Harcèlement sexuel dans l'édition

Avatar de l’utilisateur
FranB
Patrouilleur temporaire
Messages : 25
Enregistré le : 03 janvier 2021 à 00:51
Contact :

Re: Harcèlement sexuel dans l'édition

Messagepar FranB » 03 mai 2021 à 13:41

captain penobo a écrit :La lecture de l'article ACTUALITE et le témoignage de l'autrice appellent de ma part une réaction alors même que par essence j'évite de participer aux échanges sur ce type de sujets dit de société... il n'y à que des coups à prendre si l'on exprime un avis divergent de la ligne directrice
[...]
Alors lire le débordement émotionnel que provoque le témoignage de cette autrice m'irrite quelque peu
toujours le même postulat que l'on retrouve dans les milieux "culturels & artistiques" - fragilité créative, sensibilité exacerbée, don de sa créativité, naïveté bienveillante, qui concourent à une posture de victime avant même d'être agressé...
Et l'agression verbale, si désagréable et désarmante soit elle, n'est qu'une forme mineure d'un rapport de force que veut établir un lourdaud (et je ne reprend pas le terme prédateur, par trop galvaudé !)
On doit répliquer au verbe par le verbe et le cas échéant on reprend son manuscrit (sa demande de stage, sa demande de promotion, ou autres aspirations légitimes) et on claque la porte. L'intégrité physique n'est pas en jeu, juste sa fierté, et on en guérit, alors qu'un traumatisme corporel laisse d'autres séquelles bien plus profondes...
Comme zéro n'est pas égal à un, tout ne se vaut pas.
Voilà pour mon petit coup de gueule, qui va forcément en irriter sur ce forum...


Il est vrai qu'il n'y a que des coups à prendre de la part de la ligne directrice, vous avez parfaitement raison. Mais en disant cela et en voyant votre message, je reprends espoir en me disant que nous n'en prendrons plus. La ligne directrice, celle que vous défendez, c'est celle qui diminue la validité de l'expression d'une souffrance en la hiérarchisant, puisque comme vous dites 0 n'est pas égal à 1. Or, si vous sentez le besoin de la défendre, cela veut dire que la ligne directrice amorce un changement et devient celle du respect de tous les individus et pas celle de la sauvegarde d'un groupe sur l'autre. Je réplique par conséquent à votre verbe par le mien, comme vous le conseillez. J'espère que votre fierté n'est pas entachée par ma prise de position et que vous pourrez guérir en même temps que nous.


Sur une note complémentaire, sachez que je suis en train de rédiger un (long) article et que vos échanges - à toutes et tous - me sont précieux. Aussi, savoir qu'il y a éventuellement 500 lecteurs et lectrices, c'est formidable ! Merci ♥
...σαρκοφάγο φυτό...
Avatar de l’utilisateur
JDB
L'équipe du Bélial'
Messages : 2897
Enregistré le : 20 avril 2009 à 15:08
Contact :

Re: Harcèlement sexuel dans l'édition

Messagepar JDB » 03 mai 2021 à 14:08

rmd a écrit :Pour celles et ceux qui se demandent ce qu'est un code de conduite, l'exemple de la prochaine worldcon :
https://discon3.org/about/coc/.

Si j'ai bien compris ce que j'ai vu passer sur facebook, c'est en cours de traduction à la demande d'un festival.
JDB
"Inusable (ou presque)", qu'il disait.
Avatar de l’utilisateur
FranB
Patrouilleur temporaire
Messages : 25
Enregistré le : 03 janvier 2021 à 00:51
Contact :

Re: Harcèlement sexuel dans l'édition

Messagepar FranB » 03 mai 2021 à 14:13

Je compte aussi proposer une traduction et réadaptation de quelques trucs : )
Si ça se multiplie, c'est cool !
...σαρκοφάγο φυτό...
Avatar de l’utilisateur
Shibia
L'équipe du Bélial'
Messages : 769
Enregistré le : 29 septembre 2019 à 14:20
Contact :

Re: Harcèlement sexuel dans l'édition

Messagepar Shibia » 03 mai 2021 à 15:08

JDB a écrit :
rmd a écrit :Pour celles et ceux qui se demandent ce qu'est un code de conduite, l'exemple de la prochaine worldcon :
https://discon3.org/about/coc/.

Si j'ai bien compris ce que j'ai vu passer sur facebook, c'est en cours de traduction à la demande d'un festival.
JDB

Il me semble que Le Salon fantastique (où le JDR est également très présent) a une charte depuis quelques années déjà.

Sinon deux exemples clairs en français dans le monde du libre (qui a aussi ses problèmes *cough*Stallman*cough*) https://www.paris-web.fr/code-de-conduite.php et https://www.welovespeed.com/2020/code-de-conduite/ Ils me semblent assez facilement adaptables pour le monde littéraire, non ?
Modifié en dernier par Shibia le 03 mai 2021 à 16:00, modifié 1 fois.
De l'autre côté des livres
if wishes were fishes we'd all cast nets
Avatar de l’utilisateur
Aldaran
Xeelee
Messages : 1308
Enregistré le : 13 août 2009 à 15:05

Re: Harcèlement sexuel dans l'édition

Messagepar Aldaran » 03 mai 2021 à 15:40

captain penobo a écrit :Voilà pour mon petit coup de gueule, qui va forcément en irriter sur ce forum...

