Bifrost n° 65 : dossier Christian Léourier (janvier 2012)

Avatar de l’utilisateur
ubikD
L'équipe du Bélial'
Messages : 2492
Enregistré le : 19 avril 2009 à 19:29

Re: Bifrost n° 65 : dossier Christian Léourier (janvier 2012

Messagepar ubikD » 20 janvier 2012 à 15:59

Le monde de Jérôme Noirez ne m'a pas séduit


Running gag !
Avatar de l’utilisateur
Erwann
Modérateur
Messages : 12935
Enregistré le : 25 mai 2010 à 17:37
Localisation : Sol-3

Re: Bifrost n° 65 : dossier Christian Léourier (janvier 2012

Messagepar Erwann » 20 janvier 2012 à 20:54

Ilan a écrit :j'ai trouvé banal le récit d'Eric Browm.

Eric Browm, ça se saurait s'il était bon. ;-)
Quant à Eric Brown, bah, les goûts et les couleurs…
Avatar de l’utilisateur
christian
Radieux
Messages : 238
Enregistré le : 12 mai 2009 à 22:30
Contact :

Re: Bifrost n° 65 : dossier Christian Léourier (janvier 2012

Messagepar christian » 22 janvier 2012 à 01:40

Erispoe a écrit :L'entretien avec Christian Léourier est remarquable et donne envie de découvrir l'auteur (il est fort ce Comballot !).


Oui, ses entretiens sont toujours aussi pertinents. Ca m'a donné envie de relire les Lanmeur (et je me suis aperçu que j'avais pas mal de points communs avec Léourier en plus du prénom).

Juste une question, à quelle date a eu lieu cette interview ? J'ai vaguement le sentiment que ça remonte à plus d'un an...

A part ça, c'est vraiment un festival de coquilles ce n°, vous êtes vraiment sûrs que "l'esclave" (à paraitre en février chez Folio SF) est de Greg Bear ? (page 184)
Avatar de l’utilisateur
ubikD
L'équipe du Bélial'
Messages : 2492
Enregistré le : 19 avril 2009 à 19:29

Re: Bifrost n° 65 : dossier Christian Léourier (janvier 2012

Messagepar ubikD » 22 janvier 2012 à 19:18

Moi, je m'interroge sur la parution de Etranger chez Mnémos. Je croyais que le projet était annulé.

Mais revenons aux nouvelles.
Après Nina Kiriki Hoffman, je me suis régalé avec Christian Léourier. La parenté avec Ursula Le Guin est indéniable, d'ailleurs la nouvelle m'a rappelé Le collier de Semlé. C'est touchant, voire émouvant, avec une économie de moyens que j'ai beaucoup apprécié. Belle découverte qui me donne envie de poursuivre.
Je ne reviens pas sur L'éclaireur de Thierry Di Rollo. Le plaisir de retrouver Bankgreen où tout à une raison. La nève et des paysages très graphiques. J'aurais presque envie de dire impressionnistes. Curieux de voir de quoi cet éclaireur est l'avant-garde.
Changement de tropisme avec Eric Brown. Une écriture beaucoup moins immersive, mais un propos que j'ai trouvé intéressant (même si pas très original).
Ilan
Vandale du vide
Messages : 2
Enregistré le : 20 janvier 2012 à 14:58

Re: Bifrost n° 65 : dossier Christian Léourier (janvier 2012

Messagepar Ilan » 22 janvier 2012 à 20:22

Je ne comprenais pas très bien pourquoi j'avais attribué l'éclaireur à Jérôme Noirez, alors que la nouvelle est de Thierry di Rollo, mais je suis en partie excusable: dans le sommaire elle est annoncée comme l'œuvre de J.Noirez. Je présente mes excuses à J.Noirez, ce n'était pas son univers qui ne m'avait pas séduit, mais c'était celui de Thierry di Rollo. Pour résumer je n'ai pas aimé l'éclaireur.
Malgré cette réserve je trouve que Bifrost est une excellente revue de SF. Ce n'est que le second numéro que je reçois et je ne regrette pas mon abonnement.
T. Di R.

