Bifrost n° 61 : La SF, questions et perspectives

Avatar de l’utilisateur
Lucie
Patrouilleur temporel
Messages : 87
Enregistré le : 09 mai 2009 à 15:05
Contact :

Re: Bifrost n° 61 : La SF, questions et perspectives

Messagepar Lucie » 22 janvier 2011 à 16:18

Casse-bonbon a écrit :D'abord, le principe des razzies n'est pas de traîner les gens dans la boue. Cette année, il y a eu de mon point de vue un plantage, parce que l'esprit même de la chose n'a pas été respecté.


C'est ton opinion et je la respecte. Sans la partager.

Casse-bonbon a écrit :Ensuite, non, Lunes d'Encre et le Bélial' ne se portent pas "très mal".


Mais alors, pourquoi Gilles clame-t-il partout que Lunes d'Encre se porte mal ?
En ce qui concerne le Bélial, c'était la conclusion à laquelle j'étais arrivée en additionnant quelques faits.
Ceci dit, tant mieux, je suis ravie que les deux collections ne se portent pas si mal que ça, parce que les deux publient des bouquins que j'aime (et d'autres moins). N'empêche que les razzies, cette année plus particulièrement, mais les autres aussi, a des relents de « je casse la concurrence ».

Comprends bien un truc, LN  : ce que je dis, des tas de gens le pensent et se le disent entre eux, mais pas publiquement. Sans doute ne peuvent-ils pas se le permettre pour des raisons professionnelles. Il se trouve que je n'en ai rien à faire et que j'ai eu envie d'écrire ce que je pensais (et que je me suis bien amusée ce faisant, au moins autant que s'amusent les pouchtrons razzieurs au restau ^__^).

Mais je suis loin d'être la seule à penser cela.

Et quand je vois des lecteurs dire qu'ils vont boycotter Lunes d'Encre et le Bélial à cause de leur attitude, eh bien ça me fout les boules. Parce que ce sont leurs auteurs qui vont morfler et que ça ne serait pas mérité. Mais voilà, la responsabilité en reviendrait aux razzieurs qui sont allés trop loin.

(bon, en même temps, sans aller chercher des notions de boycott, les gens font des choix en fonction de ce qu'il reste dans leur porte-monnaie, et la mentalité du directeur de collection est un critère comme un autre...)

Casse-bonbon a écrit :Je ne suis pas naïve. Je sais pertinemment que ça emmerde Gilles et Olivier d'avoir des concurrents, surtout quand les concurrents vont sur leurs plates bandes. Que leur survie peut dépendre aussi de la réussite ou du plantage de leurs concurrents, et qu'à ce compte-là, on peut découvrir que les coups de pelle dans le bac à sable peuvent s'avérer brutaux.

Sauf que ça fait aussi partie du jeu (pour peu que les coups de pelles soient distribués avec panache, ce qui, à mon avis, manquait cette année). Et que ne pas l'accepter, en l'occurrence, c'est contre-productif, et même, de mon point de vue, pardon, un peu idiot. La concurrence existe dans un système pourri, certes, mais alors, au lieu de perdre notre énergie à râler contre ce qui existe en l'état, on ferait mieux de la mettre à changer le système.

Tu veux de la fraternité ? Crée un monde plus fraternel. Au lieu de publier des bouquins, ouvre une librairie qui refuse de travailler avec la diffusion distribution, invente une autre forme de diffusion et de distribution qui n'étrangle pas les éditeurs. Si ça t'emmerde, alors désolée, mais accepte les règles du jeu.

Gilles et Oliver ont tapé sur les gros ? Oui ? Et alors, tu crois que les gros n'ont pas tapé sur eux allègrement ? Heureusement, encore qu'ils se défendent.


Mais je ne pleure pas sur les gros et je tape aussi sur Orbit :-D

Casse-bonbon a écrit :Ils tapent aussi sur les petits ? Et si franchement, les petits se posaient la question sérieusement de savoir pourquoi ils se font taper dessus, au-lieu de se poser en victimes ? Parce que, si tu regardes bien, tous les petits ne se font pas taper dessus, du moins, pas de la même façon, et de loin. Et pas que pour une question de taille prise dans le paysage culturel. (Je fais des généralités, là, pas un commentaire de cette année. Ne serait-ce que parce que j'ai trop peu lu de cette production là, par manque de temps et surtout d'argent, pour pouvoir juger de tout en détail)


LN, Gilles et Olivier ont le droit de dire ce qu'ils veulent, et j'ai le droit de dire que c'est n'importe quoi, quand ça l'est. Ça n'est pas plus compliqué que ça.

