Bifrost n° 61 : La SF, questions et perspectives

Avatar de l’utilisateur
Nébal
L'équipe du Bélial'
Messages : 1804
Enregistré le : 20 avril 2009 à 20:03
Localisation : Bordeaux
Contact :

Re: Bifrost n° 61 : La SF, questions et perspectives

Messagepar Nébal » 23 janvier 2011 à 10:28

Ca devient franchement razzoir.
Avatar de l’utilisateur
Sauropside
Cookie Monster
Messages : 635
Enregistré le : 05 octobre 2010 à 15:17
Localisation : Somewhere in Time...

Re: Bifrost n° 61 : La SF, questions et perspectives

Messagepar Sauropside » 23 janvier 2011 à 11:03

Nébal a écrit :Ca devient franchement razzoir.
Joli coup, baron..! Nébal, un point; Nébal, one point; Nébal, ein Punkt. ;-)

jdb a écrit :Petit bémol pour Maître Stolze : le brand-name-dropping, Stephen King l'avait inventé avant William Gibson -- et on le lui avait assez reproché, d'ailleurs.
Je me faisais la même réflexion à la lecture de l'article. :-)
Je n'y voyais pas une marque de fabrique du cyberpunk - ni même de Houellebecq - mais plutôt un procédé qui ancre le lecteur dans l'histoire, qui assoit la réalité et le réalisme.
Peut-être que King le fait avec davantage de naturel...

Pour en revenir au contenu:
La nouvelle de Thierry Di Rollo m'a un peu déconcerté au début, mais la seconde moitié m'a convaincu. Certes, les aspects scientifiques m'ont un peu largué sur le bord de la route. Néanmoins, c'est tellement bien écrit que ça n'a pas d'importance. J'aurais aimé en savoir plus sur l'Immortel, mais je suppose qu'en dévoiler davantage aurait nui au mystère qui l'entoure.
Modifié en dernier par Sauropside le 23 janvier 2011 à 11:18, modifié 1 fois.
Quand on leur fait un superbe cadeau, certains ne peuvent pas s'empêcher de se demander pourquoi le papier d'emballage n'est pas de leur couleur préférée.- Ken Liu -
Avatar de l’utilisateur
Don Lo
Radieux
Messages : 285
Enregistré le : 21 août 2009 à 13:39

Re: Bifrost n° 61 : La SF, questions et perspectives

Messagepar Don Lo » 23 janvier 2011 à 11:10

Il y a déjà eu Lucie pour répliquer à Tyrell (ha ha), mais j'ajouterais que si la micro-édition est un tel problème pour la SF pro, la solution n'est sans doute pas de traiter le sujet par une petite fiente de razzies.
Je ne sais pas, ça mérite au moins des assises francophones de l'approbation éditoriale validées par la présence conjointe de la Ligue de l'Imaginaire et de la ligue deu, ou un commando pour aller leur péter les rotules à ces micropublieurs de cour de récré. Un peu de courage, quoi, c'est souvent que des filles !
Don Lorenjy (sauf quand je m'appelle pas pareil)
Caliban
L'équipe du Bélial'
Messages : 411
Enregistré le : 25 avril 2009 à 20:24

Re: Bifrost n° 61 : La SF, questions et perspectives

Messagepar Caliban » 23 janvier 2011 à 11:45

Lucie a écrit : [color=#FF4000]EDIT : sans oublier la collection Essais qui publient les actes de colloques
tels que Cerisy, Cerlid ou CRELI. Vous en connaissez beaucoup, vous, des éditeurs de SFFF
qui font ça ? A part Bragelonne et Terre de Brume, je ne vois pas.
Les éditions du Somnium ?
Cibylline
Patrouilleur temporaire
Messages : 35
Enregistré le : 22 avril 2009 à 08:02

Re: Bifrost n° 61 : La SF, questions et perspectives

Messagepar Cibylline » 23 janvier 2011 à 11:55

Tyrell a écrit :Ce qui tue la SF en France c'est son amateurisme,et en pointant du doigt la multiplication de ces soi disant micro éditeurs et leur incompétence cachée derrière des egos surdimensionnés , je trouve que les razzies ont appuyés la ou ça fait mal.
C'était déjà difficile de dénicher les bons livres entre les piles pour lobotomisés de chez Bragelonne mais si en plus on voit déferler les brouillons mal corrigés d'écrivaillons ( et illonnes ) illustrés par des couv dignes de concours de maternelles...ça promet pour l'avenir et on peut déjà faire une croix sur les prochains Egan ou McDonald en Français.
Tout dépend de ce quel'on veut pour la SF, mais on ne peut pas demander à la fois reconnaissance et crédibilité et assister sans rien dire à la mise à sac du genre par cette cohorte de micro-tacherons.
Cantonnez vous à vos blogs,ce serait sympa !