Re: Bifrost n° 65 : dossier Christian Léourier (janvier 2012

Messagepar T. Di R. » 22 janvier 2012 à 20:50

Ubik a écrit :Moi, je m'interroge sur la parution de Etranger chez Mnémos. Je croyais que le projet était annulé.

Mais revenons aux nouvelles.
Après Nina Kiriki Hoffman, je me suis régalé avec Christian Léourier. La parenté avec Ursula Le Guin est indéniable, d'ailleurs la nouvelle m'a rappelé Le collier de Semlé. C'est touchant, voire émouvant, avec une économie de moyens que j'ai beaucoup apprécié. Belle découverte qui me donne envie de poursuivre.
Je ne reviens pas sur L'éclaireur de Thierry Di Rollo. Le plaisir de retrouver Bankgreen où tout à une raison. La nève et des paysages très graphiques. J'aurais presque envie de dire impressionnistes. Curieux de voir de quoi cet éclaireur est l'avant-garde.
Changement de tropisme avec Eric Brown. Une écriture beaucoup moins immersive, mais un propos que j'ai trouvé intéressant (même si pas très original).

Merci de ton retour, mon Ubik.

Il fait chaud au coeur. Et à te lire, je pense avoir rempli mon contrat.
Avatar de l’utilisateur
christian
Radieux
Messages : 238
Enregistré le : 12 mai 2009 à 22:30
Contact :

Re: Bifrost n° 65 : dossier Christian Léourier (janvier 2012

Messagepar christian » 22 janvier 2012 à 20:55

Ilan a écrit : Je présente mes excuses à J.Noirez, ce n'était pas son univers qui ne m'avait pas séduit, mais c'était celui de Thierry di Rollo. Pour résumer je n'ai pas aimé l'éclaireur.


Non seulement tu n'as pas aimé la nouvelle et tu as mélangé les auteurs (avec l'aide du sommaire) mais en plus, tu mets un d minuscule à Di Rollo...

Toi, tu es bon pour une bière (chêne ou sapin ?)
Avatar de l’utilisateur
Nébal
L'équipe du Bélial'
Messages : 1847
Enregistré le : 20 avril 2009 à 20:03
Localisation : Bordeaux
Contact :

Re: Bifrost n° 65 : dossier Christian Léourier (janvier 2012

Messagepar Nébal » 22 janvier 2012 à 20:57

J'osions pas l'dire... ^^
Avatar de l’utilisateur
christian
Radieux
Messages : 238
Enregistré le : 12 mai 2009 à 22:30
Contact :

Re: Bifrost n° 65 : dossier Christian Léourier (janvier 2012

Messagepar christian » 22 janvier 2012 à 20:57

Ubik a écrit :Moi, je m'interroge sur la parution de Etranger chez Mnémos. Je croyais que le projet était annulé.


Il l'est.
T. Di R.

Re: Bifrost n° 65 : dossier Christian Léourier (janvier 2012

Messagepar T. Di R. » 22 janvier 2012 à 21:01

christian a écrit :
Ilan a écrit : Je présente mes excuses à J.Noirez, ce n'était pas son univers qui ne m'avait pas séduit, mais c'était celui de Thierry di Rollo. Pour résumer je n'ai pas aimé l'éclaireur.


Non seulement tu n'as pas aimé la nouvelle et tu as mélangé les auteurs (avec l'aide du sommaire) mais en plus, tu mets un d minuscule à Di Rollo...

Toi, tu es bon pour une bière (chêne ou sapin ?)

Sapin, Christian, sapin. Chêne, c'est pour ceux qui orthographient mal mon nom mais ont aimé la nouvelle.

Retourner vers « La revue Bifrost »