La SF disparaît-elle des radars ?

Avatar de l’utilisateur
LD
Patrouilleur temporel
Messages : 51
Enregistré le : 13 septembre 2021 à 11:44

Re: La SF disparaît-elle des radars ?

Messagepar LD » 16 septembre 2022 à 15:14

Razheem L'insensé a écrit :Ma population n'est pas majoritairement SFFF sur Twitter. C'est justement ça qui est intéressant également.

Merci pour la précision ! Ca rend les résultats en effet beaucoup plus intéressants.
Avatar de l’utilisateur
Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire
Grand Ancien
Messages : 1884
Enregistré le : 18 mars 2018 à 12:27

Re: La SF disparaît-elle des radars?

Messagepar Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire » 16 septembre 2022 à 17:54

FeydRautha a écrit :J'ai au contraire l'impression qu'un article de presse, ou une emission radio, voire TV, a une influence à court terme, sur le coup, alors qu'un article de blog perdure dans le temps.


C'est très difficile de repérer un pic de ventes suite à un article de la presse généraliste, la plupart du temps il n'y a aucun pic de ventes et parfois une baisse des ventes, donc rien de significatif ; par contre, trois fois sur Albin Michel Imaginaire, j'ai repéré un article "fondateur" qui provoque et un pic de ventes significatif et des demandes de SP.
- L'article de Marcus Dupont-Besnard sur Terminus de Tom Sweterlitsch, chez Numerama.
- L'article de Lloyd Chéry sur Quitter les monts d'Automne d’Émilie Querbalec dans le Point Pop
- L'émission de radio de La méthode scientifique (France Culture) autour de Tom Sweterlitsch.

GD
Avatar de l’utilisateur
FeydRautha
L'équipe du Bélial'
Messages : 1932
Enregistré le : 09 mars 2018 à 15:04

Re: La SF disparaît-elle des radars?

Messagepar FeydRautha » 16 septembre 2022 à 18:19

Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire a écrit :- L'article de Marcus Dupont-Besnard sur Terminus de Tom Sweterlitsch, chez Numerama.
- L'article de Lloyd Chéry sur Quitter les monts d'Automne d’Émilie Querbalec dans le Point Pop
- L'émission de radio de La méthode scientifique (France Culture) autour de Tom Sweterlitsch.


Alors ça c'est super intéressant parce qu'on est là sur des médias spécialisés. Les personnes qui écoutent la méthode le vendredi ou qui lisent les articles de Lloyd ou Marcus ne le font pas par hasard. C'est très ciblé dans les deux sens. Du coup, le message passe.
Avatar de l’utilisateur
Sybille
Axiomatique
Messages : 108
Enregistré le : 30 mars 2010 à 13:29
Contact :

Re: La SF disparaît-elle des radars ?

Messagepar Sybille » 16 septembre 2022 à 20:45

Pierre-Paul Durastanti a écrit :Jibic'h, c'est en gros la thèse que Gérard Klein défend depuis 50 ans. Je pense que vous n'avez pas tort, ni l'un ni l'autre.


Dans ce cas, le Fantastique et la Fantasy devraient être épargnés et, perso, autour de moi, c'est plus une aversion pour le "non-réel" que je constate que pour les technologies...
Avatar de l’utilisateur
Aldaran
Xeelee
Messages : 1476
Enregistré le : 13 août 2009 à 15:05

Re: La SF disparaît-elle des radars?

Messagepar Aldaran » 16 septembre 2022 à 22:11

FeydRautha a écrit :
Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire a écrit :- L'article de Marcus Dupont-Besnard sur Terminus de Tom Sweterlitsch, chez Numerama.
- L'article de Lloyd Chéry sur Quitter les monts d'Automne d’Émilie Querbalec dans le Point Pop
- L'émission de radio de La méthode scientifique (France Culture) autour de Tom Sweterlitsch.

Alors ça c'est super intéressant parce qu'on est là sur des médias spécialisés. Les personnes qui écoutent la méthode le vendredi ou qui lisent les articles de Lloyd ou Marcus ne le font pas par hasard. C'est très ciblé dans les deux sens. Du coup, le message passe.