Et ce qui est dit sur Argemmios est mensonger et diffamatoire, et je suis bien placée pour le savoir. Et des tas d'autres choses sont mensongères, aussi, et absurdes. Mais ça, toi et moi (et Gilles et Olivier, et les autres razzieurs) le savent parfaitement. Mais pas les lecteurs de Bifrost (cf. certaines réactions sur le forum d'ActuSF ou ailleurs). Et ça, ça me fout en rogne.

Enfin, en rogne, non. J'ai envie de rétablir les faits, plutôt.

Fraternité  ? Je serais plutôt dans la recherche de la vérité, là.

Et franchement, il est ridicule de craindre plus une structure qui vend quelques dizaines d'exemplaire de quelques livres par an, qu'une autre qui bombarde à je ne sais combien de milliers d'exemplaires des dizaines de pavés par mois, qui appartient au second groupe d'édition du monde.

Je comprends la crainte de la concurrence. Tu crois que le milieu du cheval c'est de vertes prairies plantées de pommiers où Adam et Ève dansent avec le Serpent ? Je la comprends, mais j'estime que ne pas la dire et faire passer les razzies pour un truc qui se contente de vouloir faire rire est un mensonge (le premier de l'article).

Casse-bonbon a écrit :Il y a de plus en plus de gens à vouloir prétendre que tout se vaut, et je comprends que ça puisse rendre fou furieux des gens qui se battent depuis des années pour faire en sorte de prouver que ce n'est pas le cas.


Tu penses donc que cet article a été écrit par des gens fous furieux  ? O_O Je n'étais pas allée jusque là !

Casse-bonbon a écrit :(...)Ce n'est pas un problème de petite édition, mais de qualité générale du travail éditorial fourni globalement par les uns et les autres. D'où, oui, aucune raison qu'un petit éditeur qui fait dans le médiocre soit plus a l'abri qu'un gros. Être petit ne protège pas de l'exigence, quoi, merde.


Je n'ai jamais prétendu ça. Au contraire, je connais maintes petites structures qui font un travail énorme et de grande qualité, contrairement à certains plus gros (et plus rentables, parce que ça n'est pas rentable, dans notre chère société, de travailler bien)

Et Argemmios fait dans l'exigence, justement, même si ses critères (en terme de thématique, en particulier) ne seront sûrement pas les mêmes que les tiens.

Casse-bonbon a écrit :Alors, encore une fois, cette année, ça manquait de classe. Mais tout le monde, même les razzies, a le droit de se planter une année, on leur met le nez dans leur pipi et on leur tape sur le culcul avec un journal roulé, mais on va pas les abandonner au chenil, merde quoi. (Pardon pour la métaphore, j'ai deux clébars à la maison qui m'emmerdent chouilla ces temps-ce, ça déteint)


Ah tiens, toi aussi tu fais permanence vétérinaires, ces temps-ci  ? bienvenue au club :-(
Et d'Avalon à Camelot : http://terredebrume.com/

Les Fantasmes de Svetambre : http://www.riviereblanche.com
Avatar de l’utilisateur
Lucie
Patrouilleur temporel
Messages : 87
Enregistré le : 09 mai 2009 à 15:05
Contact :

Re: Bifrost n° 61 : La SF, questions et perspectives

Messagepar Lucie » 22 janvier 2011 à 16:19

Algernon a écrit :La réaction publique (et je cite la source, Lucie) de Fabien Lyraud :


C'est bien. Et merci, je n'avais même pas eu le temps de voir que j'avais de nouveaux commentaires ^__^
Et d'Avalon à Camelot : http://terredebrume.com/

Les Fantasmes de Svetambre : http://www.riviereblanche.com
Algernon

Re: Bifrost n° 61 : La SF, questions et perspectives

Messagepar Algernon » 22 janvier 2011 à 16:22

thomasday a écrit :PS : Donner davantage d'importance aux Razzies qu'à la pyramide de Ponzi qu'est devenu l'édition d'imaginaire en France... c'est sans doute ça le plus drôle dans l'histoire.