T'es juste un troll ou tu as réellement lu toute la production sur une année et tu es capable d'étayer ton point de vue en expliquant et détaillant plutôt qu'en quelques lignes qui jouent uniquement sur l'affect ?

(Au cas où, je donne le lien vers une liste d'éditeurs, histoire que les trolls puissent affirmer qu'ils connaissent chacune de ses boîtes et que leur jugement s'applique à toutes.)
Modifié en dernier par Cibylline le 23 janvier 2011 à 12:15, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Lucie
Patrouilleur temporel
Messages : 87
Enregistré le : 09 mai 2009 à 15:05
Contact :

Re: Bifrost n° 61 : La SF, questions et perspectives

Messagepar Lucie » 23 janvier 2011 à 12:01

Caliban a écrit :
Lucie a écrit : [color=#FF4000]EDIT : sans oublier la collection Essais qui publient les actes de colloques
tels que Cerisy, Cerlid ou CRELI. Vous en connaissez beaucoup, vous, des éditeurs de SFFF
qui font ça ? A part Bragelonne et Terre de Brume, je ne vois pas.
Les éditions du Somnium ?


Tu as raison ! Comment ai-je pu les oublier ?

Ceci dit, des éditeurs de SFFF ayant la diffusion de Bragelonne ou Terre de Brume et publiant des essais à côté d'un catalogue principal de fiction...

Parce qu'en fait, mon propos c'était ça : Bragelonne se sert de l'argent gagné avec de la BDF pour publier des essais pointus. J'aimerais bien que le Somnium gagne autant d'argent, ceci dit ^^
Et d'Avalon à Camelot : http://terredebrume.com/

Les Fantasmes de Svetambre : http://www.riviereblanche.com
nolive
L'équipe du Bélial'
Messages : 298
Enregistré le : 19 avril 2009 à 23:41

Re: Bifrost n° 61 : La SF, questions et perspectives

Messagepar nolive » 23 janvier 2011 à 13:51

@Lucie :

Loin de moi l'idée de vouloir jeter de l'huile sur le feu ou des cheveux dans la soupe, mais ce que tu taxes de "mensonge" et "diffamation", c'est d'avoir cité Argemmios dans une liste d'éditeurs "qui ne rémunèrent pas ou peu leurs collaborateurs" ? Parce que dans ce cas, je ne peux m'empêcher de trouver ta réaction un chouïa excessive, pour ne pas dire... hum... mensongère et diffamatoire...
;o)

D'une manière générale, et sans qu'il soit question de juger la qualité de cette cuvée par rapport aux précédentes, il me semble que la quasi totalité des interventions outragées que je lis de ci de là depuis quelques jours sont le fait de gens qui ont lu cet article au mieux en diagonale (quand ils l'ont lu !).
On a le droit de ne pas trouver ça drôle, que ce soit l'exercice ou la formulation. On a le droit de douter de la pertinence des nominations et des citations. On a aussi le droit de juger que certaines phrases sont des attaques personnelles — encore faut-il connaître parfaitement l'état des relations entre les personnes concernées pour statuer sur leur pertinence.

Mais hurler à la calomnie, au mensonge, prendre des délires de persécution pour des réalités, j'en passe et des meilleures, ben ça me fait doucement ricaner. Surtout de la part de gens qui, visiblement, ne prennent pas la peine de lire tous les mots des textes qu'ils attaquent.

Sur ce je quitte le bac à sable, et m'en vais lire un dossier qui, lui, est annoncé en couverture, et me semble, comme d'autres l'ont dit avant moi, être le véritable centre d'intérêt de ce numéro.

(Je n'irais pas poster ceci sur le fils d'ActuSF, d'une part parce que je ne fais que sous-mariner là-bas depuis un certain temps, d'autre part parce que ça semble s'être un peu calmé. Mais si quelqu'un juge pertinent de le faire, qu'il n'hésite pas à copier/coller...)
Avatar de l’utilisateur
Lucie
Patrouilleur temporel
Messages : 87
Enregistré le : 09 mai 2009 à 15:05
Contact :

Re: Bifrost n° 61 : La SF, questions et perspectives

Messagepar Lucie » 23 janvier 2011 à 14:27

nolive a écrit :@Lucie :

Loin de moi l'idée de vouloir jeter de l'huile sur le feu ou des cheveux dans la soupe, mais ce que tu taxes de "mensonge" et "diffamation", c'est d'avoir cité Argemmios dans une liste d'éditeurs "qui ne rémunèrent pas ou peu leurs collaborateurs" ? Parce que dans ce cas, je ne peux m'empêcher de trouver ta réaction un chouïa excessive, pour ne pas dire... hum... mensongère et diffamatoire...
;o)


Entre autre, pas seulement (je ne parle pas que d'Argemmios dans mon billet de blog). Et ça l'est puisqu'en comparaison, sont cités des éditeurs qui, de fait, rémunère moins qu'Argemmios
;o) et na !