Est-ce que le message passe parce ces médias sont spécialisés ou parce qu'ils ont acqui une notoriété solide auprès d'un grand nombre de personnes, ce qui a augmenté d'autant le nombre de ventes ? Si Machin dit ça, peu importe ce qu'il dit, c'est sûrement vrai puisque c'est Machin qui le dit.
Ces trois impacts sont en effet intéressants mais je me demande si on peut en tirer des conclusions solides. Certes, il s'agit de médias spécialisés mais le public, lui, l'est rarement. Ou bien il zappe lorsque le sujet est en marge de ce qu'il attend de son média. Je serais curieux de comparer les écoutes de La Méthode (vive CQFD !) du vendredi à celles des autres jours de la semaine.
Nous sommes à une époque où la SF, si j'ai bien compris, a retrouvé une certaine popularité mais l'expression « c'est de la science-fiction » a conservé toute sa force pour qualifier des choses absurdes.
Je comprends la remarque de Sybille et son constat d'un rejet du non-réel. Cependant, pour ce que je constate de mon côté, la différence entre la science(-fiction) et le non-réel reste faible dans l'esprit « des gens ».
Avatar de l’utilisateur
PHILIPPE CADUC
Patrouilleur temporel
Messages : 80
Enregistré le : 27 novembre 2019 à 16:08

Re: La SF disparaît-elle des radars?

Messagepar PHILIPPE CADUC » 18 septembre 2022 à 22:25

Le fil part dans plusieurs directions, je rebondis pour ma part sur le goût des Français pour la science-fiction ainsi que la question de l'Imaginaire chez les éditeurs de blanche.
Ce que vous dites est tout à fait intéressant. Il y a effectivement en France un désamour pour la science comme paradigme littéraire, et particulièrement (je n'ose évoquer le terrible syndrome découvert par Gilles Dumay) pour l'exploration spatiale. Comme le fait remarquer Caliban, elle ne fait manifestement plus rêver.
On pourra évidemment gloser des heures sur les raisons de ce phénomène, en évoquant pêle-mêle une littérature blanche longtemps éloignée de la SF (voir condescendante à son égard), une conquête spatiale moins "visible", un manque d'éducation scientifique, la fin du scientisme radieux allant même jusqu'à la technophobie... Sans parler du phénomène mentionné par Jibic'h (la thèse de Gérard Klein) qui est tout à fait pertinent. Quoi qu'il en soit, modeste bibliothécaire en charge d'un fonds d'Imaginaire, je constate que le thème de l'espace agit bien comme un repoussoir. Et je dirais surtout chez les 50-80, qui ont pourtant connu les heures les plus glorieuses de l'épopée spatiale. Dans cette tranche, les seuls lecteurs de SF spatiale sont les vieux de la vieille qui en ont toujours lu. Sinon, c'est la soupe à la grimace dès qu'on évoque le sujet, et globalement dès qu'on prononce le terme "science-fiction". De ce que j'observe, la fantasy sort plus que la science-fiction, et la science-fiction plus que le weird et autres trucs chelous (genre Jeff Noon). Et je ne sais pas si c'est le signe d'un regain d'intérêt pour le fantastique, mais un de mes bouquins qui est le plus sorti ces dernières semaines est Le Temple des derniers jours d'Adam Nevill, sans que je n'y sois pour rien. Étonnant.

Concernant le fait que l'Imaginaire contamine de plus en plus la littérature blanche (si on met de côté l'opportunisme et le danger de la surproduction), c'est à mon sens un phénomène tout à fait positif. Faire en sorte, comme aux États-Unis, qu'il y ait plus de porosité entre les genres pourrait peut-être, à moyen terme, réconcilier les lecteurs, même les "anti-espace", avec la SFFF jusqu'à, on peut rêver, les mener aux collections et éditeurs spécialisés. En tout cas la quantité d'Imaginaire publiée en blanche me semble vraiment très surprenante depuis quelques années. Peut-être assiste-t-on à une acculturation des lecteurs français... Je me demande si le phénomène va perdurer et l'impact qu'il aura sur le lectorat.

