Bifrost n° 115 : dossier James Tiptree, Jr. (juillet 2024)

Avatar de l’utilisateur
M
Grand Ancien
Messages : 3421
Enregistré le : 20 juin 2009 à 20:41

Re: Bifrost n° 115 : dossier James Tiptree, Jr. (juillet 2024)

Messagepar M » 27 mai 2024 à 07:37

JFS a écrit :Chic ! un nouveau boobgate en perspective. Je cours m'installer devant Facebook avec du popcorn :-)


Je n’avais pas osé faire de remarque sur le décolleté :-)
"Sauvez un arbre, mangez un castor"
Avatar de l’utilisateur
Lhisbei
L'équipe du Bélial'
Messages : 392
Enregistré le : 03 janvier 2011 à 11:18
Contact :

Re: Bifrost n° 115 : dossier James Tiptree, Jr. (juillet 2024)

Messagepar Lhisbei » 27 mai 2024 à 07:54

Oh, on peut aussi en parler ici. Quand je vois la couv je vois : couleur rose, gros seins et mère. Soit une empilade de cliché pour une autrice.
Comme une couv c'est censé attirer et donner envie de lire le magazine, plouf, effet raté pour moi.
Ah, et pas la peine de décrypter la couverture ou expliquer à quoi elle fait référence. Elle est probablement tout à fait justifiable, justifiée et référencée. Mais en terme de première impression, elle agit, pour moi, comme repoussoir.
Avatar de l’utilisateur
Aldaran
Grand Ancien
Messages : 1639
Enregistré le : 13 août 2009 à 15:05

Re: Bifrost n° 115 : dossier James Tiptree, Jr. (juillet 2024)

Messagepar Aldaran » 27 mai 2024 à 11:30

Lhisbei a écrit :Oh, on peut aussi en parler ici. Quand je vois la couv je vois : couleur rose, gros seins et mère. Soit une empilade de cliché pour une autrice.

Tu n'as pas pu louper le godemiché ! oO
C'est ce qui m'a sauté aux yeux avant tout, perso.
Avatar de l’utilisateur
ubikD
L'équipe du Bélial'
Messages : 2788
Enregistré le : 19 avril 2009 à 19:29

Re: Bifrost n° 115 : dossier James Tiptree, Jr. (juillet 2024)

Messagepar ubikD » 27 mai 2024 à 18:57

Pas besoin d'aller si loin.
On peut juste considérer que cette couv' est moche.
Avatar de l’utilisateur
Lhisbei
L'équipe du Bélial'
Messages : 392
Enregistré le : 03 janvier 2011 à 11:18
Contact :

Re: Bifrost n° 115 : dossier James Tiptree, Jr. (juillet 2024)

Messagepar Lhisbei » 27 mai 2024 à 21:17

Aldaran a écrit :
Lhisbei a écrit :Oh, on peut aussi en parler ici. Quand je vois la couv je vois : couleur rose, gros seins et mère. Soit une empilade de cliché pour une autrice.

Tu n'as pas pu louper le godemiché ! oO
C'est ce qui m'a sauté aux yeux avant tout, perso.


Au risque de surprendre (il paraît que j'ai l'esprit mal tourné, parfois) je n'ai pas vu le godemiché. ;) merci d'avoir attiré mon attention.

@ubkiik : les goûts, les couleurs toussa toussa ;)
Herbefol
Xeelee
Messages : 1122
Enregistré le : 20 avril 2009 à 18:36

Re: Bifrost n° 115 : dossier James Tiptree, Jr. (juillet 2024)

Messagepar Herbefol » 28 mai 2024 à 09:55

Lhisbei a écrit :Au risque de surprendre (il paraît que j'ai l'esprit mal tourné, parfois) je n'ai pas vu le godemiché. ;) merci d'avoir attiré mon attention.