Et ensuite, j'ai déjà dit ici que je ne voyais pas pourquoi je m'interdirais la mauvaise foi. Après tout, je réponds aux razzies, non ? Il faut que je me mette au niveau pour être comprise ;-)

nolive a écrit :D'une manière générale, et sans qu'il soit question de juger la qualité de cette cuvée par rapport aux précédentes, il me semble que la quasi totalité des interventions outragées que je lis de ci de là depuis quelques jours sont le fait de gens qui ont lu cet article au mieux en diagonale (quand ils l'ont lu !).
On a le droit de ne pas trouver ça drôle, que ce soit l'exercice ou la formulation. On a le droit de douter de la pertinence des nominations et des citations. On a aussi le droit de juger que certaines phrases sont des attaques personnelles — encore faut-il connaître parfaitement l'état des relations entre les personnes concernées pour statuer sur leur pertinence.


Et on a le droit de s'exprimer, aussi.

nolive a écrit :Mais hurler à la calomnie, au mensonge, prendre des délires de persécution pour des réalités, j'en passe et des meilleures, ben ça me fait doucement ricaner. Surtout de la part de gens qui, visiblement, ne prennent pas la peine de lire tous les mots des textes qu'ils attaquent.


Si, si, tous les mots. Mais toi non plus, tu ne connais pas tous les faits...

D'une manière générale, etc. pour te paraphraser, je trouve très amusante les réactions outragées à mon pauvre petit blog (bon, je vous accorde que cet article a explosé les stats, mais tout de même !). Peut-être cela vous donne-t-il, aux uns et aux autres, une idée de ce que l'on ressent lorsqu'on s'en prend plein la figure ?

^____^

Et pour que les choses soient claires, je redis ici que, personnellement, je me fiche de l'opinion des razzieurs sur Il était 7 fois, recueil pour enfants qui n'a jamais, au grand jamais, été conçu pour plaire à ces gens-là. Je ne me sens pas attaquée personnellement par rien de ce qui est dit (et j'étais sincère à chaque fois que j'ai dit espérer que Les Enfants de Svetambre aient un razzie). Je ne m'en suis pas pris plein la figure, ou alors, c'était tellement derrière mon dos que je ne m'en suis pas aperçue.

Mais les contre-vérités, ça fait plus de tort que les "brouillons mal corrigés", à la SF et à la vie, dans son ensemble (oui, j'ai une grande nouvelle : il y a une vie en dehors de la SF).

Et franchement, le fait que les Tunisiens aillent en masse dans les librairies, ça ne te paraît pas plus important ?

nolive a écrit :Sur ce je quitte le bac à sable, et m'en vais lire un dossier qui, lui, est annoncé en couverture, et me semble, comme d'autres l'ont dit avant moi, être le véritable centre d'intérêt de ce numéro.


Je trouve aussi, et je propose que les autres commentaires au sujet de mon billet se fassent sur mon blog ou par mp ou mail...
Et d'Avalon à Camelot : http://terredebrume.com/

Les Fantasmes de Svetambre : http://www.riviereblanche.com
Avatar de l’utilisateur
Casse-bonbon
Axiomatique
Messages : 173
Enregistré le : 21 août 2009 à 13:43

Re: Bifrost n° 61 : La SF, questions et perspectives

Messagepar Casse-bonbon » 23 janvier 2011 à 14:28

Ah ouais, quand même...

Merci Nolive. Faut *vraiment* que j'aille m'acheter la bête, là.

Ça devient passionnant, cette histoire...
Xavier Maumejean
L'équipe du Bélial'
Messages : 665
Enregistré le : 21 avril 2009 à 15:45

Re: Bifrost n° 61 : La SF, questions et perspectives

Messagepar Xavier Maumejean » 23 janvier 2011 à 15:08

Lucie a écrit :
<Et franchement, le fait que les Tunisiens aillent en masse dans les librairies, ça ne te paraît pas plus important ?

Merci. Aux Razzies, nous ne sommes pas peu fiers de cet effet papillon.

Retourner vers « La revue Bifrost »