AMHA, vous avez fait une énorme bourde éditoriale en plaçant ce dossier dans le numéro des razzies. Depuis le temps, vous auriez du vous douter que le prix phagocyterait toute l'attention. Il fallait garder le dossier sur les vampires pour le numéro des razzies, on n'aurait pas perdu grand chose.

Lucie a écrit :ce que je dis, des tas de gens le pensent et se le disent entre eux, mais pas publiquement. Sans doute ne peuvent-ils pas se le permettre pour des raisons professionnelles. Il se trouve que je n'en ai rien à faire et que j'ai eu envie d'écrire ce que je pensais


En même temps, comme tes chances d'être publiée chez LdE ou Le Bélial' sont nulles, tu ne risques pas grand chose à dire le fond de ta pensée.
Avatar de l’utilisateur
Sauropside
Cookie Monster
Messages : 630
Enregistré le : 05 octobre 2010 à 15:17
Localisation : Somewhere in Time...

Re: Bifrost n° 61 : La SF, questions et perspectives

Messagepar Sauropside » 22 janvier 2011 à 16:32

Lucie a écrit :les gens font des choix en fonction de ce qu'il reste dans leur porte-monnaie
Oui, c'est malheureusement ce qui guide 99,9% de mes choix en matière de livres: j'achète moins (à mon très, très grand regret) et je choisis (i.e. sacrifie) davantage.
Quand on leur fait un superbe cadeau, certains ne peuvent pas s'empêcher de se demander pourquoi le papier d'emballage n'est pas de leur couleur préférée.- Ken Liu -
Avatar de l’utilisateur
Thomas Day
Modérateur
Messages : 6791
Enregistré le : 22 avril 2009 à 14:40

Re: Bifrost n° 61 : La SF, questions et perspectives

Messagepar Thomas Day » 22 janvier 2011 à 16:57

Algernon a écrit :En même temps, comme tes chances d'être publiée chez LdE ou Le Bélial' sont nulles, tu ne risques pas grand chose à dire le fond de ta pensée.


Qu'est-ce que ça veut dire ? Que quelqu'un qui décréterait qu'il déteste les Razzies, qu'il trouve ça con, ne pourrait pas être publié en Lunes d'encre ou au Bélial' ?
Personnellement, je m'en contrefous, mais alors à un point... Pierre-Paul Durastanti est loin d'être fan de l'exercice et nous travaillons ensemble depuis des années.

GD
Cibylline
Patrouilleur temporaire
Messages : 35
Enregistré le : 22 avril 2009 à 08:02

Re: Bifrost n° 61 : La SF, questions et perspectives

Messagepar Cibylline » 22 janvier 2011 à 17:02

Casse-bonbon a écrit :Ils tapent aussi sur les petits ? Et si franchement, les petits se posaient la question sérieusement de savoir pourquoi ils se font taper dessus, au-lieu de se poser en victimes ? Parce que, si tu regardes bien, tous les petits ne se font pas taper dessus, du moins, pas de la même façon, et de loin. Et pas que pour une question de taille prise dans le paysage culturel. (Je fais des généralités, là, pas un commentaire de cette année. Ne serait-ce que parce que j'ai trop peu lu de cette production là, par manque de temps et surtout d'argent, pour pouvoir juger de tout en détail)

Il y a de plus en plus de gens à vouloir prétendre que tout se vaut, et je comprends que ça puisse rendre fou furieux des gens qui se battent depuis des années pour faire en sorte de prouver que ce n'est pas le cas. Un mauvais livre vendu a quelques milliers d'exemplaires, ou à 10 000, c'est pareil. Ça contribue à rendre moins visible la qualité. Et la qualité, elle supporte bien la concurrence de la qualité, pas celle de la médiocrité qui statistiquement, fait perdre des lecteurs quand la production de qualité en manque déjà. Plus on inonde le marché de mauvais livres, plus à long terme on perd les lecteurs qui nous intéressent, les Grands lecteurs, qui se détournent d'un genre à force d'avoir du mal à y trouver leur compte. Donc ne mélangeons pas tout. Ce n'est pas un problème de petite édition, mais de qualité générale du travail éditorial fourni globalement par les uns et les autres. D'où, oui, aucune raison qu'un petit éditeur qui fait dans le médiocre soit plus a l'abri qu'un gros. Être petit ne protège pas de l'exigence, quoi, merde.