Pour finir avec mon blabla, il faudrait juste que les éditeurs de blanche arrête ces conneries de quatrième annonçant que le livre de SF qu'on tient dans nos mains n'est pas un livre de SF mais "une incroyable extrapolation scientifique nous amenant à nous questionner sur notre présent à travers le prisme du futur". Pour que les lecteurs français reviennent vers la SF il faudrait déjà que certains éditeurs aient le courage d'admettre qu'ils en publient.
Avatar de l’utilisateur
Pierre-Paul Durastanti
L'équipe du Bélial'
Messages : 1413
Enregistré le : 19 avril 2009 à 21:35

Re: La SF disparaît-elle des radars?

Messagepar Pierre-Paul Durastanti » 19 septembre 2022 à 10:38

PHILIPPE CADUC a écrit :il faudrait juste que les éditeurs de blanche arrête ces conneries de quatrième annonçant que le livre de SF qu'on tient dans nos mains n'est pas un livre de SF mais "une incroyable extrapolation scientifique nous amenant à nous questionner sur notre présent à travers le prisme du futur". Pour que les lecteurs français reviennent vers la SF il faudrait déjà que certains éditeurs aient le courage d'admettre qu'ils en publient.


Amen. Et que les jurys spécialisés évitent de les récompenser pour ça.
Avatar de l’utilisateur
FeydRautha
L'équipe du Bélial'
Messages : 1932
Enregistré le : 09 mars 2018 à 15:04

Re: La SF disparaît-elle des radars ?

Messagepar FeydRautha » 19 septembre 2022 à 11:47

Ne me parlez pas de Vivonne, j'vais encore m'énerver...
Avatar de l’utilisateur
T. D. R.
Radieux
Messages : 285
Enregistré le : 23 décembre 2013 à 14:26
Contact :

Re: La SF disparaît-elle des radars?

Messagepar T. D. R. » 19 septembre 2022 à 12:20

Pierre-Paul Durastanti a écrit :
PHILIPPE CADUC a écrit :il faudrait juste que les éditeurs de blanche arrête ces conneries de quatrième annonçant que le livre de SF qu'on tient dans nos mains n'est pas un livre de SF mais "une incroyable extrapolation scientifique nous amenant à nous questionner sur notre présent à travers le prisme du futur". Pour que les lecteurs français reviennent vers la SF il faudrait déjà que certains éditeurs aient le courage d'admettre qu'ils en publient.


Amen. Et que les jurys spécialisés évitent de les récompenser pour ça.

La remarque de Caduc est le pendant de la réflexion indiscutable de FeydRautha que j'avais saluée un peu plus tôt dans le fil.
En ce qui me concerne, j'entends _et subis_ cette condescendance acide, cynique, depuis que je suis tombé amoureux du genre, avec la lecture de The Time Machine de Wells. A commencer par mon professeur de français, en classe de première. Ce brave monsieur, sec et raide comme un coup de trique, avait proposé comme sujet de rédaction: résumez un livre qui vous a marqué et expliquez pourquoi (je cite de mémoire). J'avais choisi 2001, l'odyssée de l'espace, de Clarke. Commentaire lapidaire en marge de ma copie: "Je ne vois pas en quoi ce livre et son sujet sont intéressants. Exercice inutile."
Le cartésianisme est aussi français que notre cher immobilisme et notre amour immodéré pour la hiérarchie et les récompenses officielles.
Et pour paraphraser Pierre-Paul: amen (hélas).
Tout notre raisonnement se réduit à céder au sentiment.” B. Pascal.
The light that burns twice as bright burns half as long, and you have burned so very, very brightly, Roy.Blade Runner.
Avatar de l’utilisateur
JDB
L'équipe du Bélial'
Messages : 3536
Enregistré le : 20 avril 2009 à 15:08
Contact :

Re: La SF disparaît-elle des radars ?

Messagepar JDB » 19 septembre 2022 à 12:40

Dans le Galaxie période Opta, deux lettres de lecteur à quelques mois d'intervalle.
La première d'un collégien fan de SF qui a vécu la même expérience que Thierry, la seconde d'une prof de collège aimant la SF qui a dû affronter le rejet de ses élèves et de leurs parents.
Faudrait que je retrouve les références exactes, je vais voir si j'ai le temps.
JDB
"Inusable (ou presque)", qu'il disait.

Retourner vers « Toute l'actu »