB » 15 septembre 2018 à 21:31

Bon, pour prendre de l'avance, j'ai commencé à récupérer la traduction d'époque (1971) du Monde de Satan.
Je ne m'étonne pas que les critiques aient été négatives. Le parler vanrijnien, il y a quand même une certaine élégance dans le malapropisme. La collègue traductrice (qui n'a fait que ça, semble-t-il, avant de s'orienter vers une carrière d'éditrice de dictionnaires chez Larousse tellement l'expérience l'avait traumatisée) n'est pas lourde à proprement parler, mais carrément haltérophilique.
Bref, y a du boulot.
JDB
"Inusable (ou presque)", qu'il disait.
Avatar de l’utilisateur
JDB
L'équipe du Bélial'
Messages : 1853
Enregistré le : 20 avril 2009 à 15:08
Contact :

Re: La Hanse galactique (cycle), de Poul Anderson

Messagepar JDB » 19 septembre 2018 à 21:57

Quasiment fini la première phase, à savoir récupérer le texte du Monde de Satan.
Il m'a fallu un peu de temps pour comprendre, fieu, mais ça y est: dans cette version française, Nicholas van Rijn parle en belge.
Dans un certain sens, c'est logique, sais-tu, mais sur des dialogues entier, ça est pénible.
A part ça, la traduction, quoique un peu scolaire et répétitive par moments, n'est pas sans qualité lors des passages descriptifs.
Mais c'est un peu coincé: on parle tout le temps de "vaisseaux spatiaux", pas une fois on ne voit le mot "astronef"!
Sans compter qu'il va me falloir harmoniser avec la terminologie que j'ai adoptée pour les trois premiers volumes.
J'ai bien fait de prendre de l'avance, moi.
JDB
"Inusable (ou presque)", qu'il disait.
Avatar de l’utilisateur
Erwann
Modérateur
Messages : 10317
Enregistré le : 25 mai 2010 à 17:37
Localisation : Sol-3

Re: La Hanse galactique (cycle), de Poul Anderson

Messagepar Erwann » 28 septembre 2018 à 10:03

Avatar de l’utilisateur
JDB
L'équipe du Bélial'
Messages : 1853
Enregistré le : 20 avril 2009 à 15:08
Contact :

Re: La Hanse galactique (cycle), de Poul Anderson

Messagepar JDB » 30 octobre 2018 à 18:11

On reconnaît quand même van Rijn, mais je préfère la version Nicolas Fructus.
JDB
"Inusable (ou presque)", qu'il disait.
Avatar de l’utilisateur
JDB
L'équipe du Bélial'
Messages : 1853
Enregistré le : 20 avril 2009 à 15:08
Contact :

Re: La Hanse galactique (cycle), de Poul Anderson

Messagepar JDB » 19 novembre 2018 à 05:29

Les Coureurs d'étoileschez Albédo (lutin 82 ici même, si j'ai bien compris).
JDB
"Inusable (ou presque)", qu'il disait.
Avatar de l’utilisateur
Erwann
Modérateur
Messages : 10317
Enregistré le : 25 mai 2010 à 17:37
Localisation : Sol-3

Re: La Hanse galactique (cycle), de Poul Anderson

Messagepar Erwann » 10 décembre 2018 à 18:11

Avatar de l’utilisateur
JDB
L'équipe du Bélial'
Messages : 1853
Enregistré le : 20 avril 2009 à 15:08
Contact :

Re: La Hanse galactique (cycle), de Poul Anderson

Messagepar JDB » 10 décembre 2018 à 20:36


Comme je l'ai dit à Nébal sur Facebook, on a ici le début du tournant du cycle, lequel ne peut s'apprécier que dans son ensemble. Poul Anderson y décrit une société malade et on voit dans ces nouvelles et novellas les premiers symptômes du mal qui va l'emporter. Le Monde de Satanest le début de l'effondrement, Le Crépuscule de la Hanse(titre non choisi au hasard) en raconte l'Apocalypse. L'essai de Poul Anderson sur les "Histoires du futur", qui figurera comme postface à ce Crépuscule, explique l'ensemble du cycle.
Vous aviez quand même remarqué, après avoir lu le dossier dans Bifrost75, qu'Anderson était un auteur pessimiste, non?
La Ligue polesotechnique, comme l'Empire terrien qui lui succède, ne peut manquer de succomber à l'entropie.
Bien évidemment, toute ressemblance avec notre civilisation ne saurait être que fortuite.
JDB
"Inusable (ou presque)", qu'il disait.
Avatar de l’utilisateur
JDB
L'équipe du Bélial'
Messages : 1853
Enregistré le : 20 avril 2009 à 15:08
Contact :

Re: La Hanse galactique (cycle), de Poul Anderson

Messagepar JDB » 04 janvier 2019 à 19:59

Relecture/révision du Monde de Satan, suite.
Et soudain, Nicholas van Rijn cite Holger Danske, le héros de Trois cœurs, trois lions.
Allez, tiens, je lance un défi: qui parmi les bifrostnautes trouvera le premier l'allusion?
C'est pas un concours officiel, hein, mais s'il y en un qui trouve, il aura faute de mieux un exemplaire gratuit prélevé sur mon stock.
(Note aux anglophones: je n'accepterai que les réponses s'appuyant sur les traductions françaises.)
JDB
"Inusable (ou presque)", qu'il disait.
Avatar de l’utilisateur
JDB
L'équipe du Bélial'
Messages : 1853
Enregistré le : 20 avril 2009 à 15:08
Contact :

Re: La Hanse galactique (cycle), de Poul Anderson

Messagepar JDB » 20 février 2019 à 18:29

Bon. Fini la pénultième (enfin, j'espère) révision/relecture du Monde de Satan.
J'aurais eu plus vite fait de retraduire en partant de la VO (et, boudu! heureusement que je possède deux éditions différentes, ça permet de rectifier les coquilles de l'une en se référant à l'autre).
Etape suivante (déjà entamée): traduction de la novelette inédite, "Lodestar", qui complète le volume français. Ensuite, je laisse reposer--pendant que j'entame la traduction d'une novella de Shepard pour "Une Heure-Lumière".
Ensuite, rédiger l'intro. Je pense que je serai dans les délais.
La retraite, je voyais vraiment pas ça comme ça.
JDB
"Inusable (ou presque)", qu'il disait.
Avatar de l’utilisateur
JDB
L'équipe du Bélial'
Messages : 1853
Enregistré le : 20 avril 2009 à 15:08
Contact :

Re: La Hanse galactique (cycle), de Poul Anderson

Messagepar JDB » 28 février 2019 à 13:12

Bon, c'est quasiment fini.
La novelette m'a donné plus de fil à retordre que prévu, notamment à cause du substrat scientifique. Anderson exploite une hypothèse communément entretenue à l'époque mais démentie ensuite par l'expérience. Et comme son vocabulaire date aussi de 1973, il a fallu que je m'arrange.
Sans compter que le bougre a commis une splendide erreur en matière de chimie, ce qui m'a fort surpris de sa part. Et comme je possède ce texte dans quatre éditions, il a fallu que je vérifie qu'aucune d'elles n'avait été corrigée.
Bref, la dernière ligne droite approche.
JDB
PS: et je ne vous raconte pas les calembours intraduisibles ou presque de van Rijn, ni les diverses substances exotiques (liquides pour la plupart) parmi lesquelles il a fallu démêler les vraies (pour trouver les équivalents français) des imaginaires. Comment faisions-nous avant internet?
JDB
"Inusable (ou presque)", qu'il disait.

Retourner vers « Les livres du Bélial' »