Je ne sais pas précisément à qui tu réponds, mais je ne vois pas bien le rapport avec le contenu des Razzies.
Perso, je suis d'accord que, quand on trouve du médiocre, on doit le dire. Mais il faut citer l'éditeur, l'oeuvre... et pas cracher en général sur tous ceux qui ont choisi de nouvelles techniques d'impression moins coûteuses.
(Et je doute que les gros éditeurs se soucient de l'existence du Bélial, donc je ne vois pas bien contre quoi ils devraient se défendre, pour le coup...)
Algernon

Re: Bifrost n° 61 : La SF, questions et perspectives

Messagepar Algernon » 22 janvier 2011 à 17:04

thomasday a écrit :
Algernon a écrit :En même temps, comme tes chances d'être publiée chez LdE ou Le Bélial' sont nulles, tu ne risques pas grand chose à dire le fond de ta pensée.


Qu'est-ce que ça veut dire ? Que quelqu'un qui décréterait qu'il déteste les Razzies, qu'il trouve ça con, ne pourrait pas être publié en Lunes d'encre ou au Bélial' ?


Ah mais ce n'est pas moi qui le dis. Je te renvoie au message de Lucie : « ce que je dis, des tas de gens le pensent et se le disent entre eux, mais pas publiquement. Sans doute ne peuvent-ils pas se le permettre pour des raisons professionnelles. Il se trouve que je n'en ai rien à faire et que j'ai eu envie d'écrire ce que je pensais ». Je n'ai pas dit que sa supposition est exacte, j'ai dit que si elle l'était, elle ne craindrait rien à parler franchement.
Modifié en dernier par Algernon le 22 janvier 2011 à 17:13, modifié 1 fois.
Cibylline
Patrouilleur temporaire
Messages : 35
Enregistré le : 22 avril 2009 à 08:02

Re: Bifrost n° 61 : La SF, questions et perspectives

Messagepar Cibylline » 22 janvier 2011 à 17:12

Algernon a écrit :Ah mais ce n'est pas moi qui le dis. Je te renvoie au message de Lucie : « ce que je dis, des tas de gens le pensent et se le disent entre eux, mais pas publiquement. Sans doute ne peuvent-ils pas se le permettre pour des raisons professionnelles. Il se trouve que je n'en ai rien à faire et que j'ai eu envie d'écrire ce que je pensais ».


Voir le post de Katioucha sur le fil adéquat du forum ActuSF.
Et on peut se poser la question du sens qu'il faut donner à la réponse que tu as faite à Lucie. Parce que tu ne t'expliques pas du tout, là.
Algernon

Re: Bifrost n° 61 : La SF, questions et perspectives

Messagepar Algernon » 22 janvier 2011 à 17:24

Cibylline a écrit :Voir le post de Katioucha sur le fil adéquat du forum ActuSF.


Je ne vais plus sur ActuSF depuis quelques temps déjà. Si vous discutez en vous référant à d'autres forums (et ce, sans ni le préciser, ni mettre de lien), ne vous étonnez pas que vos propos soient mal interprétés.

Cibylline a écrit :Et on peut se poser la question du sens qu'il faut donner à la réponse que tu as faite à Lucie. Parce que tu ne t'expliques pas du tout, là.


Gilles a une fois dit sur ActuSF avoir refusé 20 manuscrits de Lucie et Olivier est au moins aussi exigeant que Gilles. Si certaines personnes n'osent pas dire ce qu'elles pensent pour des raisons professionnelles (et ce n'est pas moi qui le dis), Lucie n'a rien à craindre.

Édit : zut, je m'aperçois que le reproche que je fais dans la première partie de mon message peut m'être renvoyé dans la face pour la seconde. Tss, ça craint.
Avatar de l’utilisateur
Lucie
Patrouilleur temporel
Messages : 87
Enregistré le : 09 mai 2009 à 15:05
Contact :

Re: Bifrost n° 61 : La SF, questions et perspectives

Messagepar Lucie » 22 janvier 2011 à 17:29

20 manuscrits ??? 0_0

Faudrait déjà que j'écrive un premier roman :-D

Je ne sais pas avec qui tu confonds, mais tu confonds (ou alors Gilles a dit n'importe quoi)
Et d'Avalon à Camelot : http://terredebrume.com/

Les Fantasmes de Svetambre : http://www.riviereblanche.com

Retourner vers « La revue Bifrost »