Pas vu non plus. Mais j'ai soupiré à propos de tout le reste.
L'affaire Herbefol
Au sommaire : La pointe d'argent de Cook, Black Man de Morgan, Navigator de Baxter, Cheval de Troie de Wells & The Labyrinth Index de Stross.
Avatar de l’utilisateur
FeydRautha
L'équipe du Bélial'
Messages : 2393
Enregistré le : 09 mars 2018 à 15:04

Re: Bifrost n° 115 : dossier James Tiptree, Jr. (juillet 2024)

Messagepar FeydRautha » 28 mai 2024 à 11:07

Elle a une esthétique festival de Cannes, cette couv’, c’est de saison.
"Scientifiquement, c'est un immense bordel la réalité."
Avatar de l’utilisateur
Weirdaholic
Prince-Marchand
Messages : 938
Enregistré le : 12 février 2021 à 15:38
Contact :

Re: Bifrost n° 115 : dossier James Tiptree, Jr. (juillet 2024)

Messagepar Weirdaholic » 28 mai 2024 à 19:09

Lhisbei a écrit :Ah, et pas la peine de décrypter la couverture ou expliquer à quoi elle fait référence. Elle est probablement tout à fait justifiable, justifiée et référencée. Mais en terme de première impression, elle agit, pour moi, comme repoussoir.


La seule référence possible que je vois, c'est Mother, la déesse cosmique d'Eden's Zero - sauf que si je comprends bien, la novelette Mother in the Sky with Diamonds ne parle pas vraiment de déesse cosmique (il y a juste un personnage féminin dans une navette spatiale).

Donc tu es en droit de juger la couverture injustifiée, à mon avis. ^_^ (Dans le même genre, il y a la couv' du 77 spécial Fazi, faite il est vrai par son illustrateur en Folio, mais dont le rapport avec La Clé de Manderley est tout de même lointain...)
Avatar de l’utilisateur
FeydRautha
L'équipe du Bélial'
Messages : 2393
Enregistré le : 09 mars 2018 à 15:04

Re: Bifrost n° 115 : dossier James Tiptree, Jr. (juillet 2024)

Messagepar FeydRautha » 28 mai 2024 à 19:44

Weirdaholic a écrit :
La seule référence possible que je vois


J'y ai vu une référence à Tinovel dans Up the Walls of the World.

Tivonel, bright spirit from the winds of Tyree, is still on her life-way
although in dark and surpassing strangeness among the stars. The
energy-configuration that is her essence glides from point to point in the
vastness of the Destroyer—no, we have to call it the Saver now, she
thinks—with the skill with which her winged body had once breasted
Tyree's gales.
"Scientifiquement, c'est un immense bordel la réalité."
Avatar de l’utilisateur
JDB
L'équipe du Bélial'
Messages : 4365
Enregistré le : 20 avril 2009 à 15:08
Contact :

Re: Bifrost n° 115 : dossier James Tiptree, Jr. (juillet 2024)

Messagepar JDB » 28 mai 2024 à 20:40

Vous allez un peu chercher midi à quatorze heures, là.
Extrait d'une interview de James Tiptree, Jr. parue en 1971 et figurant au sommaire de ce numéro de Bifrost:
Je suis en ce moment à Chicago et dans la région, où me retiennent des raisons de famille, famille qui se présente sous les traits d’une vieille mère pas facile à manier. Tu ne croirais jamais quel sacré nombre de gens, à Chicago, ont l’air d’avoir des parents qui atteignent des âges catastrophiques. Il y a là un thème qui revient, semble-t-il, sans cesse dans ma vie — cette bonne Virginia Kidd peut te le dire, qui depuis des années me permet de venir épancher sur son épaule compatissante les larmes que cela m’arrache. J’ai essayé de mettre ça dans une nouvelle que l’on garde depuis longtemps sous le coude, à Galaxy, et qui s’intitule "Mother in the Sky with Diamonds". On y voit un inspecteur d’assurances de la Ceinture d’astéroïdes affligé d’une vieille mère qui est une ancienne pionnière de l’espace. Elle stationne illégalement dans le vide, et il s’efforce d’assurer son ravitaillement tout en se heurtant, pour tout arranger, aux exigences d’un patron qui est un salaud. Alors un jour tout pète à la fois ; il dégueule et fonce dans le décor — ou à peu près.

Donc: dans le vaisseau spatial, l'inspecteur d'assurance et son salaud de patron. Flottant au-dessus d'eux, l'image idéalisée de la mère dudit inspecteur du temps de sa jeunesse.
Voilà.
JDB
"Passablement rincé", qu'il dit.

Retourner vers « La revue Bifrost »