La SF disparaît-elle des radars ?

Avatar de l’utilisateur
Aldaran
Xeelee
Messages : 1476
Enregistré le : 13 août 2009 à 15:05

Re: La SF disparaît-elle des radars ?

Messagepar Aldaran » 19 septembre 2022 à 14:37

Idem de mon côté pour le peu de temps passé à l'école : je n'ai obtenu que du mépris en dévoilant que je lisais de la SF. De la part de mes camarades mais surtout de la part des profs. Les camarades, j'ai réussi à en convertir deux ou trois. Les profs sont restés sourds à mes arguments, l'agacement s'ajoutant au mépris, du coup.
Je ne dirais pas que c'était un échec...
Avatar de l’utilisateur
Laurent Queyssi
L'équipe du Bélial'
Messages : 186
Enregistré le : 02 novembre 2015 à 10:40

Re: La SF disparaît-elle des radars ?

Messagepar Laurent Queyssi » 19 septembre 2022 à 15:09

Moi j'ai découvert la SF littéraire (sous forme de roman, je veux dire, je lisais des comics et bouffait les anime japonais comme tous les gamins du même âge) en cinquième parce que Niourk de Stephan Wul était au programme.
J'avais dû lire les Jules Verne lunaires, mais c'était tout autre chose, là, un nouveau monde qui s'ouvrait à moi.

Le mépris des profs, c'était quand ils voyaient un Strange dépasser du cartable.

Et franchement, je trouve ça assez important dans la formation d'une identité et de goûts. Ces regards de haut renforçaient la passion (regardez ce qui se passe actuellement avec les mangas). La SF, la bd et les jeux de rôle, ça faisait chier les vieilles badernes et c'était pas plus mal. Cette contre-culture, elle était à nous. Et elle avait besoin qu'on la défende.

Maintenant, la SF est à la NRF et au prix Goncourt, j'ai moyen envie de monter sur les barricades avec Sollers, quoi (pareil avec les clowneries de Marvel au ciné). Même si le dernier carré germano-pratin ne veut pas utiliser l'expression SF, personne n'est dupe et le genre est on ne peut plus mainstream.

Et comme un peu partout (y compris dans le manga, d'ailleurs), il faut aller chercher les choses les plus intéressantes et novatrices à la marge.
Herbefol
Xeelee
Messages : 1085
Enregistré le : 20 avril 2009 à 18:36

Re: La SF disparaît-elle des radars?

Messagepar Herbefol » 19 septembre 2022 à 15:18

Pierre-Paul Durastanti a écrit :
PHILIPPE CADUC a écrit :il faudrait juste que les éditeurs de blanche arrête ces conneries de quatrième annonçant que le livre de SF qu'on tient dans nos mains n'est pas un livre de SF mais "une incroyable extrapolation scientifique nous amenant à nous questionner sur notre présent à travers le prisme du futur". Pour que les lecteurs français reviennent vers la SF il faudrait déjà que certains éditeurs aient le courage d'admettre qu'ils en publient.

Amen. Et que les jurys spécialisés évitent de les récompenser pour ça.

Le GPI est un jury spécialisé ? :P
L'affaire Herbefol
Au sommaire : La pointe d'argent de Cook, Black Man de Morgan, Navigator de Baxter, Cheval de Troie de Wells & The Labyrinth Index de Stross.
Avatar de l’utilisateur
Weirdaholic
Disciple de Griaule
Messages : 402
Enregistré le : 12 février 2021 à 15:38
Contact :

Re: La SF disparaît-elle des radars?

Messagepar Weirdaholic » 19 septembre 2022 à 19:39

Herbefol a écrit :
JDB a écrit :
Weirdaholic a écrit :...
Ceci dit, je me rappelle avoir lu un article d'une autrice de fantasy peu connue (dont le nom m'échappe, désolé) : elle expliquait qu'elle ne ferait plus de salons, parce que ça lui coûtait plus que ça ne lui rapportait...

Elle est peut-être auto-éditée, non?
JDB

Il suffit de faire des salons pour lesquels l'éditeur ne paie pas transport + hébergement pour y être de sa poche, même en vendant trois piles de livre.


C'était exactement ce que disait l'article, de mémoire.

Laurent Queyssi a écrit :Moi j'ai découvert la SF littéraire (sous forme de roman, je veux dire, je lisais des comics et bouffait les anime japonais comme tous les gamins du même âge) en cinquième parce que Niourk de Stephan Wul était au programme.


Marrant, c'est aussi comme ça que j'ai découvert Niourk (avec un très bon prof, pas du tout méprisant pour le coup), mais pas la SF (pour ça, il y avait la bibliothèque de quartier, dont j'ai presque lu tous les livres, je pense, y compris les insanités réalistes ^_^)

Je me souviens aussi d'un temps où c'était miraculeux, au lycée, de tomber sur quelqu'un qui avait lu Le Seigneur des anneaux, ou même en avait entendu parler... Les temps changent, comme aurait dit Dylan, et les éditeurs savent nager (ou plutôt surfer sur la vague, même si elle ne dit pas son nom). ^_^
Avatar de l’utilisateur
JDB
L'équipe du Bélial'
Messages : 3536
Enregistré le : 20 avril 2009 à 15:08
Contact :

Re: La SF disparaît-elle des radars ?

