Helstrid, Christian Léourier (février 2019)

Avatar de l’utilisateur
Calambredaine
Patrouilleur temporel
Messages : 65
Enregistré le : 24 mars 2018 à 09:13

Re: Helstrid, Christian Léourier (février 2019)

Messagepar Calambredaine » 16 novembre 2019 à 18:42

Aldaran a écrit :Il m'a néanmoins semblé que son auteur faisait une tentative pour réfléchir à beaucoup de sujets.
Dont la condition humaine, la difficulté insurmontable (ou peu s'en faut) pour l'être humain à l'assumer et, peut-être, des suggestions afin que le statut d'humain soit moins inconfortable. Les dialogues entre Vic et Anne-Marie, la « facilité » avec laquelle elle viole les lois de la robotique et quelques souvenirs des propos de Maï (sur l'entropie, entre autres choses) tels que Vic s'en souvient m'ont également indiqué des tas de choses. J'en passe.

Mais certains lecteurs semblent être passés à côté de tout cela, ce que je n'arrive pas à m'expliquer.
Je n'ai pas inventé tout cela, tout de même ? C'est bel et bien présent dans ce texte, non ?


Je n'ai aucune idée de ce que l'auteur a voulu mettre dans sa novella, ni de ce que chacun a pu y ajouter.
En revanche, je te confirme que je n'ai absolument rien senti de tout ce que tu mentionnes. Ce serait intéressant de comprendre comment tes réflexions sont nées de ce texte, ne serait-ce que pour saisir un peu mieux ton ressenti.
Ceci dit, j'aurais préféré être dans ta peau et apprécier ce que j'ai lu. C'est quand même plus agréable
Tu quoque mi fili
Avatar de l’utilisateur
Aldaran
Xeelee
Messages : 1010
Enregistré le : 13 août 2009 à 15:05

Re: Helstrid, Christian Léourier (février 2019)

Messagepar Aldaran » 16 novembre 2019 à 22:27

Calambredaine a écrit :Je n'ai aucune idée de ce que l'auteur a voulu mettre dans sa novella, ni de ce que chacun a pu y ajouter.
En revanche, je te confirme que je n'ai absolument rien senti de tout ce que tu mentionnes. Ce serait intéressant de comprendre comment tes réflexions sont nées de ce texte, ne serait-ce que pour saisir un peu mieux ton ressenti.
Ceci dit, j'aurais préféré être dans ta peau et apprécier ce que j'ai lu. C'est quand même plus agréable

Crois-moi sur parole : tu n'aimerais pas être dans ma peau. Encore moins dans ma tête.
Cela dit, oui, c'est nettement plus agréable d'apprécier ce qu'on lit. Pour le lecteur comme pour l'auteur.
Mais, pour cela, il faut faire l'effort de se demander « ce que l'auteur a voulu mettre dans sa novella ». Ta réaction me fait encore plus m'interroger sur les intentions des personnes qui lisent des livres. Pourquoi diable faire cela si l'on ne cherche pas à comprendre ce qu'a voulu exprimer l'auteur du bouquin ? Personnellement, trouver aussi peu de choses dans Helstrid que certains lecteurs l'indiquent, ça me poserait question. Pourquoi Léourier aurait-il écrit ce truc si ce n'est parce qu'il avait quelque chose à dire ?

C'est en tout cas ce que semble également penser Ken Liu en écrivant ce qui suit dans son avant propos à Jardins de poussière (téléchargeable ici, sous l'illustration d'Aurélien) :

« Le récit bref, contrairement au roman, ne saurait explorer en profondeur l’univers fictif qu’il évoque — une limite et une liberté. Bien que je sois désormais plutôt romancier, je continue d’apprécier les possibilités offertes par la forme courte, où l’imagination des lecteurs joue un très grand rôle. La place manquant pour une création d’univers détaillée, la nouvelle doit s’appuyer, plus encore que le roman, sur une « invocation d’univers » (une expression de Jo Walton) pour inviter les lecteurs à collaborer avec l’auteur sur la création, à combler les vides, à texturer l’ébauche. C’est un médium plus participatif et je remercie tous ceux qui acceptent de se tenir près de moi pour, ensemble, tirer du néant de nouveaux mondes. » (C'est moi qui surligne.)
Ken Liu, ça doit le rendre bien triste de savoir que certaines personnes se cognent royalement de cela. Lui qui voit l'univers plus brillant lorsqu'il a l'impression d'être compris...

