Alastair Reynolds est millionnaire

Avatar de l’utilisateur
Clement
Administrateur
Messages : 2180
Enregistré le : 21 mars 2009 à 14:54
Contact :

Alastair Reynolds est millionnaire

Messagepar Clement » 23 juin 2009 à 19:52

Désigné par certains comme "l'homme ayant redonné une crédibilité au space opera", l'écrivain britannique Alastair Reynolds a signé l'un des plus gros contrats jamais signé dans le milieu : un million de livres sterling (soit environ 1,16 milions d'euros, ndt) pour dix romans.

Image

Reynolds a annoncé être "surpris mais très heureux" de ce contrat signé avec l'éditeur anglais Gollancz du groupe Orion, qui a publié ses huit précédents romans dont le premier, L'Espace de la Révélation en 2000 (Prix Arthur C. Clarke en 2001, publié aux Presses de la Cité en 2002 chez nous, ndt).

Auteur à plein temps depuis maintenant cinq ans, Reynolds a commencé par publier des nouvelles dans des revues de science-fiction pendant les 16 années qu'il a passées à travailler en tant qu'astronome à l'Agence Spatiale Européenne au Pays-Bas.

Retourné vivre au Pays de Galles, dont il est originaire, l'année dernière, l'auteur a su créer des énigmes d'envergures galactiques d'une logique implacable à l'aide de sa formation d'astronome. Il a acquis outre-manche la réputation d'être l'un des meilleurs écrivain de space opera, dans la veine d'un Iain M. Banks, d'un M. John Harrison ou d'un Paul McAuley.

Les romans de Reynolds sont pleins de fortes femmes, d'énormes vaisseaux spatiaux et d'extraterrestres étonnants, luttant tous pour les enjeux les plus grands. C'est une nano-peste qui menace toute forme de vie sur une Terre parallèle dans La Pluie du siècle, tandis que dans son dernier roman, House of Suns (non traduit, ndt), l'humanité est menacée par une race de machines intelligentes. "Si le destin de systèmes planétaires entiers n'est pas en jeu, alors ce n'est pas vraiment du space opera", explique Reynolds.

Reynolds, qui a gagné le respect des lecteurs de science-fiction grâce à ses connaissances scientifiques, déclare travailler actuellement sur ses trois prochains livres : une trilogie décrivant comment l'humanité pourrait conquérir le système solaire et la galaxie, d'un point de vue africain (si j'ai bien compris African-inflected, ndt).

"Reynolds est très bon pour bâtir des intrigues complexes et vous faire sentir l'immensité, là dehors. Il a vraiment ce qu'il faut." déclare Jo Fletcher, son éditeur chez Gollancz. "Nous ne dépensons pas de telles sommes d'argent à la légère. Al a d'excellentes idées pour l'avenir et nous voulons lui permettre de les écrire, mais c'est aussi un message à destination du milieu de l'édition : nous le prenons au sérieux, et ils devraient aussi."

Traduction aussi fidèle que possible d'un article du Guardian.
Avatar de l’utilisateur
M
Grand Ancien
Messages : 2590
Enregistré le : 20 juin 2009 à 20:41

Re: Alastair Reynolds est millionnaire

Messagepar M » 24 juin 2009 à 08:38

Il est sous contrat avec qui en France pour la traduction des romans ?
"Sauvez un arbre, mangez un castor"
Avatar de l’utilisateur
Olivier Girard
Modérateur
Messages : 3491
Enregistré le : 15 avril 2009 à 15:38

Re: Alastair Reynolds est millionnaire

Messagepar Olivier Girard » 24 juin 2009 à 08:52

Ses romans paraissent en grand format aux Presses de la Cité et chez Pocket pour le poche. Mais ce sont des contrats négociés titre à titre, ce qui est assez logique pour des traductions (les agents des auteurs ayant tout intérêt à faire jouer la concurrence sur chaque livre dans la mesure du possible). Reste que cette pratique de « mise sous contrat », qui oblige l’auteur à rester chez le même éditeur pour de nombreux bouquins, est un truc qui se pratique assez peu sous nos latitudes (à ce jour ; parce qu’au regard de la tension actuelle dans le milieu éditorial, ça pourrait bien changer).
Avatar de l’utilisateur
M
Grand Ancien
Messages : 2590
Enregistré le : 20 juin 2009 à 20:41

Re: Alastair Reynolds est millionnaire

Messagepar M » 24 juin 2009 à 09:22

Donc sur ce principe Le Bélial' peut parfaitement faire paraître des livres de A.Reynolds ?
Ou alors la mise à mettre pour obtenir un de ces romans est indécente pour une petite (ça ne sous entend pas mauvaise bien au contraire) structure comme vous ?