Messagepar JDB » 20 septembre 2022 à 14:29

JDB a écrit :Dans le Galaxie période Opta, deux lettres de lecteur à quelques mois d'intervalle.
La première d'un collégien fan de SF qui a vécu la même expérience que Thierry, la seconde d'une prof de collège aimant la SF qui a dû affronter le rejet de ses élèves et de leurs parents.
Faudrait que je retrouve les références exactes, je vais voir si j'ai le temps.
JDB

Chose promise, chose due.
La lettre du collégien figure dans le n° 106 (mars 1973) et il demande à ce que son nom ne soit pas cité par crainte des représailles de son prof (mais on sait qu'il habite Grenoble et qu'il a l'intention d'inviter Andrevon pour une animation scolaire).
La lettre du prof (Mme Elisabeth Betuel, prof de lettres classiques à Champigny) figure dans le n° 110 (juillet 1973).
Elle est suivie par un commentaire de la rédaction (très certainement Michel Demuth) qui dit:
Il y a quelque temps, il nous a été donné de prendre connaissance des résultats d'une enquête écrite, effectuée par un professeur auprès de plusieurs classes dont les élèves avaient entre treize et quinze ans. La question posée était, en résumé: connaissez-vous la science-fiction et qu'en pensez-vous?
90% des réponses et des commentaires étaient absolument consternants. Les jeunes élèves semblaient reprendre tous les arguments, tous les clichés de leurs parents, reprochant à la science-fiction de manquer de réalisme et de les éloigner du quotidien et des problèmes importants. Quant aux "problèmes importants", ils tournaient malheureusement autour de la voiture, de la télévision et de la difficulté de trouver un emploi dans le monde moderne, vus à travers le filtre du quotidien.

Bon, c'était il y a cinquante ans et on peut espérer qu'il y a eu du progrès depuis...
JDB
"Inusable (ou presque)", qu'il disait.
Avatar de l’utilisateur
M
Grand Ancien
Messages : 3088
Enregistré le : 20 juin 2009 à 20:41

Re: La SF disparaît-elle des radars ?

Messagepar M » 20 septembre 2022 à 14:55

JDB a écrit :Bon, c'était il y a cinquante ans et on peut espérer qu'il y a eu du progrès depuis...
JDB


Certains collègues de lettres se sont ouverts aux littératures de l'imaginaire. Mais d'autres sont restés d'un classicisme absolu et ne considère même pas la SF comme un genre littéraire. En 3ème, les doivent étudier 1984 ou Des fleurs pour Algernon. Dans mon collège c'est deux œuvres sont repoussées le plus tard possible voir pas étudiées.
"Sauvez un arbre, mangez un castor"
Avatar de l’utilisateur
RaphaëlG
L'équipe du Bélial'
Messages : 705
Enregistré le : 30 août 2009 à 16:40
Localisation : Bretagne

Re: La SF disparaît-elle des radars ?

Messagepar RaphaëlG » 20 septembre 2022 à 15:52

M a écrit :
JDB a écrit :Bon, c'était il y a cinquante ans et on peut espérer qu'il y a eu du progrès depuis...
JDB


Certains collègues de lettres se sont ouverts aux littératures de l'imaginaire. Mais d'autres sont restés d'un classicisme absolu et ne considère même pas la SF comme un genre littéraire. En 3ème, les doivent étudier 1984 ou Des fleurs pour Algernon. Dans mon collège c'est deux œuvres sont repoussées le plus tard possible voir pas étudiées.

Je me permets de corriger un peu : les troisièmes peuvent étudier ces deux romans. Mais cela n'a rien d'une obligation. Ces deux romans sont sur des listes de propositions. Mais au collège, à la différence du lycée, il n'y a pas de programme d’œuvres obligatoires.
Avatar de l’utilisateur
Weirdaholic
Disciple de Griaule
Messages : 402
Enregistré le : 12 février 2021 à 15:38
Contact :

Re: La SF disparaît-elle des radars ?

Messagepar Weirdaholic » 26 septembre 2022 à 21:32

Laurent Queyssi a écrit :Maintenant, la SF est à la NRF et au prix Goncourt, j'ai moyen envie de monter sur les barricades avec Sollers, quoi (pareil avec les clowneries de Marvel au ciné). Même si le dernier carré germano-pratin ne veut pas utiliser l'expression SF, personne n'est dupe et le genre est on ne peut plus mainstream.


En fait, la SF ne devient pas mainstream, elle le redevient.

Avant et pendant la deuxième guerre mondiale, Jacques Spitz était publié à la NRF, et un des rivaux les plus sérieux face à Raymond Queneau au Goncourt était Régis Herbert, avec un roman de post-apo publié chez Denoël, qui plagiait par anticipation José Saramago...

(L'histoire de la ghettoïsation de la SF mériterait d'être creusée de plus près.)

Retourner vers « Toute l'actu »