Je peux me tromper mais j'ai l'impression que le but de ton intervention (outre celui de montrer patte blanche en te décrivant comme preux chevalier volant au secours de ces dames) était précisément d'irriter. La forme même de ton intervention l'indique : quelle autre réaction peut on attendre en venant aboyer de cette manière ?
De mon côté, je pense que les violences psychiques peuvent être tout aussi mortelles que d'autres. Et souvent bien plus pour celles et ceux qui refusent de prendre leurs cachets pour supporter le monde. La différence ? Les unes se voient, les autres non. À moins de prendre le risque d'en parler, ce qui est visiblement un gros risque. Presque une double peine.
Avatar de l’utilisateur
Weirdaholic
Patrouilleur temporel
Messages : 65
Enregistré le : 12 février 2021 à 15:38
Contact :

Re: Harcèlement sexuel dans l'édition

Messagepar Weirdaholic » 03 mai 2021 à 16:48

JDB a écrit :La réaction de Lionel Davoust.


Lionel Davoust et Marguerite Imbert (qui parle assez justement d'un "un exercice d’intimidation qui doit figurer dans un chapitre du Nécronomicon") mettent le doigt sur un des points les plus dérangeants du droit de réponse de Stéphane Marsan : sa façon de lever l'anonymat des 25 victimes, que Mediapart avait gentiment préservé.

Il y en a un autre qui m'a tout autant frappé : le fait qu'un supérieur hiérarchique trouve parfaitement normal le fait de poser (soi-disant pour la remercier de son travail) sa main sur l'épaule d'une de ses subordonnées, qui n'est visiblement pas une amie proche, puisque c'est une stagiaire.

Pour le coup, on est tout à la fois dans le non-professionnalisme, le paternalisme sexiste, la violence physique ET la violence psychique... le mépris, quoi (et c'est bien ce qui ressort du témoignage de Marguerite Imbert).
Avatar de l’utilisateur
ChristianM
Patrouilleur temporaire
Messages : 40
Enregistré le : 18 juillet 2020 à 09:36
Contact :

Re: Harcèlement sexuel dans l'édition

Messagepar ChristianM » 03 mai 2021 à 16:57

[auto-censure]
Modifié en dernier par ChristianM le 05 mai 2021 à 10:49, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Lucie Chenu
Axiomatique
Messages : 135
Enregistré le : 21 janvier 2020 à 14:44

Re: Harcèlement sexuel dans l'édition

Messagepar Lucie Chenu » 03 mai 2021 à 17:07

ChristianM a écrit :
JDB a écrit :La réaction de Lionel Davoust.



Lionel Davoust qui s'est empressé de fermer les commentaires sous son article lorsque des voix discordantes ont osé témoigner à décharge (Emmanuelle Nuncq et Hélène (je suppose Mérelle ?))

Bref...


Et ? Il est où, le problème ? C'est son blog, y figure ce qu'il veut y voir figurer, point barre.
Avatar de l’utilisateur
JDB
L'équipe du Bélial'
Messages : 2897
Enregistré le : 20 avril 2009 à 15:08
Contact :

Re: Harcèlement sexuel dans l'édition

Messagepar JDB » 03 mai 2021 à 18:15

Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire a écrit :
Le premier roman de Marguerite Imbert, Qu’allons-nous faire de ces jours qui s’annoncent ? a paru en février dernier, en littérature générale chez Albin Michel.
Le prochain, Les Flibustiers de la mer chimique, paraîtra chez Albin Michel Imaginaire.
En plus d'être courageuse, cette jeune femme a un talent fou. Elle a l'audace, l'énergie créatrice d'une Virginie Despentes ou d'une Catherine Dufour.

GD


Et à ce propos:
Gilles Haéri, président des éditions Albin Michel, joint par ActuaLitté, apporte ce message, pour « marquer notre attachement à cette auteure » :

Albin Michel est heureux d’avoir édité en janvier dernier le premier roman de Marguerite Imbert, publié dans la maison par Véronique Ovaldé. C’est assurément une jeune romancière de talent, dont le premier texte avait fait l’unanimité au comité de lecture, et avec qui nous venons d’ailleurs de nous engager pour un impressionnant second roman de science-fiction.

Source: Je suis Jeanne, une témoin se dévoile (Scroll down.)
JDB
"Inusable (ou presque)", qu'il disait.
Avatar de l’utilisateur
JDB
L'équipe du Bélial'
Messages : 2897
Enregistré le : 20 avril 2009 à 15:08
Contact :

Re: Harcèlement sexuel dans l'édition

Messagepar JDB » 03 mai 2021 à 19:44

Apparemment, Aliette de Bodard relaie les infos et les liens sur twitter, et prévient ses amis.es écrivains.es qui sont publiés en France ou comptent se rendre dans un festival français.
JDB
"Inusable (ou presque)", qu'il disait.

Retourner vers « Toute l'actu »