Je n'ai lu que des nouvelles de lui. J'ai le Cycle des Inhibiteurs mais c'est pour cette été (j'espère).
"Sauvez un arbre, mangez un castor"
Avatar de l’utilisateur
Olivier Girard
Modérateur
Messages : 3491
Enregistré le : 15 avril 2009 à 15:38

Re: Alastair Reynolds est millionnaire

Messagepar Olivier Girard » 24 juin 2009 à 10:39

Sur le papier, oui. Dans les faits, voici comment ça se passerait. Reynolds sort en VO un bouquin sur lequel je pète un plomb. J’appelle l’agent et je lui fais une offre (ce en quoi je suis, pour le coup, un sacré salopard dans la mesure où les Presses de la Cité suivent Reynolds depuis ses débuts ou presque, ont publié la quasi totalité de ses bouquins et continuent de suivre l’auteur ; sans parler du fait que l’éditeur de Reynolds en France c’est Bénédicte Lombardo, à savoir ma femme dans la vraie vie ; je vous explique pas la guerre à la maison… — ceci dit, dans nos domaines, il existe des éditeurs moins délicats). L’agent de Reynolds reçoit mon offre. D’abord il rigole puis, pour le principe, il en informe immédiatement les Presses de la Cité, dont l’offre de base est deux fois supérieure à ce que je peux faire. Game over. Si d’aventure j’étais à même de faire une offre cohérente et compétitive (ce qui, concernant le Bélial’, est impossible sur un auteur comme Reynolds et face à une maison comme les Presses de la Cité), il y aurait alors un jeu d’enchères (à moins que Bénédicte ne contacte directement l’auteur, qu’elle connaît très bien, et tente de mettre les choses au point avec lui, ce qui semble envisageable dans la mesure ou elle représente son éditeur français tutélaire).

Concernant les Inhibiteurs, j'estime qu'il s'agit d'un des plus fascinants cycles SF paru depuis longtemps, au même titre que la Culture, par exemple.
Avatar de l’utilisateur
W
Cookie Monster
Messages : 655
Enregistré le : 19 avril 2009 à 18:53

Re: Alastair Reynolds est millionnaire

Messagepar W » 24 juin 2009 à 12:06

Bonne nouvelle pour l'auteur, mais l'éditeur anglo-saxon compte-t-il enfin botter un peu le popotin du monsieur qui a un peu tendance à se laisser aller à la longueur ?
Parce que s'il y a un potentiel génial chez Reynolds, ses romans ne font que se dégrader.
It is a great honor to be here with all of my friends. So amazing + will Never Forget!
Avatar de l’utilisateur
JFS
Little Green Man
Messages : 384
Enregistré le : 22 avril 2009 à 17:27
Contact :

Re: Alastair Reynolds est millionnaire

Messagepar JFS » 24 juin 2009 à 12:58

Olivier Girard a écrit : D’abord il rigole puis, pour le principe, il en informe immédiatement les Presses de la Cité, dont l’offre de base est deux fois supérieure à ce que je peux faire. Game over. .

Et un recueil des nouvelles faisant partie du Cycle des Inhibiteurs ? Si je ne m'abuse, elles n'ont pas toutes été traduites, et il serait même intéressant d'avoir dans un même volumes les 2 ou 3 textes parus dans Bifrost et Galaxies. De plus, contrairement aux romans, les 2 novellas de Diamond dogs... ne sont pas sorties aux Presses de la Cité.
Jean-François.
Avatar de l’utilisateur
M
Grand Ancien
Messages : 2590
Enregistré le : 20 juin 2009 à 20:41

Re: Alastair Reynolds est millionnaire

Messagepar M » 24 juin 2009 à 14:08

C'est sûr que si l'éditeur en titre (c'est pas le terme exact mais bon...) est votre femme, elle risque d'assez mal prendre le coup. Et en plus de bien se moquer une fois qu'elle aura récupéré le bébé.

Ouais la vie en couple c'est déjà assez compliqué comme ça.

Et un recueil de nouvelles comme parle JFS, c'est faisable ?
"Sauvez un arbre, mangez un castor"
Avatar de l’utilisateur
Olivier Girard
Modérateur
Messages : 3491
Enregistré le : 15 avril 2009 à 15:38

Re: Alastair Reynolds est millionnaire

Messagepar Olivier Girard » 24 juin 2009 à 15:02

Oui, un recueil de nouvelles, c'est envisageable (d’autant qu’Alastair est un type vraiment sympa qui gère plus ou moins lui-même les droits de ses nouvelles et que, pour la petite histoire, il a refusé d’être payé pour ses textes parus dans Bifrost…).
Concernant le recueil Diamond dogs..., il est en effet sorti directement en inédit chez Pocket. Mais Pocket et les Presses de la Cité, c’est le même groupe.
Avatar de l’utilisateur
M
Grand Ancien
Messages : 2590
Enregistré le : 20 juin 2009 à 20:41

Re: Alastair Reynolds est millionnaire

Messagepar M » 24 juin 2009 à 15:07

Maintenant qu'il est millionnaire, il pourrait peut être refiler 7 ou 8 nouvelles au Bélial' alors.
On aurait le droit à un recueil inédit et qui ne vous coûterait quasiment rien. Que du bénef en somme, pour le lecteur et l'éditeur.
"Sauvez un arbre, mangez un castor"

Retourner vers « Toute l'actu »