Ayerdhal crée sa maison d'édition numérique

Avatar de l’utilisateur
Don Lo
Radieux
Messages : 285
Enregistré le : 21 août 2009 à 13:39

Re: Ayerdhal crée sa maison d'édition numérique

Messagepar Don Lo » 01 juin 2011 à 23:12

Herbefol a écrit :
rmd a écrit :Je suis totalement d'accord avec toi, mais est-ce que ca va être le cas des agents (dans le cas des textes anglo-saxons) ? et les teams numérisent "bénévolement", mais les auteurs voulant rééditer des vieux textes le feront-ils ? Et je ne parle pas des ayant-droits qui rêvent souvent sur ce que peut leur rapporter leur héritage.
Tout cela va juste limiter le nombre de titres publiables rapidement.

Pourtant, quand on voit le volume de ebook produit par Bragelonne en six mois, à des tarifs pas trop dégueux et sans drm, on peut se dire que les agents y a quand même moyen d'en raisonner un certain nombres.
Tout dépend peut-être du nombre de titres vendus en numérique.

21000 ventes sur 21 titres, soit une moyenne de 1000 ex par titre, on peut négocier un peu avec l'agent.

On est peut-être moins en position de force avec 200 titres (comme il est suggéré ici), soit à peine plus de 100 ex en moyenne par titre. L'agent ne verra pas l'intérêt pour son auteur, même si l'opération est quasi équivalente pour Bragelonne (hors coûts fixes).

Après, un agent peut avoir une écurie de plusieurs auteurs et réagir de la même façon en voyant l'intérêt global, et tant pis pour l'intérêt particulier de chacun de ses auteurs...
Don Lorenjy (sauf quand je m'appelle pas pareil)
Avatar de l’utilisateur
Lucie
Patrouilleur temporel
Messages : 87
Enregistré le : 09 mai 2009 à 15:05
Contact :

Re: Ayerdhal crée sa maison d'édition numérique

Messagepar Lucie » 02 juin 2011 à 08:16

Clément a écrit :
Lucie a écrit :Non, ma question, c'était "combien de livres un libraire vend-il par ans ?" Pas "quel chiffre d'affaire lui permet de fonctionner ?" une moyenne ou une fourchette, un ordre d'idée. Pour moi ça sera plus parlant qu'un 200 000 € de CA par employé dont je ne sais pas si ça se rapporte à des librairies comme Scylla ou Ys ou à la librairie de quartier qui fait aussi presse et papeterie...

Il était, plus haut, question de ce que gagnent respectivement un auteur et un libraire sur un livre. Et il me semble qu'un libraire vend beaucoup plus de livres qu'un auteur, par an (sauf sans doute la librairie de quartier qui vend surtout de la presse et de la papèterie). Mais je peux me tromper, c'est pour ça que ça m'intéresserait de connaître le chiffre.


Mais est-ce que tu te rends compte de l'absurdité de la question ? Dans la plupart des points de vente, tu as au moins deux employés (Scylla et Ys sont des anomalies statistiques). Comment savoir combien chaque libraire a vendu de livres ? En comptant ceux qu'il a conseillé ? Ceux qu'il a encaissé ? Et si un libraire conseille et que l'autre encaisse ? De toute façon, ce que reproche Ayerdhal, ce n'est pas de vendre trop de livres (manquerait plus de ça) mais de gagner plus d'argent que lui sur ses livres. Or mathématiquement, c'est faux.

Mais,Clément, je ne te demande pas ta déclaration de revenus et je me fiche de savoir qui vend quoi ou encaisse qui ! Je demande, à toi ou quiconque en a une idée, une moyenne et si possible une fourchette : nombre de libraires / nombres de livres (tous genres confondus y compris le manuel de jardinage), ou l'inverse ! Je ne vois pas ce que ça a d'absurde. Mais laisse tomber, ça n'est pas ça le sujet du fil, c'était juste une question annexe pour mieux comprendre quelque chose qui avait été dit.

Clément a écrit :Quant à acheter ses livres numériques en magasin physique, je n'y crois pas trop. Qui va à la FNAC pour acheter ses mp3s ? Ce serait éventuellement le lieu pour présenter les liseuses au public, mais quel libraire voudrait vendre des liseuses pour perdre ensuite ses clients au profit des grandes plateformes de téléchargement ?


C'est pas faux. Mais apparemment, quelqu'un a dit, lors de la conférence, que le système (achat de fichier numérique en librairie physique) se développait en Suisse
Et d'Avalon à Camelot : http://terredebrume.com/

Les Fantasmes de Svetambre : http://www.riviereblanche.com
Avatar de l’utilisateur
Thomas Day
Modérateur
Messages : 6961
Enregistré le : 22 avril 2009 à 14:40

Re: Ayerdhal crée sa maison d'édition numérique

Messagepar Thomas Day » 02 juin 2011 à 08:32

@ Lucie

D'après les chiffres que j'ai :

15 000 points de vente en France qui se ventilent ainsi (grosso modo)
* 1300, niveau 1
* 12 000, niveau 2 (petites librairies, supermarchés et maisons de la presse qui font du livre)
* 800, Cultura & grande surfaces

Ventes totales : 475 millions d'ouvrages en 2008 (part de l'imaginaire : 1,2%)
Tu comptes (en gros) 1% d'augmentation (en nombre de titres vendus) par an sur la période 2008-2010
2011 c'est la très grosse inconnue. Par exemple la librairie des Signes à Compiègne que je suis passé voir la semaine dernière il est à +1% sur les douze derniers mois mais en négatif sur les cinq premiers mois de l'année.

GD
Herbefol
Prince-Marchand
Messages : 976
Enregistré le : 20 avril 2009 à 18:36

Re: Ayerdhal crée sa maison d'édition numérique

Messagepar Herbefol » 03 juin 2011 à 12:54

Don Lo a écrit :On est peut-être moins en position de force avec 200 titres (comme il est suggéré ici), soit à peine plus de 100 ex en moyenne par titre. L'agent ne verra pas l'intérêt pour son auteur, même si l'opération est quasi équivalente pour Bragelonne (hors coûts fixes).

Peut-être, mais pourtant ils ont bien réussi à convaincre plusieurs de ces agents, puisqu'ils ont justement réussi à avoir les droits de ces 200 titres. Et d'ailleurs ils commencent l'édition numérique de toute la série des Feist, pas une mince affaire a priori.
Bref, tout ça pour dire qu'il doit bien être possible de faire un peu progresser les choses, malgré un certain nombre de réfractaires. Et puis je serais curieux de voir ce qu'il en est des ventes moyennes pour les livres numériques qui sont servis avec drms et à des tarifs proche de ceux du grand format papier.
L'affaire Herbefol
Au sommaire : La pointe d'argent de Cook, Black Man de Morgan, Navigator de Baxter, Cheval de Troie de Wells & The Labyrinth Index de Stross.
Avatar de l’utilisateur
Lucie
Patrouilleur temporel
Messages : 87
Enregistré le : 09 mai 2009 à 15:05
Contact :

Re: Ayerdhal crée sa maison d'édition numérique

Messagepar Lucie » 03 juin 2011 à 13:31

thomasday a écrit :@ Lucie

D'après les chiffres que j'ai :

15 000 points de vente en France qui se ventilent ainsi (grosso modo)
* 1300, niveau 1
* 12 000, niveau 2 (petites librairies, supermarchés et maisons de la presse qui font du livre)
* 800, Cultura & grande surfaces

Ventes totales : 475 millions d'ouvrages en 2008 (part de l'imaginaire : 1,2%)
Tu comptes (en gros) 1% d'augmentation (en nombre de titres vendus) par an sur la période 2008-2010
2011 c'est la très grosse inconnue. Par exemple la librairie des Signes à Compiègne que je suis passé voir la semaine dernière il est à +1% sur les douze derniers mois mais en négatif sur les cinq premiers mois de l'année.

GD


Merci Gilles. Bon, la présence des supermarchés m'empêche de me rendre compte du nombre de livres vendus en librairies, mais en admettant que chacun de ces 15 000 points de vente ait 10 employés (j'imagine que c'est loin d'être le cas, les supermarchés n'ont même pas un vendeur à plein temps sur le rayon livres), ça veut dire qu'il y a en France 475 millions de livres vendus par 150 000 personnes, soit 3000 livres par "libraire" (je mets entre guillemets puisque ces chiffres incluent les supermarchés et maisons de la presse) par an.

bien sûr, mon chiffre de 10 libraires par point de vente est une estimation totalement fantaisiste. Mais on peut retenir le chiffre de 30 000 livres par point de vente et par an (en 2008, du moins). Avec une fourchette évidemment très large selon le type de point de vente.
Et d'Avalon à Camelot : http://terredebrume.com/

Les Fantasmes de Svetambre : http://www.riviereblanche.com
Algernon

Re: Ayerdhal crée sa maison d'édition numérique

Messagepar Algernon » 03 juin 2011 à 19:56

thomasday a écrit :Si les deux gars me disent, OK on signe, mais le numérique ce sera chez Yal, parce qu'il est trop cool.
Je leur dirai :
[...]


Une question, pure curiosité, le numérique est-il obligatoire pour un auteur français signant chez Denoël ? Autrement dit, qu'arrive-t-il si un auteur refuse toute édition numérique que ce soit chez Denoël, Yal ou n'importe où ailleurs ?
Avatar de l’utilisateur
Thomas Day
Modérateur
Messages : 6961
Enregistré le : 22 avril 2009 à 14:40

Re: Ayerdhal crée sa maison d'édition numérique

Messagepar Thomas Day » 03 juin 2011 à 20:41

Algernon a écrit :Une question, pure curiosité, le numérique est-il obligatoire pour un auteur français signant chez Denoël ? Autrement dit, qu'arrive-t-il si un auteur refuse toute édition numérique que ce soit chez Denoël, Yal ou n'importe où ailleurs ?


Le cas s'est jamais présenté...
Dans la mesure du possible je signe tous les droits, même si pour les droits numériques, c'est parfois pour une durée très courte mais, en principe, renouvelable.

GD
Avatar de l’utilisateur
Gregory Drake
L'équipe du Bélial'
Messages : 505
Enregistré le : 19 avril 2009 à 23:06

Re: Ayerdhal crée sa maison d'édition numérique

Messagepar Gregory Drake » 04 juin 2011 à 02:08

thomasday a écrit :PS : Sur ce, je vais voir si ma BX de 300 000 kilomètres (qui suinte du LHM de je sais pas trop où) s'est pas transformée en Ferrari pendant la nuit.


Ce serait dommage.
Avatar de l’utilisateur
Thomas Day
Modérateur
Messages : 6961
Enregistré le : 22 avril 2009 à 14:40

Re: Ayerdhal crée sa maison d'édition numérique

Messagepar Thomas Day » 04 juin 2011 à 06:56

Gregory Drake a écrit :
thomasday a écrit :PS : Sur ce, je vais voir si ma BX de 300 000 kilomètres (qui suinte du LHM de je sais pas trop où) s'est pas transformée en Ferrari pendant la nuit.


Ce serait dommage.


[3615 Mylife]
En fait, hier soir alors que j'allais chercher mes enfants pour le week-end et que j'étais tranquillement arrêté à un rond-point, je me suis fait emboutir par l'arrière. Vu les dégâts, (bouclier foutu, malle arrière pliée, le boulon de roue de secours a avancé de 5 bons centimètres, peut-être dix) ça se présente mal ; je crains que le coût des réparations excèdent de beaucoup la valeur de la voiture.
Sur le moment, alors que je remplissais le constat, téléphonait à ma femme, à l'assureur, je me suis pas trop rendu compte de la force de l'impact ; c'est quand j'ai commencé à avoir mal au dos et à la nuque, à peu près une demi-heure plus tard, que j'ai compris.
[3615 Mylife]

TD
Avatar de l’utilisateur
M
Grand Ancien
Messages : 2590
Enregistré le : 20 juin 2009 à 20:41

Re: Ayerdhal crée sa maison d'édition numérique

Messagepar M » 04 juin 2011 à 11:34

thomasday a écrit :
Gregory Drake a écrit :
thomasday a écrit :PS : Sur ce, je vais voir si ma BX de 300 000 kilomètres (qui suinte du LHM de je sais pas trop où) s'est pas transformée en Ferrari pendant la nuit.


Ce serait dommage.


[3615 Mylife]
En fait, hier soir alors que j'allais chercher mes enfants pour le week-end et que j'étais tranquillement arrêté à un rond-point, je me suis fait emboutir par l'arrière. Vu les dégâts, (bouclier foutu, malle arrière pliée, le boulon de roue de secours a avancé de 5 bons centimètres, peut-être dix) ça se présente mal ; je crains que le coût des réparations excèdent de beaucoup la valeur de la voiture.
Sur le moment, alors que je remplissais le constat, téléphonait à ma femme, à l'assureur, je me suis pas trop rendu compte de la force de l'impact ; c'est quand j'ai commencé à avoir mal au dos et à la nuque, à peu près une demi-heure plus tard, que j'ai compris.
[3615 Mylife]

TD


Il ne reste plus qu'à créer un topic "Journée de merde" et tu seras pas le seul à te lâcher.

Ca va mieux ou t'es bloqué ?
"Sauvez un arbre, mangez un castor"

Retourner vers « Toute l'actu »