Mais tout ce que je mentionne est peut-être simplement issu de mes fantasmes ? Comme j'ai l'intention de relire prochainement ce texte, je le ferai en notant les passages où il m'a semblé repérer ce dont je parle. Je t'en ferai part par MP, en toute cordialité. Qui sait ? Cela te donnera peut-être l'envie de le relire à ton tour ?

Apophis, oui, l'argument des histoires ou des thèmes similaires déjà employés est parfois avancé mais je le trouve un peu de mauvaise foi. Pourquoi une personne se priverait-elle d'étudier ou de mettre en scène une idée déjà traitée par ailleurs ? Parce qu'elle voit peut-être cette idée d'une manière différente ? Parce qu'échanger des points de vue différents est un exercice fascinant ? De mon côté, tenter de piger ce que les autres ont dans le crâne, ça me fascine. Une perversion ? Bien inoffensive, alors, car ça n'a jamais tué personne, bien au contraire.
De leur côté, les 42 semblent penser plus ou moins la même chose lorsqu'ils écrivent :
« En ce qui concerne les hommages, nous pensons aussi qu'il avait simplement quelque chose d'autre à dire sur le sujet et qu'il n'y avait pas lieu de nous en priver. »
(Ils parlaient alors des textes de La Ménagerie de papier mais, sauf erreur de ma part, le propos tient ici aussi.)

Hé ! Les deux que je vois ricaner, au fond, là-bas ! Pourriez au moins faire tourner le pop-corn ! (Y a pas de bière ?)
Avatar de l’utilisateur
RaphaëlG
L'équipe du Bélial'
Messages : 593
Enregistré le : 30 août 2009 à 16:40
Localisation : Bretagne

Re: Helstrid, Christian Léourier (février 2019)

Messagepar RaphaëlG » 16 novembre 2019 à 22:30

Aldaran a écrit :(Y a pas de bière ?)

Si, si. J'en ai commandé rien que pour toi.
"La lecture, lui avait soufflé son thérapeute, avait probablement été sa première drogue."
William GIBSON, Histoire zéro (2010 - traduction Doug Headline & Jean Esch)
Avatar de l’utilisateur
Aldaran
Xeelee
Messages : 1010
Enregistré le : 13 août 2009 à 15:05

Re: Helstrid, Christian Léourier (février 2019)

Messagepar Aldaran » 16 novembre 2019 à 22:33

:'D
Avatar de l’utilisateur
FeydRautha
L'équipe du Bélial'
Messages : 1092
Enregistré le : 09 mars 2018 à 15:04

Re: Helstrid, Christian Léourier (février 2019)

Messagepar FeydRautha » 16 novembre 2019 à 23:02

Flûte ! Repéré !
Avatar de l’utilisateur
Apophis
L'équipe du Bélial'
Messages : 823
Enregistré le : 07 janvier 2016 à 15:54
Contact :

Re: Helstrid, Christian Léourier (février 2019)

Messagepar Apophis » 16 novembre 2019 à 23:28

Aldaran a écrit :Personnellement, trouver aussi peu de choses dans Helstrid que certains lecteurs l'indiquent, ça me poserait question.


Personnellement, avoir l'hubris de penser que seule ma vision du texte est la bonne, ça me poserait question.

Aldaran a écrit :Apophis, oui, l'argument des histoires ou des thèmes similaires déjà employés est parfois avancé mais je le trouve un peu de mauvaise foi. Pourquoi une personne se priverait-elle d'étudier ou de mettre en scène une idée déjà traitée par ailleurs ? Parce qu'elle voit peut-être cette idée d'une manière différente ?


Ah mais Léourier fait ce qu'il veut, s'il veut proposer sa propre version d'un trope connu, libre à lui. Libre aussi au lecteur qui a une culture SF de la trouver sans intérêt et de préférer les originaux, largement supérieurs, à la copie. Enfin, une vision différente n'équivaut en rien à une vision forcément intéressante.
Avatar de l’utilisateur
Aldaran
Xeelee
Messages : 1010
Enregistré le : 13 août 2009 à 15:05

Re: Helstrid, Christian Léourier (février 2019)

Messagepar Aldaran » 17 novembre 2019 à 01:17

Apophis a écrit :
Aldaran a écrit :Personnellement, trouver aussi peu de choses dans Helstrid que certains lecteurs l'indiquent, ça me poserait question.

Personnellement, avoir l'hubris de penser que seule ma vision du texte est la bonne, ça me poserait question.

Tu déformes mes propos. Ce qui me pose question, ce n'est pas que d'autres interprètent différemment de moi.
Bien au contraire, comparer ces interprétations me passionne !
Mais que d'autres ne voient rien là où il m'a semblé voir quelque chose, ça m'épate.
Dois-je consulter ?
(Ah bien y réfléchir, je n'en ai plus les moyens. Peut-être est-ce la raison pour laquelle je traîne sur des forums de SF ? Z'avez déjà tenté de faire lire de la SF à un psy ? C'est dur...)


Apophis a écrit :
Aldaran a écrit :Apophis, oui, l'argument des histoires ou des thèmes similaires déjà employés est parfois avancé mais je le trouve un peu de mauvaise foi. Pourquoi une personne se priverait-elle d'étudier ou de mettre en scène une idée déjà traitée par ailleurs ? Parce qu'elle voit peut-être cette idée d'une manière différente ?

Ah mais Léourier fait ce qu'il veut, s'il veut proposer sa propre version d'un trope connu, libre à lui. Libre aussi au lecteur qui a une culture SF de la trouver sans intérêt et de préférer les originaux, largement supérieurs, à la copie. Enfin, une vision différente n'équivaut en rien à une vision forcément intéressante.

Dans ce cas précis, les réflexions de Léourier te paraissent aussi inintéressantes que l'inverse chez moi.
What else ? Je pense que cet aspect du sujet est clos, chacun ayant déjà longuement (ô combien !) exprimé son point de vue.
Modifié en dernier par Aldaran le 17 novembre 2019 à 13:28, modifié 3 fois.
Avatar de l’utilisateur
Erwann
Modérateur
Messages : 11747
Enregistré le : 25 mai 2010 à 17:37
Localisation : Sol-3

Re: Helstrid, Christian Léourier (février 2019)

Messagepar Erwann » 17 novembre 2019 à 01:24

Aldaran a écrit :Mais que d'autres ne voient rien là où il m'a semblé voir quelque chose, ça m'épate.
Dois-je consulter ?

Non, t'inquiète pas, ça m'arrive aussi, et je présume que ça arrive à tout le monde. Évidemment, c'est là un sentiment un peu frustrant et agaçant, dans un sens comme dans l'autre…
Avatar de l’utilisateur
Aldaran
Xeelee
Messages : 1010
Enregistré le : 13 août 2009 à 15:05

Re: Helstrid, Christian Léourier (février 2019)

Messagepar Aldaran » 17 novembre 2019 à 01:26

Mince, Erwann est de garde.
On fait une trêve, histoire qu'il ait son compte de sommeil ?
Avatar de l’utilisateur
Mélie
Axiomatique
Messages : 118
Enregistré le : 30 mai 2019 à 17:40

Re: Helstrid, Christian Léourier (février 2019)

Messagepar Mélie » 17 novembre 2019 à 07:57

Aldaran a écrit :
J'espère que cette intervention ne fera perdre son calme à personne.
Et, sincèrement, Mélie, je te remercie pour cette critique qui m'a donné la furieuse envie de replonger dans cette nouvelle que je trouve admirable.


Tu me fais rire !

Je n'ai pas encore lu les réponses après toi, mais j'en suis venue à me dire que je pouvais -calmement- donner mon avis de lectrice pas spécialiste (tu as vu que j'en ai lu, depuis 6 mois, de la SFFF) ... et je préfère que les discussions se fassent sur ce ton.
Quant à ton sentiment sur la condition humaine, je n'ai rien trouvé de pertinent (à part que l'IA prend le pas sur l'homme), j'ai lu tellement de bons livres sur la condition humaine, romans, essais et témoignages -sur les migrants/exilés, en ce moment par exemple) que je trouve ce Vic assez lamentable. Mais encore une fois, personne n'est obligé d'être d'accord avec moi..

En SFFF, je trouve que Graham Joyce et Jo Walton sont autrement plus profonds (excusez la minceur de mes références)

t'as vu, c'est calme

Retourner vers « Les livres du